regain,xiane,va,aimer,remimg,border,0,alt,complice,src,http,www,affection,org,forum,smiley,wink,gif,align,middle,espere
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

REGAIN (xiane va aimer!) j''espère!

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 06/05/2003 à 16:19 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
REGAIN

Il gisait, immobile et sans vie, depuis peut être une éternité, lorsqu’en lui même il senti la douce chaleur du bain de réveil… Le moment était arrivé ! Il allait pouvoir revivre enfin ! Marc essayait de se souvenir, mais c’est une nausée affreuse qui pourtant le submergea.

Il ne comprenait pas trop, que faisaient les infirmières chargées du réveil? Où étaient-elles? Pourquoi n’était-il pas déjà perfusé? Le liquide amniotique se refroidissait et s’écoulait lentement alors qu’il ouvrait péniblement les yeux. Il senti son sarcophage se vider ! Pourtant on lui avait bien expliqué qu’il serait pris en charge et n’aurait aucun désagrément lors de son réveil et déjà contrarié, il essaya d’inspirer car il étouffait littéralement! Ces efforts furent vains, le liquide s’échappait toujours il ne semblait d’ailleurs plus très chaud et Marc avait l’impression de se retrouver dehors, en plein hiver, nu et par moins 15° au moins et toujours cette angoisse, cette nausée qui l’oppressait. Marc inspira de toutes ses forces, une violente déchirure lui traversa la poitrine lui arrachant un cri rauque et bestial.

Mais que foutaient les infirmiers ! La douleur restait très vive et un goût de sang lui arriva dans la bouche. Inquiet, Marc essaya de s’asseoir au moins pour appeler à l’aide. Un clavier était d’ailleurs à sa disposition à droite de sa main, il pressa le bouton d’appel et un voyant situé à côté du bouton se mis à clignoter. Marc tremblait à présent, et ce liquide qui se vidait toujours , bientôt, il ne resta plus rien que Marc transi et tremblant de froid . Dans un effort surhumain, il essaya de se lever non sans hurler afin qu’on lui vienne à l’aide… Mais pas un bruit ne répondait à ces appels seuls le ronronnement des compresseurs lui parvenaient aux oreilles …Marc commençait à s’inquiéter et sorti du sarcophage.

Il tendit la main pour prendre la robe de chambre pliée et rangée sur le dessus du sarcophage mais ses mains disparurent dans une poussière blanche et grise qui le glaça d’effroi !
Vite il tendit la main vers le couvercle du sarcophage pour tenter de le refermer : Sur le dessus la date indiquait bien 2028 gravé dans une plaque d’ailleurs fissurée comme usée par le soleil et juste en dessous était indiqué en chiffres électroniques 2328 ! Ce n’était pas possible ! il n’avait pu hiberner 300 ans! Les docteurs lui avaient dit que les antibiotiques du germe mutant qu’il avait contracté au contact d’une femme soldat en permission serait probablement au point dans 2 ans tout au plus! Or si le calendrier électronique était bon, c’était il y a 300 ans ! Que c’était-il passé ? Marc tremblait de froid et d’angoisse et c’est avec difficulté qu’il se dirigea vers ce qui lui semblait une sortie. Il pénétra dans la pièce plutôt spacieuse et se dirigea vers ce qu’il pensait être l’infirmière de garde, mais il ne vit horrifié qu’un squelette momifié grimaçant ! Il regarda l’éphéméride et lu 2032 il était indiqué les mesures prises et la mise en service autonome du système grâce au générateur nucléaire situé au 8ème sous-sol. Mais sacré nom d’une pipe! Pourquoi s’étaient-ils branché sur ce générateur de secours si coûteux ?

Il fouillait fébrilement les armoires à la recherche d’un vêtement chaud mais ne trouva que des choses qui tombaient en charpie au moindre contact .
Il se dirigea vers un sas ou il trouva des combinaisons de protection anti-virales et les enfila fébrilement ses dents s’entre choquant violemment.
Il fouilla tout le bureau et trouva enfin ce qu’il cherchait: Le protocole de réveil ! Il ouvrait les placards, tendu, fébrile et inquiet puis trouva les produits dans des ampoules scellées. Mais était-ce raisonnable? N’allaient-elles pas le tuer ? Il allait de plus en plus mal et se résolu à s’injecter le produit de réveil. Il perdit alors connaissance…

La suite, si ça vous plaît. Tout est dans la tête …J'leur raconte des pitites histoires comme ça avant de les câliner, pas vous? Ca change de: Il était une fois!
Pis ca permet de recharger la batterie (hihi)
377116 Publié le 28/05/2003 à 11:51 supprimer cette contribution
moi j veux un stark ou même un hutch.........
domi - 417343lui écrire blog Publié le 28/05/2003 à 15:32 supprimer cette contribution
Attend un peu Max t'à pas encore vu la "Starkette" ils l'appellaient les "Bonnies" pasque là, tu vas sortir...Ton drapeau blanc (restons sages!) Mais chut...C'est pour un délire futur.
Je teste d'abord en réel sur une copine et suivant l'état où elle se trouve je brode ou j'oublie... diabolique --> >:->
370193 Publié le 28/05/2003 à 15:51 supprimer cette contribution
C'est pas juste Domi, faudrait tester sur plusieurs copines ... enfin, j'espère qu'elle appréciera ;o))

Autrement, j'suis un peu comme Marc, trop de technique grrrrr passons aux choses sérieuses ;o))


domi - 417343lui écrire blog Publié le 28/05/2003 à 16:14 supprimer cette contribution
Mais...C'est qu'elles sont gourmandes ICI!
En plus Encline avec "sa" Bretagne profonde et...humide! Hihi on aura TOUT LU ici.
J'y vais de temps à autre et moi je sais bien que c'est PLAT et TRES SEC! Mais...parlait elle VRAIMENT de la Bretagne?
hihi! Complice --> ;)
370193 Publié le 28/05/2003 à 20:33 supprimer cette contribution
oui Domi, je récidive "ma" Bretagne profonde et humide en toutes (enfin presque) saisons ;o)
Ni plate, ni sèche mais vallonnée là où il faut, des cours d'eau qui ne tarissent jamais ...
Vous n'êtes pas allé au bon endroit :o)
634723 Publié le 28/05/2003 à 21:51 supprimer cette contribution
domi - 417343lui écrire blog Publié le 29/05/2003 à 20:59 supprimer cette contribution
J'suis allé PARTOUT Rennes, Quimpert, Lorient, même à Mur de Bretagne ou qu'il y a un pitit hotel sympa et pas trop cher(à l'époque!) Mais j'ai surtout vu de la craie, du sol sec et si la Pointe du Raz m'a un peu charmé par la ciselure sauvage découpée par le mer, ailleurs ça m'a pas vraiment semblé verdoyant. Mais bon, sortant de la jungle ou je vivais alors, sur que je trouvais ça un peu sec!
Pas grave, les crêpes étaient TRES bonnes ... Sauf que MOI y m'en faut 6 mini avec un GRAND café au lait et ça, y pigaient pas trop eux c'est une à une les pingres! et avec une pinte de cidre. Dans les grandes creperies ça allait je me suis régalé mais faut faire attention, pasque dans les petites perdues on prendrait le touriste pour un portefeuille ambulant que ça m'étonnerait pas trop! Mais dans l'ensemble c'est plutôt super. Complice --> ;) Voilà voilà.
domi - 417343lui écrire blog Publié le 30/05/2003 à 09:36 supprimer cette contribution
Holala ya des PB de decodage! On peut plus rien lire! Y a un robot qui est mal programme!
377116 Publié le 30/05/2003 à 11:08 supprimer cette contribution
la starkette!
didjuuuuuuuuuuuu!
594727 Publié le 30/05/2003 à 14:19 supprimer cette contribution
Ce monde technologique l’enervait passablement (un peu comme les lectrices qui ici, se demandent bien ce qu’elles lisent! C’est pas des recettes de cuisine! Hihi! )________________________________________

Eh oui!c'pas des recettes,mais c'vachement bien,super
domi - 417343lui écrire blog Publié le 30/05/2003 à 15:43 supprimer cette contribution
On fait ce qu'on PEU Peggy, mais la j'suis ENCORE en retard, alors la suite ...Plus tard
j met plus d'accents pasque ILLISIBLE.
domi - 417343lui écrire blog Publié le 30/05/2003 à 19:48 supprimer cette contribution
LA SUITE... Illisible pour les affectionautes d'affection mais peut être pas les autres...

La cabine s'ébranla dans un grincement inquiétant mais bien vite l'ascension se fit plus discrète Marc le cœur battant regardait les DEL de secours lui indiquer –3 puis –2 enfin il arriva au deuxième et l'ascenseur lui indiqua: Deuxième étage en phonie d'une voix suave et totalement décalée eu égard à la situation du moment, puis les portes intérieures s'ouvrirent…Sur une porte fermée! Marc paniqua un peu, il bascula la clé sur arrêt et tenta d'ouvrir cette sacré porte métallique. Tandis qu'il forçait tant et plus, soudain et sans savoir comment, elle s'ouvrit en grinçant de manière sinistre et peu rassurant! Hormis les panneaux électro luminescents tout était dans la pénombre. Marc ouvrit la porte du centre de contrôle avec sa précieuse carte et entra dans la pièce.

Aussitôt il entendit : Opérateur Charlie, intrusion niveau 2 répondez. La biologiste Miranda Sheufnel vient d'entrer niveau deux, ce n'est pas son environnement de travail, veuillez vous assurer qu'elle y a été demandée. Marc répondit aussitôt OK Starky tout va bien et tout est normal! A quoi bon expliquer à une machine que son badge n'était pas le sien, que Charlie n'était plus qu'un amas d'os blanchis et que cette pauvre biologiste Miranda avait succombée de rayonnements neutroniques voici 300 ans? Il faudrait réapprendre cependant à Starky la reconnaissance de ce badge comme lui appartenant. Dommage qu'il n'ai pas été programmé pour la revitalisation pensa Marc qui cependant le lui demanda: Starky ne répondit pas tout de suite, puis lui assura que la revitalisation des matériaux était hors de sujet car le réacteur ne consommait presque rien dans cette position. Fin de la charge vers 2650. Marc sourit. Quelle logique, déconnectée de toute réalité!

Il confirma réception de l'information et Starky lui répondit: Le deuxième étage est non fumeur Charlie, rappel n°2. Marc eut un rire crispé, hésitant entre couper la liaison et supporter cette merveilleuse chose du passé!
Il fouilla encore et encore puis demanda à Starky un check-up des liaisons PC valides. Starky dû actionner quelques boutons divers car bientôt deux écrans graphiques électro-luminescents s'illuminèrent faiblement, le liquide polarisé prisonnier des deux lames de plexoverre* était dégradé, jauni et l'effet transflectif fonctionnait mal.

Cependant, Marc pouvait y voir les divers logiciels disponibles, il n'y avait plus ces antiques souris depuis longtemps et Marc effleura l'une des figurines symbolisant l'éveil des cryogénés. Aussitôt les différents sarcophages s'affichèrent:
Under floor level –4 level –3 etc.

Marc consulta les listes des habitants de son niveau, il y vit ce qu'il cherchait: Deux techniciens informaticiens et mécaniciens de plateforme de retour d'Afrique, quatre biologistes infectées accidentellement par un virus inconnu. Il fallait faire vite, il cherchait encore et toujours. Ah! Trois volontaires pour test décennal de congélation! Ca, sur que si ces personnes étaient réactivables, le test serait concluant! Lors de sa congélation conservatoire seules les 5 années avaient été testées. Mais vu ce qu'il avait vécu il ne doutait pas vraiment du résultat si cela fonctionnait! Il ne savait trop par quoi commencer, les vivres étaient largement suffisantes pour plus de 10 personnes mais l'eau était LE souci principal de Marc. Aussi il décida de réanimer les trois biologistes dont deux femmes et les deux techniciens. Il verrait bien ensuite quoi faire.

Il mit la procédure en route sur un seul sarcophage afin de limiter les risques puis attendit.
Soudain, alors qu'il allait sortir, un bruit de coups frappés dans la porte du central le fit sursauter. Marc se leva pour se diriger vers la porte…
A suivre héhé…

Ben oui m'sieurdames vos jolis et coûteux écrans plats LCD fonctionnent comme ça et même sans les utiliser, le liquide vieillit (nous aussi, pov de nous! Alors vaut mieux servir BEAUCOUP, pasqu'on vieillit quand même) et donc au bout d'un temps indéterminé mais inférieur à 10 ans dans la réalité, le si joli bijou objet de votre convoitise ne sera plus que la pâle réalité de ce qu'il fut au moment de l'achat . Ainsi sont les choses humaines si périssables et si magiques! Fin de l'info !





domi - 417343lui écrire blog Publié le 30/05/2003 à 20:10 supprimer cette contribution
La suite… Forcément! Chose promise...Et Dieu sait si je leur en fait des promesses rarement tenues à ces coquines!

Marc s'approcha de la cloison pour écouter ce qui se passait de l'autre côté, il retenait son souffle, puis, il entendit dans un anglais approximatif please, please, marc inquiet glissa sa carte à puce dans la fente de la serrure puis l'enleva. Elle s'ouvrit sur une femme rousse flamboyante appeurée et echevelée , sale bien que jeune, les yeux suppliants et apeurés. Elle regardait partout à la fois, serrant dans ces bras ce qui lui sembla être un vieux sac de jogging dans un état lamentable. Elle avait sur le dos un espèce de sac de coutil rugueux sorti d'un autre âge et un pagne autour des reins ficelé sans autre soucis qu'une protection mécanique extérieure évidente.

Marc la fit entrer non sans quelque inquiétude.
-Avez vous faim? La sauvageonne lui fit signe que non, soif ? –Non plus, Marc était autant intrigué qu'elle, il la détaillait et c'était une belle plante à la nature généreuse, ses formes pleines transparaissaient malgré cet accoutrement pour le moins étrange et Marc se dit que sa journée n'était plus si insipide et sans joie que cela, Il se sentait revivre.

Enfin quelqu'un pour le regarder, pour l'écouter, pour lui parler. C'était la première fois en trois jours et quatre nuits qu'il se sentait vraiment revivre.
Elle parlait beaucoup d'ailleurs mais vite, très vite et ses mots étaient mal articulés. Un peu comme ces canadiens lorsqu'ils parlent le Français, c'est du français mais nous ne le comprenons qu'après analyse et décomposition, sinon entre deux Canadiens parlant vite, l'on ne peut être que le spectateur attentif d'une conversation dont on ne retient que l'essentiel puis petit à petit l'oreille apprend, se programme un peu, aussi, comme ces Italiennes que Marc avait rencontré à Malte lors d'un de ces voyages de reconnaissance sur l'élevage de la morue transgénique dans la ferme maritime située au nord de l'île de Malte, elles parlaient si vite et leurs mains étaient si agiles que Marc à peine arrivé dans ce Club Dancing pour s'y détendre un peu, se retrouva sans papiers, sans portefeuille, sa carte de crédit déjà utilisée avant même qu'il puisse s'apercevoir qu'elle avait disparue!

Elle posait plein de questions: Pourquoi aujourd'hui était-il là, pourquoi alors qu'elle était déjà venue plus de 10 fois ici, jamais il n'avait répondu? Pourquoi justement aujourd'hui et pourquoi tous ces gens dormaient dans ces boites froides? Pourquoi ne pouvait-on les réveiller?

Son père lui avait interdit d'ouvrir les sarcophages car il lui avait expliqué que son arrière grand père avait essayé à plusieurs reprises sans autre résultat que d'assister au ramollissement de ces corps puis à leur décomposition complète dès le troisième jour. Qu'il fallait les laisser en paix.

Marc essaya d'expliquer un peu mais la jeune femme n'avait pas l'air de comprendre grand chose. Marc se ravisa et lui demanda son nom. Elle lui répondit en mauvais américain: Je me nomme Larissa Kirpatrick et je descends de Gwladys et de georges Kirpatrick et je suis le cadette de la famille. Marc lui demanda: Ou sont vos parents? -Ils sont tous morts l'hiver dernier, qui fut très rude et de ce fait mortel pour bien des gens! Et vous, où étiez vous?

Marc essaya d'expliquer mais Larissa ne semblait pas croire une seule phrase de ce qu'il lui racontait! Il ne savait pas trop comment lui faire comprendre l'étrangeté de la situation.

Soudain il lui demanda OU elle buvait de l'eau, Larissa resta interdite et répondit: J'attends qu'il pleuve et je récupère ce qu'il me faut, c'est un très bon moyen d'échange avec les déviants ajouta t-elle.
Marc lui demanda qui étaient les déviants et il allait ouvrir ses oreilles toutes grandes lorsque Starky l'appela à l'Interphone :

Mais c'est à suivre pour la suite…. Héhéhé

En fait j'sais pas trop si j'vais le continuer ce bidule dingue pour rêver un peu. J'suis pas assez encouragé NA!

Sur un aut site y m'appellent "Domidream" mais faut dire k'y a pas de politique et des textes coquins, alors forcément elles rêvent.

Tandis que là, on est dans le scientifique le solide, le sérieux enfin tout ce que j'aime...

Tiens c'est une idée ça, sur "sexologie" une SF evec des coquines de la planète Vagina (hihi!) non, Mantha ça fera plus sérieux! 50 pages de luxures interdites aux moins de 30 ans!(pour pas les traumatiser)...et aux plus de 65! (à cause des suicides!) elle SAURAIENT ce qu'elles ont loupé enfin et définitivement! Candidate à la maternité s'abstenir.

J'vais y réfléchir pasque déjà qu'on me prends pas trop au sérieux!
Y a des dessinatrices ici? Pour faire quelque planches TORRIDES, on retouchera, C'est des photos de ma collection privée... Chut! Elles sont nettes mais faut un bon quart d'heure pour trouver l'envers de l'endroit de chacune!
A+
domi - 417343lui écrire blog Publié le 01/06/2003 à 19:52 supprimer cette contribution
Petite suite et presque fin, snif!

Larissa cherchait partout d'où pouvait bien provenir cette voix, détachée et impersonnelle. Marc lui expliqua que c'était un Robot de service mais Larissa n'arrivait pas à imaginer ces choses dont elle n'avait eu aucune expérience ni même vision approximative. Marc lui expliqua: C'est un genre de "déviant". Larissa lui répondit: Mais il va tout casser là où il est ! Mais non répondit Marc, lui, c'est un "déviant" qui justement répare…
Larissa ne dit rien, semblant perdue dans ses pensées

Marc demanda à Starky ce qu'il désirait. Starky lui répondit : Process de réveil interrompu, liquide de réveil absent, attend vos instructions Charlie, Marc aussitôt ouvrit la porte et s'engagea dans l'ascenseur suivi de Larissa serrant toujours contre elle son précieux sac de sport délabré. Marc lui dit de le laisser dans la salle de contrôle mais Larissa refusa. Ils arrivèrent au niveau en question et Marc aussitôt s'avança vers le robot de service, celui-ci semblait un peu dérouté. Il avançait vers le sarcophage ouvert, balayant sa surface, insérant une sonde puis la retirant aussitôt. Il glissait en silence vers l'arrière du sarcophage pour y manipuler diverses manettes puis recommençait ses mesures et cela indéfiniment. Marc s'approcha de ces manettes et bien qu'elles semblaient tourner, rien ne se passait. Marc, interdit, alla ouvrir celles de son sarcophage, le liquide rose pâle légèrement transparent jaillit aussitôt, il referma la vanne et décida de transférer le corps congelé dans ce sarcophage. Il demanda à Larissa de l'aider et lui expliqua d'agir avec beaucoup de précaution car le moindre choc provoquerait une destruction de la partie qui aussitôt se briserait.

Avec d'infinies précautions, le transfert eu lieu sans incident. Marc se dirigea vers l'Interphone de la console centrale et rechercha une connexion avec Starky. Au bout d'un temps qui lui paru une éternité, Starky impassible lui répondit : Charlie que faites-vous dans les chambres cryogéniques niveau – 4 ? Je vous rappelle que c'est un endroit sécurisé 1 et qu'il y est interdit de fumer. Marc garda son calme et lui demanda de transférer le process de réveil de –4/87 sur –4/75. Starky avec docilité accomplit la tâche sans poser la moindre question, puis d'une voix monocorde l'informa que le transfert était terminé.

Le Surveillor qui était revenu dans son alvéole s'approcha du sarcophage et celui-ci se rempli lentement de cet étrange liquide.
Le process allait durer près de 10 heures, le corps se réchauffant de degrés en degrés, la dé-cristallisation étant aussitôt remplacée par osmose de ce liquide dont les chercheurs étaient si fiers. Sans lui, point de retour à la vie possible. Inventé ou plutôt découvert par hasard en 2019 Par Larry Bekman suite à une erreur de manipulation d'éprouvettes.

Ce pauvre Larry avait mis plus d'un mois à prévenir ses supérieurs, intrigués par la seule et unique réussite de la remise en vie de la 2783ème grenouille congelée dont tous les scientifiques cherchaient la cause sans rien comprendre, alors que la preuve de faisabilité était là, croassant devant leurs yeux incrédules. Larry avait reçu Honneurs et Médailles comme d'hab, aussi quelques petits fours plus ou moins digestes,une copupe de Champagne de Californie, puis était rentré dans l'oubli.

Seule l'expression "Dit merci à Larry" était devenue courante lors de l'éveil des cryogénés.

N d l'auteur dérangé: (mais où y va chercher tout ça ce mec? Dans ma pov tête bizarrement programmée) Bon, revenons à nos moutons,
(faudra que je vous parle des côtelettes de mouton façon Mexicaine, un jour)

Marc repris l'ascenseur non sans avoir bien refermé les portes d'accès. Larissa le suivit, muette et intriguée par toutes ces choses nouvelles pour elle. Marc prépara le matériel d'injection intraveineux ainsi que les habits nécessaires à la protection de ce corps enfin revenu à la vie. Il ne voulait pas faire subir ce qu'il avait subit à ce pauvre technicien!

Puis il partit se reposer, Larissa le regardait à la dérobée, elle n'avait jamais vu d'homme, hormis son père qui était déjà très vieux lors de sa naissance. Son père avait eu 8 enfants, tous mort-nés ou qui n'avaient pas survécus plus de 5 ans. Il disait qu'il fallait essayer et essayer encore mais sa mère, fatiguée par une vie de précarité et de privations ne pouvait plus donner la vie, elle et son père marchaient, cherchant sans fin dans les villes vides et abandonnées une trace de survie de ce que son père appelait l'humanité. Mais ils ne rencontraient rien, quelques rares animaux et ces "déviants" des genres d'hommes mais qui se comportaient étrangement, peureux et difformes ne parlant pas mais grognant et s'entre chamaillant pour un rien.

Ils vivaient dans les sous-sols les anciens égouts de la ville, surtout l'hiver.
Leur principale nourriture était constituée des rats géants que Larissa appelait les nettoyeurs. Ils ne s'attaquaient pas aux déviants mais attendaient puis se jetaient sur leurs reliefs lorsqu'ils en laissaient.

Larissa avait bien vu quelques petits mâles fort à son goût vers ses 18 ans lorsque le corps recherche aventures et expériences nouvelles, mais son père lui avait interdit ce genre d'expérience: Ta progéniture serait sans futur, Larissa! Lui répétait ses parents, il faut chercher Larissa, nous ne sommes pas seuls, courage, les hommes ne peuvent avoir disparus puisque nous en sommes la preuve lui disait son père avec conviction.

Mais Larissa, bien qu'âgée de 32 ans n'avait jamais rencontré le moindre humain semblable à ses parents ou à elle-même. Elle sourit en voyant Marc s'effondrer sur ces ressorts gauchement recouverts de ces étranges vêtements que Marc semblait affectionner. Larissa enleva ses vêtements qu'elle disposa à terre puis s'allongea dessus non loin de Marc qui dormait déjà. Elle percevait le souffle de la respiration de l'homme et cela la berça un instant, elle sombra bien vite dans un sommeil profond.

Un bruit strident de beeper retentit dans l'Interphone, Marc s'éveilla en sursaut. Larissa était là encore nue et endormie, Marc la contempla et la trouva superbe, ses cheveux de rousse tombant en vagues successives sur ses épaules laiteuses aux formes pleines lui mettaient le sang en ébullition, il détacha son regard de ce corps harmonieux pour répondre à l'appel de Starky : J'écoute. -Charly, le process de réveil est à moins 10 minutes tout est normal d'après le programme 2035 V3,5 votre intervention est requise conformément au protocole V3.5.

Marc bondit vers la cuisine il prit un peu de cette eau si précieuse et décida de faire une toilette sommaire, le rasoir électrique passait inlassablement sur cette barbe de 3 jours et Marc fit un sourire de bienvenue à Larissa qui arrivait en tenue d'Êve sans aucun sens de la moindre pudeur!
Marc lui conseilla de s'habiller et Larissa se mit à rire. -Mais ici ce n'est pas la peine… Marc se dit que cette époque allait lui plaire, du moins en été!

Larissa s'approcha de lui et posa sa main sur son visage pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas, Ho dit-elle c'est tout lisse comme maman. Papa lui, ne faisait jamais cela. Elle baissa les yeux et vis une chose qu'elle n'avait pas, dressée et fière de cette journée qui s'annonçait belle et attrayante. Marc ne pouvait plus s'approcher du lavabo et était bien contrarié, il se passa un peu de cette eau froide sur la tête puis sous les bras et s'habilla. La "chose" était redevenue toute petite et Larissa se mit à rire sans savoir vraiment pourquoi, elle aussi trouvait cette journée très agréable et attrayante pour le moins!
A SUIVRE...

(Hihi là vous en serez pour vos frais, y avait TOUT ou presque… Mais moi, comme avec mes copines, je prends mon temps, j'adore faire traîner les choses! (un vrai sadique!) Plus la proie est mûre et plus c'est sucré, juteux et appétissant ! Na ! Quand je dis que la vieillesse est un naufrage, parfois c'est faux. (parfois!)

Auto_censure du reste ...(la nuit porte conseil)

La suite des aventures de Marc si vous êtes sages, BIENTÔT! Là j'vais me reposer de mes émotions bucoliques!

Alors que vais-je faire vivre à Marc, un peu de folie? Moins de longues descriptions ? Pasqu'on s'endors un peu là dans ce récit de SF! Sturgeon va me dépasser, et J'AIME PAS CA, pas du tout!

Faut que j'm'améliore! Un seul ZERO sur un post et la moyenne fout le camps!
Très bonne soirée à tous les affectionautes affectueux et même aux grincheux, perdus en Afrique! Bonjour ou au revoir --> :hello:
634723 Publié le 02/06/2003 à 10:30 supprimer cette contribution
bon, je dis plus rien, mais je lis.... Complice --> ;)
370193 Publié le 02/06/2003 à 18:20 supprimer cette contribution
Enfin, ça commence à se réveiller un peu dans cette SF !
J'ai pris davantage de plaisir avec ce dernier chapître qu'avec le précédent Domi :
moins de technique, plus d'humanité (féminine mais c'est presque'un pléonasme là !
Prenez votre temps pour la suite, faites-nous ça en douceur ;o)
domi - 417343lui écrire blog Publié le 02/06/2003 à 20:50 supprimer cette contribution
J'fais c'que j'peux, j'suis pas lettré moi j'suis technicien, alors FORCEMENT la Science Fiction en plus c'est plutôt mon dada, le frotti frotta c'est plus délicat forcément. Mais je vais creuser. De toutes façons faut que je termine vite pasque j'ai plus trop le temps et ICI on a vite fait d'y passer 3 quart d'heure une heure pas vrai? Complice --> ;) Mais bon j'aime pas trop les choses courtes sauf quand j'y suis obligé (hihi) ça arrive hélas, ça arrive...Mais TOUJOURS en douceur ça c'est vrai.
687571 Publié le 03/06/2003 à 16:27 supprimer cette contribution
Larissa... quel joli prénom. Superbe rousse à la peau laiteuse, qui ne voit pas l'intérêt de s'habiller... mhmm... Continue, Domi, je savais bien que ton histoire finirais par être intéressante. Complice --> ;)
domi - 417343lui écrire blog Publié le 03/06/2003 à 16:34 supprimer cette contribution
Ha ces hommes du sud poussés au soleil méditéranéen, dès qu'une femelle à la peau laiteuse se pointe, y savent plus où qu'ils habitent...
Attends un peu là j'ai du taf. Devine!.
Pour l'Education NATIONALE Si, t'as bien LU!
Sont pas rancuniers. Z'ont bien raison ça sers à RIEN! Y vont ENCORE me payer à 120 jours comme d'hab mais bon, c'est toujours ce sacré jeu de poker menteur! Bonjour ou au revoir --> :hello:
715708 Publié le 04/06/2003 à 19:46 supprimer cette contribution
allez domi ! un dernier coup de rein et l'humanite sera reconque !!!!!!! Féliciter --> O:-)
super !!!
domi - 417343lui écrire blog Publié le 05/06/2003 à 15:51 supprimer cette contribution
Oui c'est VRAI un bon coup de rein...Et ça repart! La vie est belle en fait, faut juste savoir la vivre pas la rêver uniquement!
Bon, je continue un peu. Complice --> ;)

domi - 417343lui écrire blog Publié le 05/06/2003 à 16:11 supprimer cette contribution
Marc lui sourit puis lui demanda de le suivre pour assister au réveil si tout se passait comme il l'espérait.
Il souriaient et Larissa lui demanda d'appuyer elle-même sur le niveau en question, Marc soudain s'aperçu qu'ils n'avaient pas déjeuné et tandis que la cabine plongeait dans les entrailles du bâtiment, Larissa avec un magnifique sourire lui répondit que ce n'était pas l'heure, pas encore. Marc n'insista pas. Lorsqu'ils arrivèrent au 4 ème sous sol, ils coururent non sans avoir à nouveau bloqué l'ascenseur.

Le "Surveillor" s'affairait autour du sarcophage et tandis qu'ils s'approchaient, ils entendirent comme un souffle, une inspiration profonde venue des entrailles du sarcophage puis un clapotis révélateur. Le niveau du liquide était encore haut, cependant l'on distinguait le contour du corps qui semblait se détendre insensiblement. Marc saisi la trousse qu'il avait préparé la veille puis emplit la seringue d'un liquide bleuté améthyste contenu dans une ampoule de verre.

Il chercha l'artère du cou et y planta l'aiguille non sans quelque appréhension, la dose était énorme, près de 20cc. Il pressait lentement, très lentement, le robot avait placé trois électrodes sur le corps et l'un de ses écrans poussiéreux se mit à dessiner une courbe interrompue par des pics suivis par un bip bref et strident.

Marc était émerveillé: 300 ans et cela fonctionnait encore!

Soudain le corps se cambra en arrière, tandis que Marc et Larissa surpris, s'écartèrent, le robot émis quelques Bips et s'affaira à l'arrière du sarcophage. Un bruit de Siphon se fit bientôt entendre et Marc se pencha sur l'homme, qui les yeux ouverts, les regardaient avec un sourire béat. Marc ne savait trop ce qu'il avait injecté, mais le type s'assit avec grande aisance puis se leva, non sans une certaine gêne en apercevant Larissa qui n'en perdait pas une miette.

Elle n'avait jamais vu autant de beaux mâles de toute sa vie!
Il était plus grand que Marc, très large d'épaules avec un peu de poils sur les épaules et un torse puissant et bronzé, elle ne savait pas que c'était un superbe métis de père Kabyle et de mère Antillaise. (C'est musetta qui va être contente!) Larissa se sentait fondre littéralement lorsque Mike lui sourit, découvrant de larges dents d'une blancheur à rendre jaloux les meilleures marques de dentifrice!

Hello! Vous avez trouvé? Marc et Larissa ne savaient que répondre… Mike interrogatif leur demanda: Nous sommes le combien? Marc se présenta, puis présenta Larissa : Cette jeune femme est de son époque Mike, mais... Pas nous! Mike détailla la Jeune femme et interrogatif répondit à Marc -Vous allez à un bal costumé? Brr j'ai froid dit soudain Mike. Marc lui tendit une combinaison semblable à la sienne.

Négligemment il lui répondit: Nous sommes le 28 juin 2300 Mike y a eu un GROS problème!

Mike sortit du sarcophage et lui répondit: La blague est bien faite mais on ne reste pas 300 ans en Cryo! Et vous le savez bien! Marc lui montra l'horloge en temps universel située sur la console au centre de la pièce et Mike malgré son teint naturellement basané, blémi! Il devint presque verdâtre et déglutit en silence… Mais alors…Ils sont tous morts? Oui Mike tous et pas que nos amis et connaissances, il y a eut une guerre et ici en tout cas! Il me semble que nous sommes les seuls survivants de cet horrible cauchemar!

Mike était incrédule, mais bien vite se rendit à l'évidence. Et toi? Je ne sais pas mon vieux, je ne sais RIEN! Je me suis réveillé voici 5 jours et j'ai bien failli crever! Sans process de réveil, ce truc est affreux! Tu as l'impression alors que tu émerges à la vie de basculer en plein blizzard glacial et tu coules, tu coules sans fin! Le liquide se vide et tu te glace de plus en plus, c'est un vrai cauchemar!
Mais j'ai pu m'en sortir, n'en parlons plus!

Mike regarda Larissa et lui fit un splendide sourire. Il était de ces hommes sur d'eux et lui adressa un de ces regards coquin en coin qui fit fondre et rougir Larissa comme une collégienne assistant à son premier bal de jeune fille lors de sa première invitation!

Alors que pensez vous de vos ancêtres? Larissa interdite les regardaient tous les deux et leur dit mais, vous avez 300 ans? Non dit Marc, moi j'en ai 327 ! Mike, abasourdi, bredouilla ben moi 331 alors!

Ils se regardèrent et partirent d'un fou-rire communicatif puis Mike demanda et vous vous venez d'où Larissa avec ces cheveux de feu et cette peau si blanche que l'on vous croirait sortie d'un de ces vieux livres d'images d'antan?

PS: Là j'ai pas mis une aquarelle de Marie Laurencin pasque bon depuis la chanson, c'est éculé! Je continue...

Larissa leur répondit : Moi? Des montagnes loin là bas mais c'est si loin montra t'elle en désignant la direction des neigeuses du lac supérieur de l'Ontario.
Ne seriez vous pas Canadienne ? interrogea Marc, cadienne? Oui c'est ce que disait Maman, là ou il fait si froid. Ils avaient fuit, cherchant en vain des survivants humains.

Maman était née quelque part dans les mines à côté de Winnipeg et son père voulait aller au Dakota, à Mineapolis où il était sur de trouver des hommes, mais après des mois de recherches, pas d'hommes et très peu d'animaux, ils avaient cent fois failli mourir de faim, de froid et de découragement. Papa nous dis qu'à Denver nous trouverions forcément des hommes. C'était suffisamment loin de la côte Est et nous traversâmes le Nebraska puis le Colorado pour enfin arriver à Denver, mais RIEN ! Nous sommes restés plus d'un an dans cette région puis Papa décida de passer les rocheuses où il captura enfin un cheval, seul et perdu, l'un de ces petits chevaux de mine dit mon père, il confectionna un chariot très sommaire avec deux roues et nous contournâmes le lac salé pour nous rendre à Spokane mais personne non plus! Nous avons longé la côte jusqu'à Sacramento mais rien! Lorsque deux ans après, nous arrivâmes à Mexicali pas une âme qui vive non plus là bas. Pourtant nous étions au Mexique et c'est là que nous avons rencontré pour la première fois des déviants, à la frontière, près de Nogalès.

J'ai d'ailleurs ici toutes les villes où Papa notait tout!
Elle sorti de son sac un vieux, très vieux cahier où effectivement, d'une fine et régulière écriture au crayon, était indiqué les centaines d'étapes parcourue par ces gens.

Larissa tenait ce cahier comme si son sort dépendait de lui, ensuite nous sommes remontés par El- Passo où notre cheval est mort, puis nous sommes remontés par le Texas, ou nous avons capturé deux Broncos étranges. Ils avaient l'air de comprendre tout ce que nous disions et parfois devenaient menaçants.

IIs nous ont cependant bien servis pour traverser l'Arkansas et le Tenessee, c'est là, au nord de l'Indiana que la température à baissé comme jamais!

Ni le père de mon grand père, ni mon père n'avaient noté cela dans le cahier mais le thermomètre, malgré le soleil, ne fonctionnait plus. Il faisait tout au plus moins 25 et comme nous n'avions plus de nourriture, les chevaux sont partis la veille où Papa a dit qu'on allait devoir les manger. Maman bien que tres faible nous disait: Mais ces broncos comprennent ce que nous disons! J'en suis sur! Papa lui était perplexe. Alors nous avons mangé les quelques restes que nous avions et un matin je me suis réveillée alors qu'ils dormaient encore. Je n'ai jamais pu les réveiller.

Larissa sanglotait tout en racontant cette périlleuse aventure, Mike posa sa main sur son épaule : Nous sommes là, vous en avez trouvé des hommes lui dit-il avec un sourire frais et jovial et vous ne savez pas ce que vous aller encore découvrir, nous allons nous occuper de vous! Larrissa séchait ses larmes et referma son précieux cahier puis Mike s'adressa à Marc: Bon et si tu me disais où se trouve la cantine, car je ne sais pas toi, mais moi, tout cela me creuse un peu! Les voyages ouvrent l'appétit! Marc les invita à le suivre….

Justement à suivre… là j’ai VRAIMENT plus le temps. Quelle misère…Si j’était un cheminot de TGV surmené, y me resterait plus que 4 ans pour prendre ma retraite BIEN gagnée! Là, faut qu’j’attende encore 12 ou 15 ans! Pas pressé, de toutes manière, moi, J’ADORE bosser! Chacun son truc!

Elle a fait de beaux voyages not Larissa pas vrai? Mais son voyage pour Cythère… Aie aie aie mais patience….( je sens que Xiane va râler!) Bonjour ou au revoir --> :hello:
687571 Publié le 06/06/2003 à 01:35 supprimer cette contribution
Mais c'est quoi ce Mike ? et il est pas bien Marc ? non mais c'est qu'il va la lui piquer, à peine réveillé !

Qu'est-ce qui m'arrive moi ? Je suis jaloux de personnages d'une histoire...
domi - 417343lui écrire blog Publié le 06/06/2003 à 11:06 supprimer cette contribution
Ben oui avec Domi RIEN n'est prévisible...Rien!
domi - 417343lui écrire blog Publié le 17/06/2003 à 17:03 supprimer cette contribution
PERDU... C'est PAS la suite DOMI est trop occupé par le boulot,(faut bien engranger des sous pour VOS congés payés par ces pov patrons exploiteurs! y a pas de miracles...) Mais il va s'en occuper sérieux. Enfin Domi sérieux, ça c'est à pas louper! Bonjour ou au revoir --> :hello:
715708 Publié le 17/06/2003 à 20:10 supprimer cette contribution
la suite faché --> :C ........ la suite faché --> :C .;; la suite faché --> :C ......... la suite faché --> :C
sinon........( je suis arabe et je pourrai ma faire exploser qq part si on me fait attendre encore Féliciter --> O:-) )
370193 Publié le 17/06/2003 à 21:13 supprimer cette contribution
Et moi je vais faire une manif pour ça

"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
"Libérez la libido de Marc"
687571 Publié le 18/06/2003 à 01:17 supprimer cette contribution
Moi j'ai préparé ma banderole :

|-----------------------------------------------------------------|
| NON A L'ABTINENCE POUR LES HEROS DE S F ! |
|_________________________________________|
|`````````````````````````````````````````````````````````````````|
| |
| |
] [
domi - 417343lui écrire blog Publié le 18/06/2003 à 10:01 supprimer cette contribution
Bon ça va je termine un truc de dingue ultra compliqué et à la limite de mes compétences et je m'y remet PROMIS!
RAS le pompon de cette electronique embarquée y a TOUJOURS des MAUVAISES surprises de dernière minute (un peu comme avec les femmes quand on gratte (hihi) le vernis! NA!
J'vous préviens après 15jours d'bstinence CA VA ETRE TORRIDE!
Xiane c'est VRAI pour les chevaux ll'auteur est un peu déglingué y se sont tirés la Veille de se faire bouffer enfin vous avez pigé c'est le principal MERCI pour le judiscieuse remarque la note va encore baisser! Pfff Sturgeon refait son handicap!
Quelle misère de pas être à la retraite à 45 ans!!!Enfin tant pis les pov minettes devrons attendre et après le mec sera plus bon à RIEN! On est pas sortis de l'auberge!
J'ai récupéré ma tendre épouse toute gaite de sa visite parisienne, elle a des ampoules aux pieds! BIEN FAIT, ça lui apprendra à cavaler! Moi si sage....Pov Domi!En plus j'ai même pas eu le temps de maigrir! C'est pas juste! faché --> :C
594727 Publié le 25/06/2003 à 20:19 supprimer cette contribution
non...non ...Domi,ne part pas pleurer

Tiens un tit Bises --> :* pour la suite
1 | 2 | Page 3 | 4

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | REGAIN (xiane va aimer!) j''espère!| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
7 connectés au chat
29 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris REGAIN (xiane va aimer!) remimg border=0 alt= Complice -- ;)  src= http: www.affection.org forum smiley wink.gif align=middle j''espère!