Accueil | Connexion
lanserlia - 993217
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes \ Poèmes \ Copies   Tous ses textes


Ouf !!!


Ouf, c'est fini
voici venir la pluie
la grosse chaleur de cette nuit
à Paris
c'est fini...

Ouf, c'est fini
les oraux du Capès pour Fanny
le stress, la tension,
l'estomac noué
les machoires serrées
envolées toutes ces émotions...

Ouf, c'est fini
l'attente sur un banc
sous le soleil blanc
et la chaleur de Paris

J'ai retrouvé ma Savoie
il y faisait chaud aussi
mais maintenant c'est la pluie
et on oublie...

Ouf, c'est fini...

Friday, July 02, 2010
8:26 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires

La Secousse


Au début, tout va bien,
et puis un petit fait survient
le petit fait qui vous fait un peu de mal
Mais rien de grave, tout à fait normal...

Et puis un autre apparait
et celui-la fortement vous déplait
l'énergie enfouie lors du précédent
ressurgit précipitemment
Du calme ! monsieur le mental !
Rien de grave, tout à fait normal...

Mais monsieur ne veut rien écouter
il a décidé de s'emballer !
il extrapole, il caracole
il commence à en avoir ras le bol !
Mais rien de grave, tout à fait normal...

On va bien arriver à endiguer le mal
en faisant appel à la respiration !
c'est parti, inspiration, expiration,
mais monsieur ne veut rien savoir
perfidemment, il contourne la respiration
et revient à la charge avec son cinéma !
Bien sur, c'est la faute de l'autre qui n'avait pas à faire "ça" !
c'est toujours de l'autre que vient le mal !
mais rien de grave, tout à fait normal...

Et puis il y a la goutte d'eau
celle qui fait déborder le pot
le petit fait qui vient subrepticement se glisser
dans le cortex gauche déjà bien hérissé
Non ! là les limites sont déjà dépassées !
cette fois-ci, on ne peut pas laisser passer !
est-ce bien grave ? est-ce tout-à-fait normal...

Mais non bien sur, alors les paroles s'emballent
c'est parti, l'énergie contenue
s'échappe par les mots dans un flot ininterrompu
c'est le déluge, la tempête, la cata et pire encore
il n'y a plus de maitre à bord
plus personne pour poser la question vitale :
est-ce bien grave ? est-ce tout-à-fait normal ?

On est simplement aveuglé
les mots dépassent la pensée
la machine à détruire l'autre est en marche
tous les ingrédients sont réunis pour un grand clash
c'est le déluge de reproches, c'est l'ouragan de ressentiments
c'est la tornade des mots, c'est la valse des manquements

Après l'apothéose, quand tout a été dit
et même parfois plusieurs fois redit
le calme retombe, l'énergie s'est dissipée
la vague de pensées réintègre l'océan calmé

Il ne reste plus qu'un peu d'essouflement
un peu de fatigue, parfois quelques larmoiements
et, alors, vient à l'esprit la question finale :
Etait-ce bien grave ? était-ce tout-à-fait normal ?

Monday, October 25, 2004
9:53 PM

Auteur : D.D.

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

12 Commentaires

    

Blog mis à jour le 11/04/2021 à 21:00:33



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit