desir,sexuel

Exploration du désir sexuel chez quatre femmes dans une perspective féministe

[Section précédente] Table des matières [Section suivante]

3.2.4 Le contrôle du poids comme outil d'éveil sexuel chez l'homme

Chez la femme, le contrôle de son poids serait primordial. Il représenterait sa capacité à se conformer aux normes établies. Selon Dessureault et Daigneault, ces normes agiraient comme agent de contrôle social sur la femme. Par le contrôle de son poids, la femme y contrôlerait également sa sexualité et son identité de femme. De sa capacité à contrôler son poids dépendrait le désir sexuel que la femme éveillerait chez l'homme. Seule une femme signale cette préoccupation par rapport à son corps. Le silence, à ce sujet, des autres femmes que nous avons interrogées nous amène à soulever la question du conformisme relatif aux normes existantes.

En ce qui a trait au contrôle du poids tout comme dans presque tout ce qui se rapporte au corps de la femme, ce dernier viserait un but particulier, celui de rendre la femme plus attirante pour l'homme. Reliant les aspects beauté et minceur du corps de la femme, Dessureault et Daigneault affirment que la femme serait ainsi en mesure d'éveiller le désir sexuel de l'homme: "Être belle et mince, pour qui, pourquoi? Pour susciter le désir mâle évidemment." [Lyne Dessureault et Dominique Daigneault, L'obsession de la minceur: un guide d'intervention, Verdun, Centre des femmes de Verdun, 1991, p. 100.]

Seule Tara soulève cette préoccupation. Enceinte de six mois, son poids a changé. Elle a engraissé. Les remarques sur sa taille la perturberaient et l'insulteraient: "Euh... "Sacrifice que t'es grosse". Mais de la façon qu'il l'a dit euh j'étais comme insultée. Là je me disais "là ah yaille, yaille"." (sic) (5-25) "Quand ça commence un jour que quelqu'un t'a dit ça, tu te détériores. Tsé vraiment, tu te laisses aller là. Pis euh j'ai... c'est pour ça que c'est important." (sic) (5-30) Rationnellement, elle sait qu'étant enceinte, elle engraisse inévitablement. Cela ne l'empêcherait pas de vivre difficilement les commentaires qui lui seraient faits.

Fait que tsé quand il m'a dit ça, c'est comme je me suis sentie insultée là assez. J'ai dit "ben je pense ben là que je devrais engraisser, je suis enceinte." Il dit là "ah t'es enceinte". Je dis "oui". Je dis une chance qu'il m'a dit après se reprendre parce que j'ai même été toute la journée pis même euh temps en temps j'en parle avec des amis, euh ça me perturbe encore. (sic) (5-24)

Enceinte, donc étant plus grosse qu'elle ne le serait habituellement, elle remettrait en question sa beauté. Elle ne correspondrait plus aux normes et aurait le sentiment d'y perdre sa beauté. La beauté féminine étant socialement associée à la minceur, Tara en ferait de même: "Je le savais que j'étais une belle femme avant d'être enceinte tsé assez ou taillée assez bien." (sic) (5-24)

Perdant sa beauté, elle y perdrait aussi de l'attrait sexuel. Étant plus grosse, les hommes ne seraient plus attirés par elle. Parlant d'un ancien copain qu'elle a rencontré récemment, elle affirme qu'il ne serait plus attiré sexuellement par elle.

Le point de vue que je suis grosse, que je ne plais peut-être plus à tsé euh point de vue euh de dire lui y'aimait mieux mon apparence avant. Je le savais. Tsé je le savais que lui me connaissait dans le temps pis y m'a toujours euh aimé mon corps. Pis euh y'est arrivé pis y'a dit que je suis grosse. (sic) (5-25)

Mince, elle attirait les hommes. Ceux-ci lui faisant comprendre leur intérêt en klaxonnant dans leur voiture alors qu'elle se promenait.

C'était vraiment intérieur parce que j'étais vraiment plus petite pis euh j'avais des gros seins pis euh je les ai toujours. Pis euh moi je parle j'avais vraiment une taille fine. C'était vraiment immanquable. Y'avait pas un coin où y'avait pas quelqu'un qui klaxonnait. Pis y'avait des chars qui me suivaient. (sic) (5-26)

Voulant contrôler son poids afin de correspondre aux normes et du même coup susciter le désir sexuel de l'homme, la femme semble devoir avoir recours à plusieurs stratégies pour demeurer mince. Les diètes et les exercices physiques seraient les principales stratégies utilisées: "Euh, j'aime beaucoup faire des sports. Fait que tsé, c'est pour ça que dès que je sais que j'engraisse euh je me pitche là-dedans en masse." (sic) (5-26) "Euh j'aime pas être grosse. J'aime ben de moi tsé euh me watcher dans euh... de pas trop engraisser. Euh je suis pas au régime, pas au régime tout le temps. Non, je fais, je fais juste éviter de manger, de manger du gras. Tsé moins de gras." (sic) (5-26)

De nos femmes interrogées, seule Tara était enceinte au moment où nous avons réalisé l'entrevue. Nous croyons que l'anxiété de même que le sentiment de perte d'attrait sexuel ne seraient pas exclusifs à Tara. Tous les jours, chaque femme serait soumise à ce contrôle social sur le poids de leur corps. Nous estimons que l'apprentissage visant à se conformer aux normes débuterait à l'enfance. De ce fait, les femmes auraient adopté telle une seconde nature le fait de composer avec les limites établies. Si aucune autre des femmes que nous avons interrogées n'a soulevé ce contrôle perpétuel de son poids, plutôt que d'y voir là une autonomie face à la norme existante, nous questionnons l'intégration absolue de celle-ci de même que l'imprégnation quasi-impeccable chez ces femmes des limites permises. Par leur silence, elles semblent mettre en évidence, leur capacité exceptionnelle à se conformer aux normes établies voire même à les faire leur.

Dans chacun des articles que nous avons présentés, nous avons pu observer que les différentes parties du corps de la femme seraient sexualisées. Haug et al. estiment que le processus de sexualisation du corps de la femme agirait comme agent de contrôle social. Ce serait un contrôle social qui agirait de façon indirecte sur la sexualité des femmes car il prendrait le détour de leur corps pour y avoir accès. Nous croyons que la sexualisation du corps de la femme est un facteur particulier qui serait associé en premier lieu à la sexualité féminine et qui, par extension, rejoindrait le désir sexuel de la femme afin d'en entraver l'expression. Sexualisée en ses différentes parties et cherchant à séduire l'homme, la femme y verrait son désir sexuel répondre davantage aux besoins de l'autre qu'à ses propres besoins.

[Section précédente] Table des matières [Section suivante]

Auteur: Nathalie Tremblay

Article original sur http://www.ntic.qc.ca/~blaf/fr/theses/these_NT/index.html

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact




Voyance
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
7 connectés au chat
82 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Exploration du désir sexuel chez quatre femmes dans une perspective féministe conseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


Cette étude porte sur le désir sexuel féminin. À l'aide d'écrits féministes, nous cherchons à analyser l'influence des facteurs sexistes sur le désir sexuel féminin. Ces facteurs particuliers agiraient de façon à entraver l'expression pleine et entière du désir sexuel de la femme
desir,sexuel