parc,bagatelle

Vos Albums

Albums publics

Concours

[b]le parc de Bagatelle [/b]  

Auteur :
amethyste60 - 1806870 lui écrire blog
(Ses albums)
  Impression :

(Détail)
Noter cet album

Description : monuments et statues au parc de Bagatelle
 Façade avant du château



Résultat d'un pari entre Marie-Antoinette et le Comte d'Artois, qui avait acquis le domaine en 1775, cette bagatelle surgit miraculeusement de terre en soixante-quatre jours !

Se promener :

Vous serez charmés par le doux murmure de l'eau, qui accompagne vos pas, dans la partie paysagère du parc.

Vous découvrirez une pagode de style chinois datant du 19ème siècle. Lors de la vente des objets et des œuvres d'art du jardin en 1906, elle fut achetée par un anglais, lord Astor, qui l'installa dans sa propriété de Cliveden, près de Windsor. C'est là-bas qu'il fallut en refaire les plans pour la reconstruire à l'identique il y a quelques années. Le parc est ponctué de petits jardins regroupant les fleurs par espèces : le jardin des iris, le jardin des plantes vivaces, le jardin des Présentateurs, où ont lieu des expositions horticoles. Il abrite également un potager et une jolie collection de clématites.



Se distraire :

Chaque année, la Direction des espaces verts et de l'environnement y organise une exposition. Des concerts sont également proposés aux beaux jours : l'Octuor de France, le festival Chopin. Ils raviront les mélomanes qui pourront associer leur passion à une promenade romantique.

Un peu d'histoire :

Résultat d'un pari entre Marie-Antoinette et le Comte d'Artois, qui avait acquis le domaine en 1775, cette bagatelle surgit miraculeusement de terre en soixante-quatre jours !

Le parc fut conçu par Belanger et réalisé par Thomas Blaikie, dans un style anglo-chinois typique de cette époque.

L'art du jardin vivait alors de profonds changements, en réaction à l'extrême rigorisme des jardins à la française du XVIIème siècle. On inventait des paysages théâtraux inspirés des peintures oniriques de Nicolas Poussin ou du Lorrain. Les commerçants, ou les missionnaires jésuites qui revenaient de Chine, rapportaient des images de pagodes chinoises, que l'on voulait immédiatement retrouver dans son jardin !

Le parc et le château de Bagatelle échappèrent de justesse aux destructions de la Révolution. Ils subirent de multiples métamorphoses, passant de mains en mains. L'orangerie date de 1865, la grille d'honneur de 1860 et les écuries de 1864. Les pavillons de gardes furent construits en 1873 par l'architecte Desanges, ainsi que le Trianon et les deux terrasses.

Ce joyau fut racheté par la Ville de Paris en 1905, qui confia sa réhabilitation au conservateur des jardins de Paris, Jean-Claude-Nicolas Forestier. Il s'attacha à faire du parc un jardin de collections botaniques, sans détruire l'harmonie des aménagements précédents. Il transforma les zones vivrières du parc en jardins de présentation, pour y exposer des collections de roses, d'iris, de plantes vivaces, de clématites, de pivoines…
C'est à lui que nous devons la célèbre roseraie de Bagatelle, qui donne lieu chaque année à un concours international, et cela depuis 1907 !

 façade arrière du château




 porte du château



cette photo a été prise au printemps 2008
 



un amour est assis sur une sphynge qui se trouve à droite derrière le château
 



cette sphynge se trouve à gauche derrière le château
 



ce sphynx se trouve à 3 mètres devant le château
 



cette sphynge se trouve devant le château
 



deux des 10 statues qui
se trouvent dans la cour circulaire à côté du château

de même époque que le château.
D'élégantes statues ornent le jardin. Ce sont les répliques de statues exécutées pour le Comte d'Artois (XVIII°) dans son domaine de Bagatelle à Paris. Elles ont remplacé les statues originales en 1998 pour leur sauvegarde,

 




 orangerie



à partir du mois de mai, il y a régulièrement des concerts à l'orangerie
 orangerie



cette photo et la suivante ont été prises au printemps 2008
 




 pavillon des gardes



ce pavillon se trouve à gauche à 10 mètres devant les château
 



ce pavillon des gardes se trouve à droite à 10 mètres devant le château
 le trianon



il se trouve à la droite du château
à partir du mois de mai de chaque années, nous pouvons admirer des expositions
 vase à faune



ce vase se trouve à droite dans le parc de Bagatelle
 



pagodon installé en 1996
 



kiosque de l'impératrice
 



intérieur du kiosque
 maison de gardien



cette photo a été prise au printemps 2008
 



maison de gardiens
 restaurant



le restaurant a remplacé les anciennes écuries
 



grille d'honneur
 


Tous les albums | Créez votre album



Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
ajouter aux favoris [b]le parc de Bagatelle [ b]