petite,reine
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

La petite reine...

Impression :

(Détail)
Je suis dans cette ville.
J'ai de la buée plein les yeux, mais ça va…
Oh ! Toi !!… viens vers moi !!
J’ai besoin de tendresse, j’ai besoin de toi…
Parle moi de toi
Mais ne me parle pas de tes sorties.
Non, ne dit rien…
Tes mots déchirent mon esprit
Et vident mon coeur…

Je suis seule dans cette ville mais j’y suis quand même…
Noyée dans les eaux sombres d’un esprit embrumé,
Aux lettres et aux mots oubliés…
Y'a combien de solitaires dans ce cas la ?
Je fais partie de ceux qui marchent seuls,
Qui dorment seuls,
Qui mangent seuls, le regard vide,
L’esprit flou, plein de trous,
Ceux dont les souvenirs remontent loin en arrière,
Pour ne plus souffrir…

Depuis 8 jours, dans le parc d’en face,
C'est pas le chant des oiseaux qu'on y entend…
Mais le chant des tondeuses…
Laid, infernal, stressant, fatiguant…
L’avenue est barricadée pour la journée.
Que va t’il se passer ?…
Des drapeaux, des micros, des barrières,
Du mouvement, du bruit…
Encore du bruit… plus de bruit…
Des hommes en rouge fluo s’activent.
D’autres, empêchent les voitures d’approcher,

La musique hurle dans un haut-parleur qui grésille,
Des motards passent à vive allure
Sirènes hurlantes…
Puis d’autres encore… plus, toujours plus …
Des voitures arrivent,
Leurs klaxons ne cessent de rugir…
La file est longue,
Si longue quelles restent bloquées dans l’avenue…
Alors, pour s’occuper, les conducteurs klaxonnent…

Rhodania !!! Rhodania !!!

Enfin ! Ils peuvent avancer…
L’avenue se vide.
Deux pelés et un tondu arrivent en vélo…
Vêtus de vêtement aux couleurs criardes.
Quelques clap-clap des badauds…
Un sifflement... à peine audible
Puis c’est le silence.
Il soulage. Il fait du bien.
Toutes ces sirènes sous les fenêtres…

D’autres motards arrivent.
Ils foncent ceux-là, roulent vite.
Derrière eux, un peloton suit…
Les hommes aux maillots de toutes les couleurs s’activent,
Pédalent, encore et encore…
Ils se pressent, le vélo balance de gauche à droite
A un rythme infernal,
A la limite de l'accrochage, de la bousculade.
Le premier n’est pas vraiment éloigné des suivants…
Ils sont suivi par un défilé d’ambulances…
Toutes sirènes éteintes sauf une…
C’était son chemin...

On fait passer vite-fait,
Allez hop !! dégagez !!!
Ici, on a une course à gérer,
Votre malade n'a plus qu'à trépasser...

Oui, j’habite le pays de la petite reine.
On nous demande pas si on aime…
C’est comme le foot ou le tennis
On nous l’impose au nom de la « liberté »…
La vie de solitaire est parfois perturbée.
Pas par ce que l’on voudrait
Mais par d’autres intérêts
Bien plus financiers.


Enregistré le 5 Avril 2011 à 13:16
par 2764928

Auteur :
Inconnu

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
8 connectés au chat
20 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris La petite reine...