Accueil | Connexion
Ultimate One - 1131184
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes

Poèmes jovaly - 1761455 

T'EN VAS PAS


T'en vas pas
Reste encore, donne moi ce réconfort
Que je sente que tu sois là
Qu’il n’y a plus l’odeur de mort

T'en vas pas
Reste encore, je vais un peu pleurer
J’ai tout fais pour oublier
Mais le passé ne veut pas passer

T'en vas pas
Reste encore, je veux te pardonner
D’avoir été obligé de me quitter
Sans pouvoir te retourner

T'en vas pas
Fais l’effort de me sourire
Comme dans mes souvenirs
Pour que je réapprenne à rire

T'en vas pas
Je t en prie, donne moi l’oubli
Pour que je puisse maman
Pouvoir dire maintenant

*************************


Monday, May 31, 2021
10:30 PM

Oeuvre originale
Auteur : jovaly

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

13 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Philippe - 1241248 

Un reve


Le soir je marche dans l’ombre
D’un souvenir qui s’enfuit
C’est un beau rêve qui s’ombre
Vers les abimes de l’oubli
J’entends ta voix qui m’enchante
Pourquoi ton sourire me hante
Comme une reine sans roi
Ma vie n’est plus rien sans toi

Monday, June 25, 2018
6:49 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Philippe - 1241248 

Reste avec moi ce soir...


Ce soir j’aimerais te sentir près de moi…
Pas qu’une vue de l’esprit et de la pensée…
Sentir ta présence dans tous les coins de mon existence…
Ton rire qui est un sourire au soleil…
Soleil levant…
Sentir ta présence, ton corps… ta chaleur…
Réveil, éveil en sourire…
En silence qui lui saura bien interpréter nos regards…
Un appel au loin…
Ce soir reste avec moi…
Ne quitte pas si vite…
Reste avec moi
Ce soir j’aimerais …
J’aimerais partager ce repas, ce festin…
Cette musique que j’entends …
Ce désir juste d’être là tout près…
Et laisser nos états d’âmes s’exprimer…
Ce soir je te sens près de moi…
Demain, peut-être vais-je plus que le ressentir…

Monday, June 25, 2018
6:49 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

19 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes magnolia - 781221 

2004


La nuit m*entoure de silence.
Je saisis lentement les feuilles
du calendrier prêt à mourir.
Le mystère de l*avenir séduit ma pensée.
Le Nouvel An.....
ô j*aime l*imprévu pour songer !
Le coeur et le cerveau sont unis
quelquefois pour chanter à la vie;
d*autres , un petit chagrin, une trace inattendue.-
La raison de parcourir le temps, de
faire la résistance,
le ying et le yang.
Et les chemins de l*âme qui poursuivent
toujours un seul but:
LE BONHEUR





Thursday, March 30, 2017
10:29 PM

Oeuvre originale
Auteur : Magnolia

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

16 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes rivage33 - 689843

....MOI....


Moi,de mes huit frères,je suis l'aîné,
j'aime les quais,j'aime les rives;
mon bateau sillonne la méditerranée
et comme c'est moi le timonier,
je ferai tout pour qu'il dérive,
en pays basque,vers ce petit port,
là où les monts épousent l'aurore.

Car,vois-tu,ma belle "éden",
faut qu'il se repose un capitaine,
souvent l'équipage lui fait des siennes
surtout quand il est au"féminin".

Je profiterai alors de mon quart de veille
pour lui enlever la bague de l'orteil,
lui faire comme-ça un petit câlin,
puis caresser, au dessous des hanches,
cette peau si douce,ces traces blanches
que laisse l'été son maillot de bain.


Moi,je suis l'artiste,je suis Mohamed,
j'ai grandi loin de mes parents,
je m'essayais aux vers,je parlais au vent
et ma grand-mère,la maman d'Ahmed,
qui avait aux joues des tatouages,
qui était sévère,qui était très sage,
quand elle me serrait doucement la main,
quand elle me tendait ce bout de pain,
m'apprenait à lire tous les messages.

C'est pourquoi,ma chère chimère,
s'il faut la faire cette drôle de guerre
où deux égoïstes croisent le fer,
à ton mousquet qui point ne rate,
j'alignerais mon arquebuse
et même l'épée de mon aïeul!
elle est si fine,elle est si plate
qu'elle fend,d'un coup,une cornemuse !

Je fus chaudronnier,je connais la meule ,
le chalumeau,la bouteille d'acétylène ,
le bruit strident de l'outil qu'on affûte
j'ai forgé le fer,j'ai plié la tôle
mais j'ai aussi,mon capitaine ,
visité hadley Chase , sa culbute
Monsieur Zola, son"assommoir ,
Saint-Lazare , ses chauds trottoirs,
les chambres roses de la place d'armes
et ce vin doux des Montserrat
désemplissait mon âme des larmes.
Je rêvais d'armure,rêvais de glaive.
Qui t'a donc dit,mon capitaine ,
toi qui te parfumes à "l'Ode-au-rêve"
que j'aime,moi,qu'on me cajole
ou que si l'envie,un jour,me prend
d'éviter tous ses tourments,
je souhaiterais qu'on me retienne ?

(sept.2002)




Thursday, September 22, 2016
10:01 PM

Oeuvre originale
Auteur : rivage33

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

9 Commentaires
Impression : Extraordinaire

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 01/08/2021 à 15:04:23



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit