pere,julien,gentleman,chasseur
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Pére Julien gentleman chasseur

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 12/05/2004 à 00:32 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Eh oui joker, tu ne crois pas si bien dire, écoute cette histoire elle ne sera qu’en prose, tu disais l’autre soir, parle-nous si tu peux d’un chasseur gentleman, je pourrai simplement te citer sur le site l’exemple de notre ami Laurent chasseur de la bête noire qui à mon humble avis des chasseurs est sûrement gentleman. Mais ce serait facile, aussi laisse-moi te raconter cette histoire réelle que j’ai vécue il y a de ça deux ans



Ancien chasseur je suis, je n’ai donc pas de problèmes pour rencontrer de temps en temps les adeptes de Saint Hubert (patron des chasseurs). Curieux de nature quelque soit le domaine, j’ai voulu une fois, prendre la température régnant dans un groupe de chasseurs, rendez -vous fut pris avec le responsable de la battue et je lui demandais s’il existait dans leur équipe un chasseur gentleman avec qui j’aurais pu sans trop déranger passer une partie de la journée, ma question souleva une hilarité générale et l’on me répondit, « oui nous avons ton homme , il n’est pas très bavard, un peu rustre, mais respecte-le surtout c’est notre aîné à tous » .


Fort de ces renseignements, un peu inquiet ma foi, j’attendais gentiment de
rencontrer l’ancien. Mon attente fut courte, dans mon dos apparut un homme aux traits bien burinés, marqué par les années.

-« Je m’appelle Julien, viens avec moi gamin, je vais t’apprendre la chasse, du moins ma chasse à moi ».

Il avait une voix douce, inattendue, il respirait la malice, vêtu d’une vieille veste de chasse en velours qui fut jadis côtelée, luisante de crasse et surtout odorante, d’un vieux pantalon rapiécé et d’un béret sans âge vissé au coin de l’oreille.

A son épaule et c’est la le plus surprenant, bien sûr on pensait y voir une vieille pétoire, stupéfaction, une de ces carabine dernier cri, chef d’œuvre de l’armurerie allemande rutilante.


C’était un solitaire, même lorsqu’il rejoignait ses frères de battue, il s’arrangeait toujours pour aller se poster là ou personne ne viendrait l’ennuyer. Il avançait sans bruit, me faisant quelques signes, m’indiquant de le suivre, il disait quelques mots plutôt les murmurait, on aurait pu penser qu’il ne voulait surtout pas déranger la quiétude de l’endroit. Il me dit doucement :

-« Nous sommes au bon endroit, fume si tu le veux ça n’a pas d’importance »

Après un long silence, il me dévisagea, son visage s’éclaira, il se mit à parler

-« Tu sembles un bon gamin, laisse-moi t’expliquer pourquoi la chasse, c’est parfois une connerie, pourquoi veux-tu tuer une biche ou un chevreuil alors que si tu le veux ils viendront manger dans ta main »

J’étais éberlué, je ne pus m’empêcher de lui répliquer :

-« Père Julien, je ne comprends pas bien, vous avez dans les mains une carabine aussi dangereuse qu’une arme de guerre ».

-« Là, vois-tu gamin, ta réponse tu vas l’avoir tout à l’heure, maintenant silence, écoute un peu les chiens, ils viennent de lancer, j’te parie aux abois qu’il s’agit d’un chevreuil, ne bouge pas , dis plus rien et regarde bien, là dans la coulée, c’est là qu’il va passer »

On entendait au loin la musique des chiens, elle venait en effet dans notre direction, je fixai la coulée indiquée par Julien, c’est lui qui me montra, la bête sautillait, un beau male coiffé d’une magnifique ramure, selon moi une bête de quatre ou cinq ans, quatre-vingts mètres, la distance était bonne, j’étais prêt à entendre claquer la carabine, au lieu de ça, j’en fus interloqué, le père julien siffla deux coups brefs, surprise autant que moi, la bête s’immobilisa au creux de la coulée, cinquante mètres immobile de trois quart, position et distance idéale pour recevoir la mort, mais rien, le père Julien bougea, et la bête dans un saut disparut dans le fourré.



-« Père Julien, pourquoi ?»

Il se tourna vers moi, sourire complice

-« Gamin regarde »

Il me tendit son arme ouverte, elle n’était pas chargée et il dit :

-« Tu l’as ta réponse gamin, les animaux, ceux-la, c’est mes amis, oui j’en prélève un de temps en temps, faut bien manger et puis une truite ou deux, quelques champignons et puis tu sais, j’ai mon jardin, des poules quelques lapins et à mon age, tu sais faut pas grand-chose pour vivre ."

Et il ajouta : "au fait le chevreuil, c’est une bête de sept ans un beau reproducteur, il va en faire des petits celui-la ».

Quelle leçon, et quelle journée, le père Julien m’a montré du gibier ce jour- là comme jamais je l’avais vu, il m’a montré sa forêt, il m’a fait découvrir sa nature.



Tu vois Joker, ce Père Julien là, si ce n’est pas un gentleman chasseur malgré ses 82 ans aux châtaignes, alors j’ai perdu mon pari.
908884 Publié le 12/05/2004 à 01:13 supprimer cette contribution
bravo
et
.
.
.
.
.
.....encore !!!!!
1012529 Publié le 12/05/2004 à 10:59 supprimer cette contribution
belle histoire Gimel est n'en deplaise a certains, je la trouve bien conter en plus !!

1015020 Publié le 12/05/2004 à 11:04 supprimer cette contribution
j'ai lu avec plaisir!



609844 Publié le 12/05/2004 à 11:06 supprimer cette contribution
peuchère ! qu'elle est belle cette histoire vraie ! et en plus, si bien narrée !
bravo et merci Gimel !
634723 Publié le 12/05/2004 à 12:53 supprimer cette contribution
plaisir réel
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 12/05/2004 à 13:47 supprimer cette contribution
Ils sont revenus et reviendront
comme cela indéfiniment
Coupez-les, arrachez-les
comme mauvaises herbes au jardin
Elles reviennent et reviendront

Ils blessent encore et blesseront
Ils mordent, pour eux, c'est un plaisir
et laissent à tous propos
un mot acide, un mot torride
Ils blessent encore et re-blesseront

Ils passent les textes, et les repassent
blesser, piquer,... est-ce le signe???
eux aussi??? ont été blessé
Ils se vengent , Censeurs?... se vengeront


Ils veulent faire mal et vous blesser
eux ne savent plus verser de larmes!
Ils en veulent au monde entier
ne savent pas qu'ils se trompent d'armes!

On n'y peut rien! C'est toujours en vain
Il est préférable! Enfin! Je crois
de les ignorer, de patienter
qu'encore une fois! la crise passe!

Oui! C'est mieux de les laisser
Car après eux, il y en aura encore
Cela pousse comme des "cruaux"
Se taire c'est grandir et devenir fort



Gimel... Bien ton texte!
Candy - 981564lui écrire blog Publié le 12/05/2004 à 23:06 supprimer cette contribution
MONSIEUR Gimel!
965939 Publié le 12/05/2004 à 23:32 supprimer cette contribution
que dire devant tant de beauté!!!
c'est si bien raconté..
que l'on s'y croirait...
continues, gimel..
on en veux des pelles!!!


-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 12/05/2004 à 23:37 supprimer cette contribution
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 12/05/2004 à 23:46 supprimer cette contribution
Un grand merci à toutes celles et ceux qui sont passés ici, de la part du Pére Julien et de votre serviteur
Page 1

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Pére Julien gentleman chasseur| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
24 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Pére Julien gentleman chasseur