Accueil | Connexion
Trazi - 826035
Skip Navigation Links.
Liens \ Forums

Actualité djenie à l'idée - 3130878

de la minorité victimaire à la minorité agressive


Toutes confortées dans leur bon droit et leur pensée supérieure, par leur conquête professionnelle et médiatique, leur discrétion, et leur humour ont disparu.
Pascal Praud commentant les propos assez classiques de michel sardou, songeait que 95% des français partageaient globalement son "classicisme sociétal", et s'étonnait que les médias prennent soin de ne "blesser personne" dans une belle unanimité à cent lieues de la vie de la foule. (gare aux procès ou
à la black liste.)
Réaction soudaine et sans aménité d'une collègue de plateau: "ouais et les autres sont des imbéciles sans doute ?" on pouvait penser à de l'humour...que nenni elle en remit une seconde couche, puisque Praud ne s'est pas immédiatement confondu en excuses.
Visiblement surpris, praud, osa jusqu'à dire que peut être, en effet il y a sans doute des imbéciles...
Ce ton coupant, peu professionnel (surtout entre collègues) m'a rappelé le doux souvenir d'une JAF toute nimbée d'intouchabilité...
L'adage ne dit il pas que la meilleure défense c'est l'attaque ?

Dernière participation le
Saturday, May 15, 2021
9:29 AM

15 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Actualité alex - 2915478

Le maquis foireux de la vaccination..



(ou les mafias publiques et privées du système médical français instrumentalisent la pandémie pour s’en mettre plein les fouilles)..
"Comment voulez-vous gérer un pays ou il existe plus de 400 fromages” écrivait C De Gaulle..
hé bien les “fromages” du secteur de la santé se voient révélés avec le covid 19
Passons sur le chantage habituel des hospitaliers publics sur les politiques pour obtenir plus , coup classique destiné à racketter le contribuable. Alors que les gestionnaires ‘ non soignants “ sont aussi pléthoriques que les personnels d'académies dans l’éducation nationale qui pratiquent les mêmes méthodes , comme de vulgaires CGTistes de la Sncf ou de Air France.
Pour le "privé" , ce n’est pas mieux ,la guerre de tranchées entre pharmaciens et médecins aboutit à assécher en doses vaccinales les vaccinodromes. les pharmaciens refusent que les tests soient commercialisés en grande surface; que les tests salivaires (très faciles à pratiquer ) soient mis sur le marché .. ralentissant ainsi de plusieurs mois la lutte contre la pandémie pour une simple question de pognon.
Alors que ces gens sont rémunérés largement pas la sécurité sociale qui solvabilisent la majorité de leur clients ( sans la sécu ils claqueraient du bec)
voilà dans quel état est ce pays , ou on a que “solidarité” a la bouche pour sponsoriser le socialisme alors que les “corporations” rackettent le contribuable .. et ce n’est pas près de s’arranger,
Bonne Journée

Dernière participation le
Tuesday, April 20, 2021
10:36 AM

24 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Plaisir d'écrire alex - 2915478

dernier livre d'ALEX (presque gratuit)


Chapitre un gratos , et ne venez pas me dire
que çà ne vaut pas une thune

Chapitre 1
(un doute m’habite)

On pense quelquefois que j’ai des griefs vis-à-vis des enseignants, j’en ai. Pour constater ce qu’ils sont devenus, et ce uniquement par nostalgie de mes anciens instituteurs.

Dans ce temps-là tout le monde travaillait, juste pour manger. Seul le notaire, le médecin, et le maire avaient une voiture, nos instits avaient des vélos. Ils portaient des bérets « sambre et meuse » et régnaient en despotes sur un monde étrange fait de fautes d’orthographe sévèrement réprimées et de récitations mal apprises ânonnées par des loupiots aux genoux écorchés par leur vie aventureuse de la récré.
La classe sentait la craie, et l’encre « Waterman » dans laquelle on plongeait avec délectation des mouches embrochées sur nos plumes sergent major.
Ils passaient a la maison de temps en temps pour boire un coup et discuter avec les parents, ils repartaient avec une bouteille d’huile d’olive, ou quelques haricots quand c’était la saison. Les parents avaient pour eux un respect immense et une confiance aveugle, ils détenaient le « savoir. »

Ainsi, ils pouvaient rêver pour leur progéniture d’un emploi a la poste ou elle pourrait s’épanouir dans l’odeur de la colle des timbres et le bruit sourd des tampons. Pour échapper au labeur de la terre si ingrat et incertain.

D’autres plus ambitieux imaginaient un fils garde champêtre, vu qu’il connaissait déjà a 15 ans toutes les astuces du braconnage.
Et le certificat d’étude, dignité suprême, figurerait encadré dans le salon entre le portrait de l’oncle Antoine mort a Verdun et la photo de mariage de la mère qu’on ne reconnaissait pas tant elle était jeune.

Ah a l’époque on avait des joies simples, ainsi les valeurs républicaines et la morale laïque enseignées en classe, fournissaient la chair a canon garantie patriotique, dont les militaires avaient besoin pour les guerres coloniales.
La discipline en classe ? c’était la base de l’enseignement. C’était la même qu’a la maison, on ne parlait qu’après y avoir été autorisé. Et on n’était jamais très loin de la baffe.

Que reste-t-il de tout ça aujourd’hui... rien. Je comprends mal que tout le monde pleurniche sur son triste sort alors qu’on mange sans rien foutre, et que c’est la télé qui dit la bonne parole… que l’autorité c’est du nazisme, et que mémé, qui s’est mariée quatre fois, ne connait que le micro-onde et part en vacances à Ibiza pour fumer des pétards avec des « keublas« .

Mais voilà qu’‘on nous bassine avec les valeurs de la République, mais quelles sont-elles? La liberté ? Confisquée par les compagnies d’assurance qui font fabriquer des interdictions a la chaîne au prétexte de protéger la santé ? ou leurs profits ?

L’égalité ? Ou les castes se disputent avantages et protections au détriment des précaires qui vivent dans l‘incertitude du lendemain ?

La fraternité qui dépends des deux premières et qui se voit donc amputée largement !
.
Non les valeurs « républicaines » ne valent plus un pet de lapin, dans une société ou l’effort n’est pas nécessaire, ou l’opiniâtreté n’est plus reconnue comme une qualité mais comme une tare « d ‘opportuniste », ou le talent s’efface derrière la télé réalité, ou les références vivent a « koh lanta » ou on apprend a pêcher un poisson en 8 semaines ..

Vous vous dites,
» houlà il a l’air aigri le pépère, il a dû avoir une vie de merde a courir derrière le pognon et il ne comprend pas que nous on en a rien a foutre, du travail. Le pognon suffira bien » Mais pas du tout j’ai mené une existence parfaitement agréable, dans le sens où je n’ai manqué que du superficiel et que j’étais capable de m’en apercevoir.

C’est vrai que quand on y réfléchit, que celui qui sait exactement identifier ses besoins réels et est capable de les combler, lui ce n’est pas un radin, c’est un homme riche, riche de tous les besoins qu’il n’a pas, donc libre.

Échappant a la folie consommatrice, il peut vaquer a ses occupations favorites, loin des chefs de bureaux shootés au « management by objectives », du fisc, et autres balivernes permettant une surveillance étroite des « travailleurs » qu’on fait semblant de payer et qui sont tentés de faire semblant de travailler, pour la plus grande joie des déconneurs de la machine à café.
J’en étais là de mes digressions habituelles quand soudain….

Et c’est là que vous étés sensés glisser une pièce dans le schmilblick pour savoir la suite !!

(Mais non restez concentrés, je plaisante, quoi que. Mon éditeur, un infâme requin de la finance, qui sent le parchemin usagé et la choucroute de la veille payée a crédit, verrait çà d’un bon œil, vu que son costard date de la samaritaine, qu’il a plein de papiers bleus d’huissiers dans sa poche. Et une R16 comme bagnole qui ne peut plus rouler dans Paris;)


LE TELEPHONE SONNE, je décroche et j’apprends que je suis l’heureux bénéficiaire d’une loterie de l’amicale des boulistes de Yaoundé et qu’il me faut rappeler un numéro a 13 chiffres pour discuter avec le notaire et lui donner mes coordonnées bancaires pour toucher mes 20 millions d’euros ..Là je raccroche sans dire un mot ,et me lève pour aller pisser..

Ce qui est symptomatique de cette époque c’est que le niveau général baisse, et ce a une vitesse vertigineuse, c’est quand on voit la qualité de ces arnaques qu’on s’en aperçoit. Pour marcher dans ce genre de combine faut être en dessous de la surface des choses non ? Quand même ..
Je ne parlerai pas des sollicitations permanentes de ces « dames » qui cherchent l’Ame sœur a 50 ans ce qui prouve quand même que si elles étaient des chiens de chasse elles n’auraient pas mangé tous les jours, bon ben voilà , faudra s’y faire.. La roue tourne

J’en était là de mes réflexions lorsque la porte s’ouvre et « Carlita » apparaît et me dit

_ il faudra rappeler Pharmacorp ils ont un projet d’audit, et elle referme
Oui je l’appelle « carlita » pace qu’elle a un filet de voix tellement ténu que je me demande si acheter un sonotone ne serait pas un investissement justifié ; en fait elle s’appelle jeannette, il y a vraiment des parents qui déconnent.

Oui, je suis un expert, un expert en « systèmes d’information et de communication » ça en jette un max sur mes cartes de visite, mais basta je ne le crie pas sur les toits depuis que j’ai appris que « l’informaticien » (qui a détrôné l’agent d’assurance dans l’enquête « avec qui redoutez-vous de vous retrouver coincé dans l’ascenseur «) a la première place? L’informaticien !! avant c’était l’agent des assurances … je sais que vous avez en tête la « tronche de l’informaticien, lunettes, Langage bizarre, explications incompréhensibles, pour qui les photos de mamie sont un conglomérat de pixels ordonnés, et le film de votre mariage se pèse en Mēga octet. He bien non , ça se sont des ‘tecos‘(techniciens si vous voulez), On présente toujours ces gens comme des génies demeurés avec7 ans d’Age mental , comme dans la série « Chaos théory » ou on sent bien que « sheldon« , le personnage principal, a une base de connaissance très étendue , une base de règle impressionnante , un moteur d’inférence de haut niveau , mais des difficultés cognitives pour les choses simple de la vie , en fait on le fait raisonner comme un système d‘intelligence artificielle, c‘est ça le secret du personnage..
Ben non nous ne sommes pas tous comme çà ; na !
Moi j’enquête, sur les gens vous voyez ? Ceux qui définissent l’organisation du flux d’information etc. etc. parce que derrière chaque écran c’est un humain qu’il y a, mais bref, excusez-moi mais j’ai un coup de fil à passer, faut bien payer le loyer


Je prends connaissance de l’appel d’offres auquel je dois répondre.



Dernière participation le
Wednesday, March 17, 2021
9:14 AM

74 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Affection.org770362

LA GAZETTE D'AFFECTION


Les news, les ragots , les infos du jour....mais aussi un poème du site, un bon livre,un cd, une expo, un spectacle, un film culte...tous vos coups de coeur!!!!

Dernière participation le
Sunday, December 20, 2020
5:21 PM

5803 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

Actualité alex - 2915478

le confinement? une benediction!


Ah le mois de novembre ! il fait nuit a 17h ; le temps est gris et le vent est froid, si on y ajoute la menace terroriste et la pandémie mondiale je ne vois pas la difficulté à rester confiné.
La sieste ; les Séries télés, une buche dans le Feu, un bon bouquin, ou
Le bruit du couteau sur la toile, et ‘les danses du prince Igor’ de Borodine en fond sonore.
Pas un emmerdeur a l’horizon, il ne faut pas déconner, c’est le pied intégral, Je ne vois pas de quoi on pourrait se plaindre !
Bon au mois de mai d’accord, mais en novembre ?

En plus on va échapper a la fièvre acheteuse, au passage obligé des fêtes de fin d’année ! excellente nouvelle ! la saint « Carrefour » annulée ! génial ! de quoi pourrait on se plaindre.
Terminé les huitres au mercure, le foie gras industriel, la buche au beurre de palme, le champagne aigre, les repas de famille kalachnikov , les vœux des faux culs, les culs de vrais vieux, (ou l’hypocrisie le dispute a l’indigence du propos)la misère affective tartinée sur la tradition séculaire entretenue par les marchands de sapins
On ne consomme plus et on réfléchit. Encore meilleur que les gilets jaunes, ou les processions avec banderoles. Le grand silence.
Peur panique de la France d’en haut ! le peuple ne répond plus ! il a
Choisi l’année sabbatique, il n’achètera plus de bagnoles, de jouets,
de perlimpinpin, terminé la tva, la taxe ceci cela ! ah la frayeur des institutions.. Vous voyez le tableau ?
Nan , on vit une époque formidable !

Dernière participation le
Saturday, November 14, 2020
3:41 PM

12 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

<< Précédant  Page 2   Suivant >>

Blog mis à jour le 30/11/2021 à 18:38:00



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit