Accueil | Connexion
domi - 417343
Skip Navigation Links.
Blog \ Forums \ Plaisir de lire   Tous ses forums


POL


Antoine Pol
--------------

Ce mec me refile le bourdon...
Quel TALENT!
Voici juste un extrait qu'il a appelé
Les passantes Un vrai bijou.

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connaît à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulut rester inconnue
Et qui n'est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant.

A ces timides amoureuses
Qui restèrent silencieuses
Et portent encor votre deuil
A celles qui s'en sont allées
Loin de vous, tristes esseulées
Victimes d'un stupide orgueil.

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
des épisodes du chemin.

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus.

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir...

Poème d’Antoine Pol
Repris par Georges Brassens


Découvrant ce poème par hasard et après l'avoir chanté Brassens en fut si ému qu’il voulu connaître l’homme… Il mit bien du temps pour retrouver cet homme et lorsqu’il arriva chez lui, ce fut pour entendre sa femme lui dire : Mais il est mort depuis un an Monsieur… Il aurait apprécié d’être enfin connu par vous…

Brassens repartit, Il avait froid.

Dernière participation le
Saturday, June 09, 2007
8:08 PM

1 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

A lire ABSOLUMENT!


Et à faire lire!

....LE PROGRES....
Un engrenage fatal


Ce tout nouvel ouvrage de 250 pages de fine écriture est tout simplement génial.

C'est le 5eme livre de Monsieur Maxime Laguerre mais on ne s'en lasse pas.
A découvrir absolument! En vente à la FNAC ou à commander aux éditions du petit chemin

Un monument à dévorer pour ceux qui aiment lire.

Moi j'ai du bol, comme j'ai acheté le premier en 94 et que je lui ai écrit pour le féliciter, il m'a envoyé le 3eme comme ça...

4 ans après, dimanche, je profite de mon temps libre pour prendre des ses nouvelles à ce vieux bouc et lui souhaiter une bonne année et PAF, il m'envoie ce super bouquin tout frais qui vient de sortir.
J'en ai lu que 100 pages mais je me régale!

A lire sans modération pour pas mourir idiot.

Dernière participation le
Friday, March 10, 2006
1:38 AM

14 Contributions

Ajouter à vos favoris

Répondre

    

Blog mis à jour le 26/06/2022 à 04:16:27



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit