machine,hist,complete
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

LA MACHINE..(hist complète)

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 19/06/2007 à 11:50 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Réservé aux amateurs de science Fiction.
j'avais deux heures à tuer tandis que sur les télés défilaient les "machins" supposés nous apporter une vie plus facile et agréable. J'en ai profité. C'est un peu bâclé mais bon, c'est un peu comme notre époque. Soyez donc indulgents.

LA MACHINE

Le métal luisait dans l’immensité sidérale… Tout autour, n’existait que la nuit éternelle constellée d’étoiles lointaines scintillant à l’infini. Aucun son n’était perçu à l’entours de ce vide absolu.

La Machine filait droit devant elle, elle filait depuis on ne savait déjà plus. A l’intérieur nul être vivant pour la piloter juste des programmes savants s’auto corrigeant et cet énorme calculateur qui avec sa logique froide analysait à chaque instant la trajectoire de l’engin, Il faisait partie de la série des Happy Discover classe C, des engins d’une taille impressionnante assemblés dans l’espace à base de sous modules satellisés depuis la base lunaire semi-souterraine de Terra nuova1.

Les bases lunaires de surface n’étaient plus autorisées depuis plus de 100 ans, car l’une d’elles avait été frappée de plein fouet par un gros météorite et plus de 120 humains en avait trouvé la mort instantanément, se retrouvant en un instant privés d’atmosphère artificielle.

La tragédie avait décidé International Miner Corporation à investir dans du solide, du sous-terrain, afin de protéger les explorateurs spatiaux de telles tragédies. Seuls les astronefs une fois assemblés pouvaient, le temps de leur déploiement, rester sur la surface, une à 3 semaines tout au plus et encore…

De tels engins ne pouvaient être expédiés dans l’espace depuis la terre, leur masse trop importante dévorant toute l’énergie trop utile à un voyage de plus d’un siècle en quelques minutes pour espérer s’arracher à la pesanteur terrestre. Avec à peine 10% de ce qu’il fallait sur Terre, la Lune permettait de faire cela. A croire que le grand horloger avait pensé à tout…

Le calendrier du bord indiquait la date conventionnelle terrestre de départ 2138 et la date virtuelle à bord de la Machine… 2324 L’affichage était d’un vert pâle blafard et dans les couloirs exigus et déserts, de petites lampes multicolores s’allumaient de temps à autre. A l’extérieur de la Machine, l’on sentait bien qu’elle était très vieille. Des tas de choses hétéroclites s’imbriquaient de-ci de-là sans raison apparente et diverses antennes radar tournaient inlassablement, disposées tout autour de la coque afin d’en préserver toute l’intégrité.

Partout dans l’habitacle, une lueur rouge vif remplissait l’espace dans un halo incessant tandis que des sirènes hurlaient dans un silence absolu. Il n’y avait pas d’atmosphère dans la Machine HD0024.
C’était inutile, le cerveau du calculateur de HD0024 n’en avait pas besoin, il lui fallait juste du froid et de l’énergie électrique. Le froid venait de l’espace sidéral , il y en avait à profusion dehors, il faisait –150°C en moyenne, c’est amplement suffisant pour refroidir le calculateur.

L’électricité était fournie par un Fuel Cell à recombinaison des gaz, un petit moteur chimique se mettait en route toutes les 1200 heures et re-comprimait l’hydrogène tandis que le deuxième Fuel Cell prenait le relais; ceci à l’infini. Il restait 250 ans de fonctionnement possible aux fuel cell vu le combustible disponible pour les moteurs chimiques. D’ailleurs le gaz et l’agent catalyseur faisait partie des produits recherchés en vue de leur exploitation ultérieure.

L’alarme s’était déclenchée en 2307 Cyberbrain V5 avait immédiatement envoyé deux automates d’entretien équipés de caméras couleur pour aller se rendre compte sur place et devant l’ampleur des dégâts, Cyber5 avait à son grand regret lancé le projet Bio-rescue3.

Cyber 5 avait lancé un S.o.S en direction de la station la plus proche, elle se trouvait à environ un mois d’année lumière de sa position. Un mois lumen signifiait qu’aucune réponse ne pourrait être entendue avant un autre mois... Cyber 5 avait attendu...
Les années avaient passé, mais aucune réponse ne lui parvint.

Cyber 5, imperturbable actionna le plan de sauvegarde en suivant la procédure d’auto réparation de la machine. Il activa les deux cyber-automates à l’intelligence artificielle la plus évoluée.

Les deux machines sortirent dans l’espace afin d’évaluer les dégâts. Des milliers de photographies furent transmises à Cyber 5 qui les compara avec sa base de données et Cyber5 en conclu immédiatement que près d’un sixième de la machine avait été réduit en bouillie. Les détecteurs d’obstacles hyperfréquence n’existaient plus et aussitôt, Cyber 5 avait basculé sur les radars longue portée, réduisant leur champ d’action et élargissant leur faisceau, Aussitôt Cyber 5 réduisit la vitesse de la machine pour la descendre sous les 100.000 km/h

Cette terrible lenteur rendait la rentabilité de la mission aléatoire mais c’était la seule solution pour espérer sauver la Machine. D’autant que les boucliers magnétiques à supra conducteurs avaient étés détruits et pendaient ou bout de leurs câbles composé de ce métal si précieux que la compagnie le payait près de 20 000 Dollars le kilo. Il y en avait l’équivalent de 3 tonnes sur terre.
Ciber 5 jouait à saute mouton avec les astéroïdes, ne pouvant plus les dévier.
Son programme de navigation apprenait vite et évaluait l’obstacle sans émotion.

Parfois il en arrivait plusieurs à la fois et lancés dans l’espace à des vitesses différentes les fusées chimiques de poussée latérale ne cessaient de fonctionner alors, gaspillant la précieuse énergie dont Happy Discover avait pourtant un besoin vital. Cyber 5 tenta les réparations mais dût se rendre à l’évidence: Les automates sur ses ordres avaient bien démonté tous les résidus des superstructures endommagées, le précieux métal avait été récupéré mais malgré sa puissance d’analyse phénoménale, Cyber 5 ne pouvait imaginer les pièces manquantes internes à la machine. Il effectua plus de 37 000 programmes divers et reconstruit bien des sous ensembles mais il se révélait incapable de les réassembler toutes ensemble. Il fallait activer Biorescue.

Cyber 5 extirpa du réservoir d’azote liquide les précieux éléments dont il avait besoin et il les réchauffa lentement puis il fit de même avec la précieuse Ovule… il choisi la semence mâle, celle qui était la plus vivace mais bien moins que les semences femelles. Son spectro-densitomètre lui permit de choisir très vite l’élu, elle le mit en présence de l’ovule et il s’y jeta comme un affamé ayant jeûné près d’un mois.

Elle rangea les précieux bioéléments et mit l’ovule en sûreté dans un bain de placenta artificiel Cyber 5 ajusta température et débit des fluides nourriciers puis attendit. Le temps pour les machines n’existe pas. Ils sont intemporels… Cyber 5 fut avisé d’un mouvement anormal dans la couveuse… Enfin le moment était venu, deux robots Vx 204 s’approchèrent du fétus , il bougeait et semblait souffrir beaucoup, mais les Vx savaient quoi faire. Le liquide s’écoula lentement vers la matrice et peut après Biorescue 3 sembla se calmer. Les portes du sas se fermèrent et Cyber5 remplit les 3 compartiments de ce gaz oxydant si terrible qui détruisait tant le métal et les jonctions de semi conducteurs constituant Cyber5.

Biorescue allait changer d’environnement pour évoluer dans sa phase utilitaire… Pour la première fois depuis plus d’un siècle, un vagissement retentit dans les entrailles de l’astronef...

Le temps passa, Les Vx 204 furent ensuite remplacés par l’androïde Ganælle. Cette belle androïde à la chevelure d’un acajou flamboyant était spécialisée dans l’éducation des Biorescue, il en allait de leur équilibre, car la programmation des Biorescue faisait appel à des méthodes étranges, Rien à voir avec la programmation simple et rapide de Cyber 5. Le processus était d’une lenteur désolante. Cyber 5 appliquait le programme au Bit près sans état d’âme, car il n’en avait pas.

Ganælle avec une patience sans égal s’occupait de Biorescue 3.
Elle consulta la liste des prénoms a choisir pour appeler ces étranges choses fragiles, les Biorescue.
Elle lança un programme aléatoire et la liste défilante s’arrêta sur un nom: Georges. Ainsi le petit biorescue s’appellerait Georges, Chance il aurait pu s’appeler Fet nat !

Le temps passa encore, vers 7 ans Cyber 5 appliqua le programme 27. Georges s’endormit pour se réveiller stérilisé, mais il ne le sut jamais. Georges avait à présent 16 ans et sa programmation était bien avancée, il apprenait si lentement... Mais Cyber 5, inlassablement appliquait le programme à la lettre, enfin comme je l’ai déjà écrit, au bit près.

Georges était plutôt petit, trapu et un peu voûté. Il disposait d’une bibliothèque vidéo impressionnante et passait le plus clair de son temps à étudier puis à jouer avec Ganælle. Il lui posait mille et une questions et Ganælle répondait selon le programme inscrit dans sa mémoire. Il ne savait rien de la Terre... Son univers était la MACHINE. Puis le grand jour arriva.

Ganælle lui demanda d’enfiler son scaphandre et de réaliser les réparations nécessaires. Georges sorti dans l’espace se tenant çà et là à ce qu’il pouvait et il découvrit les deux automates dans l’habitacle de protection extérieure., il les réactiva.
Il travailla des heures et des heures avec application, une sueur froide lui coulait dans le dos.

L’immensité de l ’espace l’impressionnait un peu mais il savait qu’il fallait ne penser qu’à une chose: Réparer l’astronef.
Au bout d’une semaine les choses prenaient tournure, les deux automates appliqueraient le programme que Georges, aidé de Cyber 5 avait inséré dans leur mémoire de silicium.
Georges récupéra les centaines de mètres de câble supraconducteurs qui traînaient vers l’arrière de l’astronef et entreprit de les faire rembobiner par les deux automates sur les noyaux neufs qu’il avait été charger dans les soutes, équipé de son scaphandre léger.

Deux mois terriens passèrent. Le temps, je l’ai dejà écrit, ne compte pas dans l’espace car il n’y a plus de journées, pas de soleil et pas de lune. Le temps devient une abstraction absolue.

Le travail est terminé. Georges est satisfait, il éprouve un sentiment qu’il ne saurait exprimer. S’il avait été bien programmé il saurait qu’il est fier, mais personne ne lui apprit ces choses inutiles.

La machine retrouvait sa fière allure et Cyber 5 tenta un bond dans l’espace tout en réactivant l’écran de protection...
Les obstacles défilaient, glissant puis s’écartant au dernier moment. Les tests semblaient satisfaisants.

Georges fut si surprit par l’accélération brutale qu’il alla s’écraser contre la paroi de sa cabine pressurisée. Aussitôt il ressenti une envie de vomir incroyablement puissante, puis il perdit connaissance.
Lorsqu’il revint à lui, tout semblait à nouveau normal, Genælle lui apporta de quoi les restaurer et il avala son repas avec plaisir. Puis Cyber 5 lui demanda d’aller inspecter à nouveau la coque.
Georges répondit que les robots pouvaient fort bien effectuer la tâche en temps réel, mais Cyber 5 répondit: « Présence de Georges indispensable afin de contrôler les soudures après de tels efforts. »

Georges revêtit son scaphandre et sorti à nouveau dans l’espace... La porte du sas se referma aussitôt. Georges ne réalisa pas tout de suite ce qui lui arrivait.
Il inspecta consciencieusement les superstructures de la Machine et décida de rentrer. Cyber 5 ne répondait plus, il s’approcha du sas mais impossible d’ouvrir… Un peu inquiet, il appela sans succès Cyber 5, son niveau d’oxygène baissait de plus en plus, alors il décida de tenter de trouver un autre sas. Il se dirigea lentement vers l’arrière de la Machine, il lui semblait qu’un autre sas se trouvait là, juste au 3/4 arrière.

C’est là qu’il les trouva:
Ils étaient là tous les deux l’un contre l’autre, givrés dans leur scaphandre, leurs bras et leurs jambes entremêlés au travers du bastingage de la coupée… Georges cria enfin: Papa! Maman!

Cyber 5 appliquait le programme de survie au bit près, afin que rien ne retarde l’exploration, voici déjà 18 années de perdues, il est temps de reprendre les recherches avec un peu plus d’efficacité.
Le programme était très précis: Ne jamais conserver de biorescue après utilisation avec succès.
Les biorescues sont incompatibles avec le succès des expéditions.

La machine sembla frémir alors qu’elle bondissait dans l’espace, filant vers les étoiles à température et masse compatible avec le Soleil de Terra. Il fallait faire vite.

2007 Domiaventures
696121 Publié le 19/06/2007 à 12:22 supprimer cette contribution
Zut , que c'est long!!!
domi - 417343lui écrire blog Publié le 19/06/2007 à 15:00 supprimer cette contribution
Bon, exprès pour Dora:
Après, on dira que je ne suis pas gentil:

Il était une fois un gentil petit martien qui se languissait, car il n'y avait plus de martiennes disponibles pour lui.
Arriva de Terre une jolie fusée rose et en descendit une ravissante créature noire aux habits scintillants de métal argenté.
Elle avait un joli sourire et ses lèvres ornées de beige faisaient resplendir ses jolies quenottes et le gentil petit martien à la vue de sa belle peau ambre en fut vert de désir, il faut dire que sur Mars comme sur Venus ils ont tous la peau vert pâle…

Il la courtisa et grâce à ses 6 mains, elle ne fut bientôt plus qu’un infernale et torride brasier se consumant sous ses doigts. Ils se marièrent et eurent 26 enfants. Couleur de terre de Lune, couleur indéfinissable.
C’est pourquoi depuis, au clair de la lune tous les chats et tous les hommes sont gris.
Moralité: Qu’importe la couleur, pourvu qu’on ait l’ivresse!
Ca va? Vous êtes arrivée au bout? BRAVO Dora.
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 19/06/2007 à 21:52 supprimer cette contribution
waaooo c'est long...
mais bon...
avec patience... on y arrive...

domi

domi - 417343lui écrire blog Publié le 20/06/2007 à 08:49 supprimer cette contribution
C'est pas croyable...c'est une NOUVELLE! Autrefois on écrivait des "Nouvelles" c'est destiné à se changer les idées entre 10 stations de bus ou de métro, ça fait juste 3 ou 10 pages mais c'est pas LONG!

Je ne dois pas être doué pour l'écriture, je vais me contenter d'écrire juste pour moi NA!
-démi°°°° - 731109lui écrire blog Publié le 20/06/2007 à 10:56 supprimer cette contribution
Citation:
Je ne dois pas être doué pour l'écriture,...


un peu chatouilleux???

mais non... c'est pas pénible à lire pour un franc...
juste que j'avais déjà passé un temps fou sur affec notamment dans il était une fois...(là aussi il y a à lire... )
et quand j'ai ouvert ton fil...
waaaooo encore du temps à passer ...et mon repassage qui le fait??? hein! dis-moi
alors...
nenni...pas question que tuécrives pour toi seul... [: ] [: ] [: ]
domi - 417343lui écrire blog Publié le 20/06/2007 à 11:10 supprimer cette contribution
Si, je suis chatouilleux sous les pieds là j'avoue TOUT même ce que je ne sais pas!
Moi quand je vois un truc qui me plait à lire, je l'imprime et le lis tranquille dehors dans mon jardin, pas sur l'écran.

Bientôt je refilerai en ligne des histoires comme celles là en live à écouter en MP3

Plus besoin de lire, on écoute. Donc on peut repasser! AUCUNE excuse. Au boulot!

Et pas de faux plis hein? Je suis TRES pointilleux sur la qualité du repassage Sinon je prefère le faire moi-même NA! Y a pas de sottes occupations,
bonne journée.

Quelles sont vos journées de repassage? j'éviterai de poster la veille...
Elle est pas belle la vie?
domi - 417343lui écrire blog Publié le 10/07/2007 à 17:31 supprimer cette contribution
Y a que des repasseuses ici?
1510753 Publié le 10/07/2007 à 19:16 supprimer cette contribution
Domi , j'ai eu du plaisir à te lire, un fan de SF
1806855 Publié le 10/07/2007 à 19:40 supprimer cette contribution
Très belle nouvelle Domi .... Bravo !
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 11/07/2007 à 00:27 supprimer cette contribution
Non je ne suis pas fana du repassage bien qu'il fasse s'y résigner, je préfère la science fiction, même façon domi...

Bravo et merci !
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 11/07/2007 à 10:33 supprimer cette contribution
Les lois de la robotique sont restées dans la fiction, aucune loi ni déontologie spécifique aux programmes informatiques n'ont jamais été appliquée. A la rigueur la CNIL aurait pu jouer son rôle mais elle ne s'est intéressée qu'aux fichiers.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 11/07/2007 à 10:44 supprimer cette contribution
Soit dit en passant, j'aimerais qu'on définisse de la même façon quelques lois hiérarchisées pour les OS graphiques :

1. Un OSG doit répondre immédiatement à toute sollicitation du clavier ou de la souris, quoi qu'il puisse être en train de faire par ailleurs (le système des interruptions n'est pas fait pour les chiens).

2. Un OSG ne doit jamais afficher quelque élément graphique que ce soit tant que celui-ci n'est pas complet (fenêtre à moitié dessinée, par exemple), sauf lorsque s'applique la première loi.

3. Un OSG ne doit jamais interrompre un utilisateur qui est en train de frapper quelque chose en lui affichant une fenêtre en avant-plan alors qu'il est en cours de frappe dans une autre.

Windows viole allègrement - et permet la violation par les applications - ces trois règles, et en permanence depuis sa version 98.

Ajoutons qu'il tolère cette saloperie qui se nomme "fenêtres modales" et qui permet à une application mal écrite de bloquer l'interaction avec toutes les autres, voire avec elle-même !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 11/07/2007 à 10:51 supprimer cette contribution
Citation:
aucune loi (...) spécifique aux programmes informatiques [n'a] jamais été appliquée
Si, Trazi. L'allocation des ressources dans un système multitâches - et a fortiori multiprocesseurs - obéit au contraire à des principes de construction rigoureux où ces ressources sont hiérarchisées.

Cela évite ce qui était nommé jadis l'étreinte fatale : un processus auque est alloué A et se bloque le temps que B lui soit alloué à son tour, pendant qu'un autre processus qui a précisément requis et obtenu B se bloque parce qu'il attend A. Inutile de te dire que les processus en question pouvaient attendre longtemps.

En 1970,un super-ordinateur comme le 360/91 se bloquait au minimum cinq fois par jour en pleine charge pour des problèmes de ce genre. Sur nos Core 2 Duo actuels, cela se produirait toutes les 10 minutes si on n'avait pas depuis trouvé cette ingénieuse parade, et écrit les programmes en conséquence. C'est depuis devenu un métier à part entière.

Quant au mécanisme génial qui se nomme les "sémaphores", il a été inventé par Dijkstra juste à la fin des années 60, et est utilisé partout depuis.

La répartition d'un système en couches provient du "THE Operating System", créé par ce même Dijkstra.

Et enfin les principe de programmation structurée sont dûs à Wirth et ont réduit d'un ordre de grandeur le nombre d'erreirs par millioer de lignes de code. Quant à la méthodologie objet, on peut considérée qu'elle a elle aussi été inventée en 1967 avec SIMULA 67.

Poser les règles d'un langage, c'est tout comme établir la Constitution d'un pays : on détermine ce qui pourra être fait ou non, et comment, pour que tout marche bien.
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 11/07/2007 à 12:54 supprimer cette contribution
J'admire tes compétences, je devine aussi le nombre de règles nécessaires au fonctionnement des logiques informatiques.

Mais je parlais des "objectifs" permis aux programmes informatiques, une certaine moralité qu'ils devraient respecter envers les aspects humains. Un programme peut gérer des activités humaines sans jamais se poser la question des conséquences de cette gestion.

D'une façon générale, j'ai le sentiment que l'informatique fonce sans contrôle, de plus en plus vite dans un brouillard de plus en plus opaque sans que personne (ou si peu) ne se pose la question du genre de société que cet outil génère. (Aspect excessivement normatif, pour l'effet le plus évident).

Je propose à qui le veut une réflexion autour de ces sujets, mais peu écoutent...
domi - 417343lui écrire blog Publié le 09/08/2007 à 01:00 supprimer cette contribution
Décidement j'aurai pas le Nobel de la SF va falloir que j'm'applique un peu plus.
Merci à tous ceux qui on apprécié. ils sont rares, les hommes be savent plus rêver ils deviennent NULS.
On leur pond une histoire de SF et y causent d'informatique dessus!

Xiane, sachez qu'Azimov était un doux rêveur immature, une machine PEUT apprendre et PEUT décider seule! Il suffit de BIEN la programmer,de lui refiler des MOYENS sensoriels et les routines qui vont avec.

Elle peut être dans sa spécialité d'une efficacité REDOUTABLE ... Je vous écrirai un jour une histoire de femme en silicone dont tous les hommes seront fous à lier et vous lirez alors des choses... Que la morale m'interdit ici de nommer.
(si vous saviez!)

La MACHINE est bien plus performante que le couteau Suisse qui certes sait tout faire, mais MAL! L'homme. (dejà au lit... Demandez à vos soeurs, passé 8 à 15 jours, des promesses, des promesses... Mais moi j'vois bien ce qu'elles vivent...Croyez moi, c'est vraiment du banal... La lessive en plus!

Tas de benêts, l'informatique c'est JUSTE un truc... Pour piquer du blé au chaland!

T'as Win 98? Y te faut la SE! T'as pas fini de l'installer et SURTOUT de tenter de découvrir la différence à part la gestion USB un peu moins destroy qu'avant, que PAF: Win millenium arrive, puis 2000, puis XP: Le nec plus ultra qu'il raconte le Bill à la télé. Suffit de lire les forums de plantages et autres joyeusetés... EXACTEMENT semblables à celles de Win 95...

Tellement ultra que PAF! On te refile THE DAUBE Vista, super plombé et même pas fichu de lire les aides de tes jolis VIEUX logiciels! T'as pas intérêt à avoir Alzeimer!

Et pour tourner cool avec cette daube super complexe pour tenter de faire croire au génie, faut DEUX, voir 4 processeurs PLUS 1 G/0 MINI de mémoire vive pour faire QUOI de plus? De la 3 D? Oui, mais avec une carte graphique tellement monstrueuse qu'il te faut une nouvelle machine pour la faire tourner.

l'ensemble se trimbale à 500 /600 Watts à l'HEURE, presque autant qu'un fer à repasser! Bonjour les ventilateurs, tout ça pour taper à la machine et dessiner quelques textures agréables. Même pas fichu de refiler 3 ou 4 vitesses au processeur,(200 mega est AMPLEMENT suffisant pour un traitement de texte) ils gardent l'idée pour demain, quand tu refileras ta superbe machine achetée hier (la 6 eme) à la poubelle!

Mais c'est pas grave, Bill dans son infinie bonté, prépare en effet DEJA un autre dessert pour les benêts. Et c'est les chinois qui rigolent, 13 à la douzaine ils t'en refilent, du moment que t'as des dollars il te fait même croire qu'avec ton blé il va sauver les orphelins de toute la planète! Et y en a qui y croient 250 euros la daube et même pas une reprise de ta vieille casserole. ça vaut 40 dollars, pas UN de plus, c'est d'ailleurs le prix qu'il le vend en Chine(et même beaucoup MOINS! ) sinon les chinois vont TOUT copier en mieux Ils le font pas car le Bill fait tourner les usines, mais ça va pas durer s'il exagère et IL LE SAIT!

VRAIMENT c'est triste de regarder tout ce bince de haut... Pasque plus sots, y pas!
1301487 Publié le 09/08/2007 à 02:30 supprimer cette contribution
Domi je suis sous Linux, aucun problème et la 3 D je l'ai , je ne m'en sert pas j'en trouve pas l'utilité, mais elle fonctionne très bien.
A Au fait je dois remerciè Paganel car il m'a fait découvrir une bonne distribution Ubuntu.

Et la cochonerie de Microsoft je m'en sert plus , enfin c'est très rare.
domi - 417343lui écrire blog Publié le 09/08/2007 à 11:18 supprimer cette contribution
Bonjour Prom Oui je te comprends Cependant vois tun il y a des tas de softs qui ne topurnent QUE sous un Windows quelconque et pas sous environnement Linux. Je ne me vois pas réapprendre à utiliser une CAO pour PCB (s'il en existe une sous Linux) et refaire des centaines d'empreintes de composants exotiques etc.

UNE FOIS ça suffit! des centaines d'heures passées pour avoir l'outil dont de nos jours on ne PEUT se passer!

Mais il est sur qu'il me tarde qu'enfin un autre OS compatible voit le jour.

Je suppose que des brevets de ceci, de cela ont étés deposés par miliers et que c'est impossible. SAUF... si un petit malin invente un soft d'analyse qui soit capable de décompiler TOUS les softs qui tournent sous Windows pour les recompiler sous un format disons "plus digeste", plus universel et donc là en 1 an c'est fini les sottises.

C'est faisable... QUI osera le faire?
L'autre va attraper la jaunisse car c'est PAS de la copie, la licence sera toujours indispensable mais on bossera avec ce qu'on veut.

Le mec qui pond ce truc sera deux fois plus riche que le Bill. Moi j'suis trop vieux pour m'interesser à perdre le reste de mon temps à taper du code, mais si j'avais 25 ans je foncerais dans cette voie (juste pour les PC domestiques, c'est le gros du marché) Je te raconte pas. Y a aussi Beo2 ou un truc du genre j'en ai vu deux fonctionner sur des PC portables, un truc allemand plus ou moins abandonné qui etait TRES rapide et très fluide comme OS. (Systeme d'Operation)

Mais étrangement le Bill a su TOUT verrouiller. C'est en tout cas un GENIE du commerce, je lui tire mon chapeau.
PERSONNE ne lui arrive à la cheville.
Mais tout de même faut savoir qu'il nous le met bien profond. POINT.

En conclusion, je ne crois pas au logiciel LIBRE, certes c'est marrant puisque gratuit et qu'en plus ça fonctionne, mais cela reste du bricolage dependant de la bonen volonté de tel ou tel amuseur public sympatique se prenant pour le Papa Noel.

Cependant, entre le TOUT gratos et l'excès commercial à outrance, il existe le raisonnable... Les logiciels c'est comme les bagnoles, au début c'etait fonctionnel pour se déplacer, puis, vois un peu les tas de tôles et plastique... INCROYABLE... Plus complexe qu'un avion! Plus personne ne sait les réparer On CHANGE des morceaux et je ne te raconte pas les factures si t'es plus sous garantie...

C'est ça ou tu marches à pied. 5 voir 6 microcontrôleurs dans le bourrin, des programmes de plus en plus pointus tout ca pour quoi? Rouler à la queue leu-leu à 90 en tremblant au prochain radar, à la prochaine jumelle... Y en a qui achêtent même des GPS pour se tranquiliser... Mais ils n'y couperont pas, faut pas rêver. Faut trouver des sous pour payer c't'armée de flics et de Gendarmes... Des trucs pour benêts quoi.
Bonne journée.

J'en profite pôur te dire que si sur un parking tu vois des flics pas loin fait gaffe AVANT de bouger ton carosse, met ta ceinture... Un pote vient de se faire voler 45 euros au motif qu'il a roulé 10 mètres SANS la ceinture... Il l'a mise juste après avoir tourné en sortant du Parking.

C'est des malades, on leur donne un os à ronger et je te raconte pas, y va RIEN nous rester! Ce monde est cinglé.

Tout le monde peut pas être Gendarme c'est un METIER. Quand des andouilles en mal de reconnaissance sociale au chômage sont recrutés pour de tels boulots, je te raconte pas le massacre annoncé.
Salut et profite bien.
Page 1

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | LA MACHINE..(hist complète)| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
0 connectés au chat
2 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris LA MACHINE..(hist complète)