Sexualité,Sexe

Questions / réponses sur la sexualité

Moqueries passées et goût des filles

J'aimerais savoir si beaucoup de gens ont un problème semblable au mien.

Quand j'étais adolescent, j'étais le souffre-douleur à mon école et c'est en grande partie de ma faute car j'avais peur de me défendre par crainte des représailles (de mes bourreaux, des professeurs, de mes parents etc...). Le prétexte le plus souvent évoqué par mes bourreaux était ma laideur faciale (au point où j'en venais presqu'à penser que j'étais aussi difforme que l'homme-éléphant!) . Vous comprenez que dans ces circonstances, il n'étais pas question que je cours les filles pendant mon adolescence!

D'autant plus que j'avais à l'époque un dégoût viscéral pour tout ce qui avait rapport au sexe (je continue d'ailleurs, malgré mes efforts, à détester les farces dites cochonnes et les mots vulgaires).  Car mes bourreaux faisaient souvent des farces ayant rapport à moi et le sexe. Je suppose que de m'imaginer moi la bête hideuse en train copuler, cela devait être d'une hilarante pornographie burlesque propre à satisfaire leurs goûts de pervers sadiques et dégénérés. Ajoutez à cela qu'ils avaient tous un plaisir non moins sadique à me pointer du doigt pour se moquer  de ma révulsion pour la chose.
Enfin, depuis ma tendre enfance, mais surtout depuis le primaire, j'ai toujours eu une misogynie mal cachée, car beaucoup de filles à cette époque me pointait du doigt comme étant un homosexuel (elle me demandait d'ailleurs fréquemment si j'avais eu mes menstruations!).

Ce n'est qu'à l'âge de 25 ans, que poussé par la curiosité, j'ai eu ma première relation sexuelle avec une escorte et j'ai continué régulièrement depuis, toujours avec des escortes. À ma grande surprise, elles semblaient sincères lorsqu'elles disaient que j'avais un assez beau corps athlétique et qu'elles ne comprenaient pas que je n'ai jamais eu de blondes. C'est aussi au même moment que je me suis mis à tranquillement réaliser que ma laideur faciale n'avait rien d'extraordinaire et que je me situait même dans une respectable moyenne même au dessus de plusieurs de mes pires bourreaux. Mais mon principal problème demeure. Je crois que je ne serai jamais capable d'approcher une fille car j'ai peur de lui faire l'effet d'un serpent, mais surtout, ce qui me bloque plus, c'est l'omniprésente honte de ne pas mériter le titre d'"homme" parce que j'ai agis lâchement quand j'étais jeune et la peur de ne pas être à la hauteur pour la défendre si la fille exerce la convoitise d'un quelconque "bourreau". J'ai l'impression que pour mériter une fille, il faudrait que j'accomplisse des exploits de types presque herculéens.

Mes questions sont donc:

Est-je bien diagnostiquer mon problème?
Y en a-t-il beaucoup comme moi?
Est-ce que mon problème se traite?
Est-ce que ce problème est du ressort de votre profession?


"Ai-je bien diagnostiqué mon problème", demandez-vous?". Vous avez   été le souffre-douleur, dans votre enfance, de beaucoup de vos camarades (tous?), tant filles que garçons, et ce vécu de bouc-émissaire a laissé en vous -c'était presqu'inévitable- des séquelles traumatisantes. Il semble que tous, à leur façon, camarades, parent, professeurs, se soient, consciemment ou non, ligués contre vous, pour des raisons sans doute multiples, difficiles à cerner. Élysa pense que vous avez au moins pris une conscience aiguë de l'origine de votre problème: une enfance plutôt traumatisante.

De votre lettre ressort quelque chose: méprisé des garçons, vous vous interrogez sur votre identité masculine, rejeté par les filles, vous avez développé comme mécanisme de défense une misogynie circonstancielle bien compréhensible. Bref, le problème central semble pour nous se résumer à ceci: vous avez été amené à développer plusieurs idées fausses en ce qui concerne le titre d'«homme», la notion de féminité, et les attentes qui règlent les rapports entre les filles et les garçons. Un homme n'a pas besoin d'être un Hercule pour être un homme, et ce ne sont pas toutes les filles qui cherchent des Hercules! La jeune fille d'aujourd'hui n'est plus la princesse timide et effarouchée qui cherche le chevalier servant qui la protégera de ses bras puissants.

Vous avez donc un travail à poursuivre: celui de vous accepter tel que vous êtes et de vous reconnaître comme un homme, un parmi d'autres, tous les hommes ne se ressemblent pas. Pour cela, il faudra continuer à disséquer ce passé -passé dont vous vous sentez encore coupable, à tord- source de tous vos maux. Élysa considère que vous avez effectué déjà seul de grands pas en avant: vous avez clarifié votre orientation sexuelle, et vous découvrez, avec vos escortes, l'être humain, l'homme qui est en vous et que vous ne soupçonniez pas. Vous êtes donc déjà sur la bonne piste, mais il reste du travail. Continuerez-vous seul, ou avec un professionnel? À vous de le décider, mais dans votre cas, quoique n'étant pas le seul professionnel possible, un psychologue semble plus adéquat.

Y a-t-il beaucoup de gens comme vous? Difficile de répondre... Il est difficile de passer au travers de sa jeunesse sans avoir subi l'un ou l'autre traumatisme, différent d'une personne à l'autre: divorce, décès d'un parent, maladie ou accident grave, etc.... Mais votre jeunesse, d'après le récit que vous en faites, semble néanmoins avoir été particulièrement perturbante. L'essentiel, c'est d'être sur la bonne piste, et, surtout, dans l'immédiat de vous demander pourquoi vous vous voyez comme le grand responsable, alors enfant, de tout ce qui vous est arrivé, alors qu'il semble facile d'établir que dans votre situation, aucune défense n'était possible: votre contexte aurait écrasé n'importe qui, mais ce n'est pas n'importe qui qui, comme vous aujourd'hui, relèverait la tête.


Copyright © 1998. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source.

| Questions du mois | Recherche par mots clés | Lexique sexologique | Retour à la page d'accueil |



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
1 connectés au chat
7 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions / réponses sur la sexualité