combien,vaut,vie,humaine,fonction,contexte
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Combien vaut une vie humaine en fonction du contexte?

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 11/11/2010 à 11:00 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Combien vaut une vie humaine en fonction du contexte?

Ne faites pas les effarouché(e)s : il FAUT chiffrer le coût d'une vie humaine, ne serait-ce que pour s'assurer qu'en entreprenant d'un côté des travaux qui permettent d'en sauver, cela n'en fait pas perdre de l'autre par manque de crédits pour en sauver d'autres. Redresser un virage dangereux et éviter deux accidents mortels par an ? Oui, mais à condition que cela ne fasse pas renoncer à un hôpital qui permettrait d'en sauver dix. Bref, il faut chiffrer, que cela plaise ou non.

Pour les entreprises privées - ou leurs assurances - c'est au moins le montant de l'indemnité qu'il faudra verser à la famille et des pensions qu'il faudra verser aux descendants jusqu'à leur majorité (le naufrage du "Titanic" a dû coûter chaud à la Lloyd's !). Mais aujourd'hui, à combien est estimée selon vous non pas la vie humaine, mais le montant maximum d'efforts qu'on a les moyens de consentir pour en sauver une lorsque les projecteurs des médias ne sont pas braqués dessus ?

(Remarquons que déjà grâce à cela la vie d'un journaliste vaudra 4 ou 5 fois plus que celle de quelqu'un qui ne l'est pas, comme on le voit dans les affaires d'otages et au diable la devise de la République !)

Alors, en euros ? A partir de quel montant dit-on "c'est au-dessus de nos moyens de sauver cette vie" ?
De combien la crise a-t-elle fait baisser ce chiffre ?
Le déremboursement des plusieurs médicaments en est-il la conséquence ?
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 11/11/2010 à 13:21 supprimer cette contribution
J'ai reçu cette réponse :
Citation:
Impossible de répondre ’publiquement’ à ta question.

Nos braves concitoyens sont par trop immatures et ont depuis longtemps remplacé leur cerveau par des cartes préprogrammées ‘politiquement correctes’.

La bonne réponse est qu’une vie (en danger) ne vaut que l’intérêt qu’elle présente pour l’individu concerné et la communauté où il vit si on la lui sauve.

Autrement, je ne suis pas certain que la vie du prématuré de 800 grammes ou du vieillard aphasique de 85 ans valent un kopeck. Idem pour le petit nigérien (ou, pire, nigérian) atteint de bilharziose ou autre malaria. Je ne pense pas qu’il ait intérêt à survivre dans un contexte où on n’est pas capable de le nourrir ni même de l’élever. Les maladies qui régulent la démographie en Afrique procèdent à l’équilibre naturel correspondant au niveau d’évolution de ces populations. Mais, ça, qui est capable de l’entendre publiquement ?

En clair : on aurait l’air malin si on arrivait à éradiquer toutes les maladies létales en Afrique (rêve naïf et puéril des chrétiens de gauche) avec une économie locale en l’état actuel. On ne sait déjà pas quoi foutre de tous les ‘sub-sahariens’ qui se faufilent en Europe !



C’était la minute de philosophie du 11-Novembre

(Ici, l’orchestre joue la Marseillaise)
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 11/11/2010 à 20:37 supprimer cette contribution
Citation:
Au vu des réponses variées et contradictoires associées à la provocation initiale, il est possible que la question n'ait aucun sens (comme, par exemple, quelle est la largeur de la couleur rouge ?).

Un des éléments qui m'ont incité à abandonner (lâchement) mes études de médecine en fin de 2e année est celui-ci : que faire quand, suite à une catastrophe naturelle ou provoquée par l'homme, les toubibs se trouvent devant la tâche consistant à "soigner" N personnes (hommes, femmes, enfants dans des degrés de "détérioration" variables) avec les moyens correspondant à N/4 ou N/10 ? Et quand, en plus, on leur fait comprendre que la femme du préfet, le fils du commissaire et le député-sénateur du coin sont à considérer comme hautement prioritaires ?

Cette question du tri imposé au responsable médical a mis mal à l'aise mon toubib (pas du tout dans le genre House, mais de la même génération que moi).

Autre forme de question : quelle est l'épaisseur de la vie humaine ?
Ou : quelle est l'intensité de toute vie animale ?

Bonne soirée (les travaux pratiques sont pour un peu plus tard).
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 11/11/2010 à 23:48 supprimer cette contribution
Pour un certain président de ma connaissance, il semble d’après des projets de loi récentes, que la vie d’un policier vaut plus que celle d’un instituteur ou autre puisqu’il est question de déchoir de sa nationalité celui qui tue un membre des forces de l’ordre mais pas s’il tue quelqu’un d’autre.
Au fait la constitution française garanti l’égalité de tous les citoyens, déchoir certains citoyens et non d’autres et concevoir qu’une vie vaut plus qu’une autre c’est une double atteinte à la constitution.
Ce président est garant de cette constitution, s’il signe cette loi il l’a trahit. Il faut donc le destituer d’après notre constitution.
Page 1

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Combien vaut une vie humaine en fonction du contexte?| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
5 connectés au chat
22 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Combien vaut une vie humaine en fonction du contexte?