nouveau,systeme,social,rem
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

NOUVEAU SYSTEME SOCIAL

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 10/05/2003 à 17:17 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Nouveau Système Social

Je reviens à la charge! Uniquement pour les nouvelles et les nouveaux.
Comme vous le savez certainement, RIEN ne va plus avec ce vieux système dont nous avons hérité.
Que ce soit au niveau des retraites comme de notre santé sociale.

Ce n'est ni l'âge, ni le déficit des naissances qui en est responsable et c'est facile à démontrer. C'est le système même de la répartition qui, dans notre monde moderne d'échanges multiples et variés en est la cause. Enfin, c'est en tout cas MON avis. Avez vous des idées? MOI OUI et VOUS?
Copiez, collez, phosphorez et merci d'avance pour votre participation.
A bientôt.
Domi
(Seul ce petit paragraphe a été mis au titre afin de ne pas le retrouver à chaque page suivante)
domi - 417343lui écrire blog Publié le 10/05/2003 à 17:19 supprimer cette contribution
PROJET DE NOUVEAU FINANCEMENT SOCIAL:
Les miennes idées d’abord (on est jamais si bien servi que par soit-même!)

(5 pages en 3 posts de la lecture pour le soir à la veillée.)

Ma proposition sans être innovante est à l’opposé des tendances actuelles.
Elle ne repose pas comme TOUTES les autres, sur la TAXATION du travail.
Avant de vous l’exposer permettez-moi brièvement de vous expliquer ce qui m ‘a amené à la proposer.
Je l’ai déjà soumise en 1995 à nos services fiscaux sans aucun résultat.

La situation :
Vous la connaissez : Un manque de travail, d’emplois, une impossibilité ou du moins une tres grande difficulté d’insertion des jeunes , une tendance à l’exclusion des vieux et un déficit public en découlant, extrêmement délicat à gérer.

Ce que je pense et constate: Toutes les mesures prises par les 4 dernières législatures n’ont pas pu, malgré des efforts importants. (notamment les gouvernements Baladur et Jospin) apporter la moindre solution pérenne.
Ces personnes ont beaucoup travaillé, mais en pure perte de temps. Leurs efforts étant irrémédiablement réduits à néant par les vagues successives de faillites ou d’arrêt d’activité de très grandes activités industrielles de production.

D’après moi, L’ETAT est coincé avec ce système social obsolète. Les socialistes voulaient bien faire et ont même essayé de créer des zones de non droit : Les zones "franches". Ces solutions du désespoir ne sont que le reflet de l’impuissance de L’ETAT à endiguer ce phénomène d’érosion des emplois causé par notre système social actuel et UNIQUEMENT par LUI car nous consommons toujours autant!

Les salariés sentent bien que quelque chose ne va plus mais n’en mesurent pas vraiment les causes.
Ils sont sur-informés de ceci, de cela, entendent des chiffres sur des profits insensés d’entreprises renommées pour apprendre l’année d’après que ces mêmes entreprises licencient ou déposent leur bilan dans un silence glacial laissant L’ETAT se débrouiller avec les chômeurs résultant de ces accidents de plus en plus fréquents.

Lorsque les entreprises privées gagnaient beaucoup d’argent, protégées par leurs frontières L’ETAT et les collectivités locales ont massivement embauché afin que chacun ai un emploi, afin aussi que chaque personne puisse s’intégrer par un travail.
Lorsque les entreprises privées ont commencé à se regrouper face à la concurrence mondiale découlant de l’ouverture au grand marché unique, les choses ont commencé à se gâter ! (ce n’est QUE mon analyse evidement.)

Notre pays étant riche naturellement, L’ETAT resta confiant mais les choses se sont dégradées très profondément au point que Mr Mitterrand qui pourtant n’était point sot, déclara à la fin de son deuxième septennat: "Pourtant, nous avons tout essayé!" Cet aveu d’impuissance m’a beaucoup marqué, m’a aussi beaucoup dérangé.
Plus un mot des syndicats, sinon des lamentations, pas une proposition concrète de quiconque, juste des élections étranges où la peur de l’aventure donna à notre nouveau gouvernement une majorité écrasante lui permettant comme lors de l’arrivée de Mr Mitterrand au pouvoir, la même liberté d’action.

Il existe d’après moi, au moins une solution, j’y viens, mais auparavant, voici ce que d’après moi il faut savoir et comprendre:
Historique rapide (pour les tous jeunes, les autres le savent aussi bien que moi!)
Autrefois, (années 1900/1960) la quasi-totalité des produits que nous consommions étaient fabriqués, produits ou transformés par nous-mêmes, en quantité raisonnable et d’un coût BEAUCOUP plus élevé que de nos jours (en monnaie constante) Il fallait donc économiser, travailler beaucoup pour espérer tout avoir ou presque vers… 40 ans et encore ! MAIS tout le monde ou presque, avait un travail.

Dès 1965 l’on a voulu tout changer, aller plus vite, faire du crédit, et la machine à commencé à s’emballer, mais nous avions toujours du travail ! (moins de 468 000 chômeurs en 1966 pour 53 millions d’habitants!) (Ce pied!)

Vers 1975 nous avons investi dans les pays en voie de développement, fourni notre technologie, nos usines à ces pays afin qu’ils produisent, vivent et consomment comme nous. L’on avait encore et toujours du travail.

Dès 1985 ces pays pour la plupart ont bien appris la leçon : Ils produisent beaucoup, mais hormis quelque uns, ils n’achètent toujours rien Ils EXPORTENT chez nous tout ce que nous leur avons appris à concevoir. Certains élèves plus brillants que d’autres ont tellement bien appris qu’ils fabriquent des choses que nous ne savons ou pouvons même pas faire et tout ceci à des coûts normaux pour eux qui ont un niveau de vie 5 à 30 fois moins élevé que le nôtre.
Nous fermons donc nos usines (plus rentables) licencions nos ouvriers et les remplaçons par des machines ou dé-localisons si nous ne pouvons le faire (la chaussure par exemple) et n’offrons plus à nos jeunes que la voie de faire des études le plus longtemps possible car il n’y a pas de travail pour eux ! Il faut hélas accepter cette analyse car elle est juste et vraie.

Si vous n’êtes pas convaincu, allez vous renseigner dans les fin d’études universitaires : EDIFIANT !
Revenir en arrière et refermer les frontières est IMPOSSIBLE et déraisonnable pour des raisons que je ne développerai pas de suite ici dans ce résumé. Le protectionnisme n’est pas vraiment une solution intelligente, même si de très grands pays le pratique toujours. (Amérique, Japon par exemple) Essayez d’y vendre et vous verrez ! Moi, j’ai essayé! A suivre…
domi - 417343lui écrire blog Publié le 10/05/2003 à 17:21 supprimer cette contribution
La suite 2/3
Un peu d’histoire "sociale"
Autrefois, vos grands-parents devenus vieux, il était de la responsabilité de leurs enfants de les prendre en charge jusqu’à leur terme de vie biologique. Puis avec ce que l’on a appelé le modernisme, la société à changé. Nous avons tous quittés nos campagnes pour aller vivre à la ville et consommer beaucoup plus.
L'ETAT devait donc prévoir que si nous consommions, nous n’aurions pas trop d’argent pour nous occuper de nos parents restés à la campagne.

Lorsque L’ETAT a un problème, il TAXE ! Ainsi il a créé le régime des retraites dit "par répartition". Je vous en passe aussi les détails, vous en savez sûrement autant que moi, voir plus!.
Lorsque nous fabriquions 80 à 90% des produits que nous consommions, le système fonctionnait, même plutôt bien (1949/1969) Il y avait très peu de chômeurs car beaucoup de travail, beaucoup d’investissements car après la guerre il fallait TOUT reconstruire et tout était presque parfait par rapport à aujourd’hui.

Demandez à vos parents, ils vous le confirmeront (en 66, moins de deux jours pour trouver un vrai travail.) Pas de CDI, pas de CDD, on vous essayait, puis l’on vous embauchait, c’était simple et naturel.
Voici donc a mon avis les conséquences de la TAXATION du travail face au mondialisme et donc la solution que je propose :

Le travail est sacré, c’est lui le ciment de notre société qui sans travail n’est RIEN !
Il faut donc :
DETAXER COMPLETEMENT le travail quel qu’il soit.
DETAXER les outils de travail et de production quels qu’ils soient.
TAXER exclusivement LA CONSOMMATION.
Ceci est :
PLUS JUSTE (plus de retenues sur les fiches de paye, hé OUI !)
PLUS JUSTE encore, car plus on consomme plus on paye, pas de favoritisme, moins on consomme et moins on paye.
PLUS JUSTE car ce n’est pas à l’ouvrier français de payer la retraite des financiers français qui organisent le commerce mondial et mettent les Français au chômage.
PLUS JUSTE encore car les produits importés payeront eux aussi une taxe à la consommation pour payer la retraite du consommateur que nous sommes TOUS, mais aussi le chômage, la santé, or actuellement : ILS Y ECHAPPENT! C’est en partie leur intérêt commercial!

Ce système permet grâce à une assiette TRES large, de financer la totalité des besoins sociaux sans que PERSONNE ne puisse s’y soustraire. Mais aussi il va permettre une baisse du coût du travail dans notre pays de plus de 30%, ce qui va rentabiliser NATURELLEMENT bien des emplois laissés pour compte!
Vous n’y perdrez RIEN car vous aller y gagner ! Voici pourquoi :

Je vais vous comparer les deux systèmes puis vous jugerez, vous critiquerez si vous le voulez.
Je vous répondrai si je le puis. Je ne sais pas tout, je sais juste qu’il n’y a pas d’autre soluce (enfin j’en ai entendu ni vu nulle part pour l’instant ) et ça je puis vous le démontrer chiffres en main!

Pour les employeurs quels qu’ils soient cela va fonctionner COMMENT?
Que ce soit pour de grosses unités de production ou pour un simple artisan le régime social sera le même, ce qui offre des avantages considérables vis à vis de ces derniers. Le principe d’égalité face au travail étant restauré naturellement.
Ceci n’est pas anodin et permettra aux jeunes de choisir des emplois autres que ceux devenus si rares et sans réelle utilité pour la Nation. Pas le temps de développer ici.

Donc pour les employeurs, TOUT va changer et ceci très profondément. Le système est d’abord BEAUCOUP plus simple.
L’employeur va retrouver son rôle principal et UNIQUEMENT celui là : FOURNIR du travail et distribuer le fruit de ce travail, c’est le RÔLE de tout employeur, tout le reste ne le regarde en rien car ce n’est pas son objet ! 100% de son temps doit être consacré à la PRODUCTION, à la recherche et au développement !
Tout le reste n’est pas de son ressors.
C’est inutile, mal fait, débouche sur des corporatismes lamentables dans un pays où liberté est accolée fièrement à égalité et à fraternité !

Ce vieux système actuel n’est ni égalitaire, ni fraternel ! Pourquoi un manoeuvre qui l’est car son intelligence est différente de celle du cadre bon chic bon genre devrait être moins bien soigné, pourquoi sa retraite de base devrait être du tiers quand ce n’est pas du quart de celle du cadre ? Ce système va réduire ces différences NATURELLEMENT. Il est évident que si le cadre décide de se faire une retraite complémentaire, il le pourra toujours, mais les retraites du régime général seront mieux rémunérées et vous allez comprendre pourquoi, j’y arrive bientôt!

Donc les employeurs vont payer la TOTALITE des salaires bruts à leurs ouvriers qui vont donc toucher bien plus! Le système n’est pas Magique, il est différent. C’est donc 20 à 27% au minimum que vous toucherez réellement en plus si vous ne depassez pas le plafond. C’est VOTRE travail et il est normal que vous soyez payés REELLEMENT en fonction de celui ci et non que l’on vous en prenne toujours un peu plus pour payer ceci ou cela. (vous l'avez vécu jusqu’à ce jour, cela n’a pas de fin !)

Par contre, chaque mois, l’employeur va verser la TVA découlant de son travail ainsi que la TAC et ceci à L’ETAT. (inutile de multiplier les caisses de ceci ou cela, cette distribution interne est du ressort de L’ETAT.) Actuellement, c’est n’importe quoi ! Et que je te calcule 5.40% pour la CSG et 0.75% pour le veuvage, et 4.78% de plus pour les ASSEDIC et aussi 3% pour la retraite enfin c’est N’IMPORTE QUOI et loin d’être fini!

Avec ce système simple et naturel, une seule et unique taxe répartie sur le coût de chaque activité suffit. Il le fera avec grande simplicité. Il va donc déclarer l’employé car avec un tel système PERSONNE n’acceptera de travailler "au noir". En effet, un employé NON déclaré n’aura pas de couverture sociale. (comme auparavant d’ailleurs.) Mais s’il gagne 10000F et que dans un but de profit immédiat n’en déclare que 5000 afin de pouvoir dépenser plus avec l’argent non déclaré donc non taxé, cela le pénalisera LU et LUI SEUL car TOUT ce qu’il achètera avec ses 10000F sera TAXE du montant de la TVA et de la TAC ! (TAC = Taxe A la Consommation) Il paiera la retraite des autres, mais …pas la sienne! En fin de carrière le calcul de la retraite étant toujours effectué en proportion des fiches de paye réelles et déclarées, il va se spolier, se voler tout seul, comme un gros benêt.

Mais L’ETAT ainsi que la nation n’auront pas besoin de courir derrière lui car TOUT ce qu’il aura consommé toute sa vie aura payé une TAC. Seul LUI MËME subira les conséquences de sa négligence ou de son désir de vivre au-dessus de ses moyens! Elle est pas belle la vie? A suivre…
domi - 417343lui écrire blog Publié le 10/05/2003 à 17:23 supprimer cette contribution
Suite 3 / 3 ben oui tout à une fin, même les rêves…

Avec un tel système, PERSONNE n’acceptera de travailler sans être déclaré. En effet, 12 ou 15% de TAC n’est pas 67% de retenues de charges ! Pour les artisans indépendants, commerçants, les employeurs de l'industrie etc. Payer un salaire de 10000F "au noir" ou déclaré, reviendra à la même chose, seul le salarié, s’il est déclaré profitera de la TAC générée par la consommation de ce salaire. S’il ne la déclare pas, rien n’est grave, dès qu’il utilisera cet argent, il paiera la retraite des autres, la santé des autres mais s’il est malade, n’ayant rien déclaré, il devra payer ses soins ! Ou sera soigné façon CMU. Celle-ci très coûteuse disparaîtra d’elle même au passage c’est évident. N’ayant rien déclaré il n’aura qu’une retraite "à minima" Vous voyez, si vous avez pigé cette démonstration, que lorsqu’on VEUT, on PEUT !
Si vous n'avez pas pigé, ecrivez-moi j'explique!

Ce que cela change :
Pour vous employé, ouvrier, cela change quoi ? Comment ça va marcher ?
C’est plutôt simple. Simple parce que ce qui est simple fonctionne toujours et ce qui est compliqué, pas vraiment et pas très longtemps surtout !

1°) La taxe à la consommation financera le coût social global de notre santé et de nos retraites en lieu et place des taxes sur votre SEUL travail.
L’ETAT utilise bien la TVA pour financer des centaines de projets, il n’y a aucune raison valable pour qu’un système utilisant ce genre d’assiette ne soit pas mis à NOTRE service!

2°) Il faut que le financement de votre future retraite soit proportionnellement couvert par votre consommation et non par la taxation de votre travail.
En effet, votre consommation est le reflet de votre pouvoir d’achat, alors que rien ne prouve que votre salaire perçu a payé effectivement la totalité des taxes s’y rapportant. Ici vous pouvez déjà entrevoir la FIN naturelle du travail au noir et de ses conséquences néfastes, nous y reviendrons plus tard.
Si vous épargnez une partie de ce que vous gagnez et ne consommez pas immédiatement, vous serez taxé sur les revenus de votre épargne, puis sur la consommation des biens achetés par votre épargne. Normal et équitable.
Ce système est bien PROPORTIONNEL à la richesse découlant de VOTRE travail et non au coût de celui-ci. C’est une différence ENORME dans la vision des choses.
Ce qui va vous rendre bien plus rentable dans votre activité professionnelle. Si vous redevenez rentables vous redevenez intéressant, donc on vous embauche, c’est pas plus difficile que ça !

Mais ce n’est pas tout !
Ce système va permettre la mise en place de correctifs naturels indispensables à un bon équilibre social.
En particulier ce cancer qui s’appelle l’importation de produits finis:
L’importation permet à l’inverse de la production nationale un PROFIT IMMEDIAT!

1°) Pour L’ETAT (taxes perçues dès l’importation et non lors de la consommation.

2°) Pour l’importateur qui n’a qu’une chose à faire: PAYER et REVENDRE, pas d’ouvriers à payer, pas de charges sur les salaires des ouvriers à payer, pas de stock de pièces à financer, juste des produits finis à acheter pour revendre aussitôt.

3°) Pour L’ETAT, inconséquent bien souvent, c’est un moyen de faire baisser le coût des produits mis à la disposition de la population qui ainsi croit qu’il fait "des affaires" sans savoir qu’en fait, cet acte d’achat ruine son économie et qu’il ne trouvera plus de travail très bientôt.
L’on voit ici que dans notre système actuel, RIEN ne peut corriger les effets de l’importation: Diminuer les charges sur toutes les entreprises appauvrira la sécurité sociale mais n’empêchera pas les importateurs d’importer : EUX n’ont presque pas de salariés puisqu’ils ne fabriquent RIEN : Ils achètent et vendent c’est tout.
C’est pourquoi toutes les usines se sont équipées de machines modernes pour ELIMINER les ouvriers car les machines ne payent pas de charges sociales on ne pourra JAMAIS taxer la machine et lorsque l’on ne peut pas remplacer l’ouvrier, l’ouvrière par des machines, on ferme l’usine et on la transfère à l’étranger. Dans la confection, la chaussure, la bonneterie par exemple, on importe TOUT ce que nous fabriquions nous-même. Cela s’appelle les délocalisations.
Les syndicats crient, rouspètent, car bientôt ils n’auront plus d’ouvriers pour assurer leur subsistance MAIS NE SAVENT PAS VOUS DEFENDRE : Ils vivent comme en 1900, avec dans la tête, le patron profiteur et l’ouvrier exploité.

Cette erreur MAJEURE et GRAVE mériterait d’être analysée mais cela n’est pas l’objet de ce forum donc sans intérêt.
De toutes façons moins de 4% des ouvriers du secteur PRIVE sont syndiqués en France. (1994) Je désire juste expliquer pourquoi, alors que dans les années 60 notre futur nous semblait merveilleux, nous en sommes arrivés là où nous sommes.

Donc il faut CORRIGER les effets pervers de L’IMPORTATION. Faut-il interdire d’importer surtaxer etc? NON, ce serait Idiot et dangereux. Enfin d’après moi, pis moi j’aime les lokoums alors…
Idiot, car dans notre monde moderne, l’on ne peut plus vivre comme par le passé (à remarquer que dans le passé, l’importation a toujours existé. Les bateaux Grecs ou Romains que nous avons découverts au fond de la Méditerranée pleins d’amphores de bon vin Grec ou Italien le prouve!)
Dangereux, parce que dans un pays moderne, nous produisons, nous aussi, des biens de consommation et ce, en très grande quantité (surtout l’agro alimentaire en France) et nous devons, pour assurer la prospérité des usines et des coopératives qui les produisent en exporter une partie, donc les vendre à l’étranger. Nous avons donc besoin de l’argent des autres et le commerce c’est surtout une TOLERANCE et un profit mutuel.
Avec ce NOUVEAU système, l’on ne développe pas le protectionnisme, ce qui serait stupide et dangereux.

Le but est de créer un système qui REGULE naturellement l’importation et l’exportation afin que l’on ai à nouveau du travail dans notre pays pour nous et nos enfants. Un travail rémunéré normalement et non à 80% du Smic ou à 80% d’un salaire de référence, ce qui est injuste et IDIOT. Car moins on gagne et moins on consomme, moins on produit.
J’espère que cette réflexion un peu longue vous a intéressé. Ce système n’est PAS une TVA majorée, la TAC n’est PAS récupérable, elle n’est pas non plus modulable lors des opérations d’exportations. Elle est destinée à vous protéger sans TUER vos emplois.
C’est un système qui sans être génial ni fantastique est juste, moderne et assure la protection des travailleurs face à la production étrangère. Il n’est pas parfait. En économie, AUCUN système n’est parfait.
Les pitits experts et autres gratte-papiers des ministères y trouveront sûrement quelques défauts, mais ces défauts s’il en est, ne sont RIEN à côté de ce vieux système obsolète qui cause chômage, détresse, découragement et oblige L’ETAT a créer des zones de non-droit pour planquer les chômeurs, à distribuer des sous aux employeurs pendant 3 ans en échange d’embauche ! (mesures gouvernementales de Mr Fillon décidées et envoyées le mois dernier à tous les employeurs de France) Dans ce vieux système il fait ce qu’il peut ! Mais y s’en sortira pas!

A vos calculettes, j’attends vos remarques ! J’y répondrai si elles sont constructives.
Comme je suis rarement clair et limpide comme de l’eau de source, j’explique si vous pigez pas tout.
Bonne journée.

Désolé, l’Aspirine n’est pas fournie, nous sommes dans un monde virtuel mais notre misère future annoncée bien réelle. C’est pourquoi j’ai (perdu ?) un peu de mon temps pour poser un pitite pierre à l’édifice. Peut importe si vous n’en voulez pas. Elle est là, par terre, suffit de se baisser pour la poser là où elle sera utile.
Bisous à tous.
DOMI
770973 Publié le 11/05/2003 à 18:29 supprimer cette contribution
Domi,
j'ai fait un copié-collé sur Word pour le lire et le relire avec plus d'attention.
J'y reviendrai
domi - 417343lui écrire blog Publié le 11/05/2003 à 20:38 supprimer cette contribution
Merci! sourire --> :P
716026 Publié le 22/05/2003 à 06:40 supprimer cette contribution
_
===============================================================
…URGENT – APPEL AU RASSEMBLEMENT, A DIFFUSER – URGENT…
===============================================================

http://www.liberte-cherie.com

L’association Liberté, j’écris ton nom, en partenariat avec Sauvegarde Retraites, l’ADEL, La Droite Libre et avec le soutien de nombreux particuliers et organisations, vous propose de vous rassembler pour dire :

- Non au blocage !
- Oui à la réforme des retraites !
- Oui au libre choix !


. Réformer les retraites est une nécessité,
. L'attitude des syndicats est irresponsable et inacceptable,
. La majorité silencieuse doit s'exprimer.

Citoyens, militants, responsables associatifs, appelons au rassemblement :

Dimanche 25 mai, 16h, Place de l'Hôtel de ville à Paris.
(manifestation autorisée par la Préfecture de Police)
===============================================================
Pour l'Association,
Contact : Sabine HEROLD
06 84 49 25 81
liberte@liberte-cherie.com
===============================================================
_
412395 Publié le 22/05/2003 à 08:03 supprimer cette contribution
Voir réponse dans vive l'action...
716026 Publié le 23/05/2003 à 04:05 supprimer cette contribution
d° jepe
716026 Publié le 04/06/2003 à 23:00 supprimer cette contribution
Génial les 35 heures ! C'est une invention française qui montre au monde entier la voie à suivre, la bonne : la troisième voie, ni libérale ni communiste.
L'idée est simple : en travaillant moins, les salariés ont enfin le temps de dépenser leurs revenus et tout le monde s'enrichit alors.
Démonstration. Le vendredi à midi, stop, fini. Terminée la semaine de travail. Les Parisiens sautent dans l'avion et 2 heures plus tard ils plongent dans la Grande Bleue ! C'est le début d'un long week-end de rêve sur la Côte d'Azur . C'est le festival, le grand cinéma…
Lundi matin, après un dernier bain dans la baie des Anges, retour à Paris, 14 heures : boulot, c'est reparti pour une nouvelle semaine de 35 heures...
Le vol sur une compagnie à bas prix, Easy Jet par exemple, 50 € aller retour, hôtel, restaurants, sorties etc. Budget : 400 à 500 € tout compris, ça passe.
En dépensant ainsi une partie des leurs revenus, les salariés parisiens font travailler les professionnels du tourisme : ça crée des emplois.
Coup double, c'est le coup de génie des 35 heures ! C'est la croissance poussée par la consommation, comme aux Etats-Unis .
Oui mais, les compagnies aériennes à bas prix ne peuvent pas ouvrir librement des lignes en fonction de la demande car elles doivent en obtenir au préalable l'autorisation de la part des autorités qui ont profité de la faillite d'Air Liberté pour… supprimer une douzaine de dessertes journalières Paris Nice .
Moins de sièges, demande en hausse, les prix montent, telle est la loi du marché !
Un aller retour Paris Nice coûte maintenant plus de 400 € ! A ce tarif, adieu week-end de rêve, après le boulot, retour à la maison, gros dodo, ça coûte moins cher.

Tout le monde est perdant… Pas tout à fait ! En effet, la compagnie Air France qui avait auparavant du mal à remplir ses avions face à la concurrence des compagnies à bas prix, peut faire payer maintenant plein tarif à ses clients sur ses vols qui sont surbookés.
Idem pour la SNCF : les trains vides se remplissent par enchantement au tarif plein faute de places libres dans les avions.
SNCF et Air France sont les grands gagnants de ces opérations grâce aux réglementations qui permettent à ces entreprises publiques mal gérées et déficitaires de ne pas perdre davantage d'argent en se renflouant sur ces lignes qui sont leur vache à lait.

Autre solution, libérale : aux Etats-Unis, les salariés qui travaillent en moyenne 300 heures de plus par an que les Français, créent ainsi plus de valeur en travaillant davantage. Ils jouissent d'un niveau de vie moitié plus élevé que le notre qui leur permet de voyager au moindre coût en profitant de conditions plus avantageuses du fait de la libre concurrence entre les compagnies aériennes. Les plus rentables sont les low cost. Tout le monde y est gagnant !

P.S. (!) Les professionnels du tourisme de la Côte d'Azur avaient beaucoup investi au cours de ces dernières années pour attirer la clientèle nord américaine fortunée qui a déserté les palaces azuréens après les attentats du 11 septembre. Elle n'est pas prête à y revenir, surtout après la politique anti-américaine menée par la France à propos de la guerre en Irak .

En dehors de la saison d'été et des salons, les chambres des grands hôtels sont vides.

L'été dernier, une branche de la famille royale saoudienne constituait à elle seule 80 % de la clientèle des palaces de Cannes

687672 Publié le 06/06/2003 à 13:41 supprimer cette contribution
MU j'ai RIEN compris à TON projet de financement...
Pas grave, je passe...
domi - 417343lui écrire blog Publié le 31/07/2003 à 18:03 supprimer cette contribution
MU fait les même rêves que la mère Aubry! tant mieux pour lui ça change des cauchemars!
Mais la solution des fonds de pension...Pas évident! Jugez plutôt!

La compagnie pétrolière BP a décidé d'abonder de 2 milliards de dollars ses fonds de pension aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, qui cumulent à eux deux un déficit de 2,2 milliards. Néanmoins, c'est surtout le fonds de pension américain qui en bénéficiera puisque le fonds britannique, quatre fois plus important que l'américain, enregistre un déficit de « seulement » 200 millions de dollars etc...

A mon avis et au risque de passer pour têtu, SEULE la soluce de la taxation de l'ensemble de la consommation d'où qu'elle vienne permetrait plus d'équité, de tranquilité face aux ageressions des sociétés en décalage de niveau de vie avec nous ! Mais rêver de la Côte d'Azur pour tous c'est pas si mal ! Cependant ce ne sont que des rêves...Inaccessibles! Merci cependant pour ta contribution!
861320 Publié le 31/07/2003 à 18:31 supprimer cette contribution
dites z'zn avez pas mare les MU et domi de comparer la Grande Amérique qui travaille plus que nous feignants de salauds de francais (sauf vous deux bien sur) ou alors la France Petite et Grande et Laborieuse !
====
Ces fameuses 30 glorieuses qu'on nous reprochent tant (pour rappel les députés de droite sont pour beaucoup eux aussi des Hauts Fonctionnaires (rappel de la retraite de M Juppé)
Donc ces 30 glorieuses sont peu ou prou le résultat du travail de la ...CGT ! les 'retrousser vos manches' j'ai pas inventé quand même. Le patronat était bien content à l'époque non !
===
et puis toujours cet argument des voyages en avion ou lointains , mais qui part las-bas, les mêmes qui n'ont pas eu le Festival d'Avignon, soit des bourges divers ou des bobo complets tendance göche caviar ! (et bien sur leurs rejetons communs qui font leurs petites scolarité en milieux soit privé, soit public proivilégié et qui finnissent quand même leurs Etudes à l'hopital PUBLIC, CNRS PUBLIC, fac VINCI , privée avec fond puvblic.
====
y'aura plus de grand soir (quoique), mais sur que si ça pète vraiment, j'connais quand même pas mal de cadres ou pas , bien calmes et rangés qui seront les premiers à pendre les bourges avec les tripes des profiteurs !
412395 Publié le 31/07/2003 à 21:02 supprimer cette contribution
Allons bon maintenant on nous accuse d'avoir fait retrousser les manches des travailleurs...Mais les travailleurs ne demandent pas mieux que de retrousser leurs manches...A conditions que certains Barons n'en profitent pas...
domi - 417343lui écrire blog Publié le 01/08/2003 à 10:37 supprimer cette contribution
Pour cela il faut un véritable ETAT fort , capable de se défendre contre les abus aussi bien de la populace qui croit qu'elle peut vivre sans rien fiche que des possédants qui pensent que parce qu'ils sont gestionnaires de fortunes immenses, ils peuvent se servir sans rendre de comptes!

Pas demain que vous vivrez ça même si ça pète! De la violence et rien de plus!
Ce sont les réformes profondes, la réorganisation financière du produit du travail qu'il faut entreprendre. Je ne vois NUL PART quelqu'un s'en occuper! Juste boucher les trous, ça n'ira pas très loin!

Pour ton info aimeramour, moi les USA je m'en tape! Je préfère m'occuper de chez moi, les USA, hormis pour le Rock'n Roll n'ont JAMAIS été pour moi un exemple. Ils sont VIOLENTS, pas sains dans leurs rapports (voir avocats) pas sains vis a vis des femmes (voir matriarcat et poupées siliconées) et ne sont en AUCUN cas un exemple de société à suivre bien qu'ils soient bien plus efficace que nous dans la technologie. Ils m'indiffèrent et je ne les admirent pas.

Je voudrais juste qu'on reconstruise des "France" super chouette avec des équipages FRANÇAIS pas pourris par les idées des CGTistes, des "Super Concorde" qui scotchent la planète par leur efficacité, des fusées qui marchent ENFIN! Qu'il y ai un VRAI travail pour tous et que les femmes cuisinent mieux et pas que des bidules surgelés! NA!

Pis je voudrais que ça arrive vite, pasque 20ans de socialisme larvé nous a anéanti économiquement quoi qu'on dise ou pense!
Et je vais pas vivre encore 100ans! Voilà!

Le reste? Je m'en tape le coquillard avec une patte d'alligator femelle, OK?

La misère du monde, les femmes trop fécondes, les peuples perdus par les idées révolutionnaires, tout cela m'indiffère! Qu'ils restent chez eux avec leurs rêves et leur misère, conséquence de ces rêves fous et me prennent pas la tronche en venant tendre la main chez moi! Tu piges? Voila, je veux juste vivre cool chez moi! Mon pays en a LARGEMENT les moyens. BESOIN de PERSONNE Absolument de PERSONNE si tu vois ce que j'insinue perfidement! Surtout pas pour nettoyer le métro et les trottoirs de nos villes de plus en plus sales de nos murs maculé de cette merd* infâme que des dégénérés appellent de l'art populaire!

On a 3 millions de mecs sans boulot et on sait fabriquer des balais! Quand on peut faire simple, faisons pas compliqué!

De l'entrecôte y en a pour TOUT le MONDE faut juste savoir ce qu'on veut! Faut arrêter de psychoter! Pis des plages? Va sur l'Atlantique, t'as des KM de sable fin et chaud bien plus belles que celle d'Hawaï! ON A TOUT absolument TOUT, mais faut juste savoir s'organiser ! Ca en prend pas trop le chemin!

Bon, là j'vais emmener ma moitié respirer deux trois jour l'air PUR des Pyrénées, ça va me changer de la plage!

Et le PREMIER bateau qui lâche sa merd* au large de nos côtes on le coule et au Phosphore! Comme ça, y brûle bien et pas de pollution, ça servira d'exemple et PAS UN SEUL capt'ain osera recommencer pour pas se retrouver le cul cramé dans un gilet de sauvetage!
Qu'on se le dise! MARRE!

Fait beau aujourd'hui, soleil splendide!
Pas UN nuage! Le bonheur est en Aquitaine, c'est sur!


412395 Publié le 01/08/2003 à 12:53 supprimer cette contribution
Les conditions sociales et particulièrement les rénumérations ne peuvent continuer à baisser sans que cela ait des conséquences sur toute l'économie...La dernier problème en date :


PARIS (AFP) - La direction d'Euro Disney, au lendemain de l'annonce de difficultés financières, a refusé vendredi de parler de plan social et a justifié la mise sur la place publique de ses déboires par un souci de "transparence".

Euro Disney "ne prévoit pas de plan social" malgré l'annonce de difficultés dues à une mauvaise fréquentation des parcs et hôtels du site de Disneyland Resort, a annoncé vendredi un porte-parole du groupe.

André Lacroix, nouveau PDG du groupe, a déclaré lors d'une réunion des salariés du site qu'il "ferait tout pour éviter un plan social dans l'avenir", a précisé le responsable de la communication institutionnelle, Philippe Marie.

Des rumeurs sur un tel plan avaient circulé en juin dernier parmi les syndicats de Disneyland Resort, alors que filtraient les premières informations sur une fréquentation en baisse au deuxième trimestre de l'année.

Le responsable a expliqué la mise sur la place publique de ces difficultés, qui a étonné certains analystes, par "un souci de transparence". "Nous avons une obligation légale d'informer nos actionnaires", a-t-il assuré.

Il a nié qu'il y ait là "une stratégie" pour faire pression sur les banques, avec qui ont été entamées des négociations sur des aménagements pour le paiement de la dette.

Euro Disney, frappé de plein fouet par la crise économique et du tourisme, a annoncé jeudi après la fermeture de la bourse qu'il ne pourra pas, pour la première fois depuis 1994, respecter "certains de ses engagements" bancaires en 2003 et 2004.

Le porte-parole a déclaré que le risque de demande de remboursement anticipé de la dette, révélé jeudi dans un communiqué financier, était bien réel juridiquement et que "ce risque n'est pas encore écarté".

Il s'est dit par contre "optimiste" concernant les discussions avec la maison mère américaine.

Euro Disney a mis en cause pour expliquer ses difficultés "le ralentissement soutenu et significatif" du tourisme en Europe et "l’impact des arrêts de travail et des grèves" en France.

Philippe Marie n'a pas voulu donner des chiffres sur la fréquentation, qui ne seront publiés qu'en novembre.

Euro Disney, ouvert en 1992, n'avait pas connu de telles difficultés depuis 1994. L'an dernier, la fréquentation avait été de 13,1 millions de visiteurs sur les deux parcs, déjà semble-t-il légèrement inférieure aux prévisions.

L'action Euro Disney a chuté de 22,95% à 0,47 euro vendredi matin peu après l'ouverture de la Bourse de Paris, avant de limiter son recul à 14,75% à la mi-journée.



domi - 417343lui écrire blog Publié le 01/08/2003 à 16:24 supprimer cette contribution
Question: Dans un pays où y va y avoir demain 60% de "Séniors" peut on avoir confiance dans un bidule de Walt Disney?
Y feraient mieux de sortir des films comme Peter PAN super chouettes et là y feraient du fric mais c'est plus difficile que de plagier ce qui existe déjà! Enfin c'est mon avis!
716026 Publié le 05/08/2003 à 01:49 supprimer cette contribution
.
A force de lire en rapide diagonale je n'avais pas relevé la tirade hilarante de Aimeramour :
Citation:
Donc ces 30 glorieuses sont peu ou prou le résultat du travail de la ...CGT !

Sans doute n'a-t-il jamais entendu parlé d'Antoine Pinay.
On se demande où peuvent-ils bien puiser leurs mythes, ces gars des syndicats. Ils feraient bien de suivre les cours de notre Prix Nobel d'économie, Maurice Allais et ingurgiter les recettes de Pinay.
Il faut tout leur dire. C'est lassant.
_
837445 Publié le 05/08/2003 à 02:16 supprimer cette contribution
861320 Publié le 05/08/2003 à 11:53 supprimer cette contribution
ben vraiment tu continues à lire en diagonale !!!!!
Lis complètement (oh et puis tu me fatigues avec tes raccourcis !)
616592 Publié le 05/08/2003 à 12:08 supprimer cette contribution
pour ma part je préfère Alphonse (Allais)ceci dit,quel modernité,et pourquoi pas une rente Pinay au petit dej.Je me suis toujours bidonné à contempler tous ces ringards de politicards aller en pélerinage chez le soi-disant père du franc fort.L'autre il était dans un fauteuil, recevait et adoubait les c.onnards en mal de reconnaissance et de credibilité,on voit ou ça nous a mené...à l'euro et ses dérapages
domi - 417343lui écrire blog Publié le 05/08/2003 à 15:34 supprimer cette contribution
Ca c'est ben vrai sacrediou!
716026 Publié le 17/02/2004 à 15:56 supprimer cette contribution
.
Tenerif, je serais bien étonné d'apprendre qu'Antoine Pinay partage les avis consensuels des partisans de l'euro.
On s'est bien gardé de le consulter.
Certes, ses recettes sont bien vieilles, et alors, est-ce une question d'époque ou une question d'efficacité ?
Etes-vous de ces partisans de la course à l'échalotte pour satisfaire un pseudo progrès. Si tout progresse, tout n'avance pas.
Le sachant, vous finirez bien premier dans un Goncourt de circonstance.
Maxence.
_
770362 Publié le 17/02/2004 à 16:06 supprimer cette contribution
Citation:
Tenerif, je serais bien étonné d'apprendre qu'Antoine Pinay partage les avis consensuels des partisans de l'euro


Moi je serais bien étonné ,d'apprendre qu'Antoine Pinay...
Tout simplement...à son âge
OK j'arrête mais je suis tellement content que vous soyez revenu, cher Maxence...on va pouvoir entendre parler de nouveau de Antoine Pinay, René Coty...et du "Petit Journal"....
412395 Publié le 17/02/2004 à 17:28 supprimer cette contribution
Je viens de relire ce vieux post...C'est vrai qu'il est urgent de faire quelque chose...Car la situation ne s'est pas améliorée...Bien au contraire pleurer
806187 Publié le 17/02/2004 à 20:00 supprimer cette contribution
Domi, les derniers posts sur ce forum m'ont permis de lire ta contribution (je n'étais pas encore ici à a date à laquelle tu l'avais postée). En gros, cela consiste à supprimer les charges sociales et à financer les dépenses sociales par la TVA ou un impôt équivalent.

Le problème est que la TVA représente déjà aujourd'hui en gros 250 milliards d'euros auxquels il faudra ajouter (quel que soit ton mécanisme) environ 400 milliards. A grandes louches, il faudra passer ta TVA (ou autre impôt indirect) à 50 % au lieu de 20 %. Il va de soi que c'est complètement incompatible avec les règles européennes (tu me diras que tu souhaites t'en affranchir). Et surtout, on voit d'ici l'effet sur les prix.

A moins bien sur de remplacer complètement (retraites, maladie, famille) notre système social par un mécanisme d'assurances privées, ce qui, au-delà d'un minimum très peu élevé, correspond au système américain. Mais je te recommande la visite d'un hopital public à New York; elle est édifiante et rend moins critique sur notre propre système. Malheureusement, tout se paye.

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 18/02/2004 à 07:48 supprimer cette contribution
Il n'y a aucune "incompatibilité avec les règles européennes". Celles-ci fixent des taux minima pour la TVA, pas des taux maxima . Pour ce qui est de les monter, on fait ce qu'on veut, ce n'est pas ça qui risque de créer de la concurrence déloyale aux autres pays .

La France a sans problème monté sa TVA de 18,6% à 20,6% à une époque. Quant au Luxembourg, il avait choisi d'appliquer froidement un taux de 25%.

Toutefois, si la TVA constitue en effet le plus astucieux et le plus juste des impôts (si les taux en sont bien choisis), on a créé exactement ce qu'il fallait pour l'empêcher de marche en acceptant qu'il y ait des coupures supérieures à 20 euros. En faire de plus importantes ne pouvait servir qu'un seul but, qui était de favoriser les arrangements au noir , et parmi eux les marchés "discrets" où se fait l'impasse sur la TVA.

Comme on a créé délibérement des coupures allant paraît-il jusqu'à 500 euros, on voit clairement soit ce que nos dirigeants ont en tête, soit ce qu'on leur a imposé. Le marché de la drogue va continuer à se bien porter, merci, et les pots-de-vin aussi.

Je sens que je vais finir par revoter Arlette...
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 18/02/2004 à 07:53 supprimer cette contribution
(Question qui n'a sans doute pas de rapport, mais comment diable font les gens de gauche pour avoir toujours le teint brouillé??? On va finir par reconnaître les appartenances politiques des gens avant même qu'ils n'aient pu dire un mot, partis comme on est...)
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 18/02/2004 à 08:00 supprimer cette contribution
L'idée est simple : en travaillant moins, les salariés ont enfin le temps de dépenser leurs revenus et tout le monde s'enrichit alors.

Pas très rationnel, tout de même, cet "argumentaire" anti-35 heures, car rien n'empêcherait de le répéter pour 39, 40, 42, 48, 52 et même 60 heures. Il n'y aurait pas une virgule à y changer.

Je conçois bien entendu qu'on ne puisse pas exiger raisonnablement des semaines de travail supérieures à 168 heures. Pour ma part, je n'ai jamais été aussi productif, à vrai dire, que depuis que je suis à 0 heure (je me suis aperçu qu'au bureau, on a une efficacité qui plafonne à 40% de ses possibilités réelles, pas plus; tout le reste passe en temps perdu à attendre des confirmations et à relancer des lambins).

Mais pour fixer quelque chose entre 0 et 168, j'attends un argumentaire rationnel. Je crains qu'il ne se fasse attendre bien longtemps .

Pour mémoire, avant 1914, c'était un Français sur trois qui vivait de ses rentes - ce qui ne veut pas dire qu'un sur trois seulement travaillait, mais tout de même qu'un sur trois pouvait le faire s'il le voulait. On voit d'ailleurs, dans des pièces de Labiche, de ces médecins sans clientèle à qui leur "métier" sert juste à assurer une sorte de statut social, les revenus ou non-revenus n'ayant pas pour eux grande importance s'ils sont dénués d'ambition dans ce domaine (voir par exemple "La poudre aux yeux", une pièce que notre époque aurait bien besoin qu'on exhume).
806187 Publié le 18/02/2004 à 10:36 supprimer cette contribution
Pour revenir sur le débat fiscal, il ya quand même un objectif à moyen terme d'harmonisation des taux. Certes la TVA est déductible à l'importation. Mais dans un marché unique, on ne pourra pas subsister à terme avec de telles différences de fiscalité. Quant aux Luxembourgeois, ils se rattrapent sur la fiscalité de l'épargne.

En 1914, il y avait certes un Français sur trois qui vivait de ses rentes. Il y avait aussi 50 % de la population active dans le secteur agricole; et 1,8 millions de Français s'apprêtaient à mourir à la guerre.

S'agissant des 35 heures, on peut en penser ce qu'on veut (voir la désorganisation des services publics). Une chose est certaine: l'objectif avoué de cette mesure était de favoriser l'emploi; elle a au contraire découragé les embauches. C'était d'ailleurs prévisible, car on ne voit pas comment une hausse des charges pourrait inciter à embaucher.

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 18/02/2004 à 10:52 supprimer cette contribution
Certes la TVA est déductible à l'importation.

A l'exportation .


Mais dans un marché unique, on ne pourra pas subsister à terme avec de telles différences de fiscalité.

Je ne vois pas pourquoi. Il en existe de bien plus importantes dans d'autres domaines, des différences de fiscalité (par exemple le quotient familial, pour ne citer que lui). Une union monétaire est un outil destiné à simplifier le système des échanges, cela n'a pas vocation à devenir un lit de Procuste.


En 1914, il y avait certes un Français sur trois qui vivait de ses rentes. Il y avait aussi 50 % de la population active dans le secteur agricole

Pas plus que cela? Là, tu m'étonnes

et 1,8 millions de Français s'apprêtaient à mourir à la guerre.

Celle-ci n'avait rien d'inévitable. Guillaume II était un malade mental. Avec tout type de monarchie autre que d'opérette, ce genre de choses arrivait par accident de temps à autre. Aucun rapport avec le système économique.


Une chose est certaine: l'objectif avoué de cette mesure était de favoriser l'emploi

L'objectif avoué, en politique, diffère très souvent de l'objectif réel. Le non-dit de l'affaire, c'est l'absence des Français de chez eux 11 heures par jour avait le double effet de favoriser la délinquance et de priver les enfants de l'éduction parentale sur laquelle avaient toujours compté, sans jamais l'avouer ni parfois y penser, les enseignants - aujourd'hui submergés sous la vague barbare.


on ne voit pas comment une hausse des charges pourrait inciter à embaucher

L'embauche n'est pas une fin en soi, et le travail encore moins. L'important est:

- en premier lieu d'avoir une civilisation qui puisse tenir la distance (on en reste très loin, et je maintiens ma prédiction de disparition d'ici 50 ans de la démocratie, sauf événement exceptionnel et imprévisible d'ici là).

- et, tout de suite après, que la population vive dans des conditions vivables. On en est tout aussi loin, et ce n'est pas le fait de tenir la population éloignée de la vie de la cité chaque jour de semaine du lever au coucher du soleil qui arrangera les choses, si tu veux mon avis. En revanche, je te le concède, cela arrangera drôlement les politiciens


Je m'amuse en pensant que si on était passés de 35 heures à 32, les mêmes qui réclament l'abandon des 35 heures aujourd'hui exigeraient au contraire qu'on y revienne
Page 1 | 2 | 3 | 4 | Suivante>

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | NOUVEAU SYSTEME SOCIAL | Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
24 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris NOUVEAU SYSTEME SOCIAL rem a