churchill,t,toujours,raison,aujourd,hui
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Churchill a-t-il toujours raison aujourd'hui ?

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 25/12/2009 à 14:15 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
La démocratie était pour lui, rappelons-le, le plus mauvais des systèmes à l'exclusion de tous les autres. Ce qui était certainement vrai à son époque.

Cela l'est-il toujours ?

Du temps où Churchill avait exprimé sa pensée, l'opinion de chacun se définissait par l'ensemble de ses démarches personnelles pour se documenter assortie de quelque réflexion personnelle et discussion avec des proches. Pas mal du tout, en effet.

Maia aujourd'hui ? L'opinion se définit par le budget qu'on peut mettre dans une campagne, l'aptitude à dissuader chacun de toute réflexion personnelle par le bottage en touche de la dérision convenue, et les "discussions avec des proches" (lors de pauses café au bureau par exemple) par chacun récitant plus ou moins mécaniquement, sans même s'en rendre compte la plupart du temps, ce qu'il a lu les quatre semaines écoulées - pas une de plus - dans les hebdos qui sont là pour la mettre au moule, son "opinion".

Alors ?

Si la démocratie marchait pour les affaires sérieuses, les multinationales dont les collaborateurs élisent leurs dirigeants seraient depuis belle lurette la force économique dominante du marché. Disons diplomatiquement qu'on les voit peu.
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 26/12/2009 à 19:30 supprimer cette contribution
La démocratie est l’expression de la loi du plus grand nombre, cela présuppose que ce plus grand nombre aurait toujours raison ce que rien ne démontre.
Par contre la décision prise sera celle qui convient au plus grand nombre, donc c’est le système qui génère donc le moins d’insatisfaits d’où cette réussite populaire de la démocratie qui n’est en rien une réussite en terme d’efficacité.

Exemple
Un groupe de personnes doit prendre une décision mais ils ne sont pas d’accord, reste plusieurs solutions :
Chacun suit sa propre décision et le groupe se divise (difficile s’ils sont sur un bateau !) et si ces choix sont contradictoires ils peuvent s’annuler les uns les autres.
Soit ils s’en réfèrent à celui qui est le plus compétent qu’ils choisissent et s’engagent à suivre sa décision quelle qu’elle soit.
Reste alors à choisir le plus compétent, mais nous retombons dans le même problème de la décision, et il existe de nombreux système de sélection dont le vote unipersonnel (choix d’un seul parmi les prétendants) est le plus répandu mais ce système conduit à diviser le groupe.

L’idée nouvelle étant forcément minoritaire, la démocratie est un frein au progrès en écoutant le niveau moyen de sa population.

C’est pourquoi elle ne peut fonctionner qu’avec d’un coté une totale liberté de parole et d’expression (indépendance des médias y compris par rapport à l’économie) et de l’autre une éducation la plus complète de tous les citoyens, formés à l’histoire, la géographie, les arts les sciences la morale et surtout l’esprit critique.

Le contraire de ce qui se met en place actuellement…
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 26/12/2009 à 23:23 supprimer cette contribution
Citation:
La démocratie est l’expression de la loi du plus grand nombre, cela présuppose que ce plus grand nombre aurait toujours raison
Non, cela n'est présupposé nulle part, et cela pour la bonne raison qu'on ne peut pas savoir qui a raison, vu que personne ne peut deviner l'avenir dans une boule de cristal ni dans le marc de café.

La démocratie suppose, et c'est beaucoup plus important, que nul ne pourra (en principe) appliquer des idées qu'il n'ait au prélables expliquées au peuple pour en convaincre une majorité. Il ne sort pas ses idées d'un chapeau, il ne les impose pas par la force d'argousins. Formidable progrès par rapport aux méthodes classiques.

Savoir si l'élu avait raison ou tort, on le saura si on a beaucoup de chance seulement dans cinq ans, plus probablement dans vingt ou trente. Ce n'est pas grave (on n'aura perdu qe cinq ans, c'est à dire rien pour un pays)
Citation:
la décision prise sera celle qui convient au plus grand nombre, donc c’est le système qui génère donc le moins d’insatisfaits d’où cette réussite populaire de la démocratie qui n’est en rien une réussite en terme d’efficacité.
Et pour cause : on ne peut pas savoir

- en 1789 ce qui sera bon pour 1802,
- en 1802 ce qui sera bon pour 1815,
- en 1815 ce qui sera bon pour 1830
- ni en 1830 ce qui sera bon pour 1848.

Au XIXème siècle, on croyait encore que la gouvernance d'un pays était l'équivalent d'une partie de belote. On sait en 2009 que c'est celle d'une partie de poker : on évalue ses chances, on relance, on évalue si en face ça bluffe, et de temps en temps on paie pour voir.

Payer pour voir, tel est le principe de la démocratie.
Page 1

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Churchill a-t-il toujours raison aujourd'hui ?| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
5 connectés au chat
16 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Churchill a-t-il toujours raison aujourd'hui ?