ouille,segolene
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Ouille Segolène

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 09/03/2010 à 19:46 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Sur qu'elle ne va pas trop apprécier

J'aime beaucoup cette Chantal
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 13/03/2010 à 15:01 supprimer cette contribution
Citation:
La démocratie participative est un “mot-hourra”.
Ce n'est ni le premier, ni le plus populaire. Paul Valéry avait bien fait remarquer que le mot liberté lui-même avait davantage de valeur que de sens.

Il est à remarquer que personne n'est jamais repris quand il rappelle qu'au XVIIIème siècle, "le mot de liberté a enflammé les peuples". En effet, ce n'était pas l'idée, qui enflammait les peuples, mais bien juste le mot, derrière chacun mettait probablement des choses bien différentes. On déchanta.
Citation:
Elle provoque un enthousiasme sans faille, et nombreux sont ceux qui la voient, dans les années à venir, remplacer progressivement la démocratie représentative.
C'est très possible. Tout projet nouveau passe, comme chacun sait, par six phases :

1. Enthousiasme
2. Désillusion
3. Panique
4. Recherche de coupables
5. Punition d'innocents
6. Honneurs pour les non-participants

L'idée est jeune. Nous en sommes encore entre les phases 1 et 2.
Citation:
Cet objet encore bien peu identifié provoque l’adhésion frénétique avant même d’avoir été compris.
Cela vien d'être dit. Merci de ne pas rabâcher. Nous ne sommes ni idiots, ni sourds.
Citation:
La démocratie représentative (...) gouverne par la loi absurde du nombre, laisse les minorités dans les ténèbres, engendre ainsi la désaffection des citoyens déçus et écartés des affaires, et finalement ressemble bien davantage à l’oligarchie de quelques-uns, qui, bien assurés de conserver le pouvoir grâce à leur compétence, tombent trop souvent dans la corruption.
C'est à peu près cela. Remarquons d'ailleurs que la démocratie participative, déjà mise en place à Paris par Delanoé avec ses conseils de quartier, n'y change rien. Si la dictature, c'est "Ferme ta gueule", la démocratie, fût-elle participative, ça reste "Cause toujours !". Laisser le peuple s'exprimer afin de l'occuper (pendant ce temps-là, au moins, il ne fait pas de politique ), mais ne surtout tenir compte d'aucun de ses avis autres que cosmétiques. Rien de fondamentalement nouveau, donc.
Citation:
Le fédéralisme, par l’extrême décentralisation du pouvoir, permet à tous les citoyens de prendre part aux décisions,même quand l’État est très lointain.
Oui. il permet aussi aux intérêts locaux de se substituer à l'intérêt général, comme on l'a vu aux USA avec le protocole de Kyoto laissé à l'initiative des Etats, et avec la Sécurité sociale qui risque d'aliéner aux gouverneurs de ceux-ci non les électeurs, mais bien le financement de leur campagne électorale.

Soyons honnête : le problème n'est pas ici d'institutions, mais d'une paresse de l'électeur étatsunien qui ne sait pas pour qui voter si on ne le lui hurle pas dix fois par jour pendant toute la campagne. Vive Blagson ! Hourra pour Fumisty !
Citation:
On peut donc craindre que la fameuse participation se réduise à un interminable bavardage arbitré par des pouvoirs qui savent bien déjà ce qu’il y a à faire.
Muss es sien ? Es muss sein ! Cela doit-il être ? Cela est. Dans tous les conseils de quartiers de Paris.
Citation:
En rendant possibles des référendums locaux et des référendums d’initiative populaire.
Au programme de Jacques Chirac et de François Mitterrand dès 1981. Rien en 1988. Rien en 1995. Rien en 2002. Rien en 2007. Pas une explication. Ce genre de comportement serait dans un pays normal passible d'une attaque au pénal, dernière chance avant le croc de boucher.

Nus ne sommes pas un pays normal. Il est là, le problème, dans la passivité de ce que fut le citoyen (normal, il est crevé par les transports qu'on lui impose justement pour ça), pas dans quelque institution que ce soit.

Un député, ça a sa permanence. C'est au citoyen de venir lui y demander des compte, d'autant que la plupart ne sont élus qu'à une majorité de quelque 300 voix. Alors, il y aura quelque chose de "participatif". Aucun député n'a envie de perdre son siège.
Citation:
Il nous faut savoir si nous voulons sauver la politique ou transformer nos gouvernements en vastes bureaux dirigés par des spécialistes, lesquels jettent un oeil indulgent sur les conversations animées, mais inopérantes, des secrétaires pendant la pause-café.
Ne nous hâtons pas de condamner les pauses café. Selon Sir Robert Winston, membre du Parlement britannique et homme de science, trois quarts des décisions importantes se prennent à la suite d'échanges de vues non mis en scène ayant lieu à cet endroit.

Citation:
Chantal Delsol est memebre de l'Institut
Duquel ? L'Institut de France ? Et on a peur de nous dire de laquelle de ses cinq académies ?

Ajout : Académie des Sciences morales et politiques, élection en 2007. Valeurs Actuelles, le magazine qui sait ne pas vous informer quand il a décidé de ne pas vous informer. Pourquoi ? Sans doute parce que parce que, comme dans les années 60.
Page 1

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Ouille Segolène| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
5 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Ouille Segolène