Accueil | Connexion
Monsieur Affection - 1 
Skip Navigation Links.
Liens \ Forums \ Actualité

412395

La déroute de la maison Bush.


Les évènements se précipitent en Irak, l'équipe Bush est entrain de perdre les pédales.

Une info passée pratiquement inaperçue démontre de façon évidente l'échec total des Bush boys.

Les employés de la société pétrolière Texane Halliburton sont entrain d'évacuer l'Irak...Leur sécurité ne pouvant plus être assurée.

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore cette compagnie appartient au vice président américain Dick Cheney.

Dans l'idée des responsables de cette guerre, il y avait 3 principes:

1) Une guerre courte ( c'est bien connu les plus courtes sont toujours les meilleures). Le promoteurs de cette guerre pensait même pouvoir tout boucler en trois jours. Le régime de Saddam étant supposé s'écrouler immédiatement...Les forces de libération acclamées par les irakiens reconnaissants...On a vu.

2) Mise en place d'un gouvernement "démocratique" ami des américains et consacré à l'issue d'elections elles aussi démocratiques. Il n'y a, à ce jour, qu'une poignée de marionnettes qui ne pourraient pas faire trois pas dans la rue sans se faire lyncher.

3) La guerre serait auto-financée par le pétrole Irakien que le gouvernement ami, mis en place, se ferait un plaisir de mettre à disposition de l'amérique et de ses alliès...Une grande relance économique aurait lieu avec des marché fabuleux de la reconstruction, pour les alliès de "l'axe du bien"...Dont Français Allemands et Russes seraient exclus...Bien fait.

Halliburton et les amis de la famille Bush allaient se faire des couilles en or...Aznar, Blair et les Polonais auraient eu quelques miettes.

Adieu veaux vaches cochons !!! Halliburton se taille, l'oreille basse, la queue entre les jambes...Et tous les coûts qui augmentent chaque jour...Seront pour le contribuable américain.

Quelque chose me dit que je vais reprendre deux fois du dessert...ce soir

Dernière participation le
Friday, May 07, 2004
3:01 PM

24 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

412395

Les délocalisations...Ya pas mieux...


Depuis plusieurs années maintenant on assiste aux délocalisations des emplois industriels avec comme corollaire le développement massif du chômage.

Ces délocalisations frappent en priorité les emplois des salariés les plus modestes les moins qualifiés...Et donc les moins payés. Je m'interroge ...Les délocalisations ont pour but de faire des économies, en faisant fabriquer les produits par des salariés de pays qui sont payés beaucoup moins cher, et en nous les vendants toujours au même prix, quand c'est pas plus cher...C'est ainsi que les entreprises se font des couilles en or...Et que les actionnaires s'en foutent plein les fouilles.

Mais en y refléchissant bien ...Il serait possible de gagner encore plus en délocalisant les emplois des plus payés... Si on délocalisait en Roumanie par exemple le poste des PDG des grandes entreprises imaginez l'économie, du conseil d'administration etc etc...D'autant plus que là-bas on trouverait facilement des gens pour faire aussi mal que les hauts responsables qui nous dirigent .

On pourrait faire de même avec les députés, les sénateurs, les ministres, le président de la république...Cela représenterait des économies considérables. Certains qui rêvent en se rasant...Pourraient se reconvertir à d'autres boulot plus utile...Je ne sais pas moi éboueur, balayeurs des rues...Enfin des boulots indipenssables .

Dans le même état d'esprit les journalistes vedettes des télés, radios, grands éditorialistes de la presse écrite, qui nous expliquent à longueur de journées les bienfaits de la politique libérale seraient utilement remplacés par des journalistes, par exemple, Sénégalais ou Mauritaniens (là il en faut qui parlent français) payés au centième de ce que nous coutent les "stars" du petit écran...Et eux aussi feraient facilement aussi mal...Sans problème .

Je ne parle pas des vedettes des arts et lettres qui eux aussi nous coutent la peau des fesses...

Fianalement les solutions existent pour réduire les déficits...Et je suis sur que la grande majorité des français y serait favorable...Ya plus ka .

Dernière participation le
Thursday, April 22, 2004
6:42 PM

51 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

412395

Qu'en pensez vous ???


Que pensez vous du projet de Jhon Kerry de service national civil pour les jeunes en contrepartie de la prise en charge par l'état des frais d'études.

http://fr.news.yahoo.com/040415/202/3qw02.html


Dernière participation le
Tuesday, April 20, 2004
7:08 PM

8 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

835521

Une maire PCF du Nord interdit toute expulsion de locataire précaire


http://infos.aol.fr/info/ADepeche?id=272201&cat_id=9


Coupables, ces familles de condition modeste, doivent être punies et de la pire façon. Expulsées au petit matin, "mises à la rue" avec le concours de la force publique, elles vont rejoindre la cohorte des sans domicile.
Le droit au logement est un droit fondamental. L'échec de la prévention des expulsions nous interroge quant à ce droit pourtant inscrit dans les textes législatifs et réglementaires. Telles sont les raisons du moratoire sur les expulsions.

Dernière participation le
Monday, April 19, 2004
9:56 AM

18 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

835521

L'abbé Pierre lance un nouvel appel à la solidarité, cinquante ans après 1954


PARIS, 30 jan (AFP) - Cinquante ans après son appel du 1er février 1954, qui fut suivi d'un immense élan de solidarité nationale, l'abbé Pierre, 91 ans, lancera dimanche un nouvel appel à la solidarité en faveur des exclus, qui sera lu à sept voix sur l'esplanade du Trocadéro à Paris.

Le président Jacques Chirac recevra le fondateur du mouvement Emmaüs après la cérémonie, à 18h00 à l'Elysée.

Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin devrait quant à lui inaugurer le 5 février, avec le maire de Paris Bertrand Delanoë, une exposition organisée au Musée de l'Homme par une dizaine d'associations humanitaires.

En revanche, la présence du Premier ministre n'est pas confirmée par les responsables de la Fondation abbé Pierre, lundi, lors de la présentation à la Sorbonne, en présence de l'abbé, du rapport 2004 sur le logement des défavorisés, particulièrement alarmiste sur les carences en logement social.

La Fondation attend davantage de l'interpellation publique de l'abbé Pierre lundi, qui s'adressera plus aux pouvoirs publics, alors que le message du dimanche est plutôt "d'ordre moral".

"Il y a le temps des consciences et le temps de l'interpellation. On aurait aimé que ce soit en même temps, lors de l'appel dimanche", regrette la Fondation.

Dimanche, à 16H00, l'appel, un court texte incitant à rompre avec l'égoïsme et l'indifférence, sera lu par des compagnons et responsables de communautés, représentant les différentes facettes du mouvement.

Dimanche, des compagnons, une "compagne", Françoise Maignant de la communauté de Châtellerault (Vienne), le responsable d'une "friperie solidaire" à Alfortville (Val-de-Marne), liront à tour de rôle, laissant la parole à l'abbé Pierre pour prononcer les derniers mots.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé sa venue.

Des compagnons et bénévoles du mouvement viendront écouter l'appel. Une vingtaine de camions Emmaüs ont été prévus pour les conduire au Trocadéro.

Après la lecture, les présidents de la dizaine d'associations partenaires prendront la parole. A la différence de celui de 1954, l'appel de 2004 se veut en effet à plusieurs voix. D'Amnesty à "Solidarités nouvelles face au chômage", en passant par ATD Quart Monde, les Restos du Coeur ou Médecins du Monde, le Secours catholique ou le Secours populaire, ces associations prendront part à l'événement.

Elles organiseront à partir du 5 février l'exposition "Pauvres de nous! l'Expo pour agir" au Musée de l'Homme. Le visiteur entrera dans la peau de celui qui voit les portes se fermer devant lui, qui croule sous les factures impayées, et s'interrogera sur les moyens de vivre avec moins de 580 euros par mois.

Emmaüs va lancer des initiatives tout au long de février pour relayer l'appel : collecte de vêtements dans la semaine du 2 au 7 février, devant les mairies d'arrondissements parisiens, "sleep-in" dans la rue dans la nuit du 31 janvier au 1er février à Albi pour dénoncer les carences du logement social, cross pour la solidarité dimanche à Amiens, grande distribution de soupe sur la place du marché d'Annemasse le 8 février, concerts à Bordeaux, aides aux familles roms à Saint-Etienne.

Parlant de sleep-in plusieurs centaines d'habitants du quartier de la Chapelle avaient manifestés leur ras-le-bol de l'insécurité croissante engendrée par les toxicomanes.
Nous pouvions lire Plus de drogués dans notre quartier ". Certains s'en sont pris à Sleep-in et La Boutique, deux structures accueillant les toxicomanes.
Il est vrai que nous ne pouvons pas nier les nuisances liées à la présence de consommateurs de crack, notamment dans le 18ème arrondissement, mais les structures sont précisément implantées là où sont les toxicomanes. " Le trafic de drogue n’est pas une nouveauté dans l’arrondissement "

Dernière participation le
Wednesday, February 04, 2004
1:40 PM

73 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 14/08/2020 à 04:59:38



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit