caisses,etat,sont,vides
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Les caisses de l'état sont vides.....

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
1185926 Publié le 30/11/2010 à 13:53 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/les-caisses-de-l-etat-sont-vides-85179

Si les caisses de l’état sont vides, c’est pas parce que l’argent en sort, c’est parce qu’il n’y entre pas.

« Cette nuit, docteur, j’ai fait un rêve étrange : je remontais à pied le lit asséché de ce qui semblait avoir été une large rivière. Au long des berges mortes, on pouvait deviner qu’une végétation luxuriante avait poussé ici et qu’une verte vallée remplaçait autrefois le désert dans lequel je m’assoiffais. Au détour d’une colline, en amont, je finis par apercevoir, au loin, qu’un immense barrage bloquait fermement l’entrée de la vallée. Un village du tiers monde, miséreux, délabré, était blotti au pied de celui-ci. »

barrage-hoover - Ah ah, gontinuez, fit le docteur, ça m’a l’air très zexuel, tout za. Rivière + barrage = zexe. Blocache pzygologique. Z’est limpide.

« Les pauvres maisons étaient regroupées au pied de l’immense mur de béton, écrasées par son imposante masse. Je compris bientôt la raison de cet inhabituel regroupement. Au centre du barrage, planté à même la paroi à hauteur d’homme, se trouvait un petit robinet fermé, tout simple. Il donnait dans un abreuvoir à sec. Ce robinet était le seul point d’eau du village, l’endroit où tous les habitants venaient chercher l’eau pour se désaltérer et irriguer leurs maigres récoltes. »

- Ah, ah, betit robinet, métaphore zexuelle, très pien ! fit le docteur.
A ce moment, je crus bienvenu de lui préciser une ou deux choses :

- Bon, écoute-moi, Toubib : comme c’est moi qui paye la séance alors c’est moi qui cause, toi tu te tais et t’écoutes ou sinon je t’enlève un euro par mot que tu prononces, c’est pas parce que t’es psychamachin que je vais me laisser marcher sur la langue. »
(J’ai un rapport très dynamique avec les représentants de cette illustre profession) Je poursuivis donc :

« Tandis que j’allais me désaltérer, un Mexicain sortit d’une maison et se dirigea vers moi. Il ressemblait à une sorte de François Fillon moustachu :
- Hé, dites donc, faut pas vous yêner, vous croyez qué c’est gratouit ? »
- Ah ah, gratuit, l’archent, z’est le caca de vous… interrompit le docteur, za ze précise !
D’un geste éloquent, je saisis sa lampe de bureau ; il se tut. Je repris :

« Je répondis au Francisco Fillón que je voulais juste étancher ma soif.
- Il n’y a plous rien, les cuves sont vides, lé village est rationné. Il n’y a plous d’eau. Ils gaspillent trop.
Les villageois s’étaient peureusement regroupés derrière lui en ânonnant : plus d’eau, on gaspille trop.
- Ils gaspillent trop, n’ouvrez pas cé robinet. Il faut rationner. Il n’en reste plous.
- Le village est rationné ? Vous êtes cons ou quoi ? Et ça ? fis-je, en indiquant du doigt le sommet du barrage.
Il ignora mon geste.
- Yé souis le gardien dou robinet, je travaille pour le barrage. Je vous dis qu’il n’y a plous d’eau. C’est comme ça. Ne discoutez pas.
- Vous êtes tous mabouls dans ce bled ou quoi ? fis-je, pourquoi ne prenez-vous pas un peu de l’eau qui se trouve de l’autre côté du barrage ? Il doit y en avoir des milliards de mètres cubes ? Allez, laissez-moi ouvrir ce putain de robinet.
- C’est pas à nous. On né peut pas. C’est comme ça. C’est obligé. Il n’y a plous d’eau qui reste pour eux. Ils gaspillent trop. Privilégiés. Les cuves sont vides.
Il avait l’air sérieusement atteint lui aussi. Je repris mon sang-froid pour essayer de lui expliquer calmement ma façon de voir les choses.
- Vous êtes en train de me dire que vous êtes assez débiles pour mourir de soif au pied d’un barrage ?
- C’est pas à eux. On né peut pas. Ils gaspill…
- C’est bon, Coco-Perroquet, j’ai compris. Et cette eau, elle est à qui, alors ?
Le Fillon me regarda, interloqué et les villageois éclatèrent de rire :
- Ben, elle appartient au barrage, pardi… vous sortez d’où ?
- Et le barrage ?
- Ben, lé barrage, il appartient à... heu... au barrage aussi !
Les villageois reculèrent instinctivement en disant : barrage, sacré, barrage, pas toucher...428754-img-50392-hr.jpg.jpg

Le docteur, n’y tenant plus, intervint :
- Ah ah, fictoire : z’est bien zexuel : le betit robinet, le bénis, tout est là : néfrose ! Le barrage, za représente la femme et…
Je descendis du divan et mis mon visage à un centimètre du sien :
- Tu vas la fermer, oui, Sigmund ? Elle n’a rien à voir avec les femmes, ma névrose !
- Pourquoi ?
- parce qu’elle a à voir avec le rapport du Conseil des prélèvements obligatoires, que j’ai lu hier. Et ben figure-toi que les exonérations fiscales dont bénéficient les entreprises, c’est CENT SOIXANTE DOUZE MILLIARDS d’euros. Pour te donner une idée, ça fait DIX-SEPT fois le déficit actuel des caisses de retraite. Si tu ajoutes, les excès de rémunération du capital et les paradis fiscaux (40 à 50 milliards d’euros), tu te rends compte que si les caisses de l’état sont vides, c’est pas parce que l’argent en sort, c’est parce qu’il n’y entre pas.
- Et ?
- Et ben, les villageois, dans mon rêve, c’est nous.
- Ah ? Et le barrache ?
- Devine.



Abonnez-vous aux Blablas de la Blanche
Publié dans la Mèche N°12
domi - 417343lui écrire blog Publié le 30/11/2010 à 20:08 supprimer cette contribution
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 30/11/2010 à 22:25 supprimer cette contribution
J'ai beaucoup apprécié, mais impossible d'ajouter un commentaire sur ce site !
1185926 Publié le 30/11/2010 à 22:44 supprimer cette contribution
C'est payant sur ce site pour publier ou laisser des messages....
1246157 Publié le 30/11/2010 à 23:54 supprimer cette contribution
la Meche super journal qui remplace Siné hebdo
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 30/11/2010 à 23:56 supprimer cette contribution

Depuis que S.H. a mis la clé sous la porte, par solidarité, je n'achète plus C.H.

1246157 Publié le 30/11/2010 à 23:58 supprimer cette contribution
achète la mèche Paga
domi - 417343lui écrire blog Publié le 03/12/2010 à 11:50 supprimer cette contribution
Il est bien trop RADIN pour le faire!

Depuis que je le lis, je connais le bonhomme! Je SAIS lire entre les lignes.

C'est le genre de type a t'offrir un repas dans une pizzeria et à te laisser payer l'addition, c'est dire!

Si ça marche, après il t'invite chez Maxim et disparait peu après le dessert, méfiance.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 03/12/2010 à 11:58 supprimer cette contribution
Citation:
après il t'invite chez Maxim
On ne bouffe pas spécialement bien, chez Maxim's. Le cadre est sympa, c'est tout.

Dodin-Bouffant, c'était pile poil l'inverse, mais ils n'existent plus
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 03/12/2010 à 12:06 supprimer cette contribution
Citation:
achète la mèche Paga
C'est fait depuis avant-hier. Si j'avais su que j'y retrouverais un truc nullissime par ailleurs recopié précédemment ici, je m'en serais abstenu.

Je trouve dans ce torchon exactement ce que j'ai toujours détesté partout et tous azimuts : la surenchère conformiste dans un style préfabriqué par d'autres. C'est du sous-Cavanna comme Claude Sarraute en son temps, comme on trouve dans Spirou du sous-Franquin et du sous-Peyo. L'équivalent des "artistes" pour touristes de Montmartre, qui fabriquent du Poulbot et du Caran d'Ache à la chaîne.

Siné, au moins, même si c'était souvent mauvais, c'était de l'indignation d'origine, pas de l'indignation de commande.

Charlie, au moins, il y restait Cavanna. Mais bon, Cavanna, je le prendrai en recueil quand il jugera bon de les sortir. Je me suis remis à « Gauche, droite, piège à cons ! » (recueil d'articles) et même la préface est géniale !

Quand tu as du Château-Palmer sur ta table, tu vas t'embêter à aller acheter du Préfontaines chez l'épicier ?
domi - 417343lui écrire blog Publié le 04/12/2010 à 08:52 supprimer cette contribution
Paganel tu vis dans le passé! Tu lis trop de trucs du passé, on dirait un vieux bouc rabâcheur.

Il te manque le chapelet de graine de courge, un bouc et un turban et on dirait Khomeini brandissant son Coran avec dans la main une relique de Charlie Hebdo brandie à bout de bras! Mon cochon tu ne rechignerais pas sur la gamine qu'il a "mariée" à plus de 72 ans!

C'était juste un acompte terrestre sur les 7 vierges qu'il est allé se lutiner dans son Paradis bleu.

Ce que tu pouvais lire voici 20 à 30 ans est INTERDIT de nos jours, donc ces personnes y vont avec la pédale douce. Pas de HALDE ni de Licra et autres officines de faux-derche.

Même le Coluchi ne pourrait plus dire ce qu'il osait dire sans refiler tout son fric gagné grâce à cela à des avocats!

Faut vivre avec son temps paganel, tout doit être aseptisé, tous pareil, tous égaux!

Toi et moi savons que ce n'est que balivernes débiles, mais ne demande pas à un site de le clamer bien fort.

Ces temps sont révolus, les femmes ne sont plus dans leurs cuisines, elles conduisent des 40 tonnes, jouent les Gendarmettes assistées de malabars dociles, ton monde est DEFINITIVEMENT crevé, faut t'y faire et faire avec.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/12/2010 à 09:37 supprimer cette contribution
Citation:
Même le Coluchi ne pourrait plus dire ce qu'il osait dire sans refiler tout son fric gagné grâce à cela à des avocats!
Arre de dire des conneries, Domi. L'esprit de "Groland" est exactement le même que celui du Hara-Kiri (mensuel) de nos jeunes années. Et l'OSS 117 version Dujardin ne constitue qu'une façon différente de dire les mêmes choses que Coluche.

Quant à moi, si j'avais mis de l'eau dans mon vie depuis les années 60, ça se saurait !

Comme Cavanna, je me refuse à être "de mon temps" comme un plouc est de son patelin. Mes goûts sont une chose, les modes en sont une autre, quand ils s'accordent tant mieux; quand ils ne s'accordent pas la mode n'a qu'à attendre de changer et ce sera tout bon

Je viens d'ailleurs de relire « Bagatelle pour un massacre » et si je trouve toujours cela aussi nul question style, la comparaison de ce qui s'y décrit avec ce qui se passe aux USA en ce moment ne laisse pas d'être instructive. Il y a juste à en changer un peu le vocabulaire et à transformer cette hystérie en argumentaire articulé (Louis Ferdinand Céline revu et corrigé par Bertrand Russell, en quelque sorte), et ça pourait faire un tabac aujourd'hui.

Ah, autre chose : le niveau sur Fessebook semble sensiblement meilleur qu'ici, mais sans doute parce qu'on y choisit ses interlocuteurs au lieu de les subir. Pour le coup, Aff commence à faire un peu zone, Alex et toi avec vos styles, grammaire et orthographe pourris n'y êtes hélas pas que pour un peu. Si le but est de discréditer la droite, vous faites du fort bon travail tous les deux, bravo !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/12/2010 à 09:48 supprimer cette contribution
Et, comme tu peux le voir, tout le monde ne cède pas aux sirènes du moment. Seuls les faibles d'esprit le font :

Volée de bois vert sur un titre douteux concernant des pubs toutes excellentes.

domi - 417343lui écrire blog Publié le 06/12/2010 à 12:52 supprimer cette contribution
Ferdinand Céline était un timoré un peu timide je trouve, mais j'ai découvert quelques passages de lui plutôt courageux c'est vrai.

cependant c'est du passé tout cela c'est terne, gris et sans saveur.

Je n'aime pas trop son style, tantôt ampoulé tantôt desperados. Il a eu chaud à la libération! C'était si pratique de se découvrir "résistant" de la dernière heure!

La droite n'a jamais trop bien su faire dans le genre littéraire hélas.

Enfin, surtout au 20 eme siècle.
Page 1

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Les caisses de l'état sont vides.....| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
6 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Les caisses de l'état sont vides.....