peur,hadopi
Forums > Informatique / InternetAller à la dernière page
<< Précédent |

Qui a peur de l'Hadopi ?

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 22/06/2008 à 21:48 Demander à la modératrice de supprimer ce forum


http://www.slyck.com/story1691_SSL_Encrpytion_Coming_to_The_Pirate_Bay
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 26/07/2010 à 15:05 supprimer cette contribution
Il est grand temps d'inscrire dans la Constitution que nul ne sera habilité à s'occuper de quelque chose s'il n'a pas le bagage pour.

Pas de poste à la TV nationale pour qui ne possède pas au moins une agrégation de français.

Pas de place dans une commission informatique pour qui n'est pas reconnu dans la communauté des hackers.

Ras le bol des postes offerts à des petits copains incompétents dans le seul espoir d'un renvoi d'ascenseur à l'occasion !

Alain Geismar avait hérité d'une "Agence pour le développement de l'informatique". Qui servait à quoi ? Les commerciaux de tous les constructeurs s'en chargeaient déjà très largement, du "développement de l'informatique".
2254232 Publié le 26/07/2010 à 15:29 supprimer cette contribution
en effet , +2
226183 Publié le 26/07/2010 à 20:00 supprimer cette contribution
On parle de centaines de millions. Ca ne fait pas rire.

Qui truande le 1er? La Sacem qui se gâve avec des salaires de dirigeants inconsidérés?
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 26/07/2010 à 21:18 supprimer cette contribution
Cent millions d'euros, pour fixer les ordres de grandeur, c'est à peu près ce que dépensent chaque semaine les Français pour leur café.

Cela étant, il est anormal de voir l'argent public servir à défendre les intérêts du privé.
1520136 Publié le 27/07/2010 à 18:41 supprimer cette contribution
Citation:
Cela étant, il est anormal de voir l'argent public servir à défendre les intérêts du privé.

Ca voudrait dire pas de policiers à l'entrée du Stade de France les soirs de match ?
226183 Publié le 28/07/2010 à 14:31 supprimer cette contribution
Je suis d'accord: qu'ils se massacrent entre eux! Un maire a offert des tapettes à mouches, moi j'offre les machettes made in Rwanda aux supporters.

Blague (de mauvais gout) à part, ce qui m'insupporte est le déni permanent. Dans cette affaire, on est dans le grand n'importe quoi depuis le début.

Passons sur nos grands spécialistes du Web 2.0 et de l'antivirus OpenOffice.
Admettons qu'il est normal que des sociétés privées fliquent des gens pour les dénoncer. Après tout les chasseurs de prime, ça existe bien.
Admettons encore que les ayant-droits aient le droit de faire ce qu'ils veulent de leur manne financière.
Supportons qu'on crée une énième institution puisqu'à chaque fois qu'il y a un problème, on monte une commission, des moutons au Larzac aux algues en Méditerannée. Cela crée de l'emploi.

Dans ce cas précis, ce qui m'insurge est l'unitéralité. Le Gouvernement s'engage, mais que demande-t-il aux ayants-droits? Nib!

Tout contrat doit être un donnant-donnant. Là, c'est cadeau.

Les 100 M€, je m'en fous. C'est 2€ sur mon imposition. Ce que je regrette, c'est le flou artistique sur le budget réel 2011 qui sera attribué à l'Hadopi.

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 28/07/2010 à 19:33 supprimer cette contribution
Citation:
Ca voudrait dire pas de policiers à l'entrée du Stade de France les soirs de match ?
Si, mais payés par les demandeurs (organisateurs et footballeurs). S'il y a des risques, c'est à cause d'eux et ils gagnent assez pour se payer un service d'ordre, non ? Quand Zappa ou les Stones faisaient un concert, il y avait un accord pour savoir qui payait quoi, mais c'étaient des indépendants qui faisaient le boulot (il est vrai que pour les Stones, à Altamont, ça ne leur pas pas trop réussi ).

Hadopi, pareil ! On n'a pas à dépenser le pognon public afin de garantir une rente aux majors, surtout pour un service rendu inexistant, puisque Radiohead a montré qu'on pouvait parfaitement vivre en laissant le public décider de ce qu'il donnait en téléchargeant un album par Internet en 2007. Et continué en 2009 :

C'est ici

Une seule réponse possible à Hadopi : le boycott de tout ce qui est sous copyright. De toute façon, le meilleur de la production artistique des quatre derniers siècles est libre de droits.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 28/07/2010 à 19:44 supprimer cette contribution

Excusez-moi, mais ça me débecte quelque part qu'une nullité comme Claude Bez ait passé son temps à voyager en jet privé dans le même temps de la fine fleur de l'Ecole Normale Supérieure soit priée de se déplacer en classe économique pour aller assister à ses congrès à l'autre bout du monde !

Tant qu'on acceptera des truc pareils, la société sera mal barrée !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Richet#Essai_:_L.27homme_stupide
1520136 Publié le 29/07/2010 à 08:51 supprimer cette contribution
Citation:
le meilleur de la production artistique des quatre derniers siècles est libre de droits.

A condition de ne pas aimer le rock...
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/07/2010 à 09:01 supprimer cette contribution
Citation:
A condition de ne pas aimer le rock...
En principe, l'album Please Please me (1963) tombe en tant qu'audiogramme dans le domaine public en 2013, d'après les lois britanniques (cela vaut pour la version d'origine et pas les remastérisées; c'est même uniquement pour ça qu'on a fait les remastérisées ). Or c'était déjà de la pop et non du rock. Tout ce qui est antérieur à 1960 est copiable sans droits de façon privée. Mieux : en France, la loi du 57-298 11 mars 1957 donne un droit explicite à la copie privée. D'ailleurs on paie une taxe sur les supports pour ça.

Il faut juste avoir un bon réseau de copains et ne pas le clamer sur les toits.

Autre solution : accompagner les oeuvres de commentaires... que personne n'est obligé de lire. Ce site est remarquable en ce qui concerne les textes (et les commentaires, de toute façon, souvent intéressants) :

http://www.analysebrassens.com/

La même chose, genre "tribune des critiques de disques" serait possible avec des audiogrammes de pop et/ou de rock, en tout cas pour les oeuvres brèves.
1520136 Publié le 29/07/2010 à 09:22 supprimer cette contribution
Citation:
en France, la loi du 57-298 11 mars 1957 donne un droit explicite à la copie privée.

A condition de disposer de l'original payé (s'il est payant). Ca ne s'applique pas vraiment à un téléchargement pirate.

Citation:
Il faut juste avoir un bon réseau de copains et ne pas le clamer sur les toits.

"pas vu, pas pris", ça n'est pas vraiment être en conformité avec la loi...
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 04/10/2010 à 04:14 supprimer cette contribution

Vous recevez un courriel dans le cadre de la loi Hadopi ? Voici ce que vous pouvez faire :

Quelques lettres-types de réponse.


226183 Publié le 04/10/2010 à 12:58 supprimer cette contribution
Hadopi, c'est l'avenir. Leur site est rédigé au futur
Citation:
Pour identifier les différents moyens de sécurisation existants, l’Hadopi attribuera un label


Citation:
Le label, actuellement en cours d’élaboration, sera attribué aux professionnels dont l’activité est d’offrir des services de communication de contenus en ligne


Et j'en passe... Quant au formulaire de réclamation qu'on trouve sur le site, c'est un grand moment de solitude.
Je note au passage:
"Pour des raisons de protection des données à caractère personnel, il n'a pas été possible de prévoir un formulaire en ligne dès l'ouverture du site."
En effet, ça serait ballot que l'Hadopi se fasse pirater. C'est à se demander comment font les cyber-marchands qui jouent notre numéro de carte bancaire...
226183 Publié le 04/10/2010 à 19:07 supprimer cette contribution
Et cette news me fait bien rigoler!
Free/Hadopi

Dans mon jargon paysan, on dit qu'on mettre les boeufs avant la charrue, pas après.

Une petite question au passage, pourquoi ce ne sont pas les ayant-droits qui rémunérent les FAI pour le boulot sup'? Après tout, ce sont eux qui sont censés récupérer le manque à gagner du piratage. Le beurre, l'argent du beurre. Mais la crémière, on se la garde avec Domi.
226183 Publié le 08/10/2010 à 17:06 supprimer cette contribution
Encore un grand moment de solitude.

Mon avis est dans les réactions. Si le modo ne le fait pas sauter.
913080 Publié le 08/10/2010 à 18:37 supprimer cette contribution

Citation:
L'élue n'oublie pas de remercier au passage « tous les fournisseurs d'accès à Internet qui jouent le jeu de la pédagogie vis-à-vis de leurs abonnés.


Non.

Ce sont les élus qui veulent jouer le jeu de la pédagogie.

Et dans ce cas, je sors ma mitraillette.

Rien ne m'énerve plus que ça : quand un élu prétend faire dans la "pédagogie".

Expliquer au peuple qu'il est con, comme en 2005 pour Maastricht .

Les élus sont notre personnel politique, pas l'inverse.

Ne l'oublions pas.

1520136 Publié le 18/10/2010 à 09:09 supprimer cette contribution
Citation:
Une petite question au passage, pourquoi ce ne sont pas les ayant-droits qui rémunérent les FAI pour le boulot sup'? Après tout, ce sont eux qui sont censés récupérer le manque à gagner du piratage.

Question corrolaire : quand il y a un vol dans une maison, pourquoi ce ne sont pas les personne volées qui payent la police pour mener l'enquête ? Après tout, si le butin est rettouvé, ce sont elles qui sont bénéficiaires...
1520136 Publié le 18/10/2010 à 18:47 supprimer cette contribution
Un danger indirect de cette procédure : on commence à voir fleurur des arnaques liées à Hadopi, de faux avertissements envoyés par e-mail demandant à cliquer sur un lien ou même à règler une pseudo-amande via un site de payement en ligne (ou toute autre demande classique pour essayer de soutirer des informations ou de l'argent).

Donc, soyez vigilents.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 20/10/2010 à 11:45 supprimer cette contribution
Citation:
quand il y a un vol dans une maison, pourquoi ce ne sont pas les personne volées qui payent la police pour mener l'enquête ?
Elles la paient. Par leurs impôts. Et c'est le régime général de protection des biens.

Ici, il est question d'un régime de protection particulier d'intérêts privés dont ne profitent en fin de compte ni le public, ni les artistes. Simplement, des majors qui ne servent plus à rien essaient de reconduire un rapport de force qui fut jadis en leur faveur et qu'on avait fini par prendre pour un rapport de droit.

C'est un peu comme si les fabricants de pianos mécaniques avaient essayé d'imposer une taxe sur les juke-boxes pour compenser le manque à gagner que cela leur vaudrait. Ce qui ne rend aucun service à la société n'a aucune raison non plus d'être soutenu par elle.
1520136 Publié le 20/10/2010 à 16:03 supprimer cette contribution
Citation:
dont ne profitent en fin de compte ni le public, ni les artistes.

Dans le public, il y a quand même ceux qui achètent les CD, non ?
Je sais que ce type de population est de plus en plus marginal et que ceux qui payent la musique qu'ils souhaitent écouter finissent par passer pour des idiots (un peu comme ceux qui bossent au lieu de vivre des allocations).

Citation:
C'est un peu comme si les fabricants de pianos mécaniques avaient essayé d'imposer une taxe sur les juke-boxes pour compenser le manque à gagner que cela leur vaudrait.

Je n'ai pas vraiment connu l'age d'or des juke-boxes, mais, si je ne m'abuse, il fallait y glisser une pièce pour écouter un disque, non ? Et la SACEM en récupérait son éco à redistribuer.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 21/10/2010 à 09:15 supprimer cette contribution
Citation:
Dans le public, il y a quand même ceux qui achètent les CD, non ?
Oui. Les mêmes paient leur ligne à haut débit, et s'ils le souhaitent les oeuvres téléchargées.
Citation:
L'album In Rainbows de Radiohead en libre téléchargement: le bilan

Le 10 octobre [2007], le groupe Radiohead a mis en vente sur son site internet son album In Rainbows sans qu’il soit produit ou vendu par une maison de disques. Par le biais de ce procédé, les acheteurs avaient la liberté de fixer eux-mêmes le prix auquel ils souhaitaient télécharger cet album.

En trois jours, Radiohead avait vendu 1,3 millions d’albums. Le prix moyen aurait été de 6 euros - un chiffre qui semble être tombé à 4 euros après que les premiers fans aient passé commande. Avec l’élargissement de l’audience a un plus grand public, la moyenne du prix d’achat s’est tassé: on estime entre 1/4 et 1/3 le nombre d’internautes qui auraient choisi de ne rien débourser. Wired estime néanmoins que le groupe aurait déjà pu récolter entre 4 et 8 millions d’euros.

Même avec une moyenne basse de près de 3 euros par album vendu, souligne Guillaume Champeau sur Ratiatum, c’est près de 4 millions d’euros que le groupe aurait gagné en quelques jours. A une dizaine de pourcent de rémunération par album, “dans les circuits classiques, Radiohead aurait du vendre 2,5 millions d’albums pour gagner l’équivalent”. Leur précédent album, Hail to the Thief, s’était écoulé à 300 000 exemplaires la première semaine. Bien évidemment, l’album de Radiohead a été disponible partout et s’est retrouvé en tête des téléchargements sur tout type de plateforme: sur iTunes comme sur les réseaux P2P. Même le site s’est retrouvé en tête des requêtes et des visites. De quoi permettre à Guillaume Champeau de conclure: “Il n’y aura peut-être plus dans les prochaines années de méga-stars internationales capables de vendre des millions de disques, mais peut-être grâce à des réseaux sociaux comme Last.fm qui permettent de former des niches d’auditeurs, beaucoup plus de groupes indépendants capables de vendre des dizaines de milliers d’albums en toute liberté.”
On voit donc où sont les véritables voleurs, d'une part, et inhibiteurs de la diffusion de musique d'autre part,car, relisons bien :
Citation:
A une dizaine de pourcent de rémunération par album, “dans les circuits classiques, Radiohead aurait du vendre 2,5 millions d’albums pour gagner l’équivalent”. Leur précédent album, Hail to the Thief, s’était écoulé à 300 000 exemplaires la première semaine.


http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=4669

Maintenant, imaginons que les Stones décident : "On ferait bien un nouvel album, mais seulement s'il y a de la demande. Nous lançons une souscription. Si elle atteint 100 millions de dollars, on le fait, cet album, et chacun pourra le télécharger gratuitement ensuite". Pour ma part, je marche tout de suite pour 10 dollars et pas un de plus. Si on est 10 millions, l'album est fait, formidable. Que tout le monde puisse l'écouter ensuite pour rien ? Cela ne me dérange pas le moins du monde. C'est moi qui ai décidé, c'est moi qui ai payé, rien que de très normal. Si ça profite à d'autres sans rien m'enlever, eh bien tant mieux.

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 21/10/2010 à 09:25 supprimer cette contribution
Cela étant, je télécharge dorénavant comme un malade. Je suis certain que ma ligne Internet est en train de passer au rouge en ce moment.
Citation:
ubuntu-10.10-dvd-i386.iso 110 kB/s - 1.9 GB sur 4.1 GB, 5 heures restantes
http://cdimage.ubuntu.com/releases/10.10/release/ubuntu-10.10-dvd-i386.iso

openSUSE-11.3-DVD-i586.iso 118 kB/s - 2.0 GB sur 4.0 GB, 5 heures restantes
http://opensuse.mirrors.proxad.net/opensuse/distribution/11.3/iso/openSUSE-11.3-DVD-i586.iso
J'attends avec impatience le courrier Hadopi
2719517 Publié le 21/10/2010 à 09:27 supprimer cette contribution
surtout si t'es dans un hotel a pekin
226183 Publié le 21/10/2010 à 13:19 supprimer cette contribution
Chacun son truc. Perso, j'ai un faible pour la Russie.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 10/11/2010 à 04:05 supprimer cette contribution

Il y en a au moins un qui a compris (en plus de Bertignac) :

50 cent : le piratage fait partie du marketing

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 17/11/2010 à 08:28 supprimer cette contribution

Et hop, une production de plus qui emboîte le pas aux moyens de son temps, signalée par Korben :

« Sans spoiler, le pitch est plutôt cool » (sic, sic et resic!)

226183 Publié le 17/11/2010 à 12:37 supprimer cette contribution
Il faut que je révise mon code des marchés publics.

Hadopi recrute un assistant à maître d'ouvrage

Marché à bons de commande: c'est en fait un bordereau de prix. Par exemple, pour l'achat de fournitures. J'en ai en travaux, je commande 50 M2 de mise en peinture à 10€/M2.
Dans le cas Hapodi, je serai curieux de voir à quoi ressemble le bordereau, surtout en prestation intellectuelle.

Quant à la négociation, c'est quasiment irréalisable.
226183 Publié le 17/11/2010 à 12:43 supprimer cette contribution
Ah, j'ai oublié un truc dans l'annonce:
Citation:
Le paiement s'effectuera dans un délai de 45 jours


C'est 30 jours depuis un moment. Ils sont décidément très bons à l'Hadopi.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 17/11/2010 à 19:01 supprimer cette contribution
Citation:
C'est 30 jours depuis un moment.
Toi, on voit que tu n'as jamais travaillé pour les supermarchés Leclerc.

Eux, c'est 90 jours fin de mois. En tout cas en Bretagne.

On s'en fiche, d'ailleurs. Chacun relève ses prix en conséquence, épicétou.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 19/11/2010 à 06:37 supprimer cette contribution

Couacs à l'UMP sur Hadopi

et valses-hésitation !


1 | 2 | 3 | Page 4 | 5 | 6 | 7 | Suivante> | Dernière>>

Forums > Informatique / Internet Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Qui a peur de l'Hadopi ?| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
5 connectés au chat
23 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Qui a peur de l'Hadopi ?