Accueil | Connexion
Amipondance - 2451292
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes

Poèmes JJG - 3159767

le dernier poème


Les gens voudraient tant se souvenir
de la chanson des feuilles mortes
mais les gens tournent les pages
comme les vents de l 'automne

comme passé de l'été a l'hiver

mes yeux se mouillent comme un voile en regardant
le ciel

et
j' ai vu les couleurs des regards
comme les couleurs changeantes d arc en ciel

rien n arrête le temps
tant que je t'aimerai encore comme hier ajour hui et demain comme la fleur qui a force d Age devient éternelle
aussi longtemps que le dernier, jour et et de mon dernier jour qui sonnera a l' horloge de ce quartier a jamais
oui j aimais
que dieu pardonne a ce qu'ils t'ont fait oublie tout et n' oublie rien et jamais les tiens

Wednesday, November 11, 2020
10:07 PM

Oeuvre originale
Auteur : JJG

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Poèmes Ambre - 1717314

PARTIR




Partir
Sans se retourner
Pour ne pas sombrer
Avant d’être cassée
Choisir de s’effacer
Partir
A bout de patience
Pour ne plus penser à la méfiance
Le manque de confiance
Les soupçons , la défiance
Partir
Sans lui tenir rigueur
Malgré les sanglots du cœur
Et l’extrême douleur
De perdre sa douceur
Partir
De trop d’amour
Oublier les projets, les toujours
S’enfuir même avec le cœur lourd
En ultime recours

Partir
Oser fuir sa tendresse
Et la chaleur de ses caresses
Ne pas voir dans ses yeux la tristesse
Pour simplement survivre à la détresse
Partir
S’armer de courage
Et faire ses bagages
Pour fuir les scènes, les orages
De la jalousie les ravages
Partir
SOTTE, SAUTE DONC SI TU L’OSES
Ma Poésie Tome1
00060318-1©2016 CopyrightDepot.com
Tous droits réservés
madochristophe88.blogspot.com

Wednesday, July 26, 2017
5:40 PM

Oeuvre originale
Auteur : MadoCHRISTOPHE

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

cool !

Poèmes Myriam - 1112542

Le poète !



Le Poète a libéré de sa Mémoire
Toute une Pléiade de Mots cachés.
Tout au fond de son Regard
Dansaient des Vagues d'Humilité.

Solitaire, là, dans son Territoire
Il vivait de ses longs Silences.
Par les Murmures de l'Autre en Miroir
Il goûtait ses Trésors en Abondance.

Sa Vie, dans ses Jours de Soleil
L'auréolait d'un Bonheur sans Nuages,
Dès lors que sa Main prenait l'Eveil
Grandissaient en Lui, Force et Courage.

Dans ses Yeux mouillés d'Amertume
Les Plaintes de son Ame jouaient le Langage
D'une Nostalgie dévorante, et sous sa Plume
Il déversait l'Encre de toute sa Rage !

Au Final de mille Feuilles noircies
Il sortait de son fol Isolement.
Mêlé à la Foule, se grisait de Voix, de Bruits
"Volait" pour Lui, Mots et Histoires dans ce Fourmillement.

Gorgé dans l'Ame de toute cette Richesse
Il rentrait vers sa Tour, seul et sauvage.
Il savait que sa Plume vibrerait d'Hardiesse
Et se déshabillerait à nouveau sur les Pages.

Tuesday, March 04, 2008
4:43 PM

Oeuvre originale
Auteur : Florence

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

37 Commentaires
Impression : Extraordinaire

    

Blog mis à jour le 22/04/2021 à 12:59:05



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit