petales,seches,marguerites,antan
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Les pétales séchés de nos marguerites d'antan

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 16/05/2022 à 12:22 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
je viens de terminer la dernière page du dernier texte...
je l'ai chiadé comme jamais. Je l'ai écrit à la main, j'ai barré, réécrit, déchiré...je ne suis pas tout a fait satisfait, mais il me fallait fermer le livre c'était vital devant les mauvaises nouvelles médicales confirmées.
j'ai tourné bien des pages dans ma vie, mais là il va me falloir tourner d'autres pages qui hélas, n'ont rien à voir avec l'écriture.
Sans savoir combien de pages restent à tourner...
j'aurais au moins réussi à prendre de vitesse la camarde, l'ankou, sa faux et sa charrette grinçante. Trop tard ma vieille ! A présent j'ai tout mon temps.
Des années que je remettais à plus tard cette vérité, indicible à mes compagnes, indicible à mes enfants, excepté à mon meilleur ami, qui ne me trahira pas du fond de gwennva le paradis des celtes où il doit taquiner la vierge et la bonne bouffe bien arrosée. Déjà plusieurs années qu'il s'est enfui...un vrai pote, le meilleur, peut être parce que c'était le dernier..
J'ai relu plusieurs fois l'ensemble de mon "oeuvre testament", corrigé quelques phrases quelques termes qui ne me plaisaient plus...
Elle va faire une tête quand elle va recevoir l'enveloppe !
Sensible comme je la connais elle versera les larmes qui conviendront à la surprise et à la situation....
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 16/05/2022 à 21:07 supprimer cette contribution
ton sens aigu de la poésie et ton empathie pour un pauvre homme condamné frôle mon admiration.
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 16/05/2022 à 21:52 supprimer cette contribution
...bien qu'ayant toujours été confus dans mes convictions et affublé d'un manque d'organisation chronique, j'ai réussi à garder toutes les missives que je n'ai jamais osé lui adresser.
La première je lui avais lue, et la malheureuse au lieu de la détruire ou de me la confier, l'avait mise dans sa poche.
nous étions deux maladroits et imprudents à la fois, de pauvres romantiques en fait.
L'infidélité correctement réalisée nécessite à tout le moins une touche professionnelle. Las! Nous étions amateurs débutants.
"On" avait fouillé ses poches et quelques doutes sont alors venus à l'esprit de ce "on" qui partageait sa vie.
Les choses se sont alors singulièrement compliquées.
Bien qu'étant seul à l'époque, je culpabilisais et n'imaginais pas la relation se poursuivre.
Elle me proposa alors de rencontrer ce "on" pour "lever toute ambigüité" sur nos rencontres...presque coupables.
Ce fut ce jour là qu'à ma grande surprise je perdis en 10 secondes toute notion de culpabilité...
Il en est ainsi des rencontres décisives...
On ne mesure qu'après coup le basculement mental et accessoirement moral qui s'opère...
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 17/05/2022 à 04:34 supprimer cette contribution
Citation:
on empathie pour un pauvre homme condamné frôle mon admiration.


c'est merité !

axiome numero 1 :
nous allons tous mourir, nous sommes tous condamnés! meme le pape (surtout le pape)

que peuvent ajouter a une vie bien remplie quelques années de grabataire pour chacun d'entre nous ?

Si cette vie a été mal remplie et que des regrets apparaissent que peut apporter l'apitoiement d'un ami.. de renforcer ces regrets?

axiome numero deux;

celui qui meurt meurt toujours seul! quoi qu'il en pense , les autres sont des spectateurs, Tous les autres.

il faut profiter de la vie jusqu'au dernier instant, pour dire leur fait a ceux qui n'ont pas compris que la vie n'est simple pour personne..et pisser au ciel une derniere fois
en évitant la compassion affichée des autres , qui croient ne pas etre concernés! et puis tout leur pardonner

courage l'ami , n'aie pas peur, nous aurons tous peur , la mort n'est triste qu'a la fleur de l'age
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 17/05/2022 à 09:00 supprimer cette contribution
philo colo...la vie n'est que bobos .
philo funérailles il n'y a rien qui vaille...
C'est bon pour l'inspiration
bon, quand même, deux tranxènes 2500 de plus ce matin....
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 17/05/2022 à 09:38 supprimer cette contribution
...il m'a suffi de le rencontrer pour être estomaqué de cet assortiment très improbable, incroyable...
je ne décrirai pas ce pauvre homme, qui tout comme moi s'est demandé un jour pourquoi des cornes lui poussaient...
Qu'il se rassure je les ai portées bien avant lui...et je n'en suis pas mort.
Disons qu'il a fait la plus belle prise de sa vie, et méritée ou pas, il n'en retrouvera jamais une autre de cet acabit.
La jalousie du gars dans ces conditions est humaine certes, mais totalement dérisoire...

Bien bon qu'il l'ai gardée aussi longtemps: la belle avait certainement de solides principes, ou un sens du sacrifice élevé.
Il aurait pu tout de même être sympa...même pas.
Instantanément sa souffrance m'a parue totalement injustifiée...
Devant cette erreur évidente de casting . J'ai eu envie de voler au secours de la belle
et de précipiter les doutes brumeux du gars en certitudes ruisselantes...
C'est ainsi: en 10 secondes et une poignée de main mollassonne de sa part, mon destin a basculé irrémédiablement.
Avec le recul, j'aurai risqué ma propre vie
pour elle.
Elle va sans doute pleurer quand elle ouvrira l'enveloppe...ce sera son tour à moins qu'elle n'ait déjà versé des larmes sans me l'avouer...moi j'ai déjà donné , de pleurs en difficiles endormissements, d'espoirs en dimanches noirs ...des années en zig zag qui ont filé comme le vent...
Pourtant j'avais encore la tête sur les épaules: quand j'ai su son âge , patatras!
Là déjà au tout début, j'ai su la fin de notre relation toute aussi irrémédiable...
J'aurais dû stopper net nos rencontres....oui j'aurais dû en tant qu'ainé, mais je n'ai pas pu...on ne tue pas un beau rêve éveillé qui nous fait exploser en étoiles d'émotions bordel !






djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 18/05/2022 à 08:00 supprimer cette contribution
...alors j'ai foncé dans ce qui allait devenir mon amour "fil rouge"...bien plus attachant qu'une alliance au doigt.
malgré nos trop rares rencontres, et mes envies de vivre pleinement cet enchantement, immanquablement suivi de tristesse , je n'ai jamais voulu évoquer avec elle son éventuel divorce...
Je jugeais que c'était son affaire, sa liberté de choix, ou de non choix...
Cette situation assez déséquilibrée, guida mes pas vers des sites de rencontres....
Sans que cette passion ne cesse de me hanter.
Un beau jour, ce qui devait arriver arriva...
On voulut bien m'aimer...et je voulus bien me laisser tenter.
Mais la loyauté envers mon "fil rouge" m'obligeait à lui expliquer mon éventuelle future situation plus égalitaire.
Surtout qu'en pensait elle, et serait elle d'accord pour poursuivre notre relation ?
Nous étions dans les bras l'un de l'autre, et je n'étais pas fier de moi...
"ça ne changera rien pour moi" m'assura-t-elle tendrement.
"pour moi non plus" lui soufflé-je dans le cou.
A cet instant, et avec le recul d'aujourd'hui je pense que nous étions réellement sincères.
Mais de l'amour peut venir l'attachement, et de l'attachement peut venir l'amour...
finalement l'égalité que je recherchais se révéla impossible.
Une relation maritale morte de son côté, un futur attachement grandissant du mien...je me préparais de beaux tourments en ne voulant renoncer à rien ni à personne...


djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 18/05/2022 à 16:13 supprimer cette contribution
...les années ont poursuivi leur ronde. Je suis devenu à mon tour infidèle avec la culpabilité chevillée au corps. J'étais indigne de l'amour qu'on me donnait, malgré mon attachement et les sacrifices que cela impliquait. C'était un amour doux et raisonnable avec des concessions communes.
pourtant, presque chaque soir, pour gagner le sommeil je restai les yeux ouverts, avec mes pensées obsédantes du fil rouge et de notre prochaine rencontre.
Mais les femmes ont un sens de l'observation remarquable, et une hyper sensibilité au moindre changement d'attitude du conjoint.
Ses doutes grandirent en même temps que notre relation s'étiolait...
Elles ont également la prise de décision plus radicale que les hommes.
Elles ne négocient guère...les hommes cherchent toujours à ne rien perdre, ils ergotent, elles tranchent.
Un beau soir...la phrase courte, les mots guillotine: "ce sera elle ou moi"
je suis resté avec mon fil rouge entre les doigts, et j'ai lâché la main qui m'avait aimé...
La période assez longue de célibat qui s'ensuivit fut pourvoyeuse d'ébats un peu tristounets, et qui ne remplissait pas le vide inter fil rouge.
Jusqu'à une rencontre intéressante...une femme prompte et habile à l'échange corporel et aussi à la conversation.
lumineuse, fonceuse, et ...très jolie.
Je lui ai assez vite déclaré étourdiment que je l'aimais, ce qui n'était pas faux, mais qui allait se révéler tout aussi culpabilisant que ma rencontre précédente.

les lois du marché du travail ont favorisé notre éloignement physique et sentimental.
Malgré cette joie de vivre partagée quelques années je n'avais pas lâché mon fil rouge...
Ma main le serrait moins fort pourtant.
C'est sans doute pour cela que le fil rouge m'échappa peu à peu...
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 19/05/2022 à 14:48 supprimer cette contribution
...par une belle journée d'été nous marchions ensemble dans le décor touristique d'un port de plaisance.
L'échange verbal des ressentis, des sentiments m'avait toujours manqué avec ce magnifique spécimen féminin...Nous avions tellement peu de temps...bien que je le déplorais quelque peu, que pouvais je lui donner d'autre que des caresses? Elle marchait à un mètre de moi peu souriante et distante.
Je me permis d'insister sur mon besoin de clarifier son attitude et accessoirement la mienne...
Elle accepta un instant qu'elle souhaita très court dans l'intimité de mon auto.
Elle me balança Une phrase sortie tout droit d'une conseillère psycho quelconque.
Clairement, nos relations sexuelles c'était fini....c'était du passé.
Cette inhabituelle forme de communication me fit sourire . je lui fis remarquer ses progrès en la matière . Elle sourit à son tour contente d'avoir pu me l'exprimer.
Elle ajouta qu'en fait c'était elle qui avait été demandeuse...
Je tiquai intérieurement: Peut être, mais elle m'avait bien un peu résisté tout de même, et c'est bien moi qui avait forcé le destin.
Elle s'en fut...avec sa démarche de reine, sans avoir plongé ses yeux verts dans les miens. Ces yeux verts remplis de larmes de souffrances encore inconnues qui m'avaient tant bouleversé 10 ans auparavant....
j'ai bien cru avoir lâché ce fil rouge qui me raccrochait à la vie dans mes instants de doute et de tristesse....mais pas longtemps.
A peine revenu à la maison, j'ai feuilleté les pages que je ne lui lirai jamais de mon vivant...tout était intact en moi, comme il y avait 10 ans: son cadeau d'un bouquet de fleurs, nos premières caresses, ses derniers gestes avortés de naïve défense , les reflets de ses jambes dans les flaques de marée basse...
J'y étais encore, elle n'y était plus....
Pourtant nous nous sommes revus assez rarement en cette "toute amitié" qui m'était insupportable.
Je jouais au mec cool avec le coeur serré.
Quelques échanges téléphoniques...des SMS pour noel, son anniversaire...
Le pire c'était de la voir: j'en avais pour trois/quatre jours à m'en remettre...
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 20/05/2022 à 09:30 supprimer cette contribution
...un jour elle m'avoua se résoudre à un divorce qui n'avait que trop tardé...
Bien entendu, de mon côté j'avais contracté un engagement moral avec une tendre amie, ce qui rendait la situation totalement inversée comparée au temps de notre rencontre.
Je n'étais plus libre, au moins officieusement, elle l'était...sans l'être vraiment.
Un besoin de respirer enfin, de reprendre sa liberté, son indépendance de femme occupait toutes ses pensées...
La malheureuse pensait avoir éteint la flamme de mes sentiments pour elle...
Un beau soir je la repris dans mes bras...Pas comme dans nos folles années, certes non.
C'était un bal où le hasard nous avait réunis.
Je pris garde après la salutation du bonsoir obligé, de l'éviter, d'inviter des inconnues...
Surtout ne pas risquer un refus aimable, un recul souriant.
A ma grande surprise, elle vint vers moi et m'invita . La confusion totale qui me saisit me fit bafouiller, sortir du derrière de nulle part une nullité minable.
"avec toi ?"fis-je mine d'hésiter...
alors que mon coeur battait la chamade .
Ce fut au moins pour moi, magique. sa légèreté magnifique, nos pas qui s'accordaient ...la plus belle valse lente de ma vie. La dernière pour moi en tout cas selon la médecine...
Il fallut bien la lâcher, l'abandonner peut être, qui peut savoir ?
la souffrance à nouveau, sa lumière enfuie...à quelques mètres, à l'infini.
Mon désir dingue de la prendre dans mes bras, de l'étreindre, de souffler fort ce qui m'étouffe depuis des années...
Je ne pouvais décemment l'inviter à mon tour, sans risquer de dévoiler davantage ce trouble délicieux et terrible...
La vie continue...je m'en remis lentement après des activités fébriles pour ne pas trop songer, nous sommes tellement nombreux à compenser par de la multi activité...
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 21/05/2022 à 08:47 supprimer cette contribution
ben il y a un petit côté pleurnichard a la souchon quand meme
tu sais bien que les femmes emnt les mâles alpha mais qu'elles ne peuvent pas s'en passer
les autres sont des cocus magnifiques en puissance , c'est la loi de la nature

un "lino ventura " vaut 53 souchongs ou 652 bublé et 2852 vianney
c'est inscrit dans l'ADN de ces dames..
" BON BAISEUR , PAS PLEURER ==> SI MOI PLEURER TANT PIS"

voila la regle maurice on en sortira pas quand on est un bon coup , pas besoin de convaincre , elles le sentent
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 21/05/2022 à 08:59 supprimer cette contribution
sois logique: tu me proposes de la consolante sexuelle, de la tireuse rapide d'ADN... ...tu te rends compte du nombre de leurs clients "mauvais coup" sur terre ?
être un bon coup permet de les garder un peu plus longtemps, c'est tout.
Sauf si les liens n'ont rien à voir avec le sexe, évidemment.
Accorde moi le luxe de pleurnicher à la souchon en m'imaginant être un mâle alpha.

djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 21/05/2022 à 10:20 supprimer cette contribution
...puis assez vite plus de rencontres dansantes. il n'y avait plus d'abonnée au bal demandé.
Juste des appels et des SMS assez partagés pour prendre des nouvelles .
C'est peut être aussi bien. Je ne me vois pas mourant, déchiré d'abandonner aux bras des copains cette princesse.
Mourir en paix est un luxe, mourir avec un sourire sur les lèvres la classe.
En tout cas, c'est ce que je m'imagines en refermant l'enveloppe en papier kraft.
J'ai choisi un jeune notaire (on ne sait jamais) pour le charger d'adresser le pack à l'aimée survivante .
S'il pouvait éviter d'en informer ma dernière compagne et mes enfants, ce serait mieux...
Ils ont droit à garder une image positive de l'ancêtre pour raconter sans s'étouffer des mièvreries à leurs enfants.
On a tous rêvé d'assister à nos propres funérailles, d'écouter les discours bienveillants d'après "vin d'honneur", rire des hypocrites, sourire des salauds démasqués.
Mon truc, ce serait d'être assis en face d'elle et être dans ses pensées au fil de sa lecture. Qu'aura-t-elle retenu de toutes ces années ? Elle qui ne communiquait déjà pas beaucoup, va-t-elle oser en parler à quelqu'un ?
Un bon feu dans son poële pour y jeter ces lignes du passé, et hop un problème de réglé ? Les absents ont toujours tort.
Je prends peut être le risque d'occasionner une bonne dispute si d'aventure elle avait un nouveau compagnon. Hum ! rien n'est daté, il pourrait se méprendre en ouvrant le courrier.
En tout cas, trop tard pour tergiverser. c'est parti, je suis comme cette enveloppe sur le toboggan final...
je ne sais pas pourquoi j'ai l'impression d'être dans le dernier carré de la garde de l'empereur à Waterloo....
La garde meurt mais ne se rend pas !
Bah il y a bien eu des survivants à Waterloo? et si ces ânes de toubibs se plantaient ?
C'est fou cet instinct de survie, de conservation....
Pourtant à voir l'extrême gentillesse de mes proches le doute n'est pas permis.
Même ma compagne ce qui est plus drôle, après m'avoir mené la vie dure joue les infirmières midinettes.
Je la regarde, je lui sourie, mais je ne la vois plus vraiment.
Non, j'erre tout au long du passé, de mes escapades illégitimes, je tiens par la main, et tant pis si c'est contre sa volonté, cette silhouette qui ne vieillira jamais en moi...
je glisse ma main sur son sein menu, elle se cabre en gémissant, je l'étreins de toute ma tendresse...c'était magnifique.
Ma petite fille me sourit : "ça va papy" ?
"Mais oui ma belle" je l'embrasse, heureux d'avoir engendré de beaux enfants en bonne santé...
j'ai toujours aimé lui raconter des histoires vraies ou inventées...mais on ne peut pas tout raconter aux enfants...





alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 22/05/2022 à 03:49 supprimer cette contribution
Citation:
On a tous rêvé d'assister à nos propres funérailles,


pas moi , je compte bien que personne n'y vienne..
Ma disparition devra gêner le moins de monde possible .; je ne laisserai rien a la postérité, combien d'andouilles polluent l'espace en refusant de disparaître modestement, au prétexte qu'ils pensent devoir laisser une trace..
la modestie commande de partir discrètement, comme un pet convenablement retenu , et pas évacué avec fracas dans l'ascenseur qu'on espérait aller au ciel mais qui ne connaît que le sous sol
Mourir c'est s'effacer , laisser la place sans bruit et avec le moins de dommage possible sur les autres..la vie d'un homme n'a de sens que pour lui meme et encore si il a de la chance

djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 23/05/2022 à 11:20 supprimer cette contribution
"un pet convenablement retenu". tu as raison notre transformation produira beaucoup de méthane dans un cas et beaucoup de co2 et divers suies dans un autre.
sacré alex !
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 23/05/2022 à 16:33 supprimer cette contribution
je vais croire que tu apprécies mon sens poétique et la qualité de mes métaphores , ciselées main
djenie à l'idée - 3130878 lui écrire blog Publié le 24/05/2022 à 11:34 supprimer cette contribution
sans aucun doute...avec des pics lumineux et des noirceurs désespérantes .
L'onde alternative alex ...
alex - 2915478 lui écrire blog Publié le 24/05/2022 à 15:22 supprimer cette contribution
oui , j'ai quelques fulgurances parfois , je ne les cherche pas , elles arrivent toutes seules , et d'autre fois je suis aussi chiant qu'un percepteur qui s'est coinçé une kouille dans le portail en essayant d'entrer parce que j'ai coupé la sonnette
Page 1

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Les pétales séchés de nos marguerites d'antan| Suivant >>

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact | Créé par CAPIT
 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions

 Vos textes
 Concours

 Poésie
 Les Auteurs
 Le top 30

 Déclaration d'amour
 Les Auteurs
 Le top 30

 Albums photos
 le top 30

 Plaisir d'écrire
 Plaisir de lire

 Les chansons
 Les contes
 Les nouvelles
 Les journaux
 Les discours
 Les présentations
 Les chroniques

 Forum
 Santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
1 connectés au chat
6 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Les pétales séchés de nos marguerites d'antan