questions,astronomie
Forums > SciencesAller à la dernière page
<< Précédent |

Questions d'astronomie

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 19/11/2003 à 13:38 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Ici je vous propose de parler des questions portant sur l'univers.
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 19/11/2003 à 13:41 supprimer cette contribution
Voici une question pour laquelle je n'ai pas trouvé de réponse:
Les amas globulaires constitués d'étoiles anciennes sont apparement sphériques contrairement aux autres assemblages de corps qui sont plats.
Pourquoi ?
Quels mouvements les animent ?
906421 Publié le 19/11/2003 à 21:24 supprimer cette contribution
les trous noirs
558574 Publié le 19/11/2003 à 23:06 supprimer cette contribution
Infos

Carte du ciel

Quels autres assemblages?
595300 Publié le 20/11/2003 à 21:52 supprimer cette contribution
Les galaxies
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 21/11/2003 à 00:18 supprimer cette contribution
Les galaxies sont applaties, les systèmes solaires aussi, je n'ai pas trouvé d'infos sur le mouvement des étoiles à l'interieur d'un amas globulaire.

Soit elles sont immobiles les unes par rapport aux autres en contradiction avec les lois de la gravité.

Soit elles tournent autour d'un centre commun et le système est forcément applati surtout pour un système très ancien que sont ces amas.

Soit elles ont des mouvements plus alléatoires et des collisions ou des instabilités devraient nécessairement se produire.

En conclusion, il existe une forme de cohésion non définie à ma connaissance pour les amas globulaires d'où ma question !

De même qu'en histoire on délaisse les periodes de paix où il ne se passe rien, en astronomie on délaisse les amas où rien ne se passe de spectaculaire.
595300 Publié le 21/11/2003 à 23:14 supprimer cette contribution
Citation:
Les galaxies sont applaties, les systèmes solaires aussi

Pour les systèmes solaires ce n'est pas tout à fait vrai, et en témoigne notre système solaire ou d'une part, Pluton n'a pas la même parcours elliptique que les autres planêtes (et c'est d'ailleurs pour cela que la planête neptune peut être par de longs moments la plus éloignée du système solaire) et est inclinée carrément d'un angle de 90 degrés par rapport à la trajectoire de la plupart des planêtes, d'où le fait que les trajectoires de Pluton et de neptune ne peuvent jamais se rencontrer. D'autre part les trajectoires elliptiques de certains astéroïdes (comme l'amas des "planètes aryennes" qui se situent entre Mars et Jupiter) ne sont pas dans le même plan que les trajectoires des planêtes.
595300 Publié le 21/11/2003 à 23:16 supprimer cette contribution
Et concernant notre Voie Lactée, elles tournent autour d'un gigantesque trou noir au centre qui peut expliquer sa forme de spirale vue de dessus
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 22/11/2003 à 20:17 supprimer cette contribution
Oui je sais que le système solaire n'est pas plat, mais la tendance de ces systèmes est de s'applatir avec le temps, les trajectoires les plus éloignées de ce plan sont précisément les plus éloignées ou celles résultant d'un accident. Les amas globulaires sont dit très anciens, ils auraient eu le temps de s'applatir au moins un peu. Mon idée est qu'il existe une autre force de cohésion qui n'est pas encore définie à ce jour.
Je pense à une forme de 'pression' entre étoiles qui équilibrerais la gravité. L'amas se comporte alors comme un objet solide et tourne comme un bloc, quelqu'un a-t-il vu quelque part une image doppler d'un amas ? Si c'est le cas les étoiles près des 'pôles' tourneraient autour de l'axe et pas du centre de gravité. N'est ce pas bizare ?
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 27/11/2003 à 18:43 supprimer cette contribution
Bon ma question sur les amas globulaire vous laisse de marbre ...

Une autre alors: On dit l'univers en expansion pour cela on s'appuie sur le décalage de la lumière vers le rouge, comme si plus un corps s'éloigne vite plus le décalage est grand comme la variation du son d'une voiture qui passe décalé dans 'laigu quand elle s'approche et dans les graves quand elle s'éloigne.
Pourtant la lumière est émise a la même vitesse par rapport au corps éméteur qu'elle n'est reçue par un corps récepteur quel que soit leur vitesses relatives, d'où tous le sparadoxes de la théorie de la relativité. Cela induit que ce décallage au vitesses de la lumière ne devrait pas répondre aux même lois de décallage dans les vitesses classiques.

Je pose donc deux questions:

Le décalage vers le rouge moins énergétique n'est-il pas du à une simple baisse d'énergie de la lumière due à la distance parcourue ce qui enlèvre une preuve de la théorie expansioniste de l'univers ?

L'expansion de l'univers est-il prouvé par une autre information que ce seul décalage des ondes lumineuses ?
Page 1

Forums > Sciences Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Questions d'astronomie| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
0 connectés au chat
3 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions d'astronomie