Sexualité,Sexe

Questions / réponses sur la sexualité

Dilatation du prépuce et malaise maternel

 

 

Féminin
20-24

Bonjour! Félicitations pour votre beau travail! J'ai un garçon de 9 mois. Et comme je n'ai pas reçu beaucoup d'informations sur le sujet je ne sais pas si je fais bien de faire ce que je fais. Enfin, depuis qu'il a 2 mois j'ai commencé à le dilater. Cependant j'avais toujours peur de lui faire mal. Un jour ça s'est même mis à saigner et j'ai donc tout arrêter. J'ai vu à une émission de télé un jour, qu'il fallait laisser la nature se faire et ne pas forcer les choses. Pourtant, bien des gens me disent qu'il faut absolument que je le fasse sinon il en résultera de très graves problèmes. Est-ce vrai? Dois-je recommencer à le dilater? Si je ne le fais pas aura-t-il besoin un jour de se faire circoncire?J'avoue que je ne suis même pas certaine s'il n'est pas déjà dilaté. Enfin, c'est si petit qu'on a vraiment de la difficulté à y voir. En plus ça me déplaît beaucoup de faire ça. Vous me seriez d'un immense secours si vous pouviez me répondre. Je ne sais plus quoi faire et ma volonté est loin d'être  de causer de sérieux problèmes a mon enfant. Merci de votre réponse et bonne continuation à vous!

 

Nous comprenons votre réticence à recommencer l'opération de  dilatation.  À moins d'une recommandation médicale, vous n'avez pas à vous y adonner, en particulier chez un jeune bébé.  Pour des raisons d'hygiène, vous pouvez tout simplement glisser le prépuce sur le gland jusqu'à ce que vous rencontriez de la résistance.  Très peu de bébés ont un prépuce entièrement rétractable.  Il ne faut rien forcer.  Si le prépuce est suffisamment mobile chez votre enfant, vous pouvez alors laver le gland à l'eau claire, principalement pour enlever le surplus de sécrétions (smegma) et éviter que des bactéries ne s'y développent excessivement.  Dans les cas d'œdème (enflure), d'écoulement, d'infection et de saignement, il est préférable de consulter un médecin.

À l'âge d'un an, environ la moitié des bébés ont un prépuce entièrement rétractable.  Comme vous le mentionnez, il est souhaitable de respecter le rythme de développement de chacun.  À l'âge scolaire et à l'adolescence, divers traitements non douloureux sont envisageables chez ceux dont le prépuce adhère encore au pénis.  La circoncision n'est vraiment obligatoire, médicalement parlant, que dans des cas de phimosis sévère.  Le phimosis est une étroitesse particulière de l'anneau du prépuce, formant un col trop serré à l'extrémité du gland, empêchant l'écoulement complet de l'urine et susceptible d'entraîner des infections.  Mais un enfant dont le prépuce adhère longtemps au pénis n'est pas automatiquement atteint de phimosis.  Lorsqu'un parent se sent inquiet, il est conseillé de chercher un avis médical.  Si vous ne désirez pas que votre enfant soit circoncis, il est possible de trouver un médecin partageant votre point de vue et capable, la plupart du temps, de choisir un traitement alternatif.  L'essentiel est que le prépuce ait acquis sa mobilité complète lors des premières relations sexuelles.  Surtout, ne vous laissez pas intimider par les conseils de chacun.  En cas d'hésitation, veuillez consulter votre médecin. 

 

Copyright © 2000. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source et ne pas servir à des fins lucratives.

| Recherche par mots clés | Lexique | Soumettre une question | Commenter une réponse | Page d'accueil | Ressources supplémentaires |

 



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
0 connectés au chat
8 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions / réponses sur la sexualité