kissouterie
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Kissouterie.

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
913080 Publié le 09/01/2006 à 18:43 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Ding !

La boutique est vieille et le gars derrière le comptoir ne compte plus : il conte…

Il y a deux-trois ans, son commerce était prospère : des affectionautes ahuris venaient quotidiennement commander des « bizous » au comptoir de sa « bizouterie ».
913080 Publié le 09/01/2006 à 18:44 supprimer cette contribution
Faut moderniser, maintenant.
1638580 Publié le 09/01/2006 à 18:49 supprimer cette contribution
Ze viens d'acheter un distributeur affectueux qui donne des "Smack" deux lèvres coupe fin!!!!
913080 Publié le 09/01/2006 à 18:52 supprimer cette contribution
En tête de gondole, donc, nous avons un article épatant et pas cher :

Le kiss de Bonne Année, en soldes.

Je sais : les soldes sont nombreux et variés en cette période, mais celui-ci est exceptionnel.
913080 Publié le 09/01/2006 à 19:19 supprimer cette contribution
Le « boss » revient de Betchat, en Ariège.
(Voui, vous pouvez vous précipiter sur vos atlas ou votre google préférés, ça existe et je connais bien le coin).

Le vieux Moreno y cultive toujours son jardin ; trois patates, deux carottes, une salade. Un peu d’air, d’activité et ses mains toujours au cul de ses deux poules pour son œuf quotidien.

« Pierre ? qu’est-ce que tou fais là ? Tou bien mé boir ? Tou bas rester à mangier ?»

« Ben… j’avais pas prévou heu… prévu de rester. C’était juste pour vous souhaiter la bonne année».

Impossible de m’arracher : des ses petits pas petons mon Moreno va au cellier, espagnolisant des petits cui-cuis de bonheur ; ça grince un peu, mais il revient avant que je m’en aille.

Un pâté d’avant-guerre, des œufs du jour et une salade du matin feront notre vivre. Et une platée de souvenirs notre dessert.

Faut partir. Et cet homme de quatre-vingt-six ans auquel j’ai toujours serré la main me croche sur la porte… un kiss râpeux, embrouillé dans des rides et une larme transparente.

En tête de gondole, vous dis-je !!
609844 Publié le 10/01/2006 à 11:08 supprimer cette contribution
B'jour M'sieur Carlow

J'voudrais vous-te commander un bisou extra-spécial. Un que vous-te devez garder précieusement, puisque c'est pour un enfant.
Un que je lui offrirai, qui lui donnerai du courage, qui lui donnerai de la force, qui lui donnerai le moral.
Un tout spécial pour affronter sa salo.perie de maladie.

Dis M'sieur Carlow, vous-te avez bien ça, hein ? ... parce que je compte vraiment sur vous-toi !

1103900 Publié le 10/01/2006 à 11:17 supprimer cette contribution
Mr l'boutiquier voilà vot' colis d'bisous pour renflouer vos stocks..!
Reiyelle - 1087283lui écrire blog Publié le 10/01/2006 à 11:19 supprimer cette contribution
"c'est un kissou très spécial, à tiroirs "===< faut un semainier alors
Reiyelle - 1087283lui écrire blog Publié le 10/01/2006 à 17:43 supprimer cette contribution
wouahhhhhhhhhh j'avais pas vu !!!!!!!!!! super !
913080 Publié le 10/01/2006 à 17:53 supprimer cette contribution
Citation:
Un tout spécial pour affronter sa salo.perie de maladie.


Je te-vous fabrique ça quand tu-vous veux-voulez.

Mais il faudrait personnaliser un peu le kiss, ne point trop faire dans le générique.

Quelques précisions en PV?

J'ai déjà les mains dans le cambouis...
609844 Publié le 11/01/2006 à 08:57 supprimer cette contribution
je-tu-vous ai pévoté
Jamais je n'ai douté que tu-vous te salisses-ez les menottes pour un enfant

Merci
913080 Publié le 11/01/2006 à 18:57 supprimer cette contribution
A l’arrière de ma petite entreprise, je fabrique encore quelques articles personnalisés. Du « kiss » dédié, quoi…

Mon crabe perso m’ayant pour l’instant lâché la pince…
Faut arrêter de dégueuler, parfois. Et aimer la main sur le front qui nous aide à maladiser…

(« Du pied gauche », par Christy O’ Connors… J’ai beau googliser, je ne retrouve pas.)

Mais j’ai le tome sous mon aisselle, et je livre :

« Tu as quatre bouts, fils de tiboudchoux, et des gens qui t’aiment. C’est un luxe !

A quatorze ans, les hormones ne facilitent pas la réflexion mais baste !

Si vraiment il le faut, je te promets que , pour toi tout seul, j’inventerai le « cloche-bisou ».

C’est un demi-bisou dont auquel on suce une sève entière, cajolé que l’on est par l’amour de nos proches. «

T’en fais ce que tu veux…
1103900 Publié le 11/01/2006 à 19:33 supprimer cette contribution
c'est chouette!

moi quand j'embrasse mon "tit coeur (mon fils) je ne peux m'empécher de le 'sentir ' en méme temps...rien que du bonheur
609844 Publié le 12/01/2006 à 08:57 supprimer cette contribution
moi je prends ! je prends à bras le coeur, touchée par l'émotion.

Et je dis merci , infiniment.
Parce que je savais trouver un réconfort, un bisou si spécial qui saurait sortir de derrière les fagots.
Et... et je transmettrai ! j'offrirai sur un tissu velours ces mots-bisous brodés au fil précieux.

Je te-vous remercie encore humblement, et ose déposer sur ta-votre joue un bisou respect.



1497763 Publié le 12/01/2006 à 09:03 supprimer cette contribution
Carlow , quelle bonne idée de réouvrir cette boutique..dont j'ai été un (bon?) client

Tichoualacrême pour toi et les tiens
1447757 Publié le 12/01/2006 à 09:10 supprimer cette contribution
Que c'est joli, par ici !
1497763 Publié le 12/01/2006 à 09:18 supprimer cette contribution
Patoune
1276169 Publié le 12/01/2006 à 09:26 supprimer cette contribution
J'offre une tonne de Kissous doux pour l'enfant à qui je souhaite de tout coeur de guérir très vite ..
Mille et Mille bisous
609844 Publié le 12/01/2006 à 09:32 supprimer cette contribution
Tiens ! un chéri ! à toi

Merci du fond du coeur Perle. Et un bisou fleur aux mille senteurs
913080 Publié le 12/01/2006 à 19:35 supprimer cette contribution
J’en ai un, là, tout bizarre, que je viens de recevoir à l’école. Un kissou tout droit sorti… d’une boîte à gifles !

J’explique :

Lisa est une pisseuse du CE1 effrontée et imaginative, un poil perverse : depuis quelque temps elle s’amuse à provoquer ses copains-copines jusqu’à ce qu’elle trouve une raison pour leur balancer une torgnole.
Après avoir bien observé son manège, suite aux plaintes renouvelées de ses camarades, de sa maîtresse et de ses animatrices, je lui ai mis sévèrement les points sur les « i ».
Et convoqué ses parents qui avaient remarqué aussi que le grand frère faisait patiemment les frais de sa nouvelle habitude.
Contrat établi entre eux et moi, Lisa se trouve cernée…

En nous quittant, Lisa me tend ses lèvres. Ses parents rigolent. Mais je n’aime pas trop me faire lécher la poire par des élèves. J’hésite, elle insiste.

Ca s’est bien passé : elle m’a fait un petit « smack » en me soufflant « merci, maître ».

Nous verrons sur la longueur, mais j’ai vraiment eu l’impression que ce kiss était sincère et voulait dire : « merci de m’avoir libérée de ce démon passager ».
609844 Publié le 13/01/2006 à 08:35 supprimer cette contribution

tu-vous nous tiendra-ez au courant heing !

Reiyelle - 1087283lui écrire blog Publié le 13/01/2006 à 12:52 supprimer cette contribution
"« merci de m’avoir libérée de ce démon passager ».
"<===ou bien je suis contagieuse, vais lui refiler...
913080 Publié le 13/01/2006 à 18:26 supprimer cette contribution
On the lips…

Il me reste peu de ces articles ordinaires d’une certaine époque en Irlande : kissouyer un banbino sur les lèvres était la manière normale de le faire.
Jusqu’à leur treize et quatorze ans, j’ai « kissé goodnight » Natalie et Claudette de cette façon ; comme leurs parents. Sans équivoque.
J’ai appliqué la méthode à mes petits bouts à moi, sous le regard un peu choqué de leurs deux paires de grands-parents.
C’est un peu plus sucré et moins « viandu « que le gros smack sur une joue rebondie"; mais ça veut dire la même chose : je t’aime.
913080 Publié le 13/01/2006 à 18:36 supprimer cette contribution
Nous avons deux joues !

Il paraît qu’à Montpellier on fait trois bises, qu’à Paris ce sont quatre, cinq à Clermont, et quarante mille à Pétaouchnock…

Ma boutique reste simple. Foin des modes qui courent au vent des bises !

Nous ne vendons les bisous-de-joues que par paire : deux joues, deux bisous ; c’est simple, nan ?? basique et naturel.

Point final.
Page 1

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Kissouterie.| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
4 connectés au chat
31 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Kissouterie.