vive,islam,foutrebleu
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Vive l'islam, foutrebleu !

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 17/06/2012 à 03:01 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
http://www.les4verites.com/Le-voile-islamique-et-la-France-31.html

Extraits :
Citation:
"De nombreuses dispositions islamiques ne relèvent pas de la religion, mais d’un projet politique : le statut des femmes, le principe des droits inégaux (les hommes ont plus de droits que les femmes, les musulmans plus que les non-musulmans), le rejet de la laïcité, l’interdiction de la pensée dissidente, le statut des dhimmis (dont certains musulmans ont demandé l’application à Roubaix, ville aujourd’hui majoritairement musulmane…"

"Le coran est censé avoir été écrit avant la fondation du monde, sur une Table Gardée du Paradis, dans la langue que parlent Allah et les anges : le dialecte de La Mecque. Cela tombait bien, c’était la seule langue connue de Mahomet."

"certains contemporains avaient été surpris du contraste entre les versets déclamés à La Mecque, quand l’islam était faible et avait besoin de tolérance pour survivre (pas de contrainte en religion, sourate 2 verset 256) et ceux de la période suivante, à Médine, quand l’islam devenu fort voulu user de violence contre ses opposants (assassinez ceux qui quittent l’islam, sourate 4 verset 89, assassinez les polythéistes, c'est-à-dire les animistes, sourate 9 verset 5). Mahomet répondit par des versets, sourate 2 versets 106 et 107 et sourate 16, versets 101 et 102. Lorsqu’Allah remplace un verset par un autre de sens contraire, le nouveau est meilleur, ceux qui contestent iront en enfer... "

"les 115 versets tolérants, répartis dans 54 sourates, sont tous, sans aucune exception, des mansukhs, des abrogés sans valeur. Ils sont cités par les musulmans dits modérés, qui savent que les hommes politiques ou les journalistes d’Occident sont très rares à avoir lu le coran, et qu’il n’y a guère de risques à présenter des versets abrogés comme preuve de tolérance..."

"La taquia s’est ensuite généralisée, et aujourd’hui elle est devenue l’obligation religieuse, qui s’impose à tout musulman, de mentir chaque fois que le mensonge est utile à l’islam. C’est au titre de la taquia que les musulmans d’Occident citent souvent les versets de la tolérance, sans dire que ce sont des mansukhs abrogés…"

"La femme est inférieure à l’homme en dignité : sourate 2, verset 228 et sourate 4, verset 34.

La femme est inférieure à l’homme en droit : elle hérite d’une demie part (sourate 4, versets 11 et 176) et en justice, son témoignage vaut un demi-témoignage d’homme (sourate 2, verset 282).

L’interdiction de sortir de la maison sans un motif approuvé par le mari : sourate 33, verset 33.

Son mari doit la frapper et la séquestrer non pas si elle désobéit, mais dès que le mari soupçonne qu’elle pourrait penser à désobéir : sourate 4, verset 34."
Et il y en a d'autres. Suivez le lien.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/09/2012 à 09:45 supprimer cette contribution
Citation:
la pauvre y a laissé sa santé mentale
Si on s'intéresse aux femmes qui ont perdu la raison et qu'on met un mot suc chacune, M. Affection va devoir muscler sérieusement les disques durs.

Tiens, Adèle Hugo, par exemple.



Il est vrai qu'il y avait déjà un frappadingue dans la famille, Eugène. Avant de faire des enfants avec un homme de lettres ou non, mesdames, renseignez-vous soigneusement sur sa famille. Et vive l'eugénisme positif, foutrebleu !

Alixe : C'est bien vrai, ça !

2719517 Publié le 04/09/2012 à 09:45 supprimer cette contribution
bref que ce soit dans d'autre cultures on trouve toujours la meme chose ,
les artistes sont des hommes , point.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/09/2012 à 09:50 supprimer cette contribution
Citation:
les artistes sont des hommes , point.
Lui : Je vais créer l'oeuvre du siècle. Je te confie le soin de tout ce qui pourrait nuire à mon inspiration : courses, cuisine, ménage vaisselle, etc.

Elle : Merci de ta confiance
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/09/2012 à 09:54 supprimer cette contribution
Citation:
ET sylvia plath, c'est de la merde !!!!
Jamais entendu parler. Mais sans aller chercher si loin, Christine de Pisan et même Rosemonde Gérard, ça se laisse lire. Davantage que Claudel, Sain-John Perse ou Villepin, heureusement !

En SF, outre Catherine Moore, il y avait l'autrice de Memoirs of a spacewoman, le premier grand classique SF féminin, dont j'ai évidemment oublié le nom

Il y a aussi, c'est un genre de SF, Mary Shelley dont le om a totalement éclipsé à l'époque celui de son pauvre mari, ah ah ah !
Citation:
Qu'on soit homme ou femme, qu'importe, on est tous capables de se dépasser artistiquement, humainement...
Que l'on soit homme ou femme, en tout cas, ce qu'on ne peut pas par construction dépasser, ce sont ses limites, sans quoi elles ne le seraient déjà plus

Dommage pour cet excellent film.

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/09/2012 à 10:09 supprimer cette contribution

Plus simplement, dans la Prometheus society (ex-Six Sigma Society), il y a dix fois plus d'hommes que de femmes.

Pourquoi ?

D'après son fondateur, parce que les femmes ont une moins grande dispersion de caractéristiques : on trouverait parmi elles beaucoup moins de grands criminels, grands romanciers, grands échecs, grands paranoïaques (je n'ai pas de pot, je tombe sur une voisine qui l'est ), grands instables - quoi qu'on puisse en penser - bref, moins de personnes hors normes dans un sens ou dans l'autre.

C'est une explication qui vaut ce qu'elle vaut

Or un artiste ne se montre intéressant que lorsqu'il est d'une manière ou d'une autre hors normes. Roxelane était dans son genre une artiste. Davantage qu'Anne Boleyn.

2719517 Publié le 04/09/2012 à 10:37 supprimer cette contribution
Citation:
Je te confie le soin de tout ce qui pourrait nuire à mon inspiration : courses, cuisine, ménage vaisselle, etc.


ben c'est le partage des taches
1112925 Publié le 05/09/2012 à 15:52 supprimer cette contribution
Citation:
Et des femmes poètes, il y en a peu aussi


Tiens, ça me rappelle un petit gars qui me disait :

" De grandes femmes poètes, il n' y en a pas.

- Vraiment? Lui ai-je répondu. Alors Louise Labbé on l'appelait "mon oncle"? Et Marie de France c'était seulement l'époux de France Gall? Et Pernette du Guillet ? Et Gisèle Prassinos? Et Marceline Desbordes-Valmore ? Et Emily Dickinson? et Marguerite de Navarre...?"

Pour cette dernière c'est un peu litigieux car elle doit sa célébrité de nos jours davantage à sa prose qu'à ses poèmes, mais tous les noms me vinrent sans ordre, jusqu'à ce que le gars me dise en rigolant : "c'est bon, c'est bon, n'en jetez plus!..."

c'est vrai qu'il avait un motif d'avoir une mauvaise image des femmes : depuis tout petit et pendant longtemps sa mère l'avait forcé à faire le guet pendant qu'elle prostituait sa soeur aînée.







Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 05/09/2012 à 20:42 supprimer cette contribution
Citation:
- Vraiment? Lui ai-je répondu. Alors Louise Labé on l'appelait "mon oncle"? Et Marie de France c'était seulement le mari de France Gall? Et Pernette du Guillet ? Et Gisèle Prassinos? Et Marceline Desbordes-Valmore ? Et Emily Dickinson? et Marguerite de Navarre...?"
Quand on passe à la postérité pour :

Car vois-tu chaque jour je t'aime davantage
Aujourd'hui plus qu'hier et moins que demain


mieux vaut savoir se faire oublier. Surtout pour se faire cocufier ensuite publiquement par le même

Il semble que Némésis s'acharne tout particulièrement sur ceux et celles qui chantent à cor et à cri avoir trouvé le grand amour et que cette fois-ci, c'est le bon. Pauvres Johnny et Sylvie ! Pauvre Joe Dassin ! Pauvre Patrick Bruel ! Je suis certain que j'en passe et peut-être des meilleurs

Jacques Dutronc : Ce n'est pas à moi que ce serait arrivé !
Françaoise Hardy : À moi, oui pleurer pleurer pleurer


I gave you the diamond,
You give me disease





FLAC : Arvers, ça ne valait pas mieux. Quel con !

1945139 Publié le 06/09/2012 à 09:53 supprimer cette contribution
Première maxime
Celle qu'un lien honnête
fait entrer au lit d'autrui
Doit se mettre dans la tête
Malgré le train d'aujourd'hui
Que l'homme qui la prend ne la prend que pour lui.

Deuxième maxime
Elle ne se doit parer
Qu'autant que peut désirer
Le mari qui la possède
C'est lui que touche seul le soin de sa beauté,
Et pour rien doit être compté
Que d'autres la trouvent laide.

Troisième maxime
Loin ces études d'œillades
Ces eaux, ces blancs, ces pommades
Et mille ingrédients qui font des teints fleuris !
A l'honneur tous les jours ce sont drogues mortelles,
Et les soins de paraître belles,
Se prennent peu pour les maris.

Quatrième maxime
Sous sa coiffe, en sortant, comme l'honneur l'ordonne,
Il faut que de ses yeux elle étouffe les coups :
Car pour bien plaire à son époux,
Elle ne doit plaire à personne.

Cinquième maxime
Hors ceux dont au mari la visite se rend,
La bonne règle défend
De recevoir aucune âme.
Ceux qui, de galante humeur,
N'ont affaire qu'à Madame,
N'accommodent pas à Monsieur.

Sixième maxime
Il faut des présents des hommes
Qu'elle se défende bien ;
Car, dans le siècle où nous sommes,
On ne donne rien pour rien.

Septième maxime
Dans ses meubles, dût-elle en avoir de l'ennui,
Il ne faut écritoire, encre, papier, ni plumes,
Le mari doit, dans les bonnes coutumes
Écrire tout ce qui s'écrit chez lui.

Huitième maxime
Ces société déréglées,
Qu'on nomme belles assemblées,
Des femmes, tous les jours corrompent les esprits.
En bonne politique, on les doit interdire,
Car c'est là que l'on conspire
Contre les pauvres maris.

Neuvième maxime
Toute femme qui veut à l'honneur se vouer
Doit se défendre de jouer,
Comme d'une chose funeste :
Car ce jeu fort décevant
Pousse souvent une femme
A jouer de tout son reste.

Dixième maxime
Des promenades du temps,
ou repas qu'on donne aux champs,
Il ne faut pas qu'elle essaye.
Selon les prudents cerveaux
Le mari, dans ces cadeaux
Ets toujours celui qui paye.


Il n'est point question de s'epanouir dans des domaines artistique ou scientifiques
1945139 Publié le 06/09/2012 à 09:59 supprimer cette contribution
La condition des femmes au XVIIème siecle

•la soumission féminine
Au 17ème siecle les femmes sont dans un état permanent de soumission aux hommes.
Sur le plan juridique elles passent de l'autorité de leur père à celle du mari.
le contrat de mariage donne tout pouvoir au mari qui dispose des biens communs avec un pouvoir absolu. C'est lui qui décide du montant du "douaire"(= montant assigné `a sa femme) alors que cet argent vient de sa "dote" (= argent de sa famille qu'elle apporte en cadeau à son époux)
Positions mysogynes de l'époque: la femme est inférieure à l'homme. Sa seule vocation est la maternité et les besoins du ménage.
C'est l'homme qui exerce l'autorité. la femme est le vassal de l'homme, c'est une relation de protecteur et protégé.
Le mari est considéré comme une sorte de monarque, une image de Dieu. Il inspire une terreur sacrée.
Cette mysogynie est encouragée par l'église ( voir Eve d'Autun) "la femme est le potage de l'homme"(II,4,v436)

•les maximes du mariage, ou les devoirs de la femme mariée.
Sur le modèle des 10 commandements de Dieu, Arnolphe fait lire

https://www.mtholyoke.edu/courses/nvaget/311sp10/ecoledesfemmes.html
1945139 Publié le 06/09/2012 à 10:06 supprimer cette contribution

•l'enfermement physique
la femme doit garder la maison et s'occuper du ménage.
dans sa jeunesse, Agnès est enfermée dans un couvent, ensuite elle est séquestrée et gardée par des domestiques


•l'enfermement moral
Elle n'a aucune existence sociale en dehors de son mari.
le marige empèche tout désir d'indépendance et d'épanouissement personnel


•l'enfermement intellectuel
L'éducation des femmes est très négligée.
On se méfie de leur curiosité et de leur désir d'accéder à la culture
Arnolphe a peur que sa future femme devienne intelligente et cultivée. Il veut qu'elle soit idiote et ignorante.
Il la prive des moyens d'écrire, car il y voit un moyen d'être cocu.


•Agnès et la défense des femmes
Molière a conscience de l'injustice faite aux femmes.
Il dénonce la tyrannie paternelle et se fait l'avocat de l'amour naturel


Comment voulez vous qu'une femme puisse s'epanouir
dans de telles conditions qui perdurent encore
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:08 supprimer cette contribution

Et un homme, donc !

Regarde à quoi ressemblent les gens mariés (à part quand ils ont quelques jeunes enfants qui les occupent à plein temps) : c'est la mort de l'esprit à petit feu.

La libération de la femme, dans les années 60, ça a été la généralisation de l'électroménager qui a enfin libéré l'homme de la femme.

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:11 supprimer cette contribution
Citation:
Au 17ème siecle les femmes sont dans un état permanent de soumission aux hommes.
Tout dépend lesquelles. Les bourgeoises, oui. Les aristocrates et les femmes du peuple, sûrement pas ! Les premières, avant que Napoléon ne passe par là, avaient leur liberté assurée par leur fortune personnelle.



Les secondes ont de tradition toujours géré le budget familial, en tout cas en France.



Qui tient les cordons de la bourse tient nécessairement l'autre par les s. L'expression ne doit rien au hasard.

Dans un ménage ouvrier, l'homme qui ne donnait pas chaque mois sa paie à celle qu'il nommait sa bourgeoise (*) - terme qui ne doit rien au hasard non plus - pour faire tournet le ménage pouvait s'attendre à dormir souvent à l'hôtel du cul tourné.

Eve :
Frank: La sodomie se pratiquait moins à l'époque dans ces milieux


(*) Il gardait la possibilité de conserver au passage un peu d'argent de poche pour ses apéros et ses cigarettes au passage, quand même.
1945139 Publié le 06/09/2012 à 10:24 supprimer cette contribution
Citation:
La libération de la femme, dans les années 60, ça a été la généralisation de l'électroménager qui a enfin libéré l'homme de la femme


tu n'es que mauvaise foi......je n'ai pas envie de contredire tes contreverites
2719517 Publié le 06/09/2012 à 10:27 supprimer cette contribution
Citation:
C'est l'homme qui exerce l'autorité. la femme est le vassal de l'homme, c'est une relation de protecteur et protégé.


certes , le corolaire c'est qu'il se devait de la "proteger" toute sa vie ( comme les fonctionnaires )

aujourd'hui monsieur leur fait 2 gosses et elles se retrouvent seules devant la télé a 45 ans..

je me demande ou est le progres
2719517 Publié le 06/09/2012 à 10:28 supprimer cette contribution
Citation:
dans les années 60, ça a été la généralisation de l'électroménager qui a enfin libéré l'homme de la femme.


en effet , ça a été tres net
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:28 supprimer cette contribution

Attends que la crise économique et les nouvelles taxations commencent à faire sentir leurs morsures, et tu verras si une personne sur deux continue à pouvoir vivre seul(e) à Paris.

On ne cohabite, dans le cadre du mariage ou pas, que si on y est poussé par les contraintes économiques. Quel intérêt veux-tu que cela conserve sinon ?

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:30 supprimer cette contribution
Citation:
aujourd'hui monsieur leur fait 2 gosses et elles se retrouvent seules devant la télé a 45 ans..
Ou devant leur piscine, quand elles sont plus malignes

1945139 Publié le 06/09/2012 à 10:32 supprimer cette contribution
L’existentialisme implique aussi l’entière responsabilité humaine : ainsi, Beauvoir incrimine presque autant les femmes, dont elle dénonce la passivité, la soumission et le manque d’ambition, que les hommes, qu’elle accuse de sexisme, de lâcheté et parfois de cruauté. Elle estime en conséquence que l’émancipation féminine réussira grâce à la volonté solidaire des hommes et des femmes. Selon elle, les deux grands faits qui permettraient à la femme de s’émanciper sont le contrôle des naissances et l’accès au monde du travail. Le Deuxième Sexe s’est vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde, traduit dans de nombreuses langues. Il reste à ce jour la référence de la philosophie féministe.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Deuxi%C3%A8me_Sexe
1945139 Publié le 06/09/2012 à 10:39 supprimer cette contribution
Citation:
je me demande ou est le progres


y'a pas de progres......les machines ont fait des progres pas les hommes

seule devant sa téléà 45 ans

assise pres de son chef pour lui preparer sa tisane et lui foutre un gnon si elle est trop chaude........

2719517 Publié le 06/09/2012 à 10:41 supprimer cette contribution
certes , combien de femmes se retrouvent seules a 45 ans?
quand on aura répondu a cette question on y verra plus clair
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:41 supprimer cette contribution
Citation:
y'a pas de progres......les machines ont fait des progres pas les hommes
Exact. Plus je connais les hommes et plus j'aime les machines, pour cette raison.

2719517 Publié le 06/09/2012 à 10:43 supprimer cette contribution
Citation:
assise pres de son chef pour lui preparer sa tisane et lui foutre un gnon si elle est trop chaude


une femme n'est jamais "trop" chaude , voyons
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:43 supprimer cette contribution
Citation:
assise pres de son chef pour lui preparer sa tisane et lui foutre un gnon si elle est trop chaude........
Qui ça, "elle" ? La tisane ou la compagne ???

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:46 supprimer cette contribution
Citation:
une femme n'est jamais "trop" chaude , voyons
Sauf quand elle a des besoins tyranniques
Qu'elle souffre de nymphomanie chronique
C'est ell' qui fait alors passer à ses adorateurs
De fichus quarts d'heure


Maxou : Moi, je suis un info-man !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 10:51 supprimer cette contribution
Citation:
les deux grands faits qui permettraient à la femme de s’émanciper sont le contrôle des naissances et l’accès au monde du travail.
Paul Valéry avait une longueur d'avance sur elle. De mémoire :

"Les couples prévoyants ont peu d'enfants, et assurent ainsi le confort de leur famille et le déclin de leur pays. Les couples imprévoyants ont beaucoup d'enfants et mettent en péril leur confort, mais assurent l'avenir de leur pays. Nous pourrions dire que les couples qui s'occupent de l'avenir font les pays qui n'en ont pas, et réciproquement".

Cela étant, les deux pays émergents dont on parle le plus sont la Chine et l'Inde, deux pays qui ont su être malthusiens avant tous les autres.

La liberté, c'est comme le pétrole. Très agréable individuellement quand ça permet de prendre du bon temps; toxique socialement quand ça rend un pays aussi dépendant qu'un camé qui fera n'importe quoi pour sa dose.

1945139 Publié le 06/09/2012 à 13:41 supprimer cette contribution
Citation:
Qui ça, "elle" ? La tisane ou la compagne


la tisane biensur

J'ai connu deux femmes complétement anéanties par leur mari

y'en na une qui ne savait pas ce qu'etait la frigidité

moi aussi ce type m'aurait frigidifié

moche,moche,moche et khon à la fois
1945139 Publié le 06/09/2012 à 13:48 supprimer cette contribution
Citation:
certes , combien de femmes se retrouvent seules a 45 ans?


je n'en connais pas car elles ont quitté l'un pour aller avec l'autre

j'ai un cousin seul depuis l'age de 45 ans,il a voulu elever ses filles

Maintenant qu'elles sont grandes il retape une ruine dans un coin perdu du cantal.........salut

Fallait pas revenir du bureau avant l'heure et puis pas fin le mec
1945139 Publié le 06/09/2012 à 13:50 supprimer cette contribution
Citation:
une femme n'est jamais "trop" chaude , voyons


mais si mais si y'a des malades du ciboulot dans ce domaine
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/09/2012 à 16:08 supprimer cette contribution
Citation:
elles ont quitté l'un pour aller avec l'autre
La manip ne présente en ce cas aucun intérêt. Bonjour, le plan destroy !

(Ah, l'excellent Sauvez les bébés-femmes, aux Blancs-Manteaux...)
1 | Page 2

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Vive l'islam, foutrebleu !| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
5 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Vive l'islam, foutrebleu !