tucsan
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Tucsan....

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 21/04/2022 à 20:24 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
le bitume fond sous mes roues par endroit, le bocage fume sous septembre. Je pédale en coupant mon effort avec des arrêts boisson sous l'ombrage.
Je file vers Cholet et au delà...encore plus de 200 bornes. Les plaines céréalières inhospitalières, c'est fini, revoici l'inconnu après chaque virage, chaque talus, chaque haie.
Je ne sais même plus depuis combien de temps je suis parti...je dois rentrer c'est tout.

Deux panneaux de signalisation s'offrent à moi:
Cholet direct et Cholet par Tucsan.
Pour éviter la circulation et profiter probablement d'une petite route touristique, je choisis "par Tucsan" .
Etrange, je connais assez bien la région, et n'ai jamais entendu parler de ce village...
les montées lentes et les descentes prudentes sur ces routes tortueuses se succèdent . De temps à autre l'ombrage s'étend sur la route et rafraichit délicieusement ma peau ruisselante. C'est bon la vie tant qu'il nous reste comme seuls soucis, de quoi boire, de quoi manger, et un endroit pour dormir....
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 26/04/2022 à 12:04 supprimer cette contribution
inattendu ma foi, cela demande réflexion.
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 26/04/2022 à 13:07 supprimer cette contribution

ben entendu il ne s'agissait pas de sacrifier a sodome , mais depuis la mort de sa femme il s'était aperçu que le menage, la lessive , la cuisine etc , çà allait lui manquer..
il voyait là un moyen, d'etre servi , dans ces domaines vitaux pour lui libérer du temps pour jouer a farcry 6..

Le probleme c'était l'évasion , il réfléchissait a un systeme au plafond qui permettrait de faire glisser la chaine pour accéder a toutes les parties de la piece..
comme personne ne venait jamais ici avoir un domestique qui n'aspirerait qu'à éviter les sevices..lui semblait une juste compensation

Il allait commencer le dressage en l'appelant natacha en lui brûlant la peau a la moindre reaction..
Il allait lui imposer une tenue feminine trop grande pour lui , et des talons cruels..
quelque jours plus tard si la conduite était conforme il envisageait de la récompenser avec des baskets a sa taille..

"Ce n'est pas simple de dresser un esclave quand il a goûté a la liberté" lisait il dans un bouquin de stephen king
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 26/04/2022 à 21:39 supprimer cette contribution
Je n'aime pas trop son sourire, et je ne reçois aucune excuse pour son accueil déjanté. Je suis ses indications, on ne sait jamais: si pour se faire pardonner il m'offrait le gite et le couvert...
il ne parle pas beaucoup, et moi pas davantage. Nous cheminons jusqu'à sa maison .
il braque à nouveau son fusil sur moi, me somme d'ouvrir sa porte.
J'hésite, ce type est un malade , son visage
rougeaud est contracté avec un mauvais trismus qui va et vient . Une de ses jambes sautille légèrement. Grand moment de solitude .
Si j'entre...combien sont ils à l'intérieur ?
Qui me dis que cet ahuri vit seul ?
Je songe alors à ce que je professais à mes filles . Souvent les violeurs menacent de mort pour assouvir leurs pulsions. Quitte à mourir autant se battre, car pour ne pas laisser de témoins la mort sera au bout de toute façon.
C'est vraiment dommage, Je n'avais pas prévu de mourir aujourd'hui, mais il faut mieux se faire exploser d'une bonne décharge de chevrotines en tentant de fuir, que de se faire enfermer, attacher, torturer peut être, avant d'être exécuté...
Je tousse pour m'éclaircir la voix, et plus mort que vif, en tentant de ne pas regarder le double canon, je dis le plus calmement possible : "non je n'entrerai pas chez vous sous la menace d'une arme"
Il s'agite, contrarié..."dans 10 secondes t'as pus de têt' co.nard !"
le tout grondé à voix basse avec une haleine de vinasse.
Je commence à reculer très lentement, surtout ne pas lui tourner le dos.....pas envie de ressembler à un gibier.
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 27/04/2022 à 02:57 supprimer cette contribution
bien sur j'ai développé toute la stratégie pour ne pas pourrir le fil trop longtemps et te laisser a ta création poétique, si , si serieux..
sinon j'aurais appelé "goebbels et staline" les deux dobermans pour limiter tes capacités de fuite..

dans les oeuvres de stephen king , il y a 2 elements , la progression du climat d'horreur progressif , et l'incapacité de la victime de réagir face a un déséquilibre démoniaque dont on ne connais pas la profondeur du trouble.

Ainsi , le lecteur qui s'identifie a la victime suit la contrainte imposée par l'auteur..et le comportement démoniaque monte en puissance et en perversité..toutes les plans de fuite sont systématiquement repoussés avec punitions et sévices ou nouvelles contraintes a la clef.. c'est ça qui crée le malaise du lecteur..et donc la qualité du climat démoniaque du roman..
a lire absolument
mais bon la technique de faire écrire chaque personnage par un auteur différent c'est excellent..
D'une part parce que l'effet de surprise est garanti , d'autre part parce que la personnalité du personnage et son evolution depends de chacun des auteurs.. amusant et a creuser
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 29/04/2022 à 15:07 supprimer cette contribution
...le seul problème, c'est que plus je recule, plus je m'éloigne de mon destrier métallique....
Un coup de feu part vers les étoiles, sa voix résonne : "barre toi ...hé touriste !"
Le calme revenu je m'oblige à faire un grand détour pour récupérer mon vélo.
Avec l'adrénaline produit par cette sympathique
relation humaine, je ne ressens plus la fatigue, mais la soif se fait encore plus ardente, et surtout l'hypoglycémie me torture....
je parviens enfin à l'enceinte de la ville, aussi étrange que son nom, porté sur aucune carte. Pas une fortification, non, une levée de terre façon case africaine, avec de nombreux détails artistiques, des tourelles basses issues d'argile rouge comme tout le reste, des mini tours carrées
Aucune vocation défensive, j'ai l'impression que les habitants ont voulu se faire plaisir tout en marquant leur territoire.
En longeant l'enceinte je finis par trouver une porte.
Quel drôle d'idée pour les premiers habitants qui ont ont choisi de s'installer dans cet endroit...
Plusieurs côteaux sont enserrés, avec des dénivelées dingues: bonjour pour les courses et les balades. Pas une bagnole en vue, ça marche ça rit...incroyable un village pratiquement de montagne au pays des mauges !
Le contraste entre l'enceinte "préhistorique" et des immeubles modernes est saisissant.
Enfin, ce qui ressemble à une auberge me tend les bras et en échange j'effondre mon séant avec un profond soupir sur un banc en terrasse.
Une serveuse aussi jolie et accorte que ne l'était pas l'énergumène au fusil , demande mes souhaits en plongeant ses yeux sombres dans les miens avec curiosité.
J'ai envie de rigoler, les nerfs qui lâchent sans doute. Mais je tais ce que j'ai envie de dire. A savoir: s'il vous reste une chambre, avant de coucher ensemble j'aimerais bien me restaurer.
Je me contente d'une étude rapide du menu et d'un choix qui l'est tout autant. Je suis affamé et épuisé...
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 29/04/2022 à 15:17 supprimer cette contribution

Sobre et precis bravo
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 02/05/2022 à 14:34 supprimer cette contribution
...il reste au moins une chambre disponible, et le ventre plein je m'y étends en songeant au repos du " guerrier" et surtout à la serveuse aux yeux de braise.
Le soleil caresse la chambre à travers une petite croisée à l'ancienne, je m'étire en gémissant de plaisir . Pour une fois, un vrai sommeil réparateur, et un éveil dans un silence qu'on pourrait qualifier "d'autrefois".
je choisis de déjeuner en terrasse, pour apprécier l'ambiance de cette drôle de cité.
Pas de percolateur, pas de café parfumé, 4 fois plus cher, enchâssé dans des boites en alu...non, une antique cafetière électrique qui glougloute doucement...
Le pain est frais, le lait entier avec sa petite couche épaisse en surface . Toujours la même serveuse, au sourire d'une blancheur de pub Colgate, décolleté très sage, qui hélas lorsqu'elle se penche pour poser le plateau, révèle de doux avantages. Sans être opulents, le velours de leur peau et leur taille suffisante (apparemment) pourrait remplir délicieusement la main d'un honnête homme....

Elle lève les yeux en redressant sa taille et capte facilement la direction de mon regard furtif.
Pas de gêne, pas de rougeur , un simple haussement d'épaules assorti d'un va et vient de négation de la tête. Un lumineux sourire qui s'étire jusqu'à ses yeux me laisse penser que mon regard n'est pas le premier, loin de là....
Je vois passer un âne tractant une remorque. Son conducteur collecte les poubelles et les range soigneusement au fil de son périple.
Pas une bagnole, pas de bruit de moteur, c'est férié ou quoi ? Pas de place de parking non plus, c'est "la" ville collector comme ils causent sur les ondes.
Je hèle la jeune beauté brune et lui pose la question.
"Vous n'êtes jamais venu ici" ? rétorque-t-elle
"hé non, j'ai beau bien connaitre la région, je n'avais jamais entendu parler de cette petite ville...vous connaissez l'origine étrange de son nom ?"
Elle hésite avoue que je suis le premier à lui poser cette question.
"On prétend qu'un riche personnage turc avec quelques uns de ses guerriers a fondé cette ville...peut être Turcsan à l'origine"
J'éclate de rire:
"hum l'odyssée des janissaires ottomans me parait bien peu probable en pays des mauges...et où sont les voitures ?
" Elle me défie du regard: " Par référendum, tous les habitants ont renoncé à l'automobile, ceux qui refusaient ont préféré partir"
"Mais...comment faites vous pour vous déplacer, pour partir en week end ?"
Elle me regarde gravement:
"Vous venez d'arriver et les pétarades, les places payante, l'odeur et les taches de carburant vous manquent déjà ?
vous n'êtes pas bien ici ?"
Je l'ai vexée...elle s'en va "j'ai à faire" s'excuse-t-elle...
Je réalise que mon vélo n'est plus appuyé le long du mur.
Inquiet, je termine mon délicieux petit déjeuner, et je demande au patron qui oeuvre placide et souriant à l'office.
"pas d'angoisse, m'affirme-t-il, nous avons renoncé à l'éclairage public, et nous rangeons tout ce qui pourrait faire trébucher et blesser un piéton par les nuits sans lune. Votre vélo est dans le petit garage situé à gauche. Pas de clé personne ne les vole: vous avez vu les dénivelées ?"
J'ouvre de grands yeux, drôles de citoyens, drôle de petite ville.
Il hausse les bras pour l'emphase de ses paroles: "vous allez redécouvrir la lumière des étoiles, sans pollution lumineuse, les promenades du soir agréables et sécurisées"
je tique :
"il n'y a pas davantage d'incivilités et d'agressions sans éclairage public ?"
il sourit..."non, c'est le contraire: le voleur potentiel, voire l'agresseur, ne distingue pas davantage à qui ou à quoi il s'attaque. Comme tout le monde est "équipé" (il me fait un clin d'oeil) on n'a même pas besoin de police municipale"
Je me gratte la tête mentalement...un petit tour me fera le plus grand bien pour assimiler tout ça....
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 05/05/2022 à 09:02 supprimer cette contribution
...je fais le tour des remparts où chacun a laissé son imagination pétrir et décorer la terre élever des vieilles granges d'autrefois, des toits de chaume. Quel dépaysement ! je souris devant une esquisse d'escalier qui ne mène qu'à une potée fleurie.
L'art de l'inutile, du plaisir pour le plaisir partagé.
Un jeune couple affublé de deux enfants gratouillent un potager super entretenu. Ils m'apprennent que la municipalité a autorisé le fleurissement non alimentaire de seulement 20 % des surfaces disponibles.
Je plaisante : "c'est pire que la chine ici, combien de centimètres de hauteur autorisée pour les pelouses ?"
Le gars hausse les épaules. "La pelouse ne sert pas à grand chose et nécessite soit des machines soit des animaux pour les entretenir. La population mondiale s'entasse dans des métropoles comme des fourmis craintives. Ici nous pensons que la terre doit être nourricière et que la chance qui nous est offerte de vivre ici avec une terre arable et un climat quasi océanique nous oblige a la respecter sans la piller et la polluer par notre nombre"
il ajoute: "moi je préfère être en terrasse à l'ombre d'un tilleul qu'à l'ombre d'une façade d'immeuble"
Je hoche la tête et poursuis ma balade. Effectivement je remarque la surface importante des jardins potagers.
C'est amusant cette inversion...l'écrin de présentation est fleuri et très déco et le travail nourricier en est le bijou...
Soudain je reste en arrêt devant un autobus immobile avec un chauffeur qui lit une revue...


djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 05/05/2022 à 15:23 supprimer cette contribution
...je lui exprime ma surprise de voir un engin motorisé.
"ah que non ! c'est un bus électrique mon bon monsieur. Dans le coin on appelle cette ville la cité des fous. C'est une bande sortie d'on ne sait où...c'est communistes, religieux et fascistes tous verts bizarrement assemblés.
Ils ont passé un accord avec la compagnie routière pour 2 aller et retours par semaine pour la grande ville la plus proche pour acheter ce qu'ils ne produisent pas".
Je ris de bon coeur avec ce débonnaire chauffeur...
"vous ne savez pas la meilleure ?" me lance-t-il.
Devant mon ignorance il reprend: "figurez vous que lorsqu'un logement est vacant, les dossiers sont étudiés par tous les habitants et on vote ! C'est illégal car la ville n'est pas privée mais vu les résultats plutôt fameux au niveau socio éducatif et culturel et l'extrême tranquillité de la cité, Personne ne dit rien. la police ne se déplace que par banale surveillance et... sans moteur vous vous en doutez. Les bagnoles restent à l'extérieur." Un rire léger anime son visage où brillent deux yeux malicieux.
"c'est incroyable, et la ville n'est pas portée sur les cartes habituelles. Je suis d'une région voisine et je n'en ai jamais entendu parler" avouais je....
"Vous avez encore de la chance, c'est l'arrière saison. Sinon le nombre d'entrées de touristes est drastiquement limité...ils refusent d'être phagocytés par ceux qui vivent ce qu'ils ont fui"
j'opine du chef: "c'est curieux, c'est une sorte de cité couvent..."
"un peu c'est vrai...vous verrez, ils sont un peu ombrageux parfois si on conteste leur mode de vie"
Je salue le sympathique conducteur et poursuis mon chemin. Ouf, ça monte et ça descend , c'est bon pour la santé...ces collines au centre de la petite ville c'est joli mais fort peu pratique...
Passant devant une petite place ombragée par un trio de tilleuls, je décide de m' abreuver, sous la ramure où se trouve la terrasse d'un café, car il fait encore chaud.




alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 05/05/2022 à 16:11 supprimer cette contribution
quand c'est arrivé aux oreilles du ministere de l'interieur le "fait" tucsan a déclenché une enquete administrative poussée en collaboration avec l'administration fiscale..

Cette "zad" nouvelle manière , menaçait directement l'autorité de la république..

En effet , la republique ne pouvait pas admettre qu'on puisse faire opposition a la liberté de s'installer quelque part en france.Les associations musulmanes on réagit par des manifestations monstre et on exigé la construction d'une mosquée d'une école coranique , le front national a dénoncé ce principe et fustigé l'attentisme prudent du premier ministre !

Des articles de presse décrivent la " secte" comme une bande de bobos profiteurs des aides sociales , un dévoiement des instances républicaines menaçant l'institution.

rincé par l'exemple ZAD de nante et ne voulant pas repartir sur de mauvaises bases le gouvernement resté silencieux et deux missiles russes viennent opportunément de raser tucson le vendredi;

Le gouvernement ayant accepté les excuses , la page fut tournée a l'occasion du début de la coupe du monde de football , et suivies par les vacances d'été..

PUB: carglass annonce une reduction de 10% pour les familles de disparus
Buitoni s'associe a la démarche en accordant pizza gratuite pour 2 achetées

l'association de defense de tucsan a déplacé son siege a nassau bahamas apres avoir collecté 23 millions d'euros
les dons peuvent adressés a
"colonel Alex"
villa "aloha" 1788 ocean Drive nassau
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 05/05/2022 à 20:57 supprimer cette contribution
briseur de rêve, va...il aura été bien détricoté et retricoté en fin de compte.
te servir de poutine...tu n'as pas honte ?
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 05/05/2022 à 21:28 supprimer cette contribution
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 06/05/2022 à 07:39 supprimer cette contribution
...la journée s'avance, une pluie battante à remplacé lâchement le soleil. Les pentes des collines sont apparemment bien gérées. l'eau ruisselante est récupérée et transférée vers d'énormes réservoirs habilement dissimulés sous la végétation.
Je rentre à mon hôtel et j'y retrouve mon hôtesse. "Alors pas trop déprimé dans notre petit monde ? "
"non, surpris et c'est un euphémisme. disons que c'est un voyage dépaysant en peu de déplacement"
" notre nouvelle équipe municipale a encore plein de beaux projets: revenez l'an prochain, vous verrez, on se fait vite embarquer dans ce fourmillement de vraie vie"
elle ajoute: "célibataire?" je dandine du col "non... divorcé" . Elle hoche la tête: "c'est un problème ici aussi, pas facile d'assimiler notre art de vivre pour deux personnes toujours différentes. Souvent à la longue l'un des deux décide de partir"...
Après le diner, je monte à ma chambre écouter et goûter l'apaisement que procure la pluie . Les jardins fument, pas de vent...un bel automne.
On frappe à la porte. C'est mon hôtesse qui me propose une boisson chaude.
J'opte pour infusion de tilleul, arbre bienfaisant dont j'adore le parfum en juin.
Elle me sert tout ça sur un joli plateau, et reste debout à me raconter de son environnement ce que je n'ai encore pu voir.
Je lui propose de s'assoir si elle a un peu de temps disponible...ce qu'elle fait volontiers.
Ses yeux sombres, son parfum agréable, le bruit ténu de la pluie, la légère amertume du tilleul adouci par du miel, je goûte agréablement cette petite intimité.
Elle se lève : "prenez votre temps, je repasserai prendre le plateau plus tard"
Un livre me tombe dans les mains et je m'évade à la lueur d'une lampe de chevet dans les tourments de l'éternel flic alcoolique, tête de pioche, mais redoutablement efficace . Du cousu main pour se détendre et se rassurer sur soi même...
.Je viens à peine de congédier l'inspecteur , que la porte s'entrouvre et que mon hôtesse chuchote: "si Ce n'est pas trop tard, je peux entrer si vous êtes dans une tenue correcte ?"
Je lui assure que je suis encore habillé, elle entre à pas feutrés avec un sourire un peu gêné.


Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 06/05/2022 à 11:34 supprimer cette contribution
Citation:
elle ajoute: "célibataire?" je dandine du col "non... divorcé"
C'est la réplique-fétiche du film "Charade" :

- Mon nom est Smith
- Est-ce qu'il y a une madame Smith ?
- Il y avait. Nous sommes divorcés
- Ah ! 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=5Ojng5VLy2o

alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 06/05/2022 à 12:32 supprimer cette contribution
si tu t'y mets toi aussi tu vas le faire flipper grave , notre argentin de carcassonne
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 06/05/2022 à 21:46 supprimer cette contribution
...Elle saisit le plateau, en souriant et me demande combien de temps compté-je rester à Tucsan.
Ensuite, Je ne sais pas ce qui m'a poussé à me lever, la regarder et avouer "hélas, je dois rentrer, le boulot m'attend, mais j'avoue que j'aurais bien envie de rester...normalement, je pars demain"
Sa bouche s'arrondit d'une moue charmante: "comme c'est dommage je vous aurais fait connaitre le Tucsan insolite...revenez pour Noël c'est magique ici"
Nos yeux se croisent et je crois sentir l'atmosphère qui s'érotise, mais je me méfie encore de mes illusions.
Je bafouille : "donnez moi ce plateau" , et elle me le tend un peu surprise.
Une fois le plateau reposé je sens que mon neurone des grands jours baigne dans un flux hormonal qui va me pousser à la faute, oh oui je le sens ...
Surtout ne rien dire: ma voix chevroterait ce serait d'un ridicule affiché.
saisissant avec douceur ses mains, je les porte à mes lèvres. Bonne nouvelle, elle n'a pas de mouvement de recul.
Mes mains glissent le long de ses bras et...nous nous retrouvons dans les bras l'un de l'autre. Sans chichis, simplement...nous rions doucement, nous enserrant à nous en couper le souffle.
C'est seulement à cet instant que j'ai songé à nouveau à sa poitrine entrevue un bref instant lorsqu'elle s'était penchée en avant à mon arrivée...
Mon art de l'effeuillage ne m'aura servi à rien. elle ôte ses vêtements tout en me déshabillant...Elle évite habilement mes tentatives de baiser, elle est chaude et douce, et mes mains, mes doigts, mes lèvres sont à la fête.
Je m'endors comme un goret après l'effusion finale. A mon réveil, elle a disparu...


alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 07/05/2022 à 03:38 supprimer cette contribution
Citation:
.Elle évite habilement mes tentatives de baiser,


Forcement a cause de l"herpes banane

Rapport du Docteur OMbasavapathruni de l'hôpital "lénine" de Nantes ..
patient inconnu dit "tucksan" ou "turcsain"

" les cultures in vitro on montré la presence de traces de virus de la famille des Herpes simplex virus, le HSV1.

"le prelevement génital montre une blennorragie gonococcique avancée , la pose d'un drain dans l'urètre est rendue indispensable..quelques ulcérations anales suspectes seront soumises a observations cliniques ..

le patient montre un délire sérieux du type 2 avec monologue incohérent ininterrompu a propos d'une ville qui renseignement pris, la gendarmerie confirme n'existe pas..
Des prélevements sanguins sont a l"etude pour detection de psychotropes, le patient sera placé a l'isolement pour une période de trois semaines de traitement antibiotiques , antiviraux , et antifongiques " Puis transféré a l'unité de soin palliatifs a l'hôpital psychiatrique de st denis pour diagnostic."

"Janine vous pouvez téléphoner a la gendarmerie qui nous l'a amené pour les prévenir qu'on le garde? merci!"
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 07/05/2022 à 09:15 supprimer cette contribution
...immonde , mais inhérent à la sexualité.
les croisés avaient ramené d'orient la syphilis, on peut souhaiter que les soldats violeurs russes infectent leurs épouses à titre de dommages collatéraux.
Quand à la maladie mentale...as tu une idée de l'endroit d'où j'écris ?
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 07/05/2022 à 09:22 supprimer cette contribution
au debut je croyais que c'etait depuis la prison, mais maintenant que j'y réfléchis
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 07/05/2022 à 19:50 supprimer cette contribution
Citation:
les croisés avaient ramené d'orient la syphilis
Oh, que non ! C'étaient les marins de Christophe Colomb et leurs successeurs qui l'ont ramenée des Amériques. Ce n'est pas par hasard qu'elle débarque en Europe tout à la fin du 15ème siècle, donc plus du tout à l'époque des croisades.

Pour être plus précis, il existait une cousine européenne de la syphilis aussi bénigne que la variole européenne (effrayante à voir, mais qui tuait moins... les Européens).

On a effectué un échange de bons procédés : prenez notre variole, on prend votre syphilis.

Résultat des courses : pruderie sexuelle inimaginable s'installant en un demi-siècle en Europe, qui persistera jusqu'à l'apparition des antibiotiques, et disparition dans le même temps de 90% de la population native sud-américaine. Quoi de plus sympa biologiquement parlant que les mouvements massifs de population ?

Et soyez sans crainte, ça continue !

djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 08/05/2022 à 08:02 supprimer cette contribution
"au début je croyais que c'était de la prison" ...
Tu vois quand tu veux...mais heureusement j'écris sous le contrôle de mon médecin référent.
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 08/05/2022 à 08:18 supprimer cette contribution
ah d'accord , j'espère qu'elle a un beau luc! tu peux lui dire de ma part d'essayer le bromure?.
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 08/05/2022 à 09:13 supprimer cette contribution
bon avec tout ça...je perds le fil de la trame.

---
je me lève avec une humeur partagée. Je resterais bien à Tucsan un peu plus longtemps, mais...la bagarre de chaque jour dans la vraie vie m'est encore nécessaire.
Descente à pas lourds de l'escalier pour savourer mon dernier petit déjeuner. Mon hôtesse me sourit : "comme hier cher client ?"
"oui volontiers"
L'odeur du café, le calme ambiant, le glissement léger des pieds de la brunette, les froufrous de sa robe légère...c'est bon comme le parfum de la terre après l'orage.
Je traine un peu, pas trop, car il va bien falloir enfourcher mon destrier à roues ...
Le coeur tristounet je consulte la facture qui m'est réservée, avec l'idée de laisser un bon pourboire.
Surprise! la note est très salée en fait.
je m'en étonne auprès de la belle.
Elle détaille gentiment...diner petit déjeuner boisson etc....
Un peu de mauvaise conscience me fait argumenter: "mais le compte n'y est pas, ça ne correspond pas au menu "
Elle plante ses yeux noirs dans les miens et avec un grand sourire:
"la différence s'explique par...le reste des services, vous comprenez ? "
Je rougis de colère: la garce ! et moi qui me vantais de n'avoir jamais cédé à la prostitution !
J'avale ma salive, respire lentement et beau joueur je paie pour tous ces "services".
Par contre pour le pourboire elle peut s'assoir dessus, non mais !
Elle pose une main légère sur mon épaule, me claque la bise et m'assène un cruel "merci vous êtes gentil"
...Le ruban d'asphalte a redéfilé, cette fois
parsemé de villages que je connaissais d'avant, terminé les collines resserrées, place à un bon bocage déjà un peu saccagé par les poids super lourds de l'agriculture...
Puis des villes à l'odeur particulière, puis enfin ma ville....
Puis surtout la catastrophe...le réveil, la fin de tout ce qui n'était qu'un rêve .
Je demeure les yeux ouverts sur ma chambre d'une banalité affligeante.
Voilà l'explication tellement banale: je ne pouvais connaitre une ville qui n'existe pas.
du moins pas encore.
mon cerveau cherche fébrilement les stimuli invisibles qui ont orienté mes songes.
La ZAD de notre dame des landes, et son rêve fou ? La mise au rencart de ma bicyclette à cause du paysage très accidenté autour de chez moi ?
Et la belle brune elle sort d'où ?
Un visage du passé me revient en mémoire.. , petit salaud ! tu culpabilises ? bien fait pour toi !
Et la ville de "Tucsan" ?
J'ouvre l'ordi et tape ce nom...
Que dalle ! juste une foultitude de Tucson et de tout ce qui s'y rapporte aux USA ou ailleurs...
Merci à toi cerveau fantasque, qui ne réponds pas à toutes mes questions.
Je broie mes grains de café maragogype avec le moulin toujours efficace de mon grand père et en avant les glousglous de ma cafetière dite "à l'italienne"...
C'est terrible, sans avoir pu goûter réellement le café de mon hôtesse, je jurerais qu'il était meilleur que le mien !
Dommage de ne pouvoir programmer nos rêves: je retournerais bien à Tucsan pour voir l'évolution de la cité, et pour un certain "pourboire oublié"



alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 08/05/2022 à 16:46 supprimer cette contribution
Citation:
café maragogype

mexique +ou moins 50 boules le kilo
houla mais c'est qu'on est riche et on le cache , ah oui c'est vrai le "grand soir" est a ce prix
bon on a le droit d'avoir bon gout aussi
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 09/05/2022 à 06:43 supprimer cette contribution
Pour ce luxe dont je n'abuse pas tous les jours, je réduis mes consommations.
Sauf les nuits d'hiver, je pisse dans mon jardin donc, pas de chasse d'eau.
Je récupère l'eau de pluie même s'il va falloir voir plus grand à l'avenir.
Pas de micro onde, pas de lave vaisselle, grille pain réservé aux visiteurs familiers, jardin potager de "fainéant" réclamant peu d'entretien et d'eau.
Comme l'étage est non habité mais plus chaud, récupération de sa chaleur soufflée au RDC.
Investissement dans une serre agricole accolée à la maison, qui récupère quelques calories et va me permettre (je l'espère) un autre luxe : cueillir quelques agrumes qui ne boufferont pas de carburant pour venir jusqu'à chez moi.
Entre les agrumes quelques pieds de tomates et pour user de toute la surface des petits fruits oubliés mais délicieux.
bon ça c'est version économie...version dépense: je fais tout en bagnole car paysage accidenté impropre au vélo pour décati. tous les week ends je bouffe du kilomètre pour mes loisirs d'argentin de Carcassonne. Coût important en ce moment.
Pas d'isolation extérieure, donc hiver froid pour homme blanc, lui bouffer du granulé de bois.
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 09/05/2022 à 07:34 supprimer cette contribution
bien joué , perso je chauffe tout au bois (2poeles , une cuisinière )corollaire déplacer 25 tonnes de bois par an , mais bon il faut bien faire un peu d'exercice non?
j'ai un potager , que j'arrose avec l'eau du puits (j'ai foutu une pompe électrique au fond, actuellement je me pose la question du solaire pour cette pompe..)
je pratique une cuisine naturelle sur une cuisinière a bois ,(ou bien j'utilise les plaques a induction ) , j'ai également un four a bois que j'utilise rarement (vu la quantité de bois nécessaire a une chauffe)..je n'achète pas de plats cuisinés , je fais mes propres conserves, j'ai des poules et un cheval pour aller aux champignons , j'achète un agneau/ an sur pied a mon voisin et je le congèle, j'ai accès a du gibier , je fais de délicieux pâtés et j'ai un demi HA de verger
Pas de lave vaisselle , je réfléchis sur l'eau chaude solaire , l'eau est ma première consommation électrique..

Alors les bobos des villes qui viennent me faire chier avec la planete a la télé tu penses bien que je leur pisse a la raie a gros bouillons ecolo je le suis bien plus qu'eux , et je ne suis pas de goooche (pan dans leur tronche de cake! nanméo)

je me déplace en voiture pour aller faire qq courses et/ou renouveler mes stocks.. ou aller a l'aéroport, autrement je fais livrer par amazon..
je ne vais plus manger de la au restaurant surtaxé depuis 10 ans ,je ne vais pas au café non plus, je ne suis pas la mode (j'achète que de la qualité), une paire de pompe me fais 10 ans..
et je fais ma chasse aux objets inutiles que j'ai accumulé hop ==>>> déchetterie

çà c'est de la retraite! rechercher un autre mode de vie , et tout réapprendre , la culture , la cuisine , les conserves , etc..
sans renier quoi que ce soit , grace au net !
toujours au contact des autres mais sans les maladies qui vont avec , pas d'echange de misames , pas de promiscuité .. a part qq voisins et frida rien
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 09/05/2022 à 08:02 supprimer cette contribution
Citation:
Pas de lave vaisselle
J'en ai épousé un

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 09/05/2022 à 08:15 supprimer cette contribution
Citation:
corollaire déplacer 25 tonnes de bois par an
Quand j'étais au fond à Merlebach, en 1969, notre quota à chacun était de 3 tonnes de charbon par jour

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 09/05/2022 à 08:17 supprimer cette contribution


https://www.amazon.fr/savoir-revivre-couleur-jacques-massacrier/dp/1445766965

alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 09/05/2022 à 10:57 supprimer cette contribution
Broché
51,55 € ?

t'as vu le prix? nan faut pas deconner
1 | Page 2

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Tucsan....| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
2 connectés au chat
7 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Tucsan....