Accueil | Connexion
pink_floyd122 - 1345534
Skip Navigation Links.
Liens

Textes \ Poèmes djenie à l'idée - 3130878 

trois petits tours...et puis s'en vont


Quoi d'neuf ? peur et envie dans le cerveau
Mon cœur qui balance comme autrefois.
Voici que nos routes se croisent à nouveau,
Sur le noir bitume où je reste coi.

De m'approcher tu as eu le courage.
Dans le tohu bohu de mes pensées,
Je suis à l'arrêt, mon corps en blocage…
Gentiment tu me charries d'amitié.

Au fait qui a pris de l'autre la main ?
Qu'importe, ce fut magie, émotion.
Prends garde malheureux! gare à demain!
Elle est à cent lieues de ta dévotion.

Va inviter d'illustres inconnues,
Evite la tout doux, avec adresse
Qu'elle ne puisse croiser ton œil ému,
Et bien vite chasse ton ivresse…

Chemin du retour, où il me revient
Un bel été, un feu d'artifices,
Sans la crainte alors, de saisir ta main,
Au creux d'une obscurité complice

Tu l'as retirée comme une brûlure
La honte et la peur en attitude:
Ta vie n'était pas une sinécure,
Je t'aimais avec mansuétude.

Malgré tout j'ai le souvenir doux amer
Qui date de ce beau crépuscule:
Des reines marguerites en parterre
Eclairaient un jardin minuscule.

Je n'oublierai jamais leur lumière…
D'autres marguerites, que j'ai plantées
En souvenir, s'élevaient altières.
Mais sans l'amour étaient désenchantées

Je sais que je ne reverrai jamais
Leur blancheur, éteinte par la raison.
Comment oublier combien je t'aimais
Mon cher printemps, ma folle déraison ?


Monday, January 28, 2019
8:24 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Textes \ Poèmes djenie à l'idée - 3130878 

le coeur ne vieillit pas


Pour quelques emplettes, chez une vieille tante,
nous t'avions confié, tu étais encore petit,
et ne marchais guère: elle était contente,
malgré sa jeunesse sans enfant ni mari.

Un jour, nous étions tout deux, seuls en son logis.
Voulant me retenir, elle m'aimait bien tu sais.
"à vingt ans j'ai renoncé à prendre mari"
Elle voulait sans doute crever un vieil abcès…

Hélas, le temps m'était compté, le sien aussi
mais j'ignorais encore, si proche son silence.
Tu sais fiston, je regrette toujours aujourd'hui
d'avoir fermé ma porte à sa confiance.

Nous montions l'escalier de son appartement,
elle s'échappait vers l'étage supérieur,
te serrant dans ses bras, comme un enlèvement
J'ai croisé ses yeux et ça m'a fait mal au cœur.

Ce vide immense et la flamme de détresse
de son œil rajeuni, sur son corps enraidi.
Je t'ai glissé dans les bras pleins de jeunesse
de ta mère. Je me suis approché, interdit,

de cette femme aux yeux verts pleins de larmes.
Aujourd'hui, j'oserai la serrer dans mes bras
Mais vois-tu notre jeunesse nous désarme:
j'ai dit "je sais mamie, le cœur ne vieillit pas"

Elle hochait la tête, tamponnant ses larmes,
et j'en témoigne, à l'automne de mes pas:
nos vieux cœurs, de leurs chagrins font beau vacarme,
et nos belles amours passées sont toujours là...

Wednesday, October 03, 2018
9:02 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Textes \ Poèmes djenie à l'idée - 3130878 

En triplette!


faut vraiment n'avoir rien à faire pour commettre ça…
je t'aime
quand même
tu m'as trompé
c'est oublié
voici ces fleurs
pour toi mon cœur
mais tu veux quoi ?
lui, moi chez toi…
et pour la nuit,
chacun son lit
car vous ronflez
vous le savez
quant à l'amour
c'est tout le jour
et pour l'argent ?
toujours avant!
pour la maison,
pas de raison,
entretenez
pour mériter
mes hommages.
le ménage
et les repas
à deux ça va...
j'ai à faire
pas mon affaire
je veux du bio
hein mes héros ?
et les courses
sans ma bourse.
soyez mignons,
et mes chaussons ?



Wednesday, August 15, 2018
1:54 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Textes \ Poèmes djenie à l'idée - 3130878 

oh le beau sac!


Sans surprise elle est déjà épousée…
Tant de grâce légère et de dignité:
Mon cœur hésite, incertain.

Dans son œil on devine l'esprit sensible
qui tente de devenir invisible
regardant un peu plus loin.

Sa main est douce, ses balancés fluides,
ses pas et ses élans doux, presque languides.
N'y songe pas vieux machin.


Alors rêve, sois heureux de sa confiance,
profite de cette sorte d'innocence
qui ne te ressemble en rien.

Mais voilà, elle va bien t'empêcher de dormir!
Son être émouvant, sa voix tirent des soupirs
à ton vieux cœur de vaurien.

La rareté de ces instants de lumière,
où nos âmes fourbues semblent si légères
qu'on oublie les lendemains.

L'attirance ne se décide pas.
Noyé dans une bulle heureuse me voilà:
moi si près, elle si loin

Briser le charme par une inconvenance ?
"Vous m'avez manqué, j'étais là en avance"
Pas mal pour un clap de fin

A moins qu'elle ne rie gentiment, "voyons monsieur"?
Je cherche comment revoir à nouveau ses yeux
pour orienter mon destin.

Et pourtant je sais combien est vain ce désir
qui dès son envol est condamné à mourir.
Quelle folie me retient ?

Je vois un gros sac de chagrin à emporter,
mais ne laisserai personne le ramasser.
Pourquoi? hé bé...c'est le mien

Thursday, August 09, 2018
8:24 AM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire


Textes \ Poèmes Chinois - 3073959

Solitude


Chair angoissée
Désir étouffé

Comme d'un cauchemar je sors
Fuir cette vie ,ce sort

Cette peur de ne jamais vivre ce bonheur
La joie du contact de x et sa chaleur

Cette chair meurtrie dans ma poitrine
Saigne exposée aux vitrines

Jamais un mot de tendresse volé
Jamais un regard attentionné

O combien fade reste la vie
Quand on ne vit que d'envies

Et plus rien n'a d'allégresse
Quand tout n'est que solitude,tristesse

O combien malheureux est ce coeur
Sans amour et sans douceur.

Sunday, December 31, 2017
10:16 PM

Oeuvre originale
Auteur : Chinois 3073958

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

1 Commentaires
Impression : Extraordinaire

<< Précédant  Page 2   Suivant >>

Blog mis à jour le 27/09/2020 à 02:46:00



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit