regain,xiane,va,aimer,remimg,border,0,alt,complice,src,http,www,affection,org,forum,smiley,wink,gif,align,middle,espere
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

REGAIN (xiane va aimer!) j''espère!

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 06/05/2003 à 16:19 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
REGAIN

Il gisait, immobile et sans vie, depuis peut être une éternité, lorsqu’en lui même il senti la douce chaleur du bain de réveil… Le moment était arrivé ! Il allait pouvoir revivre enfin ! Marc essayait de se souvenir, mais c’est une nausée affreuse qui pourtant le submergea.

Il ne comprenait pas trop, que faisaient les infirmières chargées du réveil? Où étaient-elles? Pourquoi n’était-il pas déjà perfusé? Le liquide amniotique se refroidissait et s’écoulait lentement alors qu’il ouvrait péniblement les yeux. Il senti son sarcophage se vider ! Pourtant on lui avait bien expliqué qu’il serait pris en charge et n’aurait aucun désagrément lors de son réveil et déjà contrarié, il essaya d’inspirer car il étouffait littéralement! Ces efforts furent vains, le liquide s’échappait toujours il ne semblait d’ailleurs plus très chaud et Marc avait l’impression de se retrouver dehors, en plein hiver, nu et par moins 15° au moins et toujours cette angoisse, cette nausée qui l’oppressait. Marc inspira de toutes ses forces, une violente déchirure lui traversa la poitrine lui arrachant un cri rauque et bestial.

Mais que foutaient les infirmiers ! La douleur restait très vive et un goût de sang lui arriva dans la bouche. Inquiet, Marc essaya de s’asseoir au moins pour appeler à l’aide. Un clavier était d’ailleurs à sa disposition à droite de sa main, il pressa le bouton d’appel et un voyant situé à côté du bouton se mis à clignoter. Marc tremblait à présent, et ce liquide qui se vidait toujours , bientôt, il ne resta plus rien que Marc transi et tremblant de froid . Dans un effort surhumain, il essaya de se lever non sans hurler afin qu’on lui vienne à l’aide… Mais pas un bruit ne répondait à ces appels seuls le ronronnement des compresseurs lui parvenaient aux oreilles …Marc commençait à s’inquiéter et sorti du sarcophage.

Il tendit la main pour prendre la robe de chambre pliée et rangée sur le dessus du sarcophage mais ses mains disparurent dans une poussière blanche et grise qui le glaça d’effroi !
Vite il tendit la main vers le couvercle du sarcophage pour tenter de le refermer : Sur le dessus la date indiquait bien 2028 gravé dans une plaque d’ailleurs fissurée comme usée par le soleil et juste en dessous était indiqué en chiffres électroniques 2328 ! Ce n’était pas possible ! il n’avait pu hiberner 300 ans! Les docteurs lui avaient dit que les antibiotiques du germe mutant qu’il avait contracté au contact d’une femme soldat en permission serait probablement au point dans 2 ans tout au plus! Or si le calendrier électronique était bon, c’était il y a 300 ans ! Que c’était-il passé ? Marc tremblait de froid et d’angoisse et c’est avec difficulté qu’il se dirigea vers ce qui lui semblait une sortie. Il pénétra dans la pièce plutôt spacieuse et se dirigea vers ce qu’il pensait être l’infirmière de garde, mais il ne vit horrifié qu’un squelette momifié grimaçant ! Il regarda l’éphéméride et lu 2032 il était indiqué les mesures prises et la mise en service autonome du système grâce au générateur nucléaire situé au 8ème sous-sol. Mais sacré nom d’une pipe! Pourquoi s’étaient-ils branché sur ce générateur de secours si coûteux ?

Il fouillait fébrilement les armoires à la recherche d’un vêtement chaud mais ne trouva que des choses qui tombaient en charpie au moindre contact .
Il se dirigea vers un sas ou il trouva des combinaisons de protection anti-virales et les enfila fébrilement ses dents s’entre choquant violemment.
Il fouilla tout le bureau et trouva enfin ce qu’il cherchait: Le protocole de réveil ! Il ouvrait les placards, tendu, fébrile et inquiet puis trouva les produits dans des ampoules scellées. Mais était-ce raisonnable? N’allaient-elles pas le tuer ? Il allait de plus en plus mal et se résolu à s’injecter le produit de réveil. Il perdit alors connaissance…

La suite, si ça vous plaît. Tout est dans la tête …J'leur raconte des pitites histoires comme ça avant de les câliner, pas vous? Ca change de: Il était une fois!
Pis ca permet de recharger la batterie (hihi)
774562 Publié le 14/05/2003 à 16:46 supprimer cette contribution
Mais ou il va chercher tout ca? un vraie moulin a paroles...En tout cas chapeau et surtout...continuez
634723 Publié le 14/05/2003 à 19:03 supprimer cette contribution
il voudrait des applaudissements que ça m'étonnerait pas....

et ben voilà....

moi aussi j'aime !!!!
596983 Publié le 14/05/2003 à 20:08 supprimer cette contribution
pas mal, pas mal, quelle imagination !! bravo
370193 Publié le 14/05/2003 à 20:55 supprimer cette contribution
Si j'ai bien compté Domi, nous sommes treize (mais p'têt que vous êtes superstitieux) à suivre votre histoire. C'est quand même un score plus qu'honorable, non

Et pis marc, je ne sais pas si vous avez prévu ça, mais j'aimerais bien qu'il rencontre dans son périple esseffien un être du sexe opposé. Juste pour savoir si un zigouigoui, ça tient le choc heu depuis 300 ans (j'vais m'faire taper sur les doigts parce que je n'ai pas retenu les dates)
oui ou non ?
716026 Publié le 14/05/2003 à 23:26 supprimer cette contribution
C'est aussi mon avis. Domi, c'est excellent.
Citation:
Pis c'est de la SF! Comme en politique quoi!

Que vont devenir les sarkozyphages à moins de 60 en-dessous de zéro (sondage exclusif) après le réchauffement de la planète où l'ozone découche ?
Allez Domi !
domi - 417343lui écrire blog Publié le 15/05/2003 à 11:12 supprimer cette contribution
Bon j'vais réfléchir un peu de toute façons c'est dans la tête alors j'vais bien finir par trouver un truc. Pour la pitite rencontre... C'était prévu, que croyez vous? je sais bien qu'ici y a des pitites madames rêveuses, des demoiselles en attente du velu parfait. Et même des hidalgos de banlieue rêvant eux aussi de princesses vaporeuses. (hihi!) Y a même des laissés pour compte quinqua... Qui en redemandent, pasqu'en fait sans ces petits animaux de compagnie, la vie est bien fade...les copains oui, ça va, mais en fait c'est pas vraiment ça. Non, mais comme je suis très transparent j'aime bien qu'on me rassure...Et surtout J'ADORE jouer un peu!
Bon j'vais y réfléchir serieux (hihi) à bientôt Bonjour ou au revoir --> :hello:
687571 Publié le 17/05/2003 à 05:03 supprimer cette contribution
Bon, que j'essaye de comprendre.
Une terrible épidémie décime la quasi-totalité des humains au cours du 21ème siècle. Bon. Les survivants, dégénérés (par la maladie ? par des radiations ?) regressent à l'âge de pierre, et se font anthropophage, histoire d'avoir quelque chose à se mettre sous la dent.
Et voilà que les rats évoluent jusqu'à se prendre pour les poulpes mutants de Niourk.
Et notre Marc, qui arrive, comme ça, genre "Ohé, il y a quelqu'un ?" à se demander s'il n'est pas tout seul. Bah, s'il n'y a pas une jolie rescapée de la cryogénisation comme lui, il va se sentir bien seul. Ou alors il peut se trouver une petite mutante bien à lui, avec ce qu'il faut d'organes supplémentaires ou autres excroissances diverses selon son goût (ou plutôt le goût de domi...) Encline a raison ! 300 ans de chasteté, il y a de quoi devenir fou !
domi - 417343lui écrire blog Publié le 17/05/2003 à 12:02 supprimer cette contribution
Effectivement mais bon, il aura essayé! C'est d'ja ça!
Yala, dans REGAIN effectivement y a "renaissance" mais attends un peu, pasque c'est dans la tête mais faut l'écrire et en ce moment, Lily me lâche pas d'une semelle en plus, ma tendre moitié non plus alors tu sais, c'est point fastoche. En plus j'ai tout plein de commandes étranges, de contrôle de niveau des chateaux d'eau de comptage de véhicules de mesures de niveaux (Heureusement l'eau s'évapore pas, ça y s'en foutent) et pis NSI qui m'en a fichu deux dans le cognac (ils ont pas résistés!) Donc je dois mettre la main à le pâte, poser mon fouet et montrer que je suis parfois aussi sérieux que ceux à qui je le demande...Pas drôle je sais, mais c'est la vie...
A+
J'vais t'mettre dix lignes juste pour le fun...Désolé. J'avais prevu d'faire ça vite fait mais l'imprévisible est toujours ce qui commande dans la vie.
594727 Publié le 17/05/2003 à 18:24 supprimer cette contribution
Bonjour ou au revoir --> :hello: Bon je viens de passer une heure à lire et aussi relire,il était temps que je vienne voir,sinon qu'est-ce que j'aurais raté
cette histoire est super
domi - 417343lui écrire blog Publié le 18/05/2003 à 18:09 supprimer cette contribution
Merci Peggy à ce que j'en lis, la SF inté"resse autant les jeunes que les séniors! C'est bon signe y a de l'espoir! Tant qu'on accepte de rêver, la mort n'a qu'à bien se tenir!
Dites donc vous pourriez pas venir ranger mon bureau? Pasque le vôtre on dirait un bureau de catalogue, tout est bien rangé! RIEN ne dépasse, rien ne traine!
Le mien...Aie aie aie, pire que ce que vous pouvez imaginer! Mais bon j'm'y retrouve tout de même...
A bientôt pour la suite... Bonjour ou au revoir --> :hello:
715708 Publié le 21/05/2003 à 12:46 supprimer cette contribution
salut domi
joli ta sf!!!!! sur que j'ai aime; sinon juste pour le signaler: les virus , ça ne guerrit pas avec des antibiotiques et ce en raison de leurs nature non cellulaire , les ATB c pour les bacteries , un virus c incurable de nos jours , il y a juste des antiviraux qui freinent leurs reproduction et des vaccins pour la prevention primaire , ya aussi les stimulants de l'immunite tel que les cytokines ( IL-2 ; la ribaverine )
et sans vouloir faire le savant , c juste question de medecine ( oui c mon metier ) et puis t'a pas a t'en faire pacq'il y'a meme des docs qui continuent a prescrire des ATB pour des infections virales !!!!!!!!!
a propos tu te pleins de manque d'audimats toi ? je peux t'assurer que tu es parmi les plus lus sur effection , mais bon ya tt le monde qui signale sa presence, dis ça reconforte de savoir qu'on est lu? moi je pense qu'en doit laisser signe de vie sur chaque post qu'on ouvre pour que la concerne le sache , pas toi ? du moins c ce que je voulais dire quand j'ai parle l'autre fois d'un de mes posts qui etait reste vierge ( une certaine copine a toi m'en a repondu assez gentillement : mai oui on l'a lu !! mais oui , et tu voulais qu'on fasse quoi? _ merci xiane ) .
encore bravo . a+
nb : je parle trop je le sais .
domi - 417343lui écrire blog Publié le 22/05/2003 à 21:09 supprimer cette contribution
Ok Blakmarwane, mais J'ADORE me faire plaindre, aduler et enquiquiner! C'est comme ça.
Pour les virus t'as bien raison mais tu sais je tape ce bidule sans plan, sans schéma et sans me relire (que pour les fotes.)
Alors forcément, y a du laisser aller.
Mais tu as PARFAITEMENT raison!

J'ai eu plein de PB d'infection intestinale puis urinaire (pov de moi) et que je te file des piquouse de Rocéphine et que la pitite infirmière se déchaine en se vangeant des velus pas sages sur ce pov Domi qu'avait les fesses toutes bleues Pis comme je m'en plaignait à un vieux docteur, il m'a dit: Bof tous des c*ns ces jeunes toubibs avec leurs antibios. Buvez donc un grand jus de citron frais deux fois par jour et vous verrez que les bactéries aiment pas trop l'acide, fini les PB. Moi, incrédule je l'ai fait et...Guerri! C'est dire que parfois on va chercher le bonheur là où il est pas!

Bon j'ai été TRES occupé et c'est pas fini, alors forcément "Marc" est resté scotché dans c't'escalier en face des ses rats patibulaires mais j'men vais dès ce soir lui redonner vie pour un ou deux posts.(si j'ai l'inspiration!) Bonne soirée et excuse pour ne pas t'avoir lu parfois, je vais juste poster une ou deux trucs et ne lis que bien après, ça dépend de mon emploi du temps. Que veux tu, faut faire boullir la marmite, ça tombe pas tout seul à la fin du mois. Mais j'aime ça alors...No PB!
domi - 417343lui écrire blog Publié le 24/05/2003 à 12:30 supprimer cette contribution
LA SUITE!!!!

Marc en un éclair compris qu’il fallait fuir ou trouver une solution et vite. Il regarda la rampe et en un saut énergique, il s’agrippa à l’une des appliques et se tient en équilibre précaire. Les rats filèrent droit devant et se jetèrent sur les reliefs encore tièdes du repas macabre.
Marc, abasourdi, les voyaient descendre les escaliers avec une rapidité surprenante. Seuls des cris stridents retentissaient à présent dans le hall.

Marc sauta sur ses deux pieds et monta quatre à quatre les escaliers. Mais bien vite, le souffle lui manqua, ses muscles tétanisés le faisaient atrocement souffrir. Il comprit qu’il ne pourrait soutenir un tel rythme. Il ralentit, soufflant et toussant comme un perdu et glissa sa carte dans le premier orifice trouvé deux étages plus haut. La porte s'ouvrit dans un grincement métallique rauque et grave.
Il entra dans la pièce ou se trouvait ce qu’il reconnu comme des fax, des appareils divers de communication, tous éteints mais dont très peu semblaient pouvoir fonctionner, ils étaient couverts de poussière et le papier jauni placé dans les corbeilles était quasi insaisissables à ses doigts. Marc lu les divers fax encore lisibles dont certains portaient des dates. Les dernières feuilles dataient bien de 300 ans si l’Horloge en temps universel était toujours à l’heure et à la date ! Une radio était branchée mais éteinte. Marc pressa sur le bouton de mise en route mais rien ne fonctionna.

Il chercha une prise de courant de secours et en trouva une, la radio émis un léger crachement mais RIEN , ni musique ni paroles ! Rien qu’un léger crachement à peine audible. Il essaya les ondes courtes (sw) mais hélas AUCUN son ne sorti du haut parleur ! Incrédule il lança scan band mais RIEN absolument RIEN!
Il trouva un disque optique et l’introduisit dans l’appareil. Une musique artificielle comme celle tant à la mode lors de son accident lui parvint à l’oreille mais le son sautait puis plus rien. Lorsqu’il voulut sortir le disque celui ci se brisa aussitôt. Il commençait à comprendre que tout ce qu’il touchait était bien vieux de plus de 100 ans en tout cas!

Que c’était il passé? Soudain il eu l’idée d’essayer d’allumer un PC, hélas celui ci refusa le moindre fonctionnement. Seul un claquement sec l'informa de la destruction probable de l'une des pièces de l'alimentation de l'appareil. Déçu et un peu inquiet, il regarda par la fenêtre, le jour était encore haut et les immeubles voisins semblaient inoccupés. La plupart avaient leur sommet brûlé, détruit ou en mauvais état. Au sol, il apercevait des vestiges de carcasses de voitures enfin les quelques essieux et autres masses brunâtres de ce qui avait dû être un moteur faisaient penser à cela. Des arbres gigantesques trônaient au milieu de la chaussée déformée éventrée et où des crevasses béantes témoignaient de racines ancestrales. Le vent balayait la poussière et pas un être vivant ne semblait vivre dans la cité. Il décida d’improviser une sortie afin d’en savoir plus. Mais comment descendre avec ces rats pensa t-il.
Il ressortit de cette pièce pour redescendre vers le hall d’entrée, les rats étaient toujours là, ne s’occupant que de manger. Marc sorti non sans quelque appréhension. Dehors, la lumière l'éblouit et il se dirigea vers l’inconnu. Pas un bruit, que celui du vent et parfois le bruit d’une tôle froissée tapant et retapant sans cesse contre quelque chose. Il vit ce soleil de plomb radieux dardant de ses rayons le ciel sans un nuage. Il se dirigea vers un très grand carrefour puis vit un énorme building dont les fenêtres étaient toutes brisées ou presque, il lut incrusté dans le fronton: "TIME publisher"

Marc entra dans le grand hall où tout n’était que chaos, puis il se décida à monter les étages mais aucune issue ne le lui permis. Il ressortit bien vite et chercha un autre moyen d'accès à l'arrière.

Il vit les accès de sortie de secours et de vieilles échelles rouillées, Impossible même d’y penser !
Il marchait, inquiet et sur ses gardes lorsque qu’il vit un poste d’incendie près de ce qui avait dû être une station service. Il pénétra à l’intérieur et se saisit d’un rouleau de tuyau large et très lourd.
Il peinait pour traîner cette couronne et se mis au pied de l’immeuble TIME. Il lança encore et encore la tête métallique de ce tuyau plat, puis au bout d’un moment il réussit à coincer l’embout dans quelque chose et se hissa mètres après mètres pour atteindre enfin le premier étage.

Tout comme ailleurs, le saccage du temps était visible partout. Il pénétra plus à l’intérieur et ouvrit un beau bureau. Ce qu’il y vit le fit frissonner d’effroi. Il était là, ce squelette habillé de haillons, penché en avant comme dormant, le nez sur son bureau. Un bras pendait, sans main et l’autre tenait encore un stylo posé sur un papier jauni. Il s’approcha et se décida à lire ce que cette momie décharnée était entrain d’écrire juste avant de mourir de cause bien étrange. Ce qu’il put lire d’encore lisible était surtout la page d’avant protégée du soleil et de la lumière…
A suivre...


domi - 417343lui écrire blog Publié le 24/05/2003 à 12:35 supprimer cette contribution
Il dégagea le bloc de papier de la main crispée sur ce qui devait être un joli stylo et qui se brisa à la moindre tentative de déplacement du bloc d’écriture. Marc était intrigué car celui-ci ne semblait pas avoir souffert du temps comme les autres documents, mais il s’aperçut qu’en fait il s’agissait de ce papier de synthèse qui commençait à être produit lorsque les défenseurs des forets à travers le monde avaient mis le feu au Building Microsoft qui avaient promis "zéro papier" et en fait avaient été la cause d’une consommation de papier telle que la plupart des forêts de résineux avaient quasiment disparues, sans parler de la désertification galopante de toute une partie de l’Afrique ayant causé des zones désertiques incitant leurs habitants à immigrer massivement vers des cieux plus cléments !

La tombe du Dieu Bill avait été pillée et les corporates n’osaient plus mettre le nez dehors.
Un savant chimiste Allemand avait réussi la synthèse de la cellulose et avait permis ainsi l’arrêt de la déforestation. Marc lu les pages raidies par le temps mais encore tout à fait lisibles, il s’agissait d’un éditorial vraisemblablement jamais paru et daté de 2038.

Il lut : …Nous avons subit une attaque éclair qui a détruit deux de nos plus grosses centrales nucléaires a 37 et plus grave moins de 25 milles Nord et à l’Ouest de New York, Marc remarqua que ces famaux vestige des mesures de la monarchie defunte au siècle dernier perduraient encore dans l'esprit pourtant si malléable de la population. Des qu'il ne s'agissait pas d'argent que l'evolution était lente pensa t- il les dégâts matériels sont très limités mais les six réacteurs ont explosé, semant la mort et la panique de dizaines de milliers de nos concitoyens.
A l’heure où je vous écris cet éditorial hebdomadaire, nous venons d’apprendre que tous nos satellites de communications ont étés détruits en 24 heures par des avions fusées kamikazes pilotés par des volontaires de la mort. Nos militaires ont envoyé des équipages de contre mesure d’urgence, nous n’avons aucune nouvelles d’eux, mais le Pentagone estime que d’ici moins de 12 heures l’Espace sera nettoyé des agresseurs sans visages. L’EUROPE scélérate, traître à ses alliances, aurait lancé des missiles balistiques en direction de notre territoire, profitant de l’affaiblissement de notre bouclier du ciel.

Les volontaires et vétérans de la deuxième guerre de Corée ont déjà rejoint les bases militaires dès qu’ils ont appris que deux de nos porte avions avaient étés coulés au large du golfe persique par les missiles des fous d'Allah vendus par des Russes et modifiés par des tchechenes réfugiés au Pakistan

Soyez sur chers lecteurs, que cette agression sans précédent sera vengée et que nos agresseurs payeront leur félonie et leur bassesse déshonorante. Dieu aime l'Amérique et nous donnera la victoire.

Nos missiles balistiques de contre-mesure bien que détruits en partie par cette attaque surprise ont étés lancés automatiquement par nos automates sur trois des grandes capitales des peuples supposés agresseurs. Nous ne savons pas s'ils ont touché leurs cibles car nos satellites GPS ont tous ou presque étés détruits et ce sans aucune déclaration de guerre mais…

Puis plus rien ! Marc n’en croyait pas ses yeux ! Ils avaient osé ! Il n’aurait jamais pensé cela. Plus loin, dans ce même bureau sur un fax pendait une feuille de Plast Sensor, un texte laconique informait qu’au Canada trois bombes à neutrons avaient détruit Québec et Toronto, Ottawa ne donnait plus signe de vie tandis qu'à Brisbane et Sydney où les Américains avaient en 2025 monté deux bases militaires gigantesque pour essayer de contrôler l’avance géopolitique économico Chinoise avaient elles aussi été victimes de missiles équipés de bombe à neutrons !

Marc était tétanisé. Des bombes à neutrons ! Mais alors, tous auraient péris dans un silence absolu sans presque la moindre destruction, mais quelle folie, ce n’était pas possible. Marc décida de rentrer muni des ces documents vers le centre de Cyberlab. La nuit tombait déjà et seul le vent s'engouffrant dans les baies vitrées éventrées mugissait dans ce silence parfait, une nuit à ne rêver de rien pensa Marc.

Il décida de descendre au Rez de chaussée mais dû y renoncer, des dizaines de squelettes aglutinés dans les escaliers jonchaient le sol, ils avaient du essayer de fuir et étaient morts sans bruit et sans comprendre même ce qui leur arrivait !

Il rentra la tête dans les épaules et s'engagea dans l'avenue descendant vers le Port. Il connaissait bien les docks pour y avoir séjourné à maintes reprises dans l'attente d'un embarquement d'études de plus en plus difficiles. Les rues ou ce qu'il en restait étaient défoncées, éventrées et lui rappelaient ces somptueux palais mangés décades après décades par la jungle en Birmanie où il avait visité quelques temples ayant survécus aux deux guerres de libération de l'ancienne corne de l'Inde. Tout semblait sans vie sans aucune utilité, un peu comme ces villes fantômes, abandonnées par leurs habitants chassés par la faim et la soif devenue si courante à l'époque. Il frissonna un peu et vit enfin le port. Des bateaux, ne subsistant que des mats effondrés les uns sur les autres, baignant dans une boue grasse et sans vie. Pas un oiseau, pas un poisson dans l'eau, rien que de la rouille et la gale du métal partout. La mer semblait avoir disparue. Il regardait, incrédule, ce désastre parfait de ce qui était la fierté des ces hommes pourtant si puissants voici encore hier. Il se sentait si seul, regardant partout autour de lui, pas un bruit et ce silence si pesant, ce calme presque palpable qui rendait la respiration assourdissante… Marc respira un grand coup puis se mis à hurler: Quelle folie, quelle folie, je vous hais!

A suivre...
domi - 417343lui écrire blog Publié le 24/05/2003 à 12:45 supprimer cette contribution
Le suite et PAS encore la fin!

Mais rien ne lui parvint aux oreilles que la langueur du soir qui n'en finissait plus. Des larmes presque sèches lui brouillèrent la vue et il fit demi tour, il marchait d'un pas lent et pesant. Être seul survivant dans un monde déjà mort n'était pas vraiment vivre, il en était presque traumatisé et serra les poings. Il fallait qu'il fasse quelque chose, mais il ne savait quoi.
Il rentra dans ce hall ou plus rien ne subsistait que des os décharnés sanguinolents et presque blancs, rongés pour la plupart, attestant du peu de nourriture subsistant naturellement dans l'endroit.
Il rentra dans la cage d'ascenseur et pris plus de 5 bonnes minutes pour refermer la porte donnant sur le hall, il pensa un peu tard que les rats et autre choses étranges pourraient bien profiter de l'aubaine, il retrouva sa couche sommaire et s'y effondra, sanglotant, puis finit par s'endormir comme une masse.

Au matin suivant, la lumière le réveilla et il ouvrit un œil, ce cauchemar était terrible il était content de se réveiller !
Mais les murs étaient bien toujours là avec cette lumière blafarde, ces panneaux luminescents ce silence et ce ronronnement incessant des compresseurs tournant jour et nuit tant que l'énergie saurait les faire tourner… Soudain marc pensa et si ça tombait en panne ? Cela lui glaça le sang Ailleurs, nulle part, il n'avait vu la moindre trace d'énergie pas plus que d'eau ni de quoi que ce soit d'ailleurs! Il se sentait mal, avait mal aux mains, mal partout. 300 ans de vie en sursis puis faire de l'alpinisme n'était pas semble t- il trop recommandé à vivre…
Péniblement il se leva et décida de se remuer un peu, il chercha dans sa tête les chansons de son enfance celles que lui chantait sa maman et qui le charmait en s'endormant. Dieu aimait l'Amérique relu Marc en souriant, mais il en avait oublié les hommes! Un gâchis parfait et total.

Tandis qu'il se faisait griller un steak haché et battait des œufs brouillés lyophilisés à ré hydrater il sentit cette odeur si agréable de beurre frit sur des lardons. Le progrès avait tout de même du bon lorsque qu'on avait la chance de pouvoir en trouver les vestiges encore intacts!

Il dévora littéralement et décida qu'il fallait agir…Il prit la cage d'ascenseur et monta jusqu'au quatrième, il arriva à ouvrir la porte qui offrait la même résistance que les autres. Il y avait une odeur pestilentielle dans tous les couloirs et il ouvrit une porte métallique semblable à toutes les autres elles fonctionnaient encore comme les sarcophages mais tout le reste était inanimé. L'odeur venait de partout et Marc était horrifié, il avait du se passer quelque chose de terrible mais pas depuis 300 ans sinon cela ne sentirait plus, il ouvrit plusieurs sarcophages, la plupart étaient devenus de simples cercueils ou les corps baignaient dans un jus phréatique verdâtre où le squelette baignait intact de toute atteinte extérieure, la plupart des rangées étaient dans cet état mais l'une d'elles était à moins 60° marc les ouvrit une à une et toutes étaient intactes. Les corps semblant juste dormir d'un lourd sommeil réparateur.

Marc referma les sarcophages et s'en fut vers d'autres pièces, certaines étaient totalement détruites, plus un seul sarcophage n'était alimenté, les robots d'entretien étaient bien sagement rangés contre leur alvéole, sans vie et sans énergie. Marc compris que l'énergie avait manqué, mais sans vraiment comprendre pourquoi.
Il décida de rejoindre le PC central du premier et chercha bien plus de trois heures lorsqu'il vit un coffre armoire très lourd et il essaya de l'ouvrir. Ce fut en vain, puis, découragé, il ouvrit un tiroir du bureau et y vit un trousseau de clés comme on les faisaient autrefois, il s'en saisit et essaya quelques clés. La septième fut la bonne, le lourd battant d'acier inoxydable s'ouvrit. il y avait ce que Marc cherchait depuis deux jours: La procédure de congélation et de réanimation.le document de celloplast était presur intact et Marc se plongea dans sa lecture avec avidité, un peu comme si sa vie dépendait de sa compréhension…. A SUIVRE...

Bon, je laisse Marc potasser un peu ses révisions pendant que vous défilez pour pas vieillir fauchés.
Moi j'vais faire des suites aventureuses de Marc à 0,50 euro l'histoire en téléchargement si j'ai 50 OOO francophones qui m'envoient O,50 Euros pour connaître la suite en couleur en plus, ça fait
250 000 Euros in the pocket mais faut que j'm'améliore! C'est Lily qui va être contente, on va se payer une chouette croisière et le reste c'est pour... La retraite! (hihi )
Rêvons un peu! Pis j'enverrai un DD tout gros et tout neuf ou un PC super chouette à Xiane. Comme ça elle sera toute gaite!
Ha que la vie est belle …Parfois!

Jépé lui le vieux sage décu de ses amours trahis, il aura un abonnement à vie à libé et au canard (à lire aux toilettes!); MAIS PROMIS J'VAIS LE FINIR GRATOS CE TEXTE farfelu que j'ecris sans stupéfiant juste avec un bout de ma cervelle bien malade!

Alors je lui fais faire quoi, fuir vers cette jungle qui mange année après année ce beau paradis artificiel construit par les hommes?, je le fais crever par son virus ranimé , je lui fais rencontrer une femme frigide refrigérée,? Ou une rousse incendiaire à la poitrine opulente et aux lèvres charnues le devorant de désir fou après 300 ans d'attente?

Aidez moi un peu, je ferai ensuite comme d' hab. Je trierai ce qui me plaira le plus et l'incorporerai lentement en liant comme une bonne sauce les indredients amenés avec amour par les internautes d'Affection.

Sinon, je te vais me l'estourbir vite fait sur le gaz comme une pouliche de 19 ans ayant loupé le repas de midi et n'ayant plus que ça pour se faire pardonner du velu qui n'attends que ça, pensez, à 22 ans!

Bon alors? Je fais quoi? A bientôt… là je viens d'avoir un crash PC, j'ai 17 softs à remettre dans ma machine, copie de mon vieux DD de 10 G plein à 80% de textes, de devis de factures, et des plans divers Pfff, C'est LA tuile TOTALE!

Ces machines ça vaut RIEN c'est en fait TRES mal conçu mais comme on est feignants et qu'on s'en contente le Bill est tout content et il nous prends bien pour une pomme! (c'est pour ça que je lui ai fait piller sa tombe! Grrr j'vais encore m"énerver!

C'est vrai qu'à l'inéducation Nationale on forme pas des informaticiens, c'est pas sérieux ces trucs, c'est bon pour le technique! Votaire et ses révoltes c'est plus mieux! Ben voyons!
Bisous Alixe et sans rancune. j'avais tout juste la moyenne en rédaction y me disait Hors sujet vous brodez trop le fumiste j'men rapelle encore! On riait bien et j'aimerais bien savoir ce qu'il est devenu ce vieux grigou qui lisait sénèque à la récré! Amitié --> :fleur:

539788 Publié le 24/05/2003 à 13:20 supprimer cette contribution

Je viens de passer un bon moment de fiction
merci domi Amitié --> :fleur:
domi - 417343lui écrire blog Publié le 24/05/2003 à 15:11 supprimer cette contribution
Merci mais désolé y en avait une tartine (et encore ICI je fait court pasque DD sin=on ça serait plus mieux... et là je dois m'occuper de cette pov Lily qui vient de me téléphoner que son matou est parti jouer au Boy Scout à sa cabane de chasse, ça presse! Alors soleil comme y en a pas (du soleil!) On va se réchauffer nos petits corps tout froids l'un contre l'autre une ou deux heures (J'ai un chouette canapé dans le bureau qu'est super pratique quand ENFIN je suis seul!)Si elles savaient à quoi je pense les pitites ingenieuses commerciales qui y posent leurs fesses en semaine pour me vendre leurs bidules tout nouveau tout beau!
Mais promis, APRES je vais faire un effort cependant ma machine est pas encore rétablie, c'est l'angoisse ces trucs! L'ADSL refonctionne ENFIN! FREE s'était gouré de MP! 3 semaines pour accepter que ça venait de chez eux, des bouriques! La vie est dure pour les pov Domi esseulés.
MERCI pour VOS idées!!!! Pour une fois que je demande ...PERSONNE ne me dit ce qu'il aimerait lire un peu halala c'est pas facile, j'suis pas aidé! Pov de moi.
J'ai plus le temps de lui faire des crêpes c'est dommage par ce temps entre deux extases ça repose autour d'une bonne tasse de chocolat chaud avec un peu de Chantilly dessus (pis après on s'amuse avec la Chantilly mais chut c'est censuré ICI.NA!)
Bonne après midi à tous et à toutes! Bonjour ou au revoir --> :hello:
domi - 417343lui écrire blog Publié le 24/05/2003 à 20:09 supprimer cette contribution
Bonsoir me revoilà ha xiane, c'est sur l'amour et la ciboulette ne font pas bon ménage! le miel et la confiture parfois font des merveilles, la Chantilly aussi mais attention aux draps! l'huile de santal appliquée sur la bête est parfois un délice dont on ne se fatigue point mais ce forum n'est point adapté aussi ne donnerais-je AUCUN autre détail!
Moi j'aime ces moments de folie, car ils sont en fait ce que nous sommes et le reste on s'en fout!

Mais parfois au hasard des rencontres j'en ai trouvé des horrifiées de telles actions. Les pauvres ne connaissent de la vie que les ennuis, les doutes et les joies de l'enfantement. C'est déjà pas si mal mais d'un banal affligeant.

Après j'remet ma cravate et me resserre le KIKI, je lui fais des yeux coquins et la flatte comme une jeune pouliche. Bon, elle peut pas hennir de joie, mais je vois bien dans ses yeux brillants que l'intermède fut satisfaisant.(pas toujours!) Puis on passe aux choses sérieuses c'est à dire sans AUCUN intérêt.

Bon, j'vais me r'mettre à secouer (hihi) un peu ce Marc qui se lamente un peu trop de sa solitude, mais faut pas que je raconte mes frasques pasque l'africain est vert de rage même qu'il m'a dit sur un aut forum qu'il fallait pas que je pense que vous soyez des nonnes! Je me doutais bien que vous étiez pas sages, mais de là à aller faire des galipettes avec lui jusqu'en Afrique...J'en fus tout étonné! Le veinard!

Bon j'vais me prendre une bonne douche puis me faire masser le dos par madame (que j'ai bien dressée et qui fait ça si bien) avec de la lotion de Foucaut (ce truc coûteux l'Africain doit connaître, car là-bas on en utilise pour la bourbouille.) C'est frais, délicat et tonique et vous redonne en 5/7 vigueur d'esprit et décontraction!
Si vous conaissez pas, l'essayer c'est l'adopter!

Puis je me remet à la tâche mais SEUL et sans autres idées que les miennes..hélas.
Pas grave, TOUT est dans la tête enfin j'espère...
Bon dimanche à tous! Bonjour ou au revoir --> :hello:
domi - 417343lui écrire blog Publié le 26/05/2003 à 15:29 supprimer cette contribution
La suite!Mais pas encore la fin! c'est en panne dans ma tête et j'ai pu trop le temps.

Les procédures semblaient bien compliquées à Marc mais avec application il lisait et annotait application avec la seule chose qui puisse encore écrire : Un crayon, dont il avait retrouvé une boite intacte rangée parmi les fournitures de bureau toutes quasiment inutilisables, les cartouches d'encre sèches, les rubans magnétiques collés et se désagrégeant au moindre contact ainsi que le ruban adhésif tellement sec et décomposé que seule la petite boite de carton maculé de ce qui avait du être l'adhésif restait l'unique témoignage de son utilité passée.

En fait la procédure était entièrement automatisée, cependant les robots de surveillance devaient être programmés pour. Or les Disques optiques étaient devenus inutilisables pourtant il avait LUI bien été réveillé ! Il chercha parmi les centaines de dossiers tous sur supports optiques. Il tenta bien de les lire mais plus aucune machine ne semblait fonctionner.

Il s'énervait lorsqu'il s'avisa de regarder le robot de service qu'il avait ramené de la pièce des sarcophages, il ouvrit une trappe située à l'arrière de l'appareil et lu « maintenance Set » et bascula l'inter dans cette position non sans réactiver la mise sous tension, puis observa l'appareil supposé remplacer les humains dans les tâches fastidieuses et répétitives.
La machine semblait interdite puis dans un cliquetis d'engrenages peut souvent utilisés émis une série de bip étranges enfin, son programme de synthèse vocal émis un diagnostique sans appel: Machine 793 de Cyberlab unité 3 défectueuse 29 révisions décennales non effectuées. Cette machine doit être désactivée ou réformée.
Contactez le service maintenance du 25 ème étage de toute urgence!

Marc pour la première fois depuis son réveil parti d'un grand éclat de rire nerveux. Ces machines lorsqu'elles résistaient à l'usure du temps étaient parfaitement stupides.
Pourtant s'il était là, en vie en ce moment, c'est à l'une d'elles qu'il le devait sans savoir pourquoi d'ailleurs!

Impossible de penser même à monter les 25 étages par la cage de l'ascenseur, autant se suicider de suite ! Il fallait trouver autre chose … Il repensa à cet ascenseur justement et à ces mouvements étranges qu'il avait perçut au fond, tout au fond de cet orifice. Il pensa tout haut comme pour meubler ce silence pesant : Et si j'y allais voir ?

Mais auparavant Marc avait soif, cruellement soif ICI RIEN, pas d'eau, pas une goutte ; Il retourna dans les salles de sarcophages le sien était refermé mais le vide partiel n'avait pas été refait et de la glace s'était aussitôt formée. Avec lenteur et précaution il en détacha des plaques entières et les disposa dans des plateaux en inox situés dans la cuisine. Il bénissait cette matière qui avait résisté intacte et comme fabriqué la semaine dernière.

Le micro-four lui permit bien vite d'obtenir ce qu'il convoitait, deux litres environ de ce précieux liquide qu'il rangea dans un récipient en verre. Le monde biologique en comportait beaucoup ;
Il se désaltéra, puis décida de partir dans les entrailles de ce qui devait être son tombeau mais qui l'avait pourtant épargné. Marc descendait lentement s'assurant que chaque insert était bien fixé mais l'immeuble ne semblait pas avoir souffert beaucoup des années, vu de l'intérieur un monde sans vie et sans végétation reste comme pétrifié, Isolé du temps.

La chaleur devenait moins étouffante, mais paradoxalement, la température montait. Une bouche d'aération située à l'intérieur du conduit soufflait un air frais ce qui surpris Marc qui s'y rafraîchit un peu avant de continuer sa descente.
Il entendait des cliquetis sans cesse répétés et percevait à présent un ronronnement de bruit mécanique régulier il baissa la tête et ce qu'il vit alors l'intrigua beaucoup : Deux robots d'entretien étaient là, ils contrôlaient sans cesse les poulies et les câbles, revenaient dans leur logement puis recommençaient et cela sans cesse l'un d'eux n'avait plus que deux bras articulés tandis que l'autre en avait trois sur quatre qui fonctionnaient, le quatrième pendait au bout de ressorts déformés et brisés en partie.

Marc ne savait que faire, il attendit l'immobilisation de l'un d'eux pour essayer de comprendre… Ici aussi, dans le socle du réceptacle se trouvait un clavier de commande. Il bascula sur OFF et le robot paru sans vie. Bien vite, l'autre sembla s'arrêter mais soudain il étendit l'une de ses deux pinces restantes et remis son compagnon en route! Marc avait déjà entendu parler de ces cyber-robot d'entretien mis au point pour travailler dans les centrales nucléaire là où l'homme ne pouvait aller. Ils étaient dotées de programmes fort élaborés leur permettant de travailler avec l'homme sans autre moyen que la parole mais celle-ci était codée et limitée lors d'un apprentissage réalisé par le personnel travaillant avec eux. Ils commençaient juste à en utiliser sur la plate-forme océanographique pour éviter les fastidieux paliers de décompression et en connaissait un peu la maîtrise. Marc cria très fort STOP ! RAPPORT IMMEDIAT ! Avec la docilité habituelle des robots bien programmés, les deux robots cessèrent leur activité, vinrent se ranger sur leurs socles puis l'un d'eux effectua son rapport:

Machine d'intervention UV20 zone d'activité sensible classée 1 défaut constaté:
Lundi 21 décembre 2218 Rupture de câbles électriques sur unité Lift 002 à niveau moins 4 tentative de réparation en cours au 12 Mai 2300. Câbles réparés. Défaut d’action persistant remplacement défaut persistant contrôle défaut persistant contrôle procédure d'urgence demandée sans réponse câbles réparés défaut persistant contrôle défaut persistant contrôle Et cela n'en finissait plus ! Marc dit Stop! Et le robot sembla attendre les ordres Robot deux ne disait rien, Intrigué, Marc interrogea Rapport intégrité seul le premier robot répondit usure matériel a 80% pièces non remplacées service de maintenance non réalisé, performances minimales préservées assistance de maintenance pour unité V20 et V19 indispensable. Ceci était dit sans la moindre émotion sans angoisse un peu comme la bande annonce de la messagerie de son portable l'informant de l'arrivée de deux ou trois messages.

Marc à présent en était sur, ce monde était bien mort…. A suivre
Marc leur indiqua : mission terminée! Les robots s'immobilisèrent aussitôt revenus sur leurs supports
Soudain l'un d'eux émit un bip intermittent puis indiqua laconique : Rappel maintenance impossible bip bip rappel maintenance impossible ceci sans arrêt. Marc désactiva les deux robots dans un geste d'impatience et essaya de comprendre pourquoi, alors que l'ascenseur semblait en état et correctement alimenté il n'avait pas permis aux deux robots de revenir au centre de maintenance.

Il ouvrit avec difficulté la trappe d'évacuation de secours pour pénétrer dans l'habitacle et quelle ne fut pas sa surprise de voir les panneaux internes de la cabine encore allumée de cette faible luminescence des panneaux de distribution de lumière froide au sol les squelettes de plus de 10 personnes jonchaient le sol et une clé d'arrêt était dans la serrure de contrôle de cabine Marc pressa sur le bouton de l'étage supérieur puis bascula la clé qu'il retira aussitôt un e secousse eu lieu et la cabine s'éleva de quelques mètres Marc avait le cœur qui tapait la chamade ; Ca fonctionnait toujours! Il décida de se rendre tout d'abord dans les étages inférieurs et pressa sur moins 8 au plus bas des entrailles de l'immeuble. les portes s'ouvrirent sur un couloir très sombre ici les panneaux luminescents étaient rares et tous les néons éteints. Devant la porte d'accès des ossements jonchaient le sol témoins du drame rapide et silencieux qui c'était produit voici si longtemps.

Certains squelettes étaient dans des postures insolites, la plupart assis contre la paroi. Marc remarqua des combinaisons qui avaient résisté à l'usure du temps ainsi que des chaussures spéciales de travail en milieu dangereux. Il glissa sa carte dans la fente de la serrure et incrédule attendit un claquement sourd se fit entendre puis un grincement lent qui ne finissait plus. La porte s'ouvrit lentement.

Marc revint en arrière et à l'aide de la clé bloqua l'ascenseur. il pesta de ne pouvoir l'enlever pour la conserver sur lui. Ici c'était en fait le cœur de l'immeuble et de sa production d'énergie, il y avait des cadrans partout des voyants clignotaient un peu partout et Marc ne comprenait rien les enregistreurs ne semblaient plus fonctionner mais les niveaux d'énergie étaient normaux, petit à petit il comprit un peu le sens de ces voyants de ces aiguilles dont celles de température… elles étaient toutes dans le rouge! Marc inquiet se mis à penser et l'eau? il n'y a plus aucune eau comment ce réacteur est ils encore en activité? Il remarqua une console centrale avec l'un des opérateurs dont le squelette était effondré sur sa chaise une main crispée et décharnée sur une manette Indiqué water by pass on off et le bidule était sur off marc hésitait et doucement la sueur au front poussa lentement la manette sur ON. Rien ne se passa mais au bout de quelques minutes les cadrans de température descendirent lentement. Soudain les néons s'allumèrent et Marc en était éblouit, puis une alarme retentit aussitôt.

Marc, inquiet, regarda sur l'écran graphique peu lisible, son contraste vraiment peu visible il y avait écrit: Fissile Energy alert. Please replace unity 2 for change matérial U238ax
De plus en plus inquiet, Marc remis la manette en position OFF lorsqu'il aperçu un petit robot de service arriver. C’était un robot technique de type androîde X418, les tous derniers, ceux-ci fonctionnaient à l’aide de nanotubes* de carbone et leur architecture métallique était recouverte de cette matière semblable aux muscles humains mais sans les inconvénients.


Note de l’auteur dérangé:
* Les nanotubes furent inventés en 1991. L’institut de recherche appliquée Rensselear a réussi en 1997 à en synthétiser un de 20cm de long et a démontré les propriétés extraordinaire de ces nouveaux matériaux. Pour ceux qui doutent: "usinenouvelle.com" puis "les nanotubes de carbone" Héhé, la SF est parfois pas si loin de la REALITÉ! D’ailleurs les mecs, on va bientôt faire des poupées gonflables qui diront: Oui, encore! A toute heure du jour et de la nuit! Et elles feront le lit, la cuisine et le ménage! La concurrence va être TRÈS rude mesdames! les mensurations je vous raconte pas!(pas envie d'être responsable de suicides en série!)
Avec un DD de 40 Goctet elles nous raconteront autant de fadaises que vous, mais en couleur! (pour le post 69 fallait bien ça!)

A bientôt pour la suite, l’homme est un Génie, autant de sottise que d’ingéniosité.
539788 Publié le 26/05/2003 à 16:33 supprimer cette contribution
sourire --> :P
domi - 417343lui écrire blog Publié le 26/05/2003 à 16:42 supprimer cette contribution
J'vous l'avais dit Xiane que Théodore serait JALOUX (hihi) faché --> :C
370193 Publié le 26/05/2003 à 19:02 supprimer cette contribution
Alors Domi, c'est pas l'tout mais vous nous faites languir làààààà
C'est l'printemps ! Il doit bien en sentir les effets le Marc , non ?
j'ai hâte de lire une scène torrrrrrrride
domi - 417343lui écrire blog Publié le 26/05/2003 à 19:33 supprimer cette contribution
Ca va venir, ca va venir mais faut ce qui faut le REPOS du guerrier doit se mériter m'dame. Pis le Marc il a attendu 300 ans alors vous pensez 1 ou deux semaines de plus ou de moins...L'est plus à ça prêt! sourire --> :P
370193 Publié le 26/05/2003 à 20:48 supprimer cette contribution
Oui mais pendant ces 300 ans il a dormi, alors ça compte pas. Donc je suis sûre qu'il a envie de savoir si le corps d'une femme lui fait toujours le même effet ;o))
Allez Domi s'vous plaît
domi - 417343lui écrire blog Publié le 26/05/2003 à 21:17 supprimer cette contribution
Gourmande! Je vais m'y atteler mais j'vous préviens, ça va être censuré! P'tête dans vot Bal perso, une surprise rien que pour vous...Qui sait? Un chapitre de 4 pages torride justement ...Rien que pour vous? Faut voir... Complice --> ;)
370193 Publié le 26/05/2003 à 22:25 supprimer cette contribution
Domi m'apporterait-il un peu de chaleur dans ma Bretagne profonde et humide ? ;o)
377116 Publié le 27/05/2003 à 09:09 supprimer cette contribution
pourquoi n ais je pas cliqué plus tôt?????
pourquoi n ais je pas cliqué plus tôt?
bravo domii!!
domi - 417343lui écrire blog Publié le 27/05/2003 à 09:35 supprimer cette contribution
Hé mesdames ICI c'est de la SF pas la collection Harlequin! Alors le regard de velours sur la peau cuivrée et la poitrine velue du mec, les frissons parcourant l'échine procuré par la main agile et rassurante du velu, ce sera dans une autre histoire OK? Là on est dans la SF desperados, on visite pas la planete Alkide où les femmes sont toutes nymphomanes à cause du soleil noir d'Aldebarant qui les rends hystériques dès qu'un velu se présente à leur portée. Même que les pov velus sont obligés de se planquer pour pas succomber!
J'en connais qui aimeraient y aller sur c'te fichu planete Alkide, mais savent pas la chance qu'ils ont de pas y être!
Donc on se calme et on attend. Complice --> ;)
Bon je vais bosser un peu, je suis en retard.
domi - 417343lui écrire blog Publié le 28/05/2003 à 09:55 supprimer cette contribution
De plus en plus inquiet, Marc remis la manette en position OFF lorsqu'il aperçu un petit robot de service arriver.

C’était un robot technique de type androïde X418,surnommés "Stark" les tous derniers, ceux-ci fonctionnaient à l’aide de nanotubes* de carbone et leur architecture métallique était recouverte de cette matière semblable aux muscles humains mais sans les inconvénients. Ils avaient étés étudiés au début des années 20 pour les travaux en milieux sensibles et spatiaux L’Amérique les utilisaient pour leurs guerres de colonisation télécommandées à distance afin que celles-ci, sans mort d’Américains soit mieux tolérées par une population hétéroclite avide de confort et de richesses faciles à obtenir.

C’est un peu d’ailleurs ce qui avait causé cette attaque sans déclaration de guerre, cette destruction quasi totale de tous les satellites géo-stationnaires et de télécommunication Américains en 48 heures. Les modèles spatiaux étaient les plus perfectionnés et plus de 4 mois de programmation à deux analystes programmeurs étaient nécessaire avant leur utilisation en mode apprentissage. Seules les grandes compagnies pouvaient s’en payer quelques exemplaires. Cryolab elle en avait les moyens pensa Marc et heureusement, sinon il ne serait plus qu’os blanchis trempant dans son jus!

Starky était un modèle civil environnement classe 1 c’est à dire qu’il pouvait supporter 100 fois la dose de rayons d’un réacteur nucléaire ou d’un vaisseau spatial sans en être affecté dans sa programmation. Il avait du être livré en prime par Westingouse lors de l’achat de la centrale atomique de secours.

Depuis les grèves sanglantes de 2021 qui avaient causé l’explosion de 3 centrales, cela avait été rendu obligatoire. Les hommes n’étant pas suffisamment fiables pour ces taches de surveillance longues pénibles et fastidieuses. Ses pieds étaient constitués de tripodes capables de se déplacer aussi bien sur sol plat que dans des escaliers. Les échelles ne posaient aucun problème a ces Stark. Mark ne savait pas pourquoi on les appelait ainsi mais c'était leur surnom, il était couvert de poussière et couinait un peu mais cependant arriva avec très grande vivacité ; Stark 004 au rapport, tentative de passage en mode normal en échec de surchauffe palier 2 en action, sécurisation rétablie. Causes possibles causes possibles causes possibles… Marc Abasourdi lui répondit : OK, causes possibles Stark 004! Pas de réponse puis Starky demanda : Identification opérateur, identification opérateur, identification opérateur… Marc était un peu perdu et ramassa l'enveloppede tissu contenant le squelette de l'opérateur à la recherche du badge qu'il découvrit enfin, tombé à terre. La fixation de PVC s'étant désagrégée. Heureusement la précieuse plaque était en Téflon et semblait intacte. Marc la présenta à Stark 002 qui émit un bref rayon cohérent afin d'en lire le code barre puis il sembla réfléchir Marc attendait impatient et agacé par cette machine il allait se lever lorsque Stark lui assena le coup de grâce : Unité 004 au rapport opérateur Charlie. Suite a votre demande d'intervention sur réacteur le dimanche matin 15 août 2038 nous avons procédé à sa mise en route et n'avons plus reçu d'instructions. Sommes restés branchés en attente conformément à notre programme d'auto-intervention.

Le 7 décembre 2123, échauffement des circuits de refroidissement, pas d'ordres d'intervention pas de réponse de Charlie, procédure d'urgence automatisée Phase 1 effectuée, réduction de la puissance aux seules fonctions vitales, suppression et purge des circuits. Remplacement du magnésium endommagé par Stark OO1 et 002 désactivés car déprogrammés par gamma trop intense dans la chambre de fission. Récupération partielle données sur port 485 xp 23 dispo.

Historique complète au 25 juin 2300.
Importants défauts de charge sur circuits vitaux et délestages des 8 étages responsables de la surcharge. Stark 003 n'a pas effectué son compte rendu d'inspection depuis le 14 avril 2245 les opérations de sauvegardes sont restées stables à ce jour. Puis Starky se tut. Marc affolé ne rêvait pas ! Ces androïdes de cinquième génération étaient vraiment extraordinaires et son PC portable de poche ecran couleur en relief lui semblait un poste à galène à côté. Il avait presque envie de lui dire merci !

Cause du défaut principal ? Stark 004 docile répondit : Opérateur votre trame vocale a changé, elle est semblable à Roberto, contrôlez vos badges. Marc partit d'un rire nerveux, ils avaient pensé à tous ces fichus programmeurs, que de progrès, pas étonnant qu'on en soit là ! Stark reprit : Manque de liquide H2o réserves et recyclage épuisées par évaporation suite à défaillance valve 47 sur circuit secondaire principal. Stark 003 a effectué le remplacement avant la recharge de magnésium et réparation du circuit primaire. Maintient température sur alliage de magnésium instable mais permettant la survie du système. Défaut majeur ce jour à UT 10h08 am. Circuits de secours rétablis, pas de dommages signalés par le réacteur.

Marc compris qu'il avait failli tout faire sauter sans même rien comprendre ! Il se dit qu'à l'avenir il ne touchera plus à rien.

Stark où se trouvent les cigarettes? Stark resta muet puis répondit: Ma programmation ne me permet pas de vous renseigner. C'est une zone non fumeur comme tout cette immeuble opérateur Charlie, ma banque de donnée indique que vous avez déjà fait l'objet à de deux PV en 2036 et 2037 à ce sujet. Veuillez me remettre votre briquet.
- J'en ai pas! Répondit Marc. Le robot balaya entièrement Marc à l'aide d'un rayon rose vif puis s'en fut à deux mètres de Marc. Marc pensa : Ce monde est fou, complètement fou !

Il ne savait plus trop quoi faire et décida de remonter, il s'adressa à Stark lui disant: Contrôle habituel et rapport sur premier étage au centre de contrôle général par phonie uniquement. Stark détacha un câble de son abdomen et vint l'enficher sur la console. Circuit principal défectueux test circuit deux délestage opérationnel à 96 kbits sur la mire dois je y rester? Marc lui répondit: OK cela ira, sans savoir vraiment si cela irait vraiment. Ce monde technologique l’enervait passablement (un peu comme les lectrices qui ici, se demandent bien ce qu’elles lisent! C’est pas des recettes de cuisine! Hihi! ) Starky ne répondit rien, il semblait impassible au temps, à l'environnement au stress, à l'usure du temps. Autant de paramètres oubliés par les programmeurs intéressés par une seule chose : faire une machine efficace et docile, c'était plutôt réussi !
Marc avec courage décida de reprendre ce fichu ascenseur et appuya sur la touche du deuxième étage….

Note de Domi:
Bon c'est pas super les étages les dates doivent être un peu pas dans l'ordre, mais z'avez qu'a remettre tout dans l'ordre qui vous convient!
Y a que pour mes clients et mes pitites coquines que je suis un mec PARFAIT ! Et encore, ça dure pas ou rarement, je les enervent. Là c'est de l'amateurisme total , on improvise (J'ADORE) surtout que quand j'écris ça, je m'passe Brian Setzer à fond les gamelles, c'est super! Ce mec est un géant! Y a pas à dire les English pour le Rockabilly, on peu s'accrocher! Sa reprise de « come on everybody » Ouahhh de la SF en relief!

Fin de la page de pub!

Je continue…Bof non, j'vais voir le film de Jean Yann Le Grand. (tout le monde il est beau tout le monde il est gentil) Je vais me régaler de le revoir au top de sa forme, mince avec ses petites vestes cintrées de l’époque (y avait pas encore Mc donul!)

Pis le Bernard Blier qui jouait super décalé là-dedans et quand y va avec deux coquines au bois (à l’époque pas encore envahi par les contrefaçons made in Brasil!)

Pis aussi ces minettes multicolores en Mini-jupe, en jupe kilt et autre machins qui faisait de notre société la diversité si agréable. De nos jours pas pareil, toutes pareilles justement! Pfff, triste et morne plaine heu non, j’me goure, triste et morne vie enfin, heureusement qu’on peu encore rêver, pasque la réalité grise, sotte et sans saveur… Pouah quelle guigne!

Quelle époque GENIALE, les années 60-80! après, y a eu l’énarque ministre des finances picsou transformé par accident en pitit tout pitit "président", un vrai accident c’uilà! Il arrive on avait 34% du PIB bouffé par L’ETAT il déclare: A plus de 42% on devient un Etat socialiste comme à l’Est et c’t’endouille quand y s’en va: 48%! BRAVO! on a misé sur le bon cheval y a que Marlène Jobert pour qui ça a été p’tête intéressant et encore, faut voir! Un nul, comme tous ces types et on a commencé à couler! Bon j'arrête je vais vous (encore) agacer. Pis après, j’vais au Dodo, nous verrons la suite plus tard! La SF c’est plus mieux!
Bonne journée à tous! Complice --> ;)

domi - 417343lui écrire blog Publié le 28/05/2003 à 11:31 supprimer cette contribution
Allons Xiane on se calme, c'est pas beau de lire la SF de Domi aux heures de bureau Allez, courage, attendez la pause de midi!
Avec le café, ça passe mieux!

Vous avez déjà été au ZOO ben y a des marabous, un oiseau d'Afrique dont la caractéristique est d'avoir un long cou et trois ou quatre plumes sur la tête il déhambule lent et précieux un peu comme ce president passé. CHAQUE fois que je vois sa bobine je pense à c't'oiseau exotique et je me marre!
1 | Page 2 | 3 | 4

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | REGAIN (xiane va aimer!) j''espère!| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
7 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris REGAIN (xiane va aimer!) remimg border=0 alt= Complice -- ;)  src= http: www.affection.org forum smiley wink.gif align=middle j''espère!