Accueil | Connexion
jovaly - 1761455
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes

Poèmes cinthya francine - 1507941

La carotte, l'oeuf et le café.





La carotte, l'oeuf et le café.

Vous ne regarderez plus jamais une tasse de café de la même façon.

Une jeune femme va chez sa mère et lui dit que sa vie est tellement difficile qu'elle ne sait pas si elle peut continuer. Elle veut abandonner, elle est fatiguée de se battre tout le temps. Il semble qu'aussitôt qu'un problème est réglé, un autre apparaît.

Sa mère l'amena dans la cuisine. Elle remplit trois chaudrons d'eau et les place chacun sur la cuisinière à feu élevé. Bientôt, l'eau commence à bouillir.

Dans le premier chaudron, elle place des carottes, dans le deuxième, elle met des oeufs et dans le troisième, elle met des grains de café moulus. Elle les laisse bouillir sur le feu sans dire un mot. Après 20 minutes, elle retourne à la cuisinière. Elle sort les carottes et les place dans un bol. Elle sort les oeufs et les place dans un bol. Puis, elle verse le café dans une carafe.

Se tournant vers sa fille, elle dit : "Dis-moi, que vois-tu?"

"Des carottes, des oeufs et du café", répondit sa fille.

La femme l'amena plus près et lui demanda de toucher les carottes. La fille leur toucha et nota qu'elles étaient toutes molles et souples. La mère lui demanda alors de prendre un oeuf et de le briser. La fille enleva la coquille d'un oeuf et observa qu'il était cuit dur. Finalement, la mère lui demande de goûter au café. La fille sourit comme elle goûtait son arôme riche.

La fille demanda alors, "Qu'est-ce que ça veut dire maman?"
Sa mère lui expliqua que chaque objet avait fait face à la même eau bouillante, mais que chacun avait réagit différemment.

La carotte y est entrée forte, dure et solide. Mais après être passée dans l'eau bouillante, elle a ramolli et est devenue faible.

L'oeuf était fragile avec l'intérieur fluide. Mais après être passé dans l'eau bouillante, son intérieur est devenu dur.

Quant aux grains de café, eux, ont réagi de façon unique. Après avoir été dans l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

"Lequel es-tu?", demanda la mère à sa fille. "Lorsque l'adversité frappe à ta porte, comment réponds-tu? Es-tu une carotte, un oeuf ou un grain de café?"

Penses-y?

Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui dans la douleur et l'adversité devient molle et perd sa force?

Suis-je un oeuf qui commence avec un coeur malléable, mais change avec les problèmes? Ai-je un esprit fluide qui devient dur et inflexible dans la douleur?
Est-ce que ma coquille ne change pas, mais mon intérieur devient encore plus dur?

Ou suis-je comme un grain de café? Le grain change l'eau, il change la source de sa douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme un grain de café, tu deviens meilleure et change la situation autour de toi lorsque les choses en sont à leur pire.

Comment faites-vous face à l'adversité? Comme une carotte, un oeuf ou un grain de café?

Friday, May 28, 2021
6:27 PM

Auteur : c.inthya

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Déclarations d'amour Mimi17rft - 1568753 

Confinement


On a parfois l’impression que le monde est fait de choses qu’on subit, les tremblements de terre, les inondations, les guerres, la télé réalité, et plus récemment le Corona virus, mais il est important de se souvenir qu’il y à des choses qu’on maitrise, comme le pardon, une deuxième chance, un nouveau départ, parce que la seule chose qui transforme le désert de solitude qu’est le monde en un endroit merveilleux, c’est l’Amour, l’Amour sous toutes ses formes, l’Amour nous donne l’espoir de sortir de cette crise, de sortir grandi, gardez l’espoir

Monday, April 06, 2020
8:40 AM

Oeuvre originale
Auteur : Mimi17rft

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes djenie à l'idée - 3130878 

écorçure


Retournerai-je un jour sur cette colline,
surplombant un village aux longs toits montagnards
cerné de sentiers aux pentes assassines.
Car au fond des artères, mon temps se fait tard

Alors je marcherai vers cette chapelle,
à l'ombre d'un arbre que nous avons blessé.
Prenant à témoin de nos amours fidèles
son écorce, à la pointe du couteau gravée.

A présent loin du tronc et son écorçure,
j'ignore s'il a effacé par sa guérison
nos rires, nos baisers lancinantes blessures.
Chêne, érable, j'ai même oublié son nom.

Non, je n'irai point; depuis j'ai assez pleuré
Je lui en veux encore de son bel ombrage
qui n'a pas su longtemps notre amour protéger,
malgré notre signature en son hommage.

Sa propre fin,sera-t-elle d'être tronçonné?
Le brutal arrachement de la tempête ?
Ou la foudre des soirées chaudes de l'été ?
La bûche de nos gravures sera prête.

Je ne serai plus ici bas depuis longtemps,
et réunis dans sa chaleur et sa fumée,
nous tousserons enfin ensemble en souriant,
au néant de nos traces humaines carbonisées


Saturday, February 22, 2020
5:49 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes djenie à l'idée - 3130878 

petite épine d'amour


je m'essouffle depuis tant de mois...
j'ai donc consulté mon médeçin,
qui a douté de ma bonne foi,
l'auscultation ne révélant rien…

a quand remontent ces symptômes ?
ah docteur c'est tout un poeme.
je pense à un vieux syndrome,
un mal très ancien qu'on referme

en soi, sans qu'on puisse le guérir.
c'est comme une épine au creux du cœur
qui saigne et qui me fait souffrir.
un mal d'amour sourit mon docteur ?

existe-t-il un médicament,
pouvez vous faire quelque chose,
est on malade d'un sentiment ?
pour vous, point de pilules roses.

on guérit de l"épine, ma foi,
en humant longuement d'autres fleurs,
ou bien en acceptant son trépas.
c'est une si belle épine docteur,

les autres fleurs n'ont pas son parfum,
et aucune autre n'a sa couleur
elle est vraiment aimable en tout point
elle n'est croyez moi que du bonheur.

c'est une jeune épine voyez vous,
et mon pauvre cœur semble si vieux
j'ai parfois l'impression d'être fou,
de rêver encore au merveilleux

vertige de l'éblouissement
quand sa piqûre dans mes veines,
fouettait mon âme de son printemps.
oh docteur comme j'ai de la peine,

que vous ne puissiez pas me guérir…
il y a bien une solution,
révéla l'aimable praticien.
seul l'amour peut ôter son poison

de l'épine, qu'il n'en reste rien.
priez que son amour se fiche ailleurs.
ainsi seule une cicatrice
restera de l'ancienne douleur.

certes docteur, mais cette douleur,
une fois guérie deviendra-t-elle
un manque immense, sans saveur ?
car je rêve au sein de ses ailes,

et sans rêves je ne suis plus rien,
pour moi même et pour les autres.
Hochant le chef, le vieux médeçin
me dit; vous êtes un drôle d'apôtre.

prenez garde aux maléfices
de ces amours impossibles
tirez leçon de ce sacrifice,
choisissez des amours plausibles.

voilà, vous ne m'y reprendrez plus,
la prochaine fois ce sera payant.
Et dans la froidure il disparut,
inutile et bien incompétent






Monday, February 10, 2020
6:13 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes jovaly - 1761455

le destin a décidé une trêve


Les jours se suivent et ne se ressemblent guère
Le destin a décidé de faire une trêve
De créer autre chose, de stopper une ère
Que le mélange, la peau ne soit plus qu’un rêve

Il a décidé d’inventer l’évènement
D’innover, de pulvériser sans précédant
Il est, il décide, il n’y a plus d’avant
Il innove quelque chose pour maintenant

Sacher que vous allez vivre le tournant
“ I have a dream” de Luther king Martin
Arrive aujourd’hui à son avènement
Ce siècle passe enfin vraiment à demain

Le temps de l’amour a décidé de passer
A l’homme de saisir cette opportunité
Afin que celui-ci ne soit pas qu’effleuré
Qu’il puisse s’installer, enfin pouvoir régner


(ceci est un poème d'amour, pas de politique)
J'avais écrit ce petit poème pour l'élection présidentielle d'Obama 😃

Wednesday, May 22, 2019
10:54 PM

Oeuvre originale
Auteur : jovaly

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire

J'avais écrit ce petit poème pour l'élection présidentielle d'Obama

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 21/03/2023 à 06:22:23