Sexualité,Sexe

Questions / réponses sur la sexualité

Envie retenue de peur d'être déçu

Voilà! J'ai un problème, comme tout le monde qui vous pose une question pour la plupart. Mon problème est que lorsque j'ai envie de faire l'amour à ma blonde et qu'elle me le refuse je deviens tout chaviré. Je sais que c'est un comportement enfantin (j'ai pas mon joujou) mais j'arrive pas à contrôler ça. Avant je croyais que c'était à moi que cela faisait le plus mal mais il n'y a pas longtemps j'ai réalisé que je mettais beaucoup de pression sur celle que j'aime en faisant ça. J'ai même failli la perdre... mais aujourd'hui je suis déterminé à ne plus réagir de la sorte. Cependant c'est dur, je ne dois absolument pas laisser libre cours à mes désirs sinon j'ai peur d'être déçu encore et de lui mettre de la pression. Quand j'ai trop envie je n'ose pas lui dire de peur qu'elle me le refuse, je dois absolument faire autre chose pour me changer les idées. Mais je réalise bien que c'est pas normal que je sois obligé de faire ça. Qu'est-ce que je dois faire? Donnez-moi quelque truc pour tenter de laisser ces enfantillages de côté SVP! je souffre!

Les différends que vous vivez au niveau de la fréquence de vos relations sexuelles vous causent des soucis et vous cherchez des trucs pour mieux les surmonter. Il se peut que vos besoins différents soient attribuables à l'écart fréquemment observé entre la sexualité des hommes et des femmes.

Chez le garçon, la première éjaculation marque le passage à la puberté. À cet âge, la fréquence des érections et  l'orgasme souvent associé à l'éjaculation pousse l'adolescent à explorer la dimension plaisir de la sexualité. Chez la fille, c'est la première menstruation qui définit le passage à la puberté. La jeune fille est alors confrontée à sa capacité nouvelle de procréer et se trouve davantage préoccupée par les aspects relationnels et affectifs de la sexualité. Cette divergence entre la sexualité des hommes et celle des femmes s'estompe graduellement avec le passage du temps et l'intégration d'expériences diverses. Vouloir apprendre à composer avec des différences évidentes au niveau des attitudes, des préoccupations et du ressenti en rapport avec la sexualité est déjà un pas dans la bonne voie.

Compte tenu de cette information, que pourriez-vous faire pour alléger vos rapports avec votre compagne? Bien que votre envie d'avoir des relations sexuelles avec votre copine soit importante, il pourrait être pertinent de vérifier si ce besoin d'un rapport sexuel est strictement un désir physique ou s'il est votre façon à vous d'exprimer votre besoin d'une intimité affective, d'un besoin de tendresse pour elle. Il est possible que votre amie interprète vos demandes comme si la sexualité était le seul aspect de votre relation qui soit important pour vous. En lui expliquant les différentes significations qu'ont le fait de vouloir une relation sexuelle pourraient la rassurer sur vos intentions plus intimes. En vous permettant de lui communiquer ces éléments et en demandant à votre amie comment elle envisage vivre sa sexualité avec vous, vous créerez une plus grande intimité dans le couple et une plus grande compréhension de la situation se présentera. Vos besoins ne seront pas nécessairement comblés spontanément mais les tensions à la source tendront à diminuer.

Vous pourriez également lui laisser le temps de ressentir son désir physique pour vous. Il se peut  que vos demandes plus fréquentes qu'elle ne le souhaite ne lui permettent pas de suivre son propre rythme et l'empêchent de sentir son désir, désir qui finira par se manifester si la relation amoureuse est satisfaisante par ailleurs. Une façon de faire pourrait être de vous établir vos propres règles de couple face à cette difficulté que vous vivez tous les deux. Par exemple, lorsque vous avez cette envie soudaine de faire l'amour, vous pourriez lui exprimer verbalement et elle pourrait vous dire si cela lui convient ou pas lorsque vous lui en faites part. À partir du moment où vous avez cette entente, peut-être qu'il vous sera plus facile de ne pas prendre son refus comme un «rejet». En établissant une meilleure communication dans le couple et en ne la pressant pas, doucement elle se mettra, elle aussi, à apprécier la génitalité et à en ressentir les plaisirs. Quant à vous, vous développerez peu à peu le plaisir de vous savoir en relation avec un être différent qui vaut la peine d'être écouté, attendu et désiré longtemps.

Copyright © 1999. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source.

| Questions du mois | Recherche par mots clés | Lexique sexologique | Retour à la page d'accueil |



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Sexualité
 Le cunnilingus
 La fellation
 La sodomie
 Les caresses
 Le baiser
 Le clitoris
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
0 connectés au chat
3 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Questions / réponses sur la sexualité