arretez,tuer,enfants
Forums > Education - scolarité - enfantsAller à la dernière page
<< Précédent |

Arrêtez de tuer vos enfants !

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 17/02/2006 à 15:17 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Une honte, actuellement, est le refus de nombreux parents de s'occuper de l'éducation de leurs enfants. Certes, le boulot est souvent crevant, certes, les transports n'arrangent rien, mais il faut aussi se rendre compte d'une chose : l'école ne peut pas y arriver toute seule (ce n'est pas l'école qui a changé, mais la famille : dans les années 50-60, où elle y arrivait, on n'avait pas 2 heures de transport aller-retour pour bosser, et par ailleurs un seul salaire suffisait pour vivre).

Il faut s'y remettre. Et ne pas oublier que l'école, pour avoir la paix, cherchera plutôt à niveler par le bas en s'alignant sur le plus lambin de la classe. Il est anormal, en 2006, que des enfants arrivent à l'âge de 4 ans sans même être foutus de savoir lire. D'autant que le retard qu'ils prennent à cet âge où on apprend si vite à condition qu'on vous en laisse la possibilité, ils ne le rattraperont jamais (pendant que les uns apprennent à lire à 5 ans, ceux qui savaient déjà lire à 4 sont passés à autre chose, et ainsi de suite) .

Ce qui m'ennuie, disait Saint-Ex, c'est de voir Mozart assassiné. Il y a des milliers de Mozart assassinés chaque année parce que des parents n'ont pas pu ou pas su leur donner l'occasion de se développer quand il en était temps. C'est un peu dommage.


Xiane : Pour ce que ça lui a servi, à Mozart, d'être précoce !
Xi : C'est vrai, ça. A 30 ans, il était déjà mort.
Candy - 981564lui écrire blog Publié le 17/02/2006 à 16:36 supprimer cette contribution
Ce que tu dis est tellement vrai, Paga !
Mais le problème ne réside t-il pas là ?
Citation:
dans les années 50-60, où elle y arrivait, on n'avait pas 2 heures de transport aller-retour pour bosser, et par ailleurs un seul salaire suffisait pour vivre
sans parler de l'entraide entre voisins, des relations intergénérationnelles qui ont complètement fichu le camp
792221 Publié le 19/02/2006 à 08:56 supprimer cette contribution
Citation:
et par ailleurs un seul salaire suffisait pour vivre

ben aujourd'hui aussi
seulement ces dames aujourd'hui preferent aller bosser hein sergent..
c'est une honte
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 19/02/2006 à 13:23 supprimer cette contribution
Citation:
ça c'est pas vraiment vrai !! j'ai vu des affiches aux blancs manteaux dans le cadre d'une expo où on voit justement une mère en couv' d'un hebdo de l'époque, se demander comment, avec un seul salaire, réussir à nourrir sa famille !!
Et il ne te vient donc pas à l'idée, Xiane, que pour que ça fasse une "une", il faut qu'il s'agisse justement d'une information qui sorte de l'ordinaire !

Regarde si tu trouves beaucoup de "unes" qui parlent des embouteillages à Paris, ou des millions d'heures de temps perdu aujourd'hui dans les transports : ce que tout le monde sait, aucun magazine n'en parle. Ce ne serait pas vendeur
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 19/02/2006 à 13:29 supprimer cette contribution
Citation:
sans parler de l'entraide entre voisins, des relations intergénérationnelles qui ont complètement fichu le camp
Complètement, ce serait exagéré, mais l'éloignement en temps de trajet de lieux de résidence qui eux-même n'ont pas changé de place réduit ces périodes aux seuls week-ends la plupart du temps.

Les temps de trajet domicile-travail n'arrangent rien. Quand tu n'es chez toi en semaine qu'à partir de 19h ou 19h30 au lieu de 17h30, que peux tu avoir le temps de faire d'autre que la cuisine, regarder un peu la télé avec les gamins et dodo ?

35 heures ? Ils me font marrer ! 35 heures de travail, plus 5 de cantoche, plus dix heures de transport qui en fatigue comptent le double du travail, ça fait 65 heures, oui !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 19/02/2006 à 13:43 supprimer cette contribution
Citation:
ma mère "ne travaillant pas" comme on disait alors (= "mère au foyer")
Ah, OK, cent professions !

Ce n'était pas toujours évident pour nous non plus, tu sais. L'entretien du château coûtait la peau des fesses à papa - surtout les écuries - et les quatre domestiques nous ruinaient littéralement
1654674 Publié le 23/02/2006 à 20:05 supprimer cette contribution
Citation:
Il est anormal, en 2006, que des enfants arrivent à l'âge de 4 ans sans même être foutus de savoir lire


J'attends, c'est peut-être une erreur ? Je fais semblant de rien et je laisse juste la citation, on va voir...
49914 Publié le 23/02/2006 à 20:07 supprimer cette contribution
Citation:
J'attends, c'est peut-être une erreur ?

Nan, venant de Paganini ama ca n'en est pas une ... On pourrait rajouter que la competition commence in vitro histoire d'en remettre une louche
1654674 Publié le 23/02/2006 à 23:00 supprimer cette contribution
Idéologie libérale... J'entends la suite d'ici : l'éducation nationale rend nos enfants idiots et n'exploite pas leurs possibilités sous l'effet conjugué de l'idéologie socialo-communiste et du catalogue de la CAMIF.
1448646 Publié le 09/03/2006 à 17:20 supprimer cette contribution
Citation:
l'effet conjugué de l'idéologie socialo-communiste et du catalogue de la CAMIF.


mdrrrrrrrrr, mais bon quand je vois la maitresse de ma fille, a son niveau tout ça est juste !
EX : sur le cahier de correspondance de ma fille et concernant une betise qu'elle avais fait, je lui demande "concernant la betise de Maêlice, pouvez vous me dire ce qui s'est passé reelement ?" reponse de la maitresse qui prealablement a entouré ma question, "je n'ai pas compris votre question" ..... ca laisse reveur
1448646 Publié le 09/03/2006 à 17:27 supprimer cette contribution
Le fait est, qu'effectivement beaucoup de parents d'après ce que je vois, mais je vis dans une cité, c'est donc un cas particulier, renoncent à educer leurs enfants voire meme les mettent en danger.
C'est dramatique, un enfant sans aucun tuteurs, sans aucun sens du bien et du mal dans les cas les plus graves, livré à lui même, quel avenir peut on lui promettre ?
1654674 Publié le 12/03/2006 à 19:41 supprimer cette contribution
Citation:
pouvez vous me dire ce qui s'est passé reelement ?" reponse de la maitresse qui prealablement a entouré ma question, "je n'ai pas compris votre question" ..... ca laisse reveur


Je t'explique, alors.

Demander ce qui s'était passé réellement, présuppose que tout ce qui s'était passé n'avait pas été dit. Donc, que quelque chose éait caché, sous roche, litigieux, prolématique, sujet à controverse... Donc que tu te mettais dans une position où tu pouvais laisser la porte ouverte à l'idée que la mâitresse puisse avoir tort et surtout , que tu te mettais en position de lui demander des explications.

Sa réponse est beaucoup plus intelligente que tu ne le crois : votre question madame, ce n'est pas qu'elle n'a pas de réponse, c'est qu'elle ne se pose pas. Au sens propre, elle est non avenue.
1448646 Publié le 13/03/2006 à 18:58 supprimer cette contribution
Citation:
votre question madame, ce n'est pas qu'elle n'a pas de réponse, c'est qu'elle ne se pose pas. Au sens propre, elle est non avenue


Et dire qu'ont laisse nos enfants a des gens qui pensent avoir tout pouvoir, se crois infaillible et s'imaginent ne pas avoir de compte à rendre !
Donc si effectivement la reponse de la maîtresse de ma fille à été faite de la manière dont vous l'avez decrite, (ce que j'ai prefere ignorer) c'est beaucoup plus grave que je ne le pensais !!
49914 Publié le 13/03/2006 à 19:22 supprimer cette contribution
Citation:
mais je vis dans une cité, c'est donc un cas particulier

Ben non, justement
1654674 Publié le 13/03/2006 à 19:55 supprimer cette contribution
Citation:
c'est beaucoup plus grave que je ne le pensais !!


L'institutrice n'est pas responsable de cet état de fait. L'école ne peut fonctionner que si on ne la remet pas en cause toutes les deux minutes...
1448646 Publié le 14/03/2006 à 11:15 supprimer cette contribution
Citation:
L'école ne peut fonctionner que si on ne la remet pas en cause toutes les deux minutes...


Bien sur !! tu dois pas avoir d'enfant toi ! et puis le cas etais grave la remise en cause etais primordial, vu qu'il s'agissait de securité !!!

Citation:
Ben non, justement


heuuu ben si quand même !
1654674 Publié le 14/03/2006 à 12:28 supprimer cette contribution
Citation:
vu qu'il s'agissait de securité !!!


Alors, c'est le maire de la commune qui était compétent pour la question. Les instituteurs, il faut les laisser instituer en paix.
1448646 Publié le 14/03/2006 à 14:51 supprimer cette contribution
Mais bien sur c'est vrai que le maire va venir dans la cour de recrée a toutes les recré dans toute les ecoles de sa commune !!
Tu dis vraiment n'importe quoi mon pauvre garçon !!
1305770 Publié le 14/03/2006 à 14:55 supprimer cette contribution
Citation:
Tu dis vraiment n'importe quoi mon pauvre garçon !!


il dit et il pense n'importe quoi et n'importe comment
1654674 Publié le 14/03/2006 à 15:10 supprimer cette contribution
Citation:
il dit et il pense n'importe quoi et n'importe comment


Vous pouvez vous expliquer ?
1305770 Publié le 14/03/2006 à 15:31 supprimer cette contribution
ben non
1654674 Publié le 14/03/2006 à 15:37 supprimer cette contribution
Vous ne risquez ni de dire n'importe quoi, ni de ne pas dire n'importe quoi. C'est déjà ça.
1305770 Publié le 14/03/2006 à 15:46 supprimer cette contribution
Surtout si la personne vers laquelle je me tourne ne comprend pas
1654674 Publié le 14/03/2006 à 16:10 supprimer cette contribution
Vous ne pouvez pas parler à quelqu'un sans vous tourner ?
1305770 Publié le 14/03/2006 à 16:33 supprimer cette contribution
c'était une image mon cher
1654674 Publié le 14/03/2006 à 18:06 supprimer cette contribution
Ouais... ça valait bien un post, ça. On avance.
1448646 Publié le 14/03/2006 à 18:42 supprimer cette contribution
Citation:
c'était une image mon cher


L'a du mal ...
1654674 Publié le 14/03/2006 à 19:47 supprimer cette contribution
Oui, voilà, c'est ça. J'ai du mal. Bon. Eh ! bien, je crois que la discussion est terminée. en ce qui me concerne, du moins.
49914 Publié le 14/03/2006 à 20:00 supprimer cette contribution
Ayant plusieurs copines instits, j'ai quand meme l'impression qu'elles m'ont souvent fait part de la pression un peu insidieuse de certains parents... A tort ou a raison, je ne sais pas, n'etant pas sur place, mais je crois qu'entre les parents "je m'en foutistes" et les inquisiteurs-nes, il faudrait trouver le juste milieu, c tt
(bon je me casse fissa avant de me prendre une claque )
49914 Publié le 14/03/2006 à 20:01 supprimer cette contribution
Citation:
Et dire qu'ont laisse nos enfants a des gens qui pensent avoir tout pouvoir, se crois infaillible et s'imaginent ne pas avoir de compte à rendre !

Idem pour les parents, non ?
1654674 Publié le 14/03/2006 à 21:11 supprimer cette contribution
Il valait la peine de voir qu'elle était la réponse avant de connaître la question : elle est déjà partisane, du côté de la revendication. Je pense que c'est cela que l'institutrice, dans cette charmante petite anecdote, a dû anticiper. Peut-être par le biais d'une écriture illisible ?
Page 1 | 2 | 3

Forums > Education - scolarité - enfants Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Arrêtez de tuer vos enfants !| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
4 connectés au chat
15 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Arrêtez de tuer vos enfants !