Sexualité,Sexe

Questions / réponses sur la sexualité

Effets du blocage volontaire de l'éjaculation

 

 

Féminin
40-44

Mais que croyez-vous donc? Que je suis resté les bras croisés? Non j'ai fait des démarches afin d'obtenir justice. Cependant, cette saleté de bureaucratie juridique est inefficace. En effet j'ai déposé une plainte à l'ordre professionnel concerné. Résultat rien seulement une réprimande verbale. Également, je suis allée au criminel. Et vous savez quoi? On m'a répondu que le thérapeute en question n'aurait sûrement qu'une peine de travaux communautaire.

Cela me rend malade mais très malade même. En plus mon fils est devenu tellement perturbé qu'il ne dort plus la nuit et il n'ose plus sortir de peur que les autres se moquent de lui à cause de sa mésaventure. Je ne sais plus quoi faire.

 

L'équipe d'Élysa ne peut présumer des actions déjà posées si elles ne sont pas mentionnées dans la question qui nous est soumise. La vôtre étant muette sur ce point, nous avons mentionné les démarches à accomplir dans tous les cas. Vous les aviez déjà accomplies, nous dites-vous maintenant. Très bien.

Vous rapportez avoir déposée une plainte à l'Ordre des psychologues et si nous comprenons bien, la plainte a été reçue positivement et le psychologue a été reconnu coupable, du moins en partie puisqu'il a reçu une réprimande verbale. Une poursuite au criminel ne lui vaudrait qu'une condamnation à des travaux communautaires vous aurait-on dit. C'est en effet possible si c'est une première fois que le délit est commis par ce psychologue. La cour se demanderait s'il représente un risque de récidive, si non alors elle ne le retirerait pas de la vie sociale et professionnelle pour une seule offense isolée. Que reste-t-il à faire dans ces conditions ?

La réponse appartient maintenant davantage à votre fils. En tant que victime il est primordial de lui redonner le contrôle sur cet évènement de sa vie. Bien sûr cela ne vous dégage pas de vos responsabilités en tant que mère, votre rôle est essentiel. Cependant les dommages causés par l'abus le sont chez votre fils principalement et c'est pourquoi les actions à entreprendre doivent être pour l'aider à se sortir des conséquences négatives sur son développement. Que ressent-il face à ce qui s'est passé ? De la honte ? De la culpabilité ? De la peur ? De la colère ? Ou quoi d'autre ? Il faut le déterminer car cela est essentiel pour éviter l'enlisement. Votre fils doit continuer à vivre et à devenir de plus en plus autonome et capable de juger par lui-même, en étant conseillé au besoin, des décisions à prendre et des actions à mener. Il se peut qu'une aide professionnelle soit nécessaire pour atteindre cet objectif. N'hésitez pas trop à aller la chercher malgré ce qui s'est produit avec ce psychologue.

 

Copyright © 2001. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source et ne pas servir à des fins lucratives.

| Recherche par mots clés | Lexique | Soumettre une question | Commenter une réponse | Page d'accueil | Ressources supplémentaires |

 



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
6 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions / réponses sur la sexualité