La douche

Ils ont convenu, pour leur première rencontre, de se retrouver dans un petit café typique de Montmartre. La sympathie passe. Il fait beau. La soirée s'annonce douce. La conversation va bon train. Les sourires, puis quelques rires fusent. Manifestement, le courant passe. Ce n'est que de l'attirance intellectuelle. Ils ne pensent ni l'un ni l'autre à brûler les étapes. Soudain, la jeune femme se penche vers le jeune homme : "Qu'est-ce qui vous ferait plaisir, là ?" Pensant sans doute qu'il va lui répondre : "Continuer la soirée". En fait il lui répond qu'il a terriblement envie d'une douche. Il n'a pas réfléchi; c'est ce qu'il pense vraiment. Elle sourit franchement :
C'est tout ?
Oui, c'est tout, pourquoi ?
Pour rien, c'est drôle, c'est tout.
J'adore prendre des douches, ajoute-t-il comme pour s'excuser.

Elle passe, du coup, au tutoiement :
Tu veux prendre une douche chez moi ?
Je ne peux pas. Enfin, pas tout de suite. J'ai un rendez-vous. Mais je peux revenir dans deux heures.
Pourquoi pas ? Je t'attends. Voici mon adresse.

Voilà, cela a vraiment commencé comme ça. Que s'est-il passé ? Etait-ce une stratégie de la part de l'homme ? (En fait, non. Mais ça l'est devenu.) Pourquoi cet engouement de la part de la jeune fille ? Peut-être qu'on ne lui avait jamais fait celle-là ! Et qu'elle voulait savoir ce que cela cachait ? Enfin, le fait est réel. Il revient effectivement, est attendu, la serviette propre aussi, et tout et tout. Il est tout beau tout propre. Mais ce n'est pas fini.
Qu'est-ce qui te ferait plaisir maintenant? Demande-t-elle avec un grand sourire.
Et bien, propose, dit-il sur le même ton !
Tu veux te détendre ?
Pourquoi pas.
Tu veux faire l'amour ?
Pourquoi pas.

Et voilà. Ils ont fait l'amour. Ensuite, ils ont dîné ensemble. Et puis... Quand on vous dit que le naturel paye !

Le mot du psy. 1) d'accord 2) pas d'accord

1) Ah, si tout était si simple ! Tu veux une douche ? Tu veux faire l'amour ? Tu veux un peu d'argent pour tes faux frais ? Une nouvelle voiture ? Une petite maison de week-end ? Non, je rêve, c'est trop. Restons simple, la douche, puis l'amour, c'est déjà pas mal. Une petite faim ?

2) Vous êtes trop conventionnel(le). Laissez-vous aller à faire ce que vous avez envie de faire au moment où vous voulez le faire. Essayez, une fois seulement, de dire ce que vous avez envie de dire au moment, etc. Vous allez voir, tout de suite, ça soulage…

Article original sur grOOnk


Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
 Réflexions
 Conseils
 Noms et prénoms
 La Femme
 Droits
 Alimentation
 Affection
5 connectés au chat
22 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris La doucheconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit