enfants,alep
Vos Poèmes Poèmes Poètes Concours
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Les enfants d'Alep

 
Les cris et les pleurs
Ne recouvrent l’ampleur de l’horreur,
Que si l’écho en éternise le son
Dans l’oreille rocheuse des montagnes.

Ils n’arrivent pas à balbutier son nom,
A dire toute sa vérité,
Toute sa gravité
Et toute la bestialité du paradoxe
Qui se sert de la paix
Pour pérenniser la guerre.

On fait de la chute
Une victoire parée de lâcheté,
Prête à la fête des simulacres,
Érigée en statue de valeurs volées
Aux scintillements des étoiles.

Le crime au vu et au su de tout l’univers
A élu asile au fond de nos tombes.
Il se moque de nos vies
Et se plait à faire taire nos âmes.

Sur quelle autre danse harmoniser la marche
Quand on n’a,
Pour parcourir son exil,
Qu’une gourde asséchée,
Une besace sans viatique,
Un pied mal chaussé
A travers les errances,
Un œil qui voit grand
Sans rien à portée de l'envie qui ronge.

Les enfants d’Alep,
Mêmes morts,
N’ont froid ni aux yeux ni au cœur
La terre qu’ils portent avec eux
Les réchauffent de l’intérieur.


Enregistré le 22 Décembre 2016 à 06:02
par Unpoeme - 1836125lui écrire blog
(tous ses textes)

Oeuvre Originale


Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
7 connectés au chat
49 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Les enfants d'Alepconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


Les cris et les pleurs Ne recouvrent l’ampleur de l’horreur, Que si l’écho en éternise le son Dans l’oreille rocheuse des montagnes. Ils n’arrivent pas à balbutier son nom, A dire toute sa vérité, To
enfants,alep