sermons,semaine,43
Forums > PolitiqueAller à la dernière page
<< Précédent |

Sermons de la semaine 43

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 23/10/2009 à 02:07 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Je me pose les questions suivantes, et n'ai jusqu'à présent vu les réponses nulle part. Quelqu'un peut-il m'aider ?


1. Pourquoi les retraites sont-elles financées par prélèvement sur les salaires versés par l'entreprise et non sur la valeur ajoutée que celle-ci dégage ?

A mesure que l'automatisation est de plus en plus abordable, on peut pourtant se dire que la part des salaires dans la valeur ajoutée va tendre vers zéro à terme.


Indépendamment de toute question démographique, il sera donc impossible d'assurer les retraites par l'ancien système.


Le problème ne se poserait évidemment pas avec prélèvement sur la valeur ajoutée, permettant même aux importations (!) de participer au financement des retraites (si l'on veut, bien que la TVA soit en fait payée il est vrai par le consommateur final)...


2. Pourquoi la question secondaire du "nombre d'actifs par retraité" est-elle constamment mise en avant (y compris par des gens instruits comme Alain Madelin) dans toute discussion sur les retraites ? Le nombre d'actifs par retraité est rappelons-le, de 0% dans les houillères, par exemple.


En quoi le "nombre d'actifs" a-t-il la moindre importance, dès lors que la production est assurée ?


Ainsi, il fallait peut-être que quatre Français travaillent aux champs pour en nourrir cinq jadis, contre un pour en nourrir dix aujourd'hui . Y a-t-il pour autant famine en France ?


3. Pourquoi les lois françaises répriment-elles la diffamation (non calomnieuse s'entend) ? L'interdiction de diffamer les auteurs de malversations fait-il autre chose que protéger ceux-ci, au détriment du droit à l'information de tous les autres ? Quel est le but poursuivi?


4. Pourquoi trois quarts des 2000 projets de loi examinés chaque année le sont-ils dans une salle aux trois quarts vide ?


5. Pourquoi ne peut-on attaquer en justice un homme politique pour non-respect du programme sur lequel il s'est fait élire ? Je ne dis pas qu'il devrait être nécessairement condamné, car il peut avoir rencontré des obstacles imprévus; mais au moins, sapristi, qu'on instruise un dossier en un tel cas, comme pour toute marchandise payée et non livrée ou tout service payé et non rendu.


6. Quand un élève passe le bac, ses examinateurs disposent de son dossier scolaire. Pourquoi quand il s'agit de réélire un député l'électeur ne dispose-t-il pas du dossier complet de ce député (taux de présence à la Chambre, positions adoptées lors des différents votes) afin de savoir s'il désire renouveler le contrat ou non ?


Il semble en effet aberrant de demander à chaque électeur séparément de glaner ces renseignements dans son coin.

---


Toute réponse, même partielle, sera la bienvenue. Toute question à joindre à la liste aussi, d'ailleurs...


Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 23/10/2009 à 02:08 supprimer cette contribution
>>Cela dit, il faudra bien un jour instaurer le service minimum dans les services publics, y compris les transports!<<


Le problème est que même quand il n'y a pas grève, ce service minimum n'est pas assuré.


Le service minimum ne serait-il pas qu'il y ait autant de places assises que de voyageurs dans les transports en commun, surtout quand ces voyageurs ont 1h30 de transport dans chaque sens et chaque jour ?


Malheureusement la RATP et la SNCF touchent exactement la même somme d'un voyageur, que celui-ci soit assis ou debout; non seulement c'est anormal, mais cela ne les incitera jamais à mettre en place le nombre correct de places assises. Question de "bonne" (!) gestion.


Peut-être la solution serait-elle que la Sécu refacture à la SNCF et à la RATP les frais de soins des nombreuses varices que ne vont pas manquer d'avoir au bout de quinze à vingt ans tous ces voyageurs maltraités. Un vieux précepte français disait "qui casse paie", me semble-t-il. Si nous l'appliquions ?


Les hommes politiques ne savent même pas que ce problème existe : depuis que Robert Schuman n'est plus ministre et si l'on excepte peut-être la parenthèse Brice Lalonde, plus aucun ne prend autre chose que son automobile individuelle, avec ou sans chauffeur, pour se rendre à son travail.


Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 23/10/2009 à 02:08 supprimer cette contribution
>>on peut concevoir une discussion sur la question: la democratie est-elle vraiment le systeme ideal<<


Un système n'est probablement "idéal" que par rapport à un but particulier.


Si le but choisi est l'efficacité, peut-être la démocratie n'est-elle pas l'idéal. Sinon, dans un monde qui reste darwinien, nous aurions certainement vu apparaitre des entreprises à gestion démocratique (dirigeants élus à tous les niveaux au lieu d'être nommés par les seuls actionnaires) qui, étant par hypothèse plus efficaces que les autres, auraient fini par les éliminer du marché. Nous devons bien constater que ce n'est pas le cas.


En revanche, la démocratie présente deux caractéristiques qui la rendent bien intéressante :


1. Obligation de "vendre" ses idées pour exercer le pouvoir. Cela garantit à l'information de mieux passer dans chaque sens (j'admets toutefois que nous n'avons pas été vraiment gâtés parla dernière campagne électorale).


2. Facilité de se débarrasser d'un dirigeant qui ne respecte pas son contrat, ou qui ne justifie pas suffisamment son action.


André Maurois défend quelque part (Bramble ?) cette idée que pouvoir éliminer les dirigeants est beaucoup plus importante que celle de les choisir, le "choix" étant bien souvent celui de quelqu'un qu'on ne connait pas (mais l'élimination étant celle de quelqu'un qu'on connait déjà mieux !).


En d'autres termes, la démocratie n'est probablement pas un bon gouvernail. En revanche elle constitue un excellent fusible.


Le système que nous avons dans les pays occidentaux, qui n'est *pas* la démocratie, mais la combinaison d'une démocratie en matière de régulation sociale et d'une aristocratie en matière de production industrielle, a donné de bons résultats pendant les trente glorieuses.


Comme il se montre apparemment moins efficace depuis une vingtaine d'années, il est légitime de chercher à en imaginer d'autres, en regardant en particulier ce qui se fait ailleurs.


>>on ne peut gouverner une population dont x pour cent a une formation de niveau universitaire comme une masse d'analphabetes;<<


Victor Hugo, de mémoire, a écrit quelque chose comme :


"Quand l'instruction est dans une seule tête, que cette tête gouverne, et cela se nomme la monarchie. Quand elle est dans plusieurs têtes, que ces têtes gouvernent, et cela se nomme l'aristocratie. Quand elle est dans toutes les têtes, que toutes ces têtes gouvernent, et cela se nomme la démocratie" :-)


>>le monde a change: grace a la presse, la radio et la television, l'information est diffusee rapidement et en abondance;<<


Et c'est bien là que le bât blesse !


Il y a au Palais de la Découverte une expérience bien instructive qui représente un diapason éclairé par un stroboscope. Selon le réglage du stroboscope (qui est changé automatiquement toutes les dix secondes environ), le spectateur voit le diapason :


1. au repos complet

2. vibrant très lentement

3. se déformer d'une façon surréaliste


Ce n'est en définitive que qand le stroboscope s'éteint qu'on a une vision correcte du diapason... ce qui prouve qu'on y voit parfois mieux en supprimant certaines sources lumineuses !


Les média, ayant le pouvoir d'éclairer ce qu'ils veulent quand ils le veulent, et de laisser également dans l'ombre ce qu'ils veulent quand ils le veulent, peuvent contribuer à donner la vision qui leur plait du réel, voire même à substituer cette vision au réel. Dans ces conditions, on voit mal quelle latitude il reste à la démocratie si l'électeur est en permanence abusé par un monde virtuel.


Bernanos a dénoncé en son temps les méfaits des machines à bourrer les crânes. Les événements d'Italie et d'Allemagne à cette époque lui ont donné largementraison.


Bertrand Russell affirmait quelque part que la concentration du pouvoir d'informer par quelques intérêts privés représentait la plus grande menace pour la démocratie.


On pensera bien sûr à Hearst manipulant l'opinion avec ses journaux pour faire éclater la guerre entre les Etats-Unis et le Mexique. A l'étonnement de son correspondant ne voyant sur place aucun des troubles évoqués et de la réponse télégraphique célèbre : "Restez sur place. Nous vous fournirons la guerre".


La guerre fait marcher l'armement. Elle fait aussi marcher le bâtiment. N'est-il pas étonnant que les deux principaux prétendants au rachat de TF1 aient été MM. Bouygues (bâtiment) et Lagardère (armement) ?


Plus généralement, il ma paraitrait au moins aussi utile en tant que citoyen de nommer ou de révoquer les directeurs des chaînes publiques, que je peux juger quotidiennement, que mon député que je ne vois que tous les deux ans en moyenne.


Je ne peux imaginer de raison valable pour que ce pouvoir si élémentaire soit dévolu à qui que ce soit, et en définitive échappe au citoyen.
2586934 Publié le 24/10/2009 à 15:00 supprimer cette contribution
Peut-on imaginer que l'être humain aujourd'hui plus qu'hier ne vaut strictement plus rien pour certains ?
domi - 417343lui écrire blog Publié le 24/10/2009 à 15:24 supprimer cette contribution
Indépendamment de toute question démographique, il sera donc impossible d'assurer les retraites par l'ancien système.
Pas trop tôt!
domi - 417343lui écrire blog Publié le 31/10/2009 à 12:29 supprimer cette contribution
Fait pas la tête Paga
2586934 Publié le 31/10/2009 à 17:45 supprimer cette contribution
Il ne fait pas la tête, il pense que se reconvertir à l'islam lui assurera les 72 vierges promises au paradis
domi - 417343lui écrire blog Publié le 31/10/2009 à 18:53 supprimer cette contribution
72? a son âge déjà avec DEUX...Aie aie aie moi j'vois déjà, j'ai 10 ans de moins et punaise avec trois, j'y arrive plus. pleurer
Page 1

Forums > Politique Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Sermons de la semaine 43| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
Forum
 Net Etiquette
 Vos forums
 Charte utilisation
 Derniers posts
 Rechercher
 Forums favoris
 Modération
 Mode d'emploi
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
7 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Sermons de la semaine 43