conte,noel
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Conte de Noël

Impression :

(Détail)
Et soudain il est arrivé, sans crier gare, un matin de coton tout silencieux tant la neige était tombée toute la nuit.
Sa silhouette sombre et trapue lui donnait l'air d'un ours descendu de l'alpage, mais les traces qu'il laissait derrière lui étaient tout autres... des empreintes finement dessinées et régulières, un peu comme les mots qui bercent et qui rassurent quand les grand-mères racontent leurs histoires à la veillée.
L'immense cape jetée sur ses épaules puissantes claquait comme une voile au vent impétueux de l'hiver à chacun de ses pas; elle avait servi plus que son compte et de grands lambeaux arrachés par les bourrasques marquaient le sol tels des couleuvres sournoises qui se seraient éveillées à son passage.
Personne ne distinguait son visage mais à son allure débonnaire, on pouvait imaginer un gentilhomme d'autant qu'un haut de forme tout aussi noir que le reste coiffait sa longue chevelure poivre et sel et lui donnait une certaine noblesse.
Il venait forcément de la vallée mais nul ne savait où il allait, ni même s'il ferait halte au village, auquel cas les marmots sauraient bien percer le mystère de cette apparition.
Une grosse bosse dans son dos trahissait un baluchon ou un sac qu'on imaginait rempli d'objets magiques ou d'amulettes rapportées de quelque contrée lointaine.
Point de canne ni de bâton pour marcher et pourtant sa grande carcasse devait peiner à se mouvoir dans l'épaisse couche de poudreuse qu'aucun courageux ne s'était risqué à déblayer dans la grand'rue.
Les plus attentifs pouvaient distinguer une étrange musique, mélange de flonflons de kermesse et d'incantations vaudous qui planait dans l'air, comme si la créature s'encourageait de la voix dans son cheminement.
Un moment, il s'arrêta et tournant imperceptiblement la tête, il émit un sifflement si aigu et si étrange que les gosses en perdirent leurs sabots ! Aussitôt, une tache flamboyante, bondissant comme un cabri de l'année, arriva d'on ne sait où dans un nuage de poudreuse en jappant joyeusement: c'était un drôle de chien rouge, sans queue et si haut sur pattes qu'il ne lui manquait qu'une paire de cornes pour ressembler à un bouc... certains gamins avancèrent que c'était un bouc qui avait perdu ses cornes dans un combat entre mâles.
Il portait lui aussi un sac ou plutôt une sorte de hotte sur l'échine, ce qui ne l'empêchait nullement de courir à une vitesse folle en décrivant des cercles autour de son maître; d'un coup de sifflet bref, il le calma et reprit sa marche, escorté de son drôle de bouc.
Ce n'est que lorsqu'il eut franchi la crête et disparu lentement sur l'horizon flou de la colline enneigée sur fond de ciel laiteux, qu'un murmure monta dans le groupe des adultes assemblés... alors qu'il ne neigeait plus, toute trace de son passage avait disparu ! On eut beau sonder la neige sur le chemin qu'il avait emprunté, renifler les cristaux gelés par le vent, racler le sol jusqu'à la terre, rien ne témoignait du passage d'une créature humaine à cet endroit.
Déjà, le spectre de l'homme en noir planant au dessus du sol hantait les esprits des gamins médusés; nul doute que le bouc et son esprit malin avaient fait disparaître les traces !
Comme pour ajouter à l'inquiétude grandissante, un vol de bernaches passa au dessus de la troupe à grands cris et il passa si bas que les gamins sentirent leurs ailes frôler leur tignasse; et ça, un vol de bernaches à Noël, ce n'était pas un bon présage.
Alors on alla chercher l'aïeul du village, celui qui semblait avoir tout vécu et tout vu depuis l'origine du monde, et on l'interrogea sur l'homme en noir et son chien qui ressemblait à un bouc sans cornes...
Il resta un moment silencieux avant de déclarer solennellement que cet homme ne pouvait être que le Comte de Nohell, et qu'il passait par là tous les ans à la veille de Noël.
"Un comte de Nohell" se répétèrent les marmots avant de rentrer daredare chez eux en lorgnant par dessus leur épaule, pas franchement rassurés par cette révélation.






Enregistré le 7 Janvier 2009 à 17:51
par 2340257

Oeuvre Originale

Auteur :
Claude

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
18 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Conte de Noël