hommage,vrac
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

En hommage au Vrac.

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 21/10/2005 à 17:20 Demander à la modératrice de supprimer ce forum



Que seront devenu dans une trentaine d’années des sites comme le notre ? J’ai mis le pied ici en Janvier 2004. J’ai commencé à boire le biberon sur « en Vrac » un forum ou le plaisir d’écrire n’est pas un vain mot, j’y suis depuis resté fidèle, surtout, en m’essayant à l’écriture de la poésie, quelques textes pour tout dire, d’autres pour ne rien dire en ayant cependant toujours présent à l’esprit le respect et le plaisir.

J’ai laissé libre cour à mon cerveau afin qu’il puisse fantasmer sur ce que pourrait être un site de rencontres et de partage dans les années 2030, permettez moi de vous le présenter :
1251083 Publié le 26/10/2005 à 18:27 supprimer cette contribution
http://www.chezlola.net/cartes/carte56/mondecarte.htm

Un grand merci à toi le poéte Gimel !

Bravo pour ce "fil" !

PHIL - 391201lui écrire blog Publié le 26/10/2005 à 18:46 supprimer cette contribution
Tous les qualificatifs ont été employés. le tour des éloges a été fait.

Un signe peut-être ?

Le voilà:



Oui, tiens, encore un mot:

Respect.
1278974 Publié le 26/10/2005 à 20:23 supprimer cette contribution



Bravo Monsieur Jacques

Amicalement et tendrement



Sophie
1600663 Publié le 26/10/2005 à 20:25 supprimer cette contribution
Un Grand Bravo Ginel

[img>http://yelims4.free.fr/MDR/MDR76.gif[/img>

[img>http://yelims2.free.fr/Fete/Danseurs.gif[/img>

Amicalement,

Jade
1531248 Publié le 26/10/2005 à 22:19 supprimer cette contribution
Gimel
Quel talent, quel enchaînement de mots qui font rêver et qui pourtant sont la réalité des rêves d'un monde meilleur d'un certain nombre de filles et de gars présents ici même sur ce site...
La lecture de ton histoire m'as transporté, pendant un moment, dans une autre dimension, était ce moi ou mon hologramme qui s'est envolé, peu importe, les images que j'y ai vue mériteraient d'etre dessinées et c'est tes mots qui les ont crées...
Dommage que je ne saches pas dessiner mais je sais encore rêver...
Retour à la réalité je m'en vais aller vracquer

WuJi
1087526 Publié le 27/10/2005 à 01:26 supprimer cette contribution
Gimel... Excellent
Citation:
mais elle ne pourra en aucun cas frapper et c’est là que nous devons travailler pour condamner tout ce qui n’est pas envisageable, la technique nous permet sans aucun problème de supprimer l’image du personnage indélicat de la rencontre.
T'es sûr qu'il faudra attendre 2034 ?

Tu pourrais faire des efforts, que diable !

Amicalement sweet
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 27/10/2005 à 03:26 supprimer cette contribution
Marie –Amélie chez moi aussi on dit miladiou
Ange08 respire
Féline ah l’aventure c’est ma came à moi
Julie un grand merci J’adore le concerto d’Aranjuez
Phil le respect est réciproque
Perle ici l’air est pur
Sophie merci à toi
Jade merci de me lire
H2O oui les mots touchent
Wuji le monde sera ce que nous allons en faire pour ceux de demain
Sweethome, promis j’vais faire un effort

Merci à vous toutes et tous et pour la suite, il faut que je laisse un peu de temps aux quelques neurones qui sont encore vaillantes mais pourquoi pas ???
1538236 Publié le 27/10/2005 à 03:30 supprimer cette contribution
Le monde tourne ainsi, de la lumière sur l'espace, le temps d'effacer l'ombre où s'accrochent les funanbules pour mieux vivre la solitude et aimer le vent qui s'engouffre dans nos âmes...Le regard libre et absent.
1447757 Publié le 27/10/2005 à 08:54 supprimer cette contribution
Gimel
Superbe !! Comme tout ce que tu écris, d'ailleurs !!
On attend la suite...

Reiyelle - 1087283lui écrire blog Publié le 27/10/2005 à 09:48 supprimer cette contribution
Superbe Gimel, amusant même, et intriguée je suis pour la suite à venir...et une pte fiesta entre internautes ne me déplairait pas moi mm dans 10m2 mdrrrrrrrrrrr
908884 Publié le 27/10/2005 à 12:10 supprimer cette contribution
ok, pas de retraite pour les anciens
superbe, ce récit Gimel ! encore ! encore !
j'adore le héros du projet, ce Yann, quelle envergure !!!!
gros bisous à toi, l'écrivain !
1252699 Publié le 27/10/2005 à 22:08 supprimer cette contribution
Citation:
Vous voyez les filles nôtre révolution, c’était aussi de supprimer le travail et le fric, garder juste le plaisir, ce qu’ils appelaient le travail en 2010 est devenu les loisirs, vous ne connaissez pas le dollar ni l’euro la roupie ou le dinar, vous ne connaissez pas la guerre non plus, en supprimant le fric, on a supprimé la guerre, le vice les choses merdiques d’avant. Qu’est ce qu’on a fait finalement on a réinventé le paradis terrestre, l’Eden quoi.

waoh! comme je voudrais y croire!

GIMEL t'es in-cro-yable! et la chute est extra et tellement appropriée....
la technologie file comme une étoile filante pour en revenir tout simplement à nos soirées d'antan!!!c'est grandiose et si vrai!
Candy - 981564lui écrire blog Publié le 27/10/2005 à 22:13 supprimer cette contribution
Citation:
On attend la suite...

Gimel......ainsi qu'à Sweety ( )
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 28/10/2005 à 01:17 supprimer cette contribution
David, Pat, Reiyelle, Ptitange, Smay et Candy , j'apprécie beaucoup vos passages, vos messages, et comme je dois être un peu maso, ou bien faible, j'ai essayé de vous écrire une petite suite:


Tout marchait à merveille, aucun grain de sable pour enrayer la merveilleuse mécanique, le premier essai fut tenté auprès de 10000 internautes, pas choisis n’importe comment, mais en fonction :
de leurs affinités,
des discussions qu’ils avaient déjà partagées,
des liens qui étaient déjà tissés……….

Joëlle s’était chargée de fabriquer un super programme pour faire tourner un bataillon d’ordinateurs afin de constituer les différents groupes, en quelque sorte un énorme sondage effectué sur plusieurs centaines de milliers d’internautes, mais chut, cela doit rester secret, que penseraient ceux qui ne faisaient pas partie du panel, et au bout d’une semaine la machine avait non seulement craché les noms des heureux élus, mais en plus elle avait constitué tous les groupes destinés aux premiers essais.

Maximum, 20 personnes par groupe avec un lancement de 10 groupes la première semaine, le résultat fut exceptionnel, les mails de félicitations arrivèrent en masse au siége du vrac, il fallait passer à la vitesse supérieure, en un mois les 500 premiers groupes étaient lancés, la machine tournait seule, la technique suivait, il y eu quelques couacs qui eurent des résultats inattendus.

Par exemple, cet incident notable survenu dans un groupe de 16 internautes, les hologrammes de deux d’entre eux se mêlaient ou plutôt s’additionnaient, ils s’agissait des hologrammes d’une jeune internaute répondant au doux pseudo de XXXXX*, (non c’est secret) et d’un blond éphèbe au pseudo ravageur YYYYY* (c’est secret aussi). Mais, la machine elle aussi avait ses secrets et ils n’ont pas finis de nous surprendre. Au lieu d’obtenir les 16 hologrammes rassemblés, il y en avait 15, mais le plus étonnant c’était, appelons le, le 15éme, il était composé de la moitié de X et l’autre moitié avec Y, et à l’heure ou je vous parle, je peux vous dire que cette addition est tout doucement en train de se transformer en multiplication, oui, vous avez tous compris X+Y donnera bientôt Z (chut, c’est encore un secret). Le plus curieux, c’est quel est donc l’élément de la machine qui a permit ce mélange d’hologrammes ? je vous raconte pas comment la belle Joëlle transpire pour dénouer l’intrigue et têtue comme elle est, elle va sûrement finir par comprendre, mais why not comme disent les anglais, rappelez vous les lettres d’or du VRAC : Venir, Rencontrer, Aimer et Conquérir.

La suite me direz vous, ah ben, la suite c’est fait toute seule, bien sûr il fallait que l’ensemble des internautes, puissent profiter s’ils le souhaitaient de la nouvelle formule, les essais ayant été concluants, les 10000 premiers élus furent avertis qu’ils pouvaient coopter d’autres internautes pour élargir leurs groupes établis, mais qu’ils pouvaient aussi constituer de nouveaux groupes ou même participer à un groupe quelconque, et tous les autres reçurent un courrier leur expliquant les améliorations du système, ce mail leur précisait qu’ils pouvaient cependant conserver l’ancien mode de fonctionnement. A ce stade là, nos dix amis plus les créateurs du VRAC eurent un peu de sueurs froides, comment allait se dérouler l’opération.

Ils en avaient discuté longuement, il faut que je vous précise, que si pour la réunion du 1er Mai 2034 le nombre d’internautes était de 300 millions, il approchait, un peu plus d’un an après des 800 millions, donc il y avait deux solutions :

La première, succès total, le procédé tournait tout seul, sauf bien sûr les quelques aléas inévitables.
La deuxième, un vrai plantage, dans ce cas, deux solutions, soit le vrac constituait lui-même les groupes, soit il faisait une véritable marche arrière, retour à la Camver, la bonne caméra vérité de Tino.

Oui je sais je vous entend d’ici dire ah non, c’est pas possible on ne peut pas revenir en arrière, pourtant, il fallait y songer, bien sûr un ratage à ce niveau, pouvait signifier l’arrêt de mort du VRAC, nous en étions conscients, mais vous savez très bien que « qui ne tente rien n’est rien », ou si vous préférez « celui qui n’avance pas recule » comment veux tu comment veux tu….. pardonnez moi je m’égare.

Mais pour tout vous dire, tout marcha à merveille, pas ou peu d’incidents, peu de critiques, seul 8,3% ont préféré conserver la bonne vieille Camver, mais pas d’secret pour les machines, plus de la moitié d’entre eux font des incursions dans les groupes du Photholog. Ah oui, je ne vous en ai pas parlé, mais il a bien fallut lui donner un p’tit nom à notre procédé, une journée épique, juste pour trouver un nom et je suis persuadé que vous allez avoir du mal parmi les vingt à trouver celui ou celle qui à trouvé le nom de Photholog, dur hein, bon je suis bon prince, c’est bien sûr l’Ange du Vrac qui a proposé ce nom et tous nous avons acceptés, pourquoi ? Peut-être parce que nos estomacs criaient famine, peut-être parce que c’était l’Ange qui était restée silencieuse une bonne partie de la journée, non, c’est tout simplement parce que nous séchions, tous les noms trouvés étaient ringards ou ridicules et l’Ange à parlé : « et si c’était le Photholog, pourquoi se compliquer la vie » et ce fut le Photholog.

C’est bizarre le nom des choses, leur naissance, leur histoire, si vous avez une minute, je vous raconte une petite histoire. Un jour dans un grand labo de médicaments, après une journée difficile pour trouver le nom d’un nouveau médicament, alors que le grand patron qui avait participé aux discussions s’apprêtait à partir, il dit à ses collaborateurs « mettez celui que vous voudrez, mais qu’il se termine, par nal, c’est un peux la marque de notre société, donc surtout, gardez nal ». Le lendemain il a trouvé sur son bureau le nom retenu : Gardénal, c’est bizarre un nom, vous trouvez pas……

Donc oui tout marchait bien, fin 2035, pas d’incidents notoires, 38412 eurent la surprise de se faire virer des groupes compte tenu de leurs propos, leurs comportements, seulement 7000 n’ont pas été capables de comprendre et ont recommencés, certains des « effacés » oui c’est comme ça qu’on les a appelés ont même constitué des groupes entre eux, sans le savoir puisqu’il a été décidé de ne pas les « marquer », ils ont réussit à s’éliminer les uns les autres, la perfection n’est pas de ce monde, enfin pour être précis à ce sujet un peu plus de 6000 ne sont plus au VRAC, ils ont eux même supprimé leurs fiches, ainsi va la vie au VRAC.

L’année 2036 frappe dans quelques jours à notre porte, le Photholog se porte à merveille, Joëlle persiste dans ses recherches, sacrée Jojo trouvera t’elle ??? On va la sortir un peu de derrière ses ordis, il est prévu de faire une grande fête pour la nouvelle année, une grande rencontre par le Photholog des vingt compagnons pendant quelques heures suivi d’un grand réveillon avec champagne et cotillons, de la musique et des flonflons, au VRAC l’amitié mérite bien son nom.




*Rien ne vous empêche de mettre votre pseudo et celui que vous aimeriez y voir accolé : un peu d’interactivité




je commencerais à vous écrire la suite le 2 Janvier 2036
1087526 Publié le 28/10/2005 à 01:42 supprimer cette contribution
Il me semble que tu es en train de préparer un vrai roman, toi !
Citation:
certains des « effacés » oui c’est comme ça qu’on les a appelés
C'est beau le progrès...
passer de l'état de banni à celui d'effacé

Certes, mais du trente ans d'âge !
Vieilli en fût de "chaîne"








la Candynette
Reiyelle - 1087283lui écrire blog Publié le 28/10/2005 à 01:50 supprimer cette contribution
Citation:
le nom retenu : Gardénal
mdrrrrrr excellent d'autant plus qu'i l aurait été bien bête tout de même de s'énerver à trop chercher pour un médicament contre l'anxiété...
1050988 Publié le 28/10/2005 à 03:05 supprimer cette contribution
Un vrac tout en beauté!
Tes mots sont si bien écrits qu' il me semble vivre ce vrac.
Sensible et amusant en même temps, bravo Gimel, tu nous offre là une oeuvre d' Art.

Bisous

1489500 Publié le 28/10/2005 à 03:41 supprimer cette contribution
J'aurai dit tout comme âme de...
Un trés très bon moment que de lire la suite, Gimel.
La multiplication des hologrammes, jolie trouvaille
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 29/10/2005 à 06:23 supprimer cette contribution
Merci à vous Sweethome, Reiyelle (gardenal, c'est une histoire vraie), Ame-de et Marie-Amélie
1531248 Publié le 29/10/2005 à 08:22 supprimer cette contribution
Et bien voilà, il nous l'as fait la 3eme partie.
Merci Gimel, quand vas t-on cesser de prendre du plaisir à te lire ??
Meme quand tu n'ecriras plus, tes mots resteront gravés jusque dans les entrailles du vrac...
J'ai apprecié les touches d'humour.
Je veux bien mettre mon pseudo à la place du YYYY si la machine permet de choisir son XXXX et tu as raison un peu d'interactivité dans ton histoire..., nous prenons plaisir à te lire alors prenons le risque, allez j'ose !
J'ai trouvé sur ce site un esprit qui s'additionne plutot bien avec le mien, qui vibre sur la meme longueur d'onde (y en a d'autres mais le plus marquant est celui là) donc j'autorise mon hologramme à se melanger avec l'hologramme XXXX de reiyelle.
Oulala le petit Z vas faire des degats !
Encore merci à toi Gimel, chapeau bas
1207889 Publié le 29/10/2005 à 10:29 supprimer cette contribution
Bravo gimel..ke dire j’ai mis du temps a venir...

Car en fait je ne savais pas trop koi dire

Mais c’est certain c’est extra...

Je te lis depuis ke je suis arrivé sur ce site
Ton âme est toujours aussi belle
Tu enchantes , t’es une vraie merveille

Alors continue d’être ce ke tu es
Oui je sais à ton âge on ne se refait plus
On peaufine, et ce ki en sors est sublime


Une fidèle lectrice


lois
1252699 Publié le 29/10/2005 à 10:59 supprimer cette contribution
j'vais passer mon dimanche à lire ce fil...c'est trop beau.... bisous à tous
Reiyelle - 1087283lui écrire blog Publié le 29/10/2005 à 11:53 supprimer cette contribution
Citation:
Merci Gimel, quand vas t-on cesser de prendre du plaisir à te lire
JAMAISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS
Citation:
j'autorise mon hologramme à se melanger avec l'hologramme XXXX de reiyelle.
MDRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 29/10/2005 à 12:05 supprimer cette contribution
Wuji, oui intéractif pour celles et ceux qui veulent
Trifouillame au fait pour mon age, j'ai l'impression d'avoir 20 ans
Smay surtout ne t'en prives pas
Reiyelle tu veux pas faire une pose, bon ben tant pis pour toi et les autres, je vous met une suite
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 29/10/2005 à 12:07 supprimer cette contribution
Ah ce réveillon du nouvel an 2036. Il restera dans les mémoires de nos vingt compères, dans celles des anciens bien sûr qui savaient que leurs réserves de cartouches étaient en train de s’épuiser, oui les plus âgés venaient de dépasser les 80 printemps, cependant ils ne manquaient ni de repartie ni de vigueur. Quand aux jeunes ils avaient ce soir la, découvert toute l’histoire du forum « en Vrac » et du site qui l’abritait, une mine de souvenirs, entre les moments de tristesse, de hargne certains voulaient déjà l’abattre. Mais surtout des vrais moments de délires, de crises de rires, de fous rires même, des moments de tendresse, des moments d’amour, enfin un forum pour les mots de l’amitié. Le baptême du forum eut lieu le 12 décembre 2003 à 18:37, et c’est avec ses mots que tout a commencé, l’œuvre de l’Ange :

« un ch'tit forum pour le plaisir de lire des mots en vrac, des mots pour rien, des mots d'âmes, des mots qui viennent, comme ça, sans les chercher ... vous gênez pas, chuis pas égoïste,on partage

des mots qui viennent, des mots qui craignent, sans censure, sans bavure, de ces mots qui nous plaisent, de ces mots qui nous tiennent, de ceux qui font vibrer, de ceux qui font aimer, rêver, sourire, revivre

des mots que l'on murmure, des mots que l'on susurre, des mots doux, des mots tendres, mots durs, mots sûrs, mots purs ».*


Quelle chaleur dans l’échange, on n’a pour habitude dans les fêtes de famille, eh oui c’était comme une famille les anciens et les nouveaux. D’entendre des histoires, des chansons même parfois grivoises quand les esprits sont un peu perturbés par l’heure et les libations, mais pas ce soir la, de merveilleux textes furent lus, jamais par l’auteur bien entendu, mais les choix étaient judicieux, ils déclenchèrent l’hilarité générale pour certains, ils firent aussi couler quelques larmes aussitôt cachées derrière le vieux prétexte de la fumée de cigarette toujours aussi irritante dans ces cas la, pourquoi cacher ces larmes qui étaient si douces, les anciens comme les nouveaux étaient émus d’entendre ces témoignages, ils comprenaient mieux à présent la force de l’histoire du grand VRAC et ils firent le serment de continuer l’ouvrage engagé depuis tant d’années, ils ne pouvaient pas faire moins ce soir que de porter un toast pour fêter le 33 éme anniversaire du VRAC.

Souvenirs, souvenirs…..

Juste un mot pour vous dire, que si les discussions furent merveilleuses, le repas était digne des plus grandes tables ou la gastronomie est devenue un art, d’ailleurs les jeunes purent découvrir des mets dont ils ne connaissait même pas l’existence, il faut bien avouer que trouver à une table de fête des huîtres plates de Cancale et des marennes d’Oléron, des homards bleus de Bretagne grillés sur un lit de braise, des ortolans flambés à l’armagnac, un chapon de Bresse aux marrons et aux morilles, un splendide plateau des fromages du pays et une pièce montée digne d’un mariage princier.

Les anciens avaient dû pour trouver tous ces plats, faire preuve d’astuces et sûrement d’étranges combines, car nombre de ces derniers étaient plus qu’introuvables hormis sous forme de conserves, d’autre carrément interdits, mais chut je compte sur vous, c’était pour une si belle occasion. Ah ! J’allais oublier, il était impossible de boire avec ces mets, l’infâme coca ou encore ces vins fabriqués sans raisins, mais bien que la tribu des nouveaux était sobre, ils furent raisonnables mais ne boudèrent pas le Chablis, le Gewurztraminer, le Château neuf du pape et un merveilleux Château Pétrus et bien sûr pour finir un fabuleux magnum de champagne rosé cuvée cristal de louis Roederer de 1995. La nuit commençait à blanchir quand nos amis franchirent la porte du grand VRAC, difficile de se séparer après de tels moments. Encore quelques doux instants ponctués d’embrassades au petit jour, mais toutes les bonnes choses ont un terme, il fallait songer à prendre un peu de repos avant de se remettre à la tache.

La première à revenir, vous devinez qui c’était, mais si…, en plus, je vous aide en vous disant qu’il s’agit d’une fille. Bien sûr, ce fut Joëlle, elle était pressée de résoudre son énigme, elle savait qu’elle était proche de la solution, pour être tout à fait sincère, même pendant cette mémorable soirée, elle avait eu du mal a être tout à fait présente du moins à certains moments. Elle était la depuis deux bonnes heures quand Gwen fit son apparition, il la salua en joignant ses mains devant son torse et en inclinant doucement la tête, c’était sa manière à lui d’honorer les personnes qu’il rencontrait, une coutume qu’il conservait depuis ses nombreux voyages en Inde. D’une voix calme et très douce : Gwen ne s’énervait jamais, il parlait toujours en gardant une grande sérénité, il demanda à Joëlle si il pouvait lui emprunter pour la journée le gros ordi, le numéro 7. Elle lui répondit,
- « le gros et bien dis moi mon nounours tu veux draguer un max aujourd’hui, allez c’est ok je te le prête, mais à une condition, tu me présente tes trouvailles »
Elle lui adressa un clin d’œil, et replongea dans la pile de listings expulsés pendant la nuit par ses ordis. La journée fut longue, pénible même par moment, notre belle Jojo était passablement agacée, sa corbeille à papier débordait de listings inutiles étudiés et éliminés et c’est par un retentissant :
- « ras le bol j’me tire, il fera jour demain… », suivi de quelques jurons bien sonnants que je vous laisse deviner, qu’elle se leva pour quitter le bureau. Gwen, tout au fond releva la tête et lui adressa son traditionnel salut. Toute surprise de le voir encore là,
- « t’es encore là mon nounours, ah ben toi alors quand tu cherches une nana tu mets le paquet, bye bye ».

Il y avait environ une heure que Gwen était seul dans le bureau quand on entendit un « ouais » trois fois répété, inhabituel dans la bouche de Gwen, peut-être le fait de se savoir seul, il cliqua sur une des touches de son ordi qui se mit à ronronner régulièrement, un coup d’œil à droite, puis à gauche, il était vraiment seul, il déplia son long corps longiligne et commença une série de gestes d’assouplissement à la manière des chinois dans les jardins publics. Sa démonstration fut interrompue par deux sonneries venant de l’ordi, cling, cling, et cette fois, à la place du ouais, c’est un « gagné » qu’on pu entendre, une petite manip et l’imprimante lui éjecta deux feuilles qu’il regarda: « mais oui bien sûr ». Il éteignit l’ordi et lui donna une petite tape: « merci pépère, tu as bien travaillé », les deux feuilles disparurent dans sa poche et il quitta la chaleur du bureau pour affronter le froid glacial de la nuit.


Le lendemain, Yann et Gwen arrivèrent ensembles devant la porte du VRAC, juste pour voir devant eux la belle Joëlle qui s’escrimait à pousser la porte à tambour, Yann fit remarquer à Gwen que le progrès n’était pas arrivé à la porte du VRAC, celui-ci lui rétorqua :
- « arrêtes tes conneries, nous sommes à la pointe »,
Yann répondit :
- « couillon va, c’est de la porte à tambour dont je te parle »
Ils partirent tous deux dans un grand éclat de rire, ce qui eut pour effet de se faire retourner la belle Joëlle qui leur dit :
- « eh ! Les charlots au lieu de vous foutre de moi, venez plutôt m’aider à pousser la lourde du château, j’ai beau lui dire sésame, elle ne veut pas s’ouvrir… »
Nos deux compères étaient pliés de rire, mais ils aidèrent Joëlle en lui expliquant pourquoi ils riaient, ce qui eut pour effet de la rassurer, bien qu’elle n’était pas le genre de fille à se formaliser pour si peu. Par contre, sa surprise fut grande quand Gwen lui fit claquer deux bises sur les joues. Elle le regarda et lui dit :
- « il est malade mon nounours ce matin ? »
Gwen avec un sourire jusqu’au oreilles lui répondit :
- « pas malade le nounours, non, non, mais le nounours il sait que aujourd’hui va être ton jour, tu vas l’avoir ta solution pour X et Y ».
Joëlle fit un mouvement de tête qui montrait bien ce qu’elle pensait de ses affirmations et ils disparurent dans le hall d’entrée.

Joëlle rentrait dans son bureau surprise de voir Gwen qui était collé à ses basques, elle se retourna:
- « Non Gwen, je te prête pas le 7 aujourd’hui, je vais en avoir besoin, mais dis moi toi, tu ne serais pas en train de nous pêter un câble, la bise ce matin, et maintenant tu joue le loulou à mémère, ou alors tu me dragues, mais mon nounours tu sais bien que ça va pas le faire, je suis déjà en mains moa… »

- « Non ma puce, je suis venu pour t’aider, je te promets que dans deux heures, tu vas me sauter au cou, parce que ton énigme, tu as déjà mis le doigt dessus, et je peux même te dire que ça c’est passé dans la nuit du 31 décembre au 1ér Janvier. Rappelles toi, quand les anciens, arf, je n’aime pas ce terme, ont parlé du taux de compatibilité et qu’ils disaient que certains devaient magouiller pour se trouver des taux au maxi, 20/20, rappelles toi ce que tu leur a dit… »

- « Rien de bien compliqué, ils devaient faire le taux de machin la comme tu dis avec leur propre fiche, même données, même note, donc 20/20 c’est logique, mais ça ne solutionne pas mon probl.…….. Ah m.erde, mais alors tu voudrais dire que pour que le Photholog nous donne l’image .., les fiches…Mais non tu déconnes, on aurais du n’avoir qu’une image, soit X, soit Y, mais pas un mixage »

- « Ecoute moi bien Joëlle, tu le sais aussi bien que moi, si tu pars du principe qu’un ordi ne se plante jamais pour trier classer recouper les données, tu en déduit comme moi que l’erreur ne peut qu’être humaine, donc en conséquence…. »

- « Gwen, je sais pas ou tu veux en venirrrrrrrrrrrr. Oh putaing de putaing de ta mère mais oui, ah mon p’tit Gwen viens la que je t’embrasse…. Donc si j’ai bien compris, en chargeant les fiches sur l’ordi, les saisies sont les mêmes pour X et Y, sauf un détail le sexe, attends vite je lance la recherche, je vais faire cracher à l’ordi les fiches similaires, pousse toi »

- « Minute papillon, primo, j’ai gagné mon pari, tu m’a embrassé, et secundo, regarde moi ça, les voila tes fiches, tu vois hier ton nounours, il cherchait pas une meuf, mais des sosies, des faux jumeaux, ceux qui te martyrisent depuis des mois, alors contente ma puce.. »

Joëlle saute une deuxième fois au cou de Gwen et l’embrasse bruyamment.

Gwen lui rend son bisou et dit :
- « bon calmos comme dirait Pedro, je veux pas avoir de problèmes avec ton Jules »

Il quitte le bureau avec un clin d’œil malicieux.

Ah ! Les surprises de la machine, les erreurs qu’elle ne fait pas, mais si vous rencontrez X et Y, motus : encore un secret de plus.


* Introduction du forum de Ptitange "En vrac"
1531248 Publié le 29/10/2005 à 14:47 supprimer cette contribution
Ca y est il y prends gout le bougre, Gimel va nous en faire lire des pages et des pages.
Hourraaaa.
Encore merci.

609844 Publié le 30/10/2005 à 14:04 supprimer cette contribution
J'adore ! j'adore ! j'adore !
viteeeeee.... la suite !
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 30/10/2005 à 22:57 supprimer cette contribution
Perle, Wuji, Tididouchou merci à vous si vous voyez l'inspecteur JO LE KILEUR, ne lui dites pas que vous m'avez vu

Hep , je vous met la suite
Gimel - 986228lui écrire blog Publié le 30/10/2005 à 22:58 supprimer cette contribution

Au VRAC le Photholog fonctionnait bien, aucune remarque de disfonctionnement particulier, Joëlle avait abandonner l’idée de faire du VRAC une agence matrimoniale, par contre ses recherches ne furent pas vaines, son programme permit après quelques modifications d’isoler toutes les fiches qui auraient pu créer un trouble quelconque, il n’y en eu que quelques milliers à modifier. Z avait poussé son premier cri, X et Y demandèrent à Yann d’être le parrain, ce qu’il accepta avec beaucoup d’émotion. Le Photholog en modifiant les rencontres avait permit à de nombreux couples de se constituer. La vie suivait son cours, 2039 allait se terminer, avec un événement à fêter, le 18 décembre le vrac venait de passer le cap du milliard d’inscrits, mais ce chiffre fut accueillit avec une joie mesurée. Les pays, les uns après les autres couvraient de lauriers les fondateurs et les membres de l’équipe dirigeante, l’Ange avait été honorée avec quelques anciens lors de cérémonies officielles. Ces distinctions n’étaient pas sans conséquences, on pouvait sentir poindre une jalousie certaine chez ces même détracteurs qui accusaient il y a une dizaine d’années le VRAC d’être sectaire, devant les premières escarmouches sans grande conséquences, nos amis avaient mis en place une espèce de cellule de crise pour contrer, avant qu’elles ne fassent des dégâts les éventuelles attaques.

Pedro, mais si, rappelez vous notre bel hidalgo, toujours entouré d’adorables créatures, avait fait appel à Sylvie, Liz et Beth. Mini cellule, mais capable d’enrayer les pires de toutes les crises, surtout avec un leader comme Pedro. Je me dois de vous le présenter un peu mieux.

Hidalgo il est vrai, mais aussi mystérieux, et en informatique un véritable sniper capable de déjouer les pièges les plus tordus issus des cerveaux des hackers les plus forts. Un vieux dicton disait que pour faire un bon chasseur il fallait avoir été un bon braconnier, notre Pedro, il n’y a pas si longtemps, donnait des sueurs froides à quelques multinationales en piratant leurs sites avec une facilité démoniaque. Etudiant d’une grande université américaine, il avait une passion, l’informatique, mais pas, comme nombre d’entre nous en pianotant d’une manière tout à fait sympathique sur les pages du Web, c’était pour lui de l’histoire ancienne, il avait commencé à peine adolescent à ouvrir les machines, peut-être pour mieux les comprendre, ensuite il s’était acharné à gonfler leurs puissance et c’est sur la toile qu’il avait trouvé son credo, pénétrer les sites les plus fermés, décoder pour rentrer là ou c’est interdit, et une fois dans la place semer une petite graine bien souvent inoffensive, mais néanmoins dérangeante, surtout si cette graine arrivait à contaminer un peu plus l’ensemble d’un réseau à chaque intrusion des personnes autorisées à le faire. Pendant quelques années il s’amusa ainsi, mais comme tout bon pirate il était en sursis, voulant toujours aller plus loin, même au delà de l’interdit, il se brûla les ailes et bien sûr il fut découvert, il fut jugé sur l’heure, si on lui reprocha d’avoir franchi certaines lignes interdites, les juges reconnurent qu’il n’avait guère fait de mal, heureusement pour Pedro, ils ne jugèrent qu’un nombre infime de ses incartades, de plus ils furent vraiment impressionnés par ses connaissances et ses possibilités, il s’attendait à aller gérer un système informatique dans une des nombreuses prisons fédérales du territoire, en fait, il fut condamné d’une manière symbolique, à donner son temps à un grand service informatique de l’état pour une durée de trois mois. Le coup de pied de l’âne en quelque sorte. Vous avez voulu nous gruger, eh bien venez donc nous montrer ce que vous savez faire, Pedro fit ses trois mois dans un monstrueux service informatique, un des plus secrets des états unis, la punition devenait récompense, bien sûr il ne fit rien qui puisse lui nuire auprès de ses « employeurs » occasionnels, mais il engrangea en trois mois assez de connaissances pour devenir encore plus performant. La fin de sa punition arrivant, il fut convoqué par le juge, qui le reçu en présence d’un personnage inconnu, un homme froid, tout de noir vêtu. Le juge le remercia pour son comportement au sein de l’administration et lui demanda de mettre ses connaissances au service du pays représenté par l’homme en noir présent dans son bureau. Pedro refusa immédiatement, le juge devant l’attitude de Pedro n’essaya même pas de le convaincre, il lui précisa qu’il avait 8 jours pour quitter le territoire américain ou il devenait personae non grata, indésirable quoi, qu’il lui donnait cependant 24 heures pour revenir sur sa décision, deux jours après cette entrevue, Pedro quittait le sol américain pour retrouver son Espagne qui lui manquait tant.

Vous comprenez mieux maintenant, pourquoi les tentatives d’intrusion de quelques hackers amateurs ne représentaient pas un réel danger pour le VRAC, mais, Pedro était persuadé que les agressions allaient sûrement progresser et risquaient d’être plus violentes, qu’il convenait d’être prêts pour contrer les assauts d’une manière dissuasive.

Pedro rassembla son équipe pour faire le point sur les derniers incidents survenus, Liz et Beth les inséparables lui donnèrent les détails des intrusions malignes, Sylvie, plus particulièrement chargée de l’installation des programmes de destruction de Virus, indiqua que les attaques allaient en augmentant, que les barrières avaient joué leurs rôles d’une manière efficace, mais qu’elle était inquiète devant la progression de leur nombre. Pedro semblait tout excité, il donnait l’impression d’un guerrier qui s’apprête à affronter son ennemi, son regard d’acier semblait prêt pour l’assaut, il se releva, le sourire carnassier frappa dans ses mains et dit :

« L’heure n’est plus au repos, nous devons attaquer, la défense est insuffisante, l’ennemi est repoussé mais il revient à l’assaut en multipliant ses forces, nous devons frapper fort. Nous allons faire un programme qui non seulement devra parer toutes les attaques mais qui en plus retournera aux expéditeurs un tueur puissance mille qui détruira complètement leurs bases de données. Señoritas, ils va avoir des morts sur la planète Web et je crois ne pas me tromper si je vous dit que quelques sociétés qui lorgnent d’un œil envieux sur le développement du VRAC n’existeront plus le 1ér janvier 2040. Nous sommes le 20 décembre, tout doit être réglé le 24 ».

Nos amis se mirent au travail, le 22 vers le milieu de l’après midi tout était prêt, la machine infernale était en place, tout virus entrant serait accueillit avec les honneurs dus à son importance, il retournerait à son expéditeur avec une puissance de destruction infernale, il ne restait plus qu’une chose à faire, attendre et s’apprêter dans les jours à venir à compter les morts, le comité d’accueil était fin prêt.

Tous nos amis sauf un étaient présents le 23 au matin les mines étaient sombres, l’inquiétude se lisait sur leurs fronts, Pedro arriva en dernier comme à son habitude, il préférait la nuit. Noctambule invétéré, c’est dés le couché du soleil qu’il aimait donner toute sa puissance, que ce soit dans les boites de nuit qu’il aimait écumer ou dernière un ordinateur, il expliquait qu’il était plus facile de traverser une place à l’heure du laitier qu’a midi sonnante et que pour pénétrer dans un système, c’était pareil. Yann lui dit qu’il était très soucieux :

« Tu comprends, j’ai pensé cette nuit que ton tueur pourrait aussi tuer nos internautes si ceux çi par mégarde nous adressaient un message infecté, et j’avoue ça me mets un peu les boules, qu’en penses tu »

« Calmos, Yann, el matador a tout prévu, pour être plus clair, hier avec les señoritas, nous avons demandé aux bécanes de cibler les petits virus, de nous les garder au chaud pour seulement les éliminer sans leurs faire de mal et pour les autres, de les retourner avec le tueur, donc si nous n’avons pas fait de conneries, nous devrions avoir un tiroir fournit en virus classiques que nous détruirons simplement, et un maxi tiroir si mes intuitions sont les bonnes qui lui ne devrait avoir qu’une liste commémorative car les guerriers seront partis faire place nette, en plus j’ai prévu de boucler les portes pour tous ces écrivains indésirables : alors rassuré ??? »

« D’accord allons y… »

En entrant dans le cénacle comme l’appelait Gwen, les corbeilles de réception des listings d’imprimantes donnaient raison à Pedro, celle de gauche débordait, celle de droite était insignifiante, Yann regardait Pedro et d’un signe de la tête qui semblait dire : « alors, vas y…. »
Pedro attrapa le listing de gauche et tous surent à son sourire que la partie était gagné, il mit quelques seconde avant de faire entendre un : « banco.. »Retentissant, il se tourna vers ses amis et leur dit :

« ceux la sont morts, Yann, je peux bien te l’avouer maintenant, j’étais mort de trouille quand j’ai vu les panières, j’ai eu peur que les ennemis soient à droite, saurait été une véritable catastrophe, mais tu vois, les salauds ils nous préparaient notre cadeau de noël et quel cadeau, du vrai cyanure, enfin, ils doivent avoir un sacré bordel chez eux, dans deux jours maxi tout le monde va en parler et ce que je ne vous ai pas encore dit : asseyez vous, vous êtes prêts ? et bien si mon tueur a bien fait son taf, ils ont perdu tous leurs fichiers, vous imaginer un peu . Mais la mauvaise nouvelle, parce qu’il y a toujours une mauvaise nouvelle, c’est qu’il va falloir que nous soyons prêts pour accueillir une forte transhumance, maintenant que les pâturages des ennemis sont en jachère. Le troupeau va venir frapper à notre porte ».






Salut inspecteur
908884 Publié le 30/10/2005 à 23:25 supprimer cette contribution
superbe créagitation
le Photolog me plaît autant que la fougualomanie que tu y mets à nous conter la suite toujours plus endiabellisée de ce vracfuturisé
Gimel
1 | Page 2 | 3 | 4 | 5 | Suivante> | Dernière>>

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | En hommage au Vrac.| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
9 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris En hommage au Vrac.