Accueil | Connexion
angebleu77 - 2882646
Skip Navigation Links.
Liens \ Textes

Chansons Mimi17rft - 1568753 

The Rose


The Rose

Some say love it is a river
That drowns the tender reed.
Some say love it is a razor
That leaves your soul to bleed.

Some say love it is a hunger
An endless, aching need
I say love it is a flower,
And you it's only seed.

It's the heart afraid of breaking
That never learns to dance
It's the dream afraid of waking
That never takes the chance

It's the one who won't be taken,
Who cannot seem to give
And the soul afraid of dying
That never learns to live.

And the night has been too lonely
And the road has been too long.
And you think that love is only
For the lucky and the strong.

Just remember in the winter
Far beneath the bitter snow
Lies the seed that with the sun's love,
In the Spring becomes the Rose

traduction :
------------
Certains disent l'amour c'est une rivière
qui noie le roseau tendre
Certains disent l'amour c'est un rasoir
qui quitte votre âme pour saigner

Certains disent l'amour c'est une faim
un besoin douloureux infini
Je dis l'amour c'est une fleur
et vous c'est seulement la graine

C'est le coeur ayant peur de la casse
qui n'apprend jamais à danser
C'est le rêve ayant peur du réveil
qui ne prend jamais la chance

C'est celui qui ne prendra pas
qui ne peut pas sembler donner
Et l'âme ayant peur de la mort
qui n'apprend jamais à vivre

Et la nuit a été solitaire
Et la route a été longue
Et vous pensez que l'amour est seulement
Pour le chanceux et le fort

Rappelez-vous juste en hiver
Loin au-dessous de la neige endurcie
Qui ment à la graine. Avec l'amour du soleil,
La rose revient au printemps.


Friday, January 16, 2015
5:00 PM

Auteur : LeAnn Rimes

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

2 Commentaires
Impression : Extraordinaire

C'est trés beau....

Poèmes Mimi17rft - 1568753 

Aimer



Le "i" est la plus belle voyelle de l'alphabet ...

Car sans lui le verbe Aimer serait bien Amer


Thursday, May 22, 2014
8:04 AM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires
Impression : Extraordinaire

entièrement d'accord....

Poèmes Mimi17rft - 1568753 

on ne dit pas ...


On ne dit pas "Hélène Ségara",
Mais "Hélène s'est perdue".

On ne dit pas "Mon corridor",
Mais "Mon corps se repose".

On ne dit pas "Sexologie",
Mais "Sport en chambre".

On ne dit pas "Consentant",
Mais "Moule pas fraîche".

On ne dit pas "Concentrique",
Mais "Idiot Emasculé".


Saturday, May 17, 2014
9:59 AM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

super !!!

Poèmes Mimi17rft - 1568753 

Le livre de la vie


Le livre de la vie est le livre suprême,
Qu'on ne peut ni fermer, ni rouvrir à son choix ;
Le passage attachant ne s'y lit pas deux fois,
Mais le feuillet fatal se tourne de lui-même ;
On voudrait revenir à la page où l'on aime
Et la page où l'on meurt est déjà sous vos doigts.

Tuesday, October 09, 2012
2:43 PM

Auteur : Alphonse de Lamartine

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires
Impression : Extraordinaire

le livre de la Vie...... ET oui.........

Poèmes Mimi17rft - 1568753 

Passé


Ton Passé !... Car tu as un Passé, toi aussi !
Un grand Passé, plein de bonheurs et plein de peines
Dire que cette tête est pleine,
De vieilles joies, de vieux soucis,
D’ombres immenses ou petites,
De mille visions où je ne suis pour rien !
Redis-les-moi toutes ces choses cent fois dites.
Tes souvenirs, je ne les sais par encor bien.
Ah ! Derrière tes yeux, cette nuit, ce mystère !
Ainsi c'est vrai qu'il fut un temps où quelque part
Tu gambadais dans la lumière
Avec de longs cheveux épars,
Comme sur ces photographies !
Raconte-moi. C'est vrai ? C'est vrai ?
Tu fus pareille à ce portrait
Où tu n'es même pas jolie ?
Explique. En ce temps-là, qu'est-ce que tu faisais ?
Qu'est-ce que tu pensais ? Qu'est-ce que tu disais ?
Que se passait-il dans ta vie ?
Ce grand jardin a existé, qu'on aperçoit ?
De quel côté était la grille ?
Es-tu sûre que ce soit toi
Cette affreuse petite fille ?
Ce chapeau démodé, ce chapeau d'autrefois,
Fut ton chapeau ? Tu es bien sûre ?
Et toutes ces vieilles figures,
Ce sont les gens qui te connurent avant moi?
C'est à ces gens que tu dois ton premier voyage,
Ta première nuit dans un train,
Ta première forêt, et ta première plage ?
C'est eux qui t'ont donné la main,
Et qui t'ont prêté leur épaule,
Et qui t'ont dit : « Regarde là... » ?
Hélas ! Pourquoi tous ces gens-là
Ne m'ont-ils pas laissé ce rôle ?
J'aurais tant aimé t'emporter
Loin, toute seule, et t'inventer
De merveilleux itinéraires !
Je t'aurais révélé les soirs et les étés,
Appris le goût des longues routes solitaires
Et dit les noms des beaux villages aperçus.
Je t'aurais présenté la Terre.
Je crois que j'aurais très bien su.
Et de tant d'horizons splendides,
De tant de villes, de pays,
Peut-être aurait-il rejailli
Un peu de gloire sur le guide...
Ah ! Tous ces gens, petit chéri,
Savent-ils bien ce qu'ils m'ont pris ?
C'est fini. L'on n'y peut rien faire.
C'est l'irréparable. Voilà.
Et cependant tous ces gens-là
Ont l'air de gens très ordinaires.
Sois certaine qu'entre nous deux
Si nous sentons aussi souvent des différences,
Ce n'est qu'à cause d'eux, oui, d'eux
Qui, sous prétexte de vacances,
Te menèrent dé-ci, dé-là,
Et mirent leur empreinte, avant moi, sur ta vie...
Ne pensons plus à tout cela.

Range-moi ces photographies.

Thursday, March 01, 2012
1:04 PM

Auteur : Paul Géraldy

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

8 Commentaires
Impression : Extraordinaire

CELUI CI AUSI EST MAGNIFIQUE Cà prend à la gorge de le lire...

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 30/11/2020 à 00:22:49



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit