Sexualité,Sexe

Questions / réponses sur la sexualité

Être lesbienne à 12 ans... (suite)

 Bonjour à toute l'équipe d'Elysa, me revoilà, moi qui vous ai déjà questionné en Décembre dans une question intitulée "Être lesbienne a 12 ans".

Après avoir très longuement visité votre site, il me reste une toute petite question... Dans la question intitulée "Lesbianisme sur le chat" (Novembre 1998) vous terminez votre réponse par "Il vous appartient, à vous seule, de choisir ce qui vous plaît et ce qui convient à vos but et à vos aspirations dans la vie".

Cependant, du haut de mes 12 ans, je ne pense pas avoir choisi d'être lesbienne. Je subis et doit assumer mon lesbianisme non pas comme un choix personnel mais comme quelque chose que l'on m'a attribué et qui fait partie de ma personnalité tout comme, par exemple, la couleur de mes yeux ou de mes cheveux. De plus, vu le nombre de thérapies pour changer d'orientation sexuelle, je ne dois  pas être la seule à penser ainsi!  Alors, maintenez-vous que l'homosexualité est un choix personnel? HELP.


L'équipe d'Élysa tient d'abord à vous remercier pour l'intérêt que vous portez au site ainsi qu'à la confiance que vous nous démontrez en nous écrivant de nouveau.

Vous vous êtes questionnée sur votre orientation sexuelle et vous en êtes venue   à la conclusion que vous étiez d'orientation homosexuelle, ce que personne ne peut ni attester ou contester. Les raisons qui amènent une personne à vivre l'homosexualité ne sont pas claires. Des considérations génétiques ne sont pas à négliger et des facteurs psychologiques peuvent également expliquer en partie l'origine de l'orientation sexuelle d'un individu. D'autre part, il est également important de prendre en considération votre âge et de soumettre sous forme d'hypothèse le fait que cette homosexualité puisse être de passage (comme l'hétérosexualité peut l'être aussi). N'êtes-vous pas après tout, en plein développement sexuel: vous apprenez à vivre dans un nouveau corps, vous avez des désirs sexuels qui se font probablement de plus en plus présents et qui cherchent à se concrétiser. L'idée n'est pas ici de vous choquer, bien au contraire, c'est de vous aider à mettre certains éléments en perspective.

Vous démontrez, à l'âge de 12 ans, une maturité hors du commun comparativement à celle des autres filles de votre âge; rares sont les personnes de 12 ans qui ont une certitude de leur orientation sexuelle. Vous demandez si l'équipe d'Elysa croit que l'orientation sexuelle est une question de choix. La réponse à cela peut dépendre de plusieurs facteurs: il existe des personnes qui, de fait, choisissent de vivre une ou plusieurs relations homosexuelles par curiosité, pour réaliser un fantasme ou encore pour s'assurer qu'ils ne sont pas de cette orientation. D'autres par contre auront à leur insu plusieurs fantasmes homosexuels mais s'interdiront de vivre ceux-ci, aussi par choix : envisager d'être de cette orientation peut susciter trop d'anxiété pour  ces personnes et elles  préfèrent taire ce désir.

Enfin, il y a des individus qui vivront leur sexualité en apprenant tout comme vous à "assumer" leur homosexualité. Est-ce à dire que cette homosexualité est un choix ? Peut-être pas. Assumer celle-ci peut cependant l'être.

Comme vous pouvez sûrement le constater, la question de "choix" est fort complexe. Certaines personnes affirmeront que l'orientation sexuelle est innée et que rien ne peut la modifier : parmi celles-ci, certaines vivront facilement et sans heurts leur homosexualité tandis que d'autres auront beaucoup plus de difficultés à s'affirmer dans cette situation. Dans les deux cas, l'homosexualité ne sera pas perçue comme un choix. D'autres par contre sauront clairement que ce comportement sexuel résulte d'un ensemble de circonstances ou d'expériences vécues provenant de leur histoire sexuelle et feront le "choix"  de vivre et d'assumer cette homosexualité. Enfin, d'autres se permettront de vivre des relations sexuelles avec les hommes et avec les femmes. Ici, il est davantage question de comportements bisexuels. Dans ce dernier cas, doit-on conclure que ces personnes n'arrivent pas à faire un "choix"? Doivent-ils être absolument dans un camp ou l'autre ?

Dans la question de novembre 1998 il était important de prendre en considération le contexte dans lequel la question était posée. Cette femme vivait dans sa réalité des relations hétérosexuelles et le "chating" l'avait amenée à se questionner sur sa capacité et son intérêt à vivre une expérience homosexuelle. Elle se demandait si elle devait faire l'expérience et c'est à cette question qu'Élysa répondait. Elle pouvait faire ce choix en sachant ce que cela pourrait avoir comme effet sur sa sexualité future. Son choix n'était donc pas de décider de quelle orientation sexuelle elle était mais bien de vivre une expérience homosexuelle. Ainsi, il n'appartient pas à l'équipe d'Élysa d'évaluer si l'homosexualité (et même l'hétérosexualité) fait partie d'un choix ou si c'est un "fait subit" par l'individu. Il dépend de chacun de répondre pour soi à cette question.


Copyright © 1999. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source.

| Questions du mois | Recherche par mots clés | Lexique sexologique | Retour à la page d'accueil |



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
7 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions / réponses sur la sexualité