Sexualité,Sexe

Questions / réponses sur la sexualité

Déficience intellectuelle et vécu amoureux

Des personnes déficientes intellectuelles peuvent-elles avoir un vécu amoureux dans notre société?

Votre question soulève des ambiguïtés puisqu'elle vise des niveaux de réalités distincts: d'abord la déficience intellectuelle en elle-même et ensuite les attitudes sociales qui se subdivisent à leur tour en deux sous questions, la première sur la capacité des personnes déficientes intellectuelles à intégrer les valeurs sociales et la seconde l'attitude de la société envers le vécu amoureux des ces personnes.

La possibilité pour une personne déficiente intellectuelle de ressentir un sentiment amoureux ne fait aucun doute chez la très grande majorité d'entre elles. La plupart des parties du cerveau impliquées dans ces sentiments ne sont habituellement pas diminuées par la déficience de la pensée. Il arrive même, de l'avis et des témoignages multiples des gens de leur entourage, que l'expression de leur sentiment amoureux soit plus spontanée, plus transparente, que celle des gens sans déficience connue. Cela peut être vu comme un élément positif par plusieurs mais pose également un défi d'intégration.

L'adaptation sociale est une réalité complexe dans ses éléments et dans son évaluation. Dire jusqu'à quel point les personnes vivant avec une déficience intellectuelle réussissent à se conformer au code de valeur de la société qui les entoure demande une conclusion nuancée basée sur le cas par cas. Le rôle joué par leur particularité apparaît exagéré. Il est trop facile en effet de mettre sur le compte de la déficience intellectuelle des comportements ou des attitudes qui ne plaisent pas spontanément aux yeux des spectateurs alors que l'explication peut être toute autre. Des mythes tenaces continuent de circuler à propos de ces personnes qui seront tantôt vues comme dénuées de sexualité ou au contraire comme obnubilées par leur libido. En réalité, leur sexualité obéit aux mêmes besoins que la nôtre. Leur capacité de vivre et d'exprimer un sentiment amoureux dépend ainsi beaucoup pour les mêmes raisons, de la réaction des gens qui les entourent. Ce n'est donc pas la déficience intellectuelle de la personne qui sera le point déterminant mais la perception de leur réalité par l'entourage.

Copyright © 1999. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source.

| Questions du mois | Recherche par mots clés | Lexique sexologique | Retour à la page d'accueil |



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
1 connectés au chat
2 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions / réponses sur la sexualité